background preloader

Cnesco 2016 : rapport inégalités scolaires + controverse

Facebook Twitter

En septembre 2016, le CNESCO (Conseil national d'évaluation du système scolaire) publie un rapport au vitriol sur les inégalités scolaires, en démontrant de manière "scientifique" comment l'école les renforce plutôt qu'elle ne les combat.

Les dispositifs autour de l'éducation prioritaire sont particulièrement décriés. Le ministère (NVB) réagit à ce rapport en pointant la responsabilité des gouvernements de droite successifs, entre 2002 et 2012, qui ont largement sabré dans les effectifs et les moyens de l'éducation prioritaire. Elle défend la refondation, la nouvelle répartition et les nouvelles modalités mises en oeuvres depuis 2012 ( scolarisation des - de 3 ans, renforcement des aides individualisées, REP&REP+ ...) Qui ne peuvent être évalués en terme de performance puisque trop récents.

François Dubet : La déségrégation face à la logique du système. Le sociologue François Dubet, spécialiste des questions d'éducation, revient sur le dernier rapport du CNESCO (1) portant sur les inégalités scolaires et migratoires, ainsi que sur l'électrochoc qu'il a suscité.

François Dubet : La déségrégation face à la logique du système

Il s'inquiète du climat autour de l'école avec notamment des candidats à la primaire de la droite qui défendent des visions passéistes et qui pourraient utiliser ce rapport pour appeler à revenir en arrière. Comment expliquez-vous de telles réactions alors que les faits sont largement connus ? Il faut bien voir que la publication de ce rapport intervient dans un contexte détestable. On assiste à une vague idéologique sur l'école, extrêmement conservatrice, consistant à dire : " Rien ne marche, nos résultats sont mauvais, revenons au bon vieux temps, à la sélection précoce des élèves... " Avant, lorsque vous critiquiez, cela débouchait sur : " Il faut changer l'école ". Nathalie Mons : "On peut réussir à déségréguer l'école"

Il y a-t-il un "choc Cnesco" ?

Nathalie Mons : "On peut réussir à déségréguer l'école"

Probablement. Alors que de nombreux travaux sur la ségrégation dans l'Ecole avaient eu peu d'échos, le rapport publié par le Cnesco le 26 septembre ne cesse de susciter des réactions. La ministre, les syndicats, des chercheurs , différents acteurs de l'éducation prioritaire, se sont déjà exprimés. Médiapart :la machine à fabriquer les inégalités. CNESCO 2016 :Dossier synthese inegalites. Rapport CNESCO 2016 : Inegalites scolaires. Cafépé :Le CNESCO aux sources d'une école championne des inégalités. Comment l'école française est-elle devenue la plus inégalitaire des pays développés ? Le Conseil national d'évaluation du système scolaire (CNESCO) a publié le 26 septembre un passionnant rapport sur le sujet. Il en ressort que les premières responsables du creusement des inégalités sont les politiques scolaires elles-mêmes avec, notamment, une politique d'éducation prioritaire qui enfonce aujourd'hui plus qu'elle n'aide les élèves défavorisés.

Le CNESCO lance aussi une hypothèse nouvelle : les enfants d'immigrés souffriraient de discrimination négative. Comment le système éducatif français aggrave inéluctablement les inégalités sociales. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Mattea Battaglia et Aurélie Collas Des inégalités sociales à l’école, produites par l’école elle-même… C’est la démonstration que fait le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco), en rendant publiques, mardi 27 septembre, les conclusions d’une vingtaine de rapports. Tout un spectre de la recherche – des sociologues aux économistes, des didacticiens aux psychologues, français et étrangers – a été mobilisé deux années durant, pour interroger ce mythe de l’égalité des chances dans notre système éducatif.

La ministre répond au Cnesco. Le rapport publié par le Cnesco le 27 septembre a fait bouger la rue de Grenelle.

La ministre répond au Cnesco

Dans un long communiqué , la ministre maintient la ligne officielle : "L'éducation prioritaire est un levier efficace de lutte contre les inégalités". Même si elle est difficile à démontrer... Le rapport du Cnesco transformé en soutien ministériel ? "Ce rapport scientifique indépendant vient consacrer utilement le changement majeur de politique dans la lutte contre les inégalités à l'école engagée depuis 2012 en donnant plus et mieux à ceux qui ont le moins", écrit le ministère en réponse à la publication du rapport du Cnesco.

Alors que ce rapport démontre que "l'on donne moins à ceux qui ont moins", pour reprendre une formule utilisée, la réponse du ministère transforme un rapport très critique en déclaration de soutien. Education prioritaire : Marc Douaire (OZP) : Cnesco, un rapport destructeur. Que pensent les acteurs de l'éducation prioritaire du rapport du Cnesco ?

Education prioritaire : Marc Douaire (OZP) : Cnesco, un rapport destructeur

"L'éducation prioritaire dérange car à l'intérieur il y a des pratiques qui bousculent les partisans de l'enseignement traditionnel". C'est sur le terrain pédagogique que Marc Douaire, président de l'association Observatoire des zones prioritaires (OZP), critique le rapport du Cnesco. Pour lui, le rapport méconnait l'évolution récente de l'éducation prioritaire et est un cadeau à l'opposition de droite. Quel regard jetez vous sur le rapport publié par le Cnesco ?