background preloader

La ville

Facebook Twitter

Léopold Lucas : Les lieux touristiques des villes ne sont pas des enclaves. Léopold Lucas Parmi les questions que l’on peut se poser dans le cadre d’une approche géographique des problématiques touristiques, celle de savoir quels types d’espaces le tourisme participe de produire au sein des villes est prépondérante.

Léopold Lucas : Les lieux touristiques des villes ne sont pas des enclaves.

Si l’on accepte en effet l’hypothèse du recreational turn (Stock 2007), la dimension touristique ne se limite plus aux stations, ces petits espaces urbains créés et fonctionnant principalement par et pour cette dernière (MIT 2002), mais elle devient également fondamentale pour les villes. Cet investissement suppose des effets considérables sur la dynamique urbaine de ces lieux : des quartiers sont réaménagés, des conflits d’usages de la ressource que constitue l’espace urbain sont accentués par la présence permanente de cette population d’habitants temporaires, etc. L’urbanité des villes change radicalement par le tourisme (Stock et Lucas 2012). On peut, dans un premier temps, apprécier cette perspective en la replaçant dans son contexte. Note Résumé. Smart city : "L'intelligence d'une ville est celle de ses habitants", d'après Jean-Louis Missika.

L'Usine Digitale - Quand on parle smart city, on cite Barcelone, Singapour, New York, voire Londres ou Stockholm… Mais rarement Paris.

Smart city : "L'intelligence d'une ville est celle de ses habitants", d'après Jean-Louis Missika

Pourquoi ? Jean-Louis Missika - C’est un problème de communication. Le cas de Barcelone est particulier. Des expérimentations, orchestrées par des grands opérateurs, y sont particulièrement mises en valeur. Les autres sont des villes qui communiquent avec peut-être davantage de moyens. Quelle est la problématique phare de Paris, ville intelligente ? Je mettrais en avant la notion d’humanité. Quelles garanties pouvez-vous apporter aux citoyens pour que la ville intelligente ne soit pas qu’une ville de contraintes et de privation de libertés ? Il y a plusieurs sujets. Un jour, on habitera dans du textile. Troisième volet de notre série d'été.

Un jour, on habitera dans du textile

Où il est question de la ville et de l'habitat d'après-demain : aimable et apaisé, tourné vers les cinq sens et, surtout, recyclable. Aujourd'hui, c'est déjà demain ? De mutations en métamorphoses, le futur est parmi nous. Télérama vous invite à partir à la rencontre de nos amis humanoïdes, à la conquête de l'espace ou du code informatique, à la découverte des nouvelles méthodes d'enseignement en ligne…>Lisez les épisodes précédents de notre série. Ville, aménagement et mobilité. Agriculture urbaine : aspirations et enjeux vus par le Huffington Post. Dans quelques mois auront lieu à Paris les Ateliers d’été de l’agriculture urbaine et de la biodiversité.

Agriculture urbaine : aspirations et enjeux vus par le Huffington Post

Ce rendez-vous, imaginé pour permettre rencontres et d’échanges d’expériences avec l’ensemble des acteurs de ce mouvement, sera aussi l’occasion d’aller observer à Paris et en Ile-de-France le multiples initiatives qui témoignent de sa vitalité. Dans son édition du 22 février, le Huffington Post décrypte ci-dessous les ressorts de ce phénomène en analysant ses aspirations et les enjeux. Agriculture urbaine : ce dont elle est capable (et ce qu'elle ne pourra jamais faire)

ALIMENTATION - Qui se souvient encore qu'il y a moins de 150 ans, Paris était encore entourée de fermes, d'élevages, bref d'une ceinture agricole qui nourrissait la ville...

Agriculture urbaine : ce dont elle est capable (et ce qu'elle ne pourra jamais faire)

Ou encore que deux siècles plus tôt, la capitale était parsemée de champs, et même de pâturages où paissaient vaches et cochons? Plus grand monde. Depuis, l'invention du chemin de fer et du camion frigorifique ont repoussé l'agriculture loin des villes, et parfois même à l'autre bout du monde. Mais l'agriculture dans la ville appartiendrait-elle nécessairement au passé? Pas forcément. Lire aussi:» Les candidats aux municipales rhabillent la Seine » Une ferme dans un bunker en plein cœur de Londres » BLOG Plantation sur les toits, futur de l'agriculture et de l'urbanisme? Marie-Pascale Corcuff : La fabrique de la ville contemporaine.

Lucan, Jacques. 2012.

Marie-Pascale Corcuff : La fabrique de la ville contemporaine.

Où va la ville aujourd’hui ? Formes urbaines et mixités. Paris : Éditions de la Villette. 2014, déclarée année internationale de l’agriculture familiale par la FAO. Cet objectif est principalement destiné aux zones rurales et vise à promouvoir les petites exploitations, comme réponse aux enjeux de sécurité alimentaire, protection de l’environnement et gestion des ressources naturelles.

2014, déclarée année internationale de l’agriculture familiale par la FAO

Durant cette année, l’agriculture urbaine ne devrait pas être en reste d’après la FAO : L’organisation "cherche à faire en sorte que l’AUP devienne une utilisation des terres et une activité économique en milieu urbain intégrée dans les stratégies nationales et locales de développement agricole, les programmes alimentaires et nutritionnels, et la planification urbaine. Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture. 2 - Olivier Mongin RFI. Olivier Mongin, La ville des flux, l'envers et l'endroit de la mondialisation urbaine. "La ville des Flux" d'Olivier Mongin paraît à point nommé. Si la politique est l'art du possible, ce que je crois, qu' y a-t-il de "possible" dans une ville?

"La ville des Flux" d'Olivier Mongin paraît à point nommé

Comment améliorer la vie des habitants? Quelques mois avant les municipales, un petit exercice de comparaison n'est pas inutile. Les équipes sortantes défendent leur bilan, que les opposants attaquent. Tous présentent leurs programmes.