background preloader

APPRENDRE

Facebook Twitter

Cerveau et apprentissage: Présentation. Les sciences de la cognition : qu’est-ce qu’elles peuvent apporter à l’enseignement ?

Cerveau et apprentissage: Présentation

On assiste aujourd’hui à des avancées spectaculaires des connaissances sur le cerveau et ses fonctions. Grâce à cela, et à un intérêt renouvelé pour l’éducation, la recherche en sciences cognitives est de plus en plus à même de fournir des pistes pour une inflexion des pratiques éducatives. Les champs d’intérêt des chercheurs croisent ceux des enseignants quand ils se consacrent aux capacités naturelles de l’enfant (comme la curiosité, l’attention, la mémoire, la motivation, le raisonnement, etc.) et à ses besoins.

La recherche, dans certains cas, fait émerger de nouvelles stratégies pouvant aider au développement cognitif de l’enfant et éventuellement concourir à faire face à des difficultés de l’apprentissage et de la scolarité. Guidé par l’enseignant, l’élève peut tirer bénéfice pour lui-même d’une prise de conscience et d’une connaissance de son potentiel cognitif. Dossier sur l'envie d'apprendre. Presse > Sciences et techniques > Sciences > L'Essentiel Cerveau & Psycho.

Dossier sur l'envie d'apprendre

Astolfi - L'école pour apprendre. Ecole La Garanderie - Ateliers apprendre à apprendre pour enfants et adolescents. Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves. Pour que les élèves cherchent à s'améliorer, il faut bien sûr que la motivation soit au rendez-vous.

Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves

De manière à susciter cette motivation chez les élèves, voici une proposition qui a déjà fait l'objet d'une expérimentation à l'enseignement supérieur. Rolland ViauDépartement de pédagogie, Université de Sherbrooke L'analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d'apprentissage que l'enseignant propose, l'évaluation qu'il impose, les récompenses et les sanctions qu'il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu'il porte à ses élèves.

Nos travaux sur la motivation dans l'apprentissage du français nous ont amené à porter une attention particulière à l'un de ces facteurs : les activités d'apprentissage proposées aux élèves en classe. Dix conditions pour motiver. Les enseignants victimes des neuromythes. Le site Frontiers in Educational Psychology a publié un article portant sur les neuromythes des enseignants, c'est-à-dire sur les fausses conceptions des enseignants concernant le fonctionnement du cerveau de leurs élèves : Neuromyths in education: Prevalence and predictors of misconceptions among teachers (Sanne Dekker, Nikki C.

Les enseignants victimes des neuromythes

Lee, Paul Howard-Jones et Jelle Jolles). En 2002, une étude de l’OCDE, Understanding the Brain: Towards a New Learning Science, a attiré l'attention internationale sur ce phénomène en constatant la prolifération rapide des neuromythes. L'influence de ces derniers dans les salles de classe est problématique car c’est un facteur d’inefficacité dans l’enseignement. Les empêchements à apprendre - Comment j’apprends. Au moment où on entend parler de plus en plus des moocs et autres classes inversées, il est toujours intéressant de revenir à des fondamentaux !

Comment j’apprends

Or dans notre domaine de spécialité, ce qui est fondamental c’est le sujet qui apprend (cf la vidéo de cloture du mooc itypa2 dans l’échange que j’ai eu avec Marcel Lebrun). Les méthodes d’enseignement sont-elles capables de transformer les formes de l’apprentissage des sujets ? Les sujets doivent-ils s’adapter aux formes d’enseignement qui leur sont proposées ? La mesure des taux d’échecs ou d’abandon face aux différents systèmes, méthodes, types d’enseignement, nous renseigne au moins sur un point, bien connu depuis longtemps : il ne suffit pas d’enseigner pour que quelqu’un apprenne !!! Pour revenir aux fondamentaux, regardons simplement comment chacun de nous apprend. Philippe Perrenoud - Qu’est-ce qu’apprendre ? [2004_08]

Des obstacles aux apprentissages comme appuis pour les surmonter. 28 février 2010 Henri Boudreault Apprendre, Didactique professionnelle, Environnement didactique, L'apprenant, Le contexte, Objet d'apprentissage, Pratique pédagogique Figure 1 : Éléments à considérer pour surmonter les obstacles aux apprentissages.

Des obstacles aux apprentissages comme appuis pour les surmonter

Le rôle d’un enseignant est de faire apprendre. Comment apprend-on ? Apprendre en coopérant. Décidément, vous en avez une mémoire extraordinaire ! Bonjour, Il est bien connu que tout ce qui permet de tordre le cou aux croyances restrictives des apprenants sur leurs propres capacités est bon à prendre.

Décidément, vous en avez une mémoire extraordinaire !

Il y a quelque temps, il a été ici question d’un moyen infaillible pour retenir durablement une liste de dix éléments (ce moyen utilisait la forme des chiffres). Aujourd’hui voici un moyen d’en retenir… cent ! Ce que nous allons voir aujourd’hui vous permettra également de retenir de nombreuses séries de chiffres, codes, mots de passe, numéros de téléphone et que sais-je encore… Apprendre mieux ? Épisode 3 : Vous avez une mémoire extraordinaire ! Cet article est le troisième paru dans le dossier « Apprendre mieux ?

Apprendre mieux ? Épisode 3 : Vous avez une mémoire extraordinaire !

» publié sur ce blog. Pour un accès aux articles précédents, voir les liens ci-dessous : C'est pas sorcier - Peut-on am?liorer sa m?moire ? (2012) Apprendre à mémoriser : quelques principes pour guider les activités - IEN cahors 1. Questionnaire_adulte.pdf. Aider un enfant à bien mémoriser. Beaucoup d’enfants sont persuadés qu’ils ont « appris » leur leçon alors qu’ils se sont contentés de la lire.

Aider un enfant à bien mémoriser

Comment les aider à mieux faire travailler leur mémoire ? On retient généralement 10 % de ce qu'on lit, 20 % de ce qu'on entend, 50 % de ce qu'on voit et entend en même temps, et enfin, 80 % de ce qu’on est capable d’expliquer à un tiers et 90 % de ce qu’on écrit, dessine ou fabrique soi-même ! Des résultats qu’il est utile d’avoir en tête quand il s’agit d’aider un enfant à mieux « apprendre », mieux mémoriser. 10_principes_de_la_memorisation. Apprendre à retenir, à mieux mémoriser. Repères pour aider les élèves à retenir A.

Apprendre à retenir, à mieux mémoriser

Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Comment fonctionne la mémoire. Je me répète: la science prend du temps, je publie quand je peux, le mieux est de me suivre sur Twitter, Facebook ou Google Plus. Un grand merci à Stefania De Vito, chercheuse en sciences cognitives à l'ICM, Hôpital de la Salpêtrière. Elle publie dans plusieurs revues scientifiques (cfr. liens) : “Images of the future drawn from the past”, dans “The Psychologist”, la revue della British Psychological Society: “Clic! Comprendre l'apprentissage pour enseigner. Nous partirons de l’un de nos principes : Enseigner, c’est mettre en place des situations (des dispositifs, des situations-problèmes, des activités … et pourquoi pas un bon exposé de synthèse) dans lesquelles l’étudiant(e) pourra apprendre.

Alternatives-aux-devoirs-traditionnels.png (PNG Image, 1091 × 639 pixels) - Scaled (93%) 50 conseils pour développer l’envie d’apprendre. L’intention initiale de cette série de conseils est le partage le plus large d’idées, de valeurs et de pratiques pédagogiques auprès d’une communauté de formateurs. Ce dispositif fait partie d’une nouvelle génération d’approches qui visent à aider les éducateurs, formateurs, apprenants, concepteurs de cursus à utiliser des ressources libres et à les intégrer à leurs propres fins. Ce type de dispositif n’obéit pas à une logique « d’objectifs » ou de « validation », ou encore à un « modèle économique ». Il se concentre sur la mise en intelligibilité de contenus. Il vise une modularisation libre des séquences, pour des usages flexibles, localisés en salle ou bien délocalisés dans des temps intermédiaires (transport, attente, temps « creux »).

Sa diffusion se produit sur les réseaux sociaux, par le moyen de dépôts sur des blogs, des MOOC, tout espace numérique traitant de questions éducatives. COMMENT APPRENDRE 10 FOIS PLUS VITE. Savoir apprendre, la métacognition. Pour-apprendre-336.jpg (Image JPEG, 1024x768 pixels) COMMENT REUSSIR A APPRENDRE UNE LEÇON? 2. Apporter son matériel à chaque cours (livre si nécessaire (le manuel est vidéo-projetable), cahier d’exercices et cahier trousse garnie, etc…) 3. Gérer son temps de travail à la maison. Faire à l'avance un travail donné, répartir harmonieusement les plages de travail au cours de la semaine. 4. 5. Apprendre une leçon.1 – Pour apprendre dans de bonnes conditions. Accueil - Mon Cerveau à l'école.

La médiation pédagogique au service de lamétacognition. Apprendre à apprendre - Des outils pour l'aide perso... Apprendre à retenir, à mieux mémoriser. Apprendre à apprendre / méthodologie / l'autonomie, l'écoute et concentration. Les émotions favorisent l’apprentissage. Texte adapté de Même les émotions négatives aident à l’apprentissage publié sur le site de l’Université de Montréal le 17 janvier 2011Le chercheur Claude Frasson de l’Université de Montréal s’intéresse aux effets des émotions sur la mémoire. Par ses travaux, il cherche à concevoir des systèmes tutoriels intelligents qui intègrent la dimension émotionnelle de l’apprentissage. « Pour le chercheur, si les émotions sont la clé qui donne accès à la mémoire, c’est aussi dire qu’elles sont essentielles à l’apprentissage. Apprenons à apprendre. Comment fonctionne le cerveau quand on apprend ? Apprendre à apprendre. La peur d'apprendre. Apprendre à apprendre : le projet EQUAL. L'art de donner l'envie d'apprendre.

Apprendre à apprendre : l’accès à l’autonomie. Mémoire & Concentration. Si vous éprouvez des difficultés avec votre capacité de mémorisation, demandez-vous s’il n’y a pas un léger problème avec votre « style de vie ». difficultés de concentration,impossibilité d’extraire les points clés d’un document,une capacité moindre pour comprendre et se concentrer sur certaines choses et idées. Si, à l’heure de dormir, trouver le sommeil est votre principal problème, il est quasiment certain que votre esprit ne sera pas disponible pour travailler.

Atelier Mémoire - Idées ASH. Dans l'école, les résultats des évaluations de GS, CP et CE1 mettent en évidence que de nombreux élèves sont en situation de difficulté scolaire dès le cycle 2. Ils semblent présenter un problème de traitement de l'information. En mars 2007, avec mes collègues de GS et de CP, nous faisons l'hypothèse qu'une re-médiation à ce problème cognitif est possible en agissant sur l'enrichissement des processus et de l'élaboration. Dans le cadre de notre projet d'école, nous décidons de créer une mallette de jeux pédagogiques pour alimenter un ATELIER MEMOIRE hebdomadaire. Apprendre à mémoriser : quelques principes pour guider les activités - IEN cahors 1. Accueil - Mon Cerveau à l'école. Comment s'exercer à apprendre ? - Infographie. La mémorisation.

Les 4 Phases de l'Apprentissage - Jean-Guy Perraud. L'art de la formulation d'objectifs. Chaque fois que je conçois un programme, une formation ou un atelier, je me creuse toujours la tête au moment de la rédaction des objectifs pédagogiques. Plus les objectifs sont orientés en fonction de l'apprentissage de l'apprenant et plus ils ont un véritable sens. Dans les milieux professionnels où j'ai évolué, les objectifs pédagogiques n'étaient pas souvent pris au sérieux. Souvent vu comme un mal nécessaire ou une question d'apparence plutôt que le coeur de toute la démarche d'apprentissage qui s'en suit, j'ai dû souvent convaincre mes experts de l'importance de cet exercice surtout si l'on souhaite réellement obtenir des résultats! Je me rappelle d'un professeur, de la faculté d'éducation! Les fonctions cognitives de l'enfant et leurs dysfonctionnements. L’INSERM a organisé et mis en ligne en 2013 un séminaire de formation qui explique, pour les parents et les enseignants, le cerveau de l’enfant, ses principales fonctions cognitives, et la manière dont elles peuvent dysfonctionner chez certains enfants “dys”.

Destiné aux associations de parents concernées par les troubles de la cognition chez l’enfant, ce séminaire de formation est organisé à l’initiative de la Mission Inserm Associations. Il a été conçu et animé par Michèle Mazeau, médecin en rééducation, spécialisée en neuropsychologie infantile et Pierre Laporte, psychologue clinicien spécialisé en neuropsychologie, docteur en psychologie. Les fonctions exécutives et les troubles d’apprentissage (TA) Ajouter aux Favoris.