background preloader

Hadopi et connerie

Facebook Twitter

Australie : pas d'antivirus, pas de connexion à Internet - LeMon. Oups, le site officiel pro-Hadopi change de camp. C'est embarrassant : Jaimelesartistes.fr , le site vantant les bienfaits de la loi Hadopi , est passé sous le contrôle des anti-Hadopi. Le ministère de la Culture n'a pas renouvelé le nom de domaine à temps. Il refuse d'admettre cette erreur de débutant, assurant que « le site n'avait plus lieu d'être ». Mais pourquoi priver les internautes du seul site officiel sur Hadopi, et laisser le champ libre au camp adverse ? L'affaire a démarré vendredi, avec ce mail adressé au site PCInpact par une certaine « Christine Elbadlel » : « Juste pour vous signaler que Jaimelesartistes.fr a changé de mains, le gouvernement n'ayant pas été foutu de renouveler le nom de domaine.

. « Eh, craignos ! Le site a changé de mains, mais aussi d'esprit. Le site avait été créé par Christine Albanel en plein débat sur la loi Hadopi , pour réconcilier internautes et industries culturelles. Un nom de domaine, c'est pas gratos non plus. . « Un oubli » Embarras à l'agence de communication L'Inconscient collectif . Hadopi: “Ca rigole pas, hein!” » Article » owni.fr, digital jour. Une vidéo à visée éducative fait la propagande de la loi Hadopi sur le site de France5: édifiant.

Hadopi: “Ca rigole pas, hein!” » Article » owni.fr, digital jour

Alors que la loi Création et Internet a été votée il y a plus d’un an, et que les premiers mails n’ont toujours pas été envoyés, certains semblent craindre que l’aspect dit «pédagogique» et «dissuasif» de la loi ne soit plus efficace. “Il est évident que cet effet psychologique initial d’Hadopi ne va pas durer si les internautes qui téléchargeaient retrouvent un sentiment d’impunité” a déclaré cette semaine David El Sayegh, directeur général du SNEP (Syndicat national de l’édition phonographique), dans les colonnes de l’Expansion. De son côté, dans Télérama, Olivier Bomsel, professeur d’économie, qui fut l’un des membres de la mission Olivennes, qui mena à la loi Création et Internet, s’interrogeait : «Hadopi va-t-elle faire peur ?».

Faire peur. Notamment aux internautes les plus jeunes. Dans cette animation, classée dans “Education aux médias”, et intitulée « Qu’est-ce que la loi Hadopi ? « Tout le monde a intérêt à transformer Internet en Minitel »- E. Héberger ses vidéos sur YouTube ou utiliser un compte Hotmail, est-ce encore Internet ?

« Tout le monde a intérêt à transformer Internet en Minitel »- E

A l'origine, le net a la particularité d'être un réseau où rien n'est centralisé, où les données ne sont pas stockées dans un seul et même endroit. Or pour Benjamin Bayart, président de FDN (French Data Network) , le plus vieux fournisseur d'accès Internet français, cette structure est en danger. Selon lui, un ensemble de décisions politiques, économiques et techniques tendent à transformer, depuis quelques années, Internet en réseau finalement proche du Minitel.

Parallèlement il dénonce les atteintes à la neutralité du net . Notamment par les projets de loi de filtrage actuellement en préparation par le gouvernement français : Loi Création et Internet, Charte de confiance, etc. Lors des rencontres mondiales du logiciel libre d'Amiens, en juillet 2007, Benjamin Bayart exposait son propos lors d'une conférence, intitulée Internet libre ou Minitel 2.0 , dont la vidéo a depuis été très consultée.

Rions un peu avec l’Hadopi - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr. Faut-il surveiller, filtrer et censurer le Net comme le fait la Chine, et comme le prônait récemment le chanteur Bono ?

Rions un peu avec l’Hadopi - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr

Les droits d'auteur sont-ils plus importants que les droits de l'homme ? Comment se fait-il que ceux qui luttent contre le piratage soient les premiers à vouloir pirater nos ordinateurs ? HADOPI, mon amie, qui es-tu ? Alors, cette fameuse loi «HADOPI», qu'est-ce qu'elle raconte au juste ?

HADOPI, mon amie, qui es-tu ?

Chipotons un brin Pour le moment, rien, car ce n'est qu'un projet de loi, adopté par le Sénat mais pas encore examiné par l'Assemblée. L'exposé que je vais vous faire concerne donc le projet tel qu'adopté par le Sénat. Il va très probablement être modifié par les députés, mais c'est le seul document de travail dont je dispose, par la force des choses. Et de fait, je ne m'attarderai qu'au seul article 2, qui contient l'essentiel du projet de loi, le reste des dispositions de la loi étant à ce jour essentiellement de la rénumérotation de textes et des transferts de compétence pour tenir compte de la création de la fameuse HADŒPI.

Soulevons le capot Comme je l'avais dit lors de la promulgation de la loi DADVSI : Que serait une nouveauté législative sans une nouvelle autorité administrative indépendante qui lui est consacrée, et qui permet ainsi au ministre concerné de se défausser de ses responsabilités ?