background preloader

Kaopanda

Facebook Twitter

« Certains adolescents fragiles vont vers le jeu vidéo pour fuir une réalité douloureuse » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par William Audureau En début de semaine, un clip de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé a irrité les amateurs de jeux vidéo en mettant ses effets sociaux en parallèle de substances psychotropes.

« Certains adolescents fragiles vont vers le jeu vidéo pour fuir une réalité douloureuse »

A lire : Un clip de l'institut pour la santé place le jeu vidéo sur le même plan qu'alcool et cannabis Olivier Phan, coauteur d'une récente étude de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et psychiatre responsable de la Consultation Jeunes Consommateurs du centre Pierre-Nicole Croix-Rouge française à Paris, revient sur la question très débattue de l'addiction aux jeux vidéo. Quelle est la réalité de l'addiction au jeu vidéo, si cela existe ? La majorité des joueurs ne sont pas concernés. C'est pourquoi nous intervenons beaucoup en thérapie familiale. Peut-être faudrait-il parler de la pratique intensive du jeu vidéo comme d'un symptôme davantage que comme une cause ? Les jeux vidéo en famille. Des pratiques de jeu inscrites socialement Les résultats de l’étude, confirmant d’autres statistiques, disent que le média « jeux vidéo » s’impose massivement quel que soit le milieu social auquel on appartient : 80 % des enfants ont du matériel chez eux et autant déclarent jouer.

Les jeux vidéo en famille

Deux variables cependant affinent ce premier constat. Une variable liée au niveau d’âge : les jeux de mouvement (baston et course) sont plus appréciés au collège qu’à l’école élémentaire où les jeux d’aventure l’emportent nettement sur les premiers. À nos yeux d’adultes cultivés, cela peut apparaître comme une régression… mais le fait est là et se trouve confirmé par la corrélation entre l’âge et le style de jeu préféré. Une variable liée au sexe : si les filles jouent presque autant que les garçons, elles se distinguent cependant par leur préférence pour les jeux de rôle, de réflexion et d’aventure, là où les préférences des garçons vont vers les jeux de mouvement. L'addiction aux jeux vidéo : mythe ou réalité ? - Pop culture.

Peut-on vraiment être dépendant aux jeux vidéo ?

L'addiction aux jeux vidéo : mythe ou réalité ? - Pop culture

C'est la question que nous avons posée au Docteur Bruno Rocher, psychiatre spécialisé dans ce domaine. Pour ce médecin du centre de référence en la matière, la réponse est clairement oui. Et il affirme que renforcer la pédagogie pour les parents est primordial. Peut-on, médicalement parlant, devenir dépendant aux jeux vidéo ? La possibilité qu’existe un phénomène d’addiction aux jeux divise depuis longtemps les joueurs, les médias, les politiques et même les médecins. Pour faire le point sur ce dossier aussi passionné que passionnant, nous avons interrogé le psychiatre Bruno Rocher, expert en addictologie et spécialiste de l’addiction aux jeux vidéo ou aux jeux d’argent, qui officie au sein du très réputé Centre de Référence sur le Jeu Excessif, au CHU de Nantes.

Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller. Enfermé dans sa chambre, votre enfant est accroché à son ordinateur, les yeux rivés sur son écran, hermétique à toutes remarques ou demandes tant son attention est retenue par son jeu vidéo et par les autres jeunes qui «en ligne» évoluent dans le même monde virtuel que lui… Est-ce grave docteur?

Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller

Les nouvelles addictions : tel était le thème de la séance hebdomadaire de l'Académie de médecine qui s'est tenue mardi avec, notamment, la question de l'addiction des jeunes aux jeux vidéo. Or sur ce thème, Marie-France le Heuzey, pédopsychiatre à l'hôpital Robert-Debré à Paris, se veut à la fois vigilante et rassurante. Vigilante, car il existe effectivement des cas de jeunes qui se font happer par le jeu.

Des études contradictoires «Il faut bien sûr regarder le nombre d'heures que l'enfant passe à jouer, mais il est difficile de déterminer un seuil exact», poursuit le médecin. GTA V, le phénomène : La violence dans les jeux vidéo, un faux débat ? (REPORTAGE) Suite à la sortie de GTA V, qui a décidément beaucoup de succès, nous avons souhaité en savoir plus à propos de l’effet qu’ont les jeux vidéo (surtout ceux qui sont violents) sur les jeunes.

GTA V, le phénomène : La violence dans les jeux vidéo, un faux débat ? (REPORTAGE)

Nous avons donc demandé l’avis de plusieurs spécialistes et interviewé madame Aurore Douchin, psychologue clinicienne à Caen, diplômée en psychologie clinique et pathologique à l’Université de Caen-Basse Normandie , et madame Amélie Jacquet, psychologue clinicienne à Paris 11ème, diplômée de l’école de Psychologues Praticiens. melty.fr vous transmet leurs propos. Les dangers des jeux vidéo sur les enfants. Les jeux vidéo sont un type très populaire de jeu pour de nombreuses personnes, surtout les enfants qui peuvent passer beaucoup de temps à regarder un écran de télévision ou d'ordinateur pour jouer.

Les dangers des jeux vidéo sur les enfants

Vous devez savoir que la dépendance aux jeux vidéo peut avoir un impact négatif, en particulier dans le développement des enfants. Les parents ont besoin d'avoir une meilleurecompréhension au sujet des dangers des jeux vidéo, en particulier pour vos enfants. Danger sur la santé physique de l’enfant. Addiction aux jeux vidéo: un réel danger aux multiples conséquences. Comme promis, je vous reviens avec la suite de notre série d’articles consacrée à la dépendance aux jeux vidéo avec en prime un fichier audio à partager avec vous.

Addiction aux jeux vidéo: un réel danger aux multiples conséquences

Après la publication du billet de la semaine dernière, j’ai reçu le feedback de mes amis et de certains de mes fidèles lecteurs. Les jeux vidéo génèrent de l'agressivité. Les enfants et adolescents jouant régulièrement aux jeux vidéo ont plus de pensées et de comportements agressifs, selon une étude menée avec plus de 3.000 participants publiée aujourd'hui aux Etats-Unis.

Les jeux vidéo génèrent de l'agressivité

Cette recherche a été conduite à Singapour pendant trois ans avec des enfants âgés de 8 à 17 ans (11 ans d'âge médian) dont 73% étaient des garçons. Elle paraît dans la dernière livraison du Journal of the American Medical Association (JAMA) Pediatrics. En débat : Les jeux vidéo sont-ils dangereux pour nos enfants? Suite à la tuerie d’Istres, qui a fait 3 victimes, les jeux vidéo sont à nouveau mis en accusation, le tueur en avait une pratique intensive.

En débat : Les jeux vidéo sont-ils dangereux pour nos enfants?

Autant que le contexte familial de l’adolescent et la facilité de se procurer des kalachnikovs sur Internet, la responsabilité des jeux vidéo est une fois encore au cœur du débat. L’occasion de proposer à nouveau ce face à face sur la question entre Elisabeth Rossé, docteur en psychologie sociale, psychologue à l’hôpital Marmottan à Paris, et Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, enseignant à Paris VII. La nageuse, Laure Manaudou a écrit sur Tweeter que les tueries de Toulouse et Montauban étaient la faute des jeux vidéo. Pourquoi les rend-on responsables de tous les maux de la jeunesse actuelle ? ÉLISABETH ROSSÉ. SERGE TISSERON. Peut-on pourtant parler d’addiction concernant le comportement de certains jeunes joueurs ? ÉLISABETH ROSSÉ. SERGE TISSERON.

Un ado sur huit a un usage problématique des jeux vidéo. Le Monde | • Mis à jour le | Par Pascale Santi Un élève sur huit aurait un usage « problématique » du jeu vidéo. C’est ce qu’indique une enquête menée auprès de 2 000 élèves de la 4e à la 1e inscrits dans 15 établissements d’Ile-de-France, rendue publique mercredi 17 décembre et réalisée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et la consultation jeunes consommateurs (CJC) du centre Pierre Nicole de la Croix Rouge*. Avec plus de 11 écrans à domicile, les adolescents franciliens de cet échantillon sont suréquipés. 84 % d’entre eux ont une console de jeux, et 74 % une tablette.

J'étais accro aux jeux vidéo. J'étais un accro aux jeux vidéo.

J'étais accro aux jeux vidéo

Je m'en suis sorti. Il m'est arrivé de passer de 14h de l'après-midi à 7h00 du matin devant mon ordinateur à jouer. Qu'ai-je gagné ? Du plaisir, des "amis", une identité. Jeux vidéo : pratiques excessives - Les usages. Le jeu est présent dans toutes les sociétés humaines. Constitutif de l’homme, il forme le jeune aux défis qu’il devra relever adulte. Selon diverses sources, 90% des adolescents passent plus de deux heures par jours sur leurs écrans. Consoles, smartphones, tablettes, ordinateurs, autant de supports à leur disposition pour surfer sur Internet, se faire des amis virtuels sur les réseaux sociaux, jouer à Assassin Creed, World of Warcraft ou Call of duty…, activités parfaitement banales et licites. Combattre l'addiction aux jeux vidéo.