background preloader

Internet

Facebook Twitter

Internet, le meilleur du pire - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr. Rions un peu avec l’Hadopi - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr. Faut-il surveiller, filtrer et censurer le Net comme le fait la Chine, et comme le prônait récemment le chanteur Bono ?

Rions un peu avec l’Hadopi - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr

Les droits d'auteur sont-ils plus importants que les droits de l'homme ? Comment se fait-il que ceux qui luttent contre le piratage soient les premiers à vouloir pirater nos ordinateurs ? Comment interpréter le fait que l'UMP, Frédéric Lefebvre, et l'Hadopi elle-même ont, tous, été pris la main dans le pot de confiture en train de "pirater" des contenus protégés dont il ne détenaient pas les droits... pendant, ou depuis l'adoption de la loi ? Loppsi: TF1 manque à l’honnêteté de l’information - BUG BROTHER. TF1 a une vision très particulière du débat parlementaire.

Loppsi: TF1 manque à l’honnêteté de l’information - BUG BROTHER

Loppsi: le message subliminal de TF1 - BUG BROTHER - Blog LeMond. Big Brother Awards France. A new approach to China: an update. On January 12, we announced on this blog that Google and more than twenty other U.S. companies had been the victims of a sophisticated cyber attack originating from China, and that during our investigation into these attacks we had uncovered evidence to suggest that the Gmail accounts of dozens of human rights activists connected with China were being routinely accessed by third parties, most likely via phishing scams or malware placed on their computers.

A new approach to China: an update

We also made clear that these attacks and the surveillance they uncovered—combined with attempts over the last year to further limit free speech on the web in China including the persistent blocking of websites such as Facebook, Twitter, YouTube, Google Docs and Blogger—had led us to conclude that we could no longer continue censoring our results on Google.cn. Google cesse de censurer son site chinois et part à Hong Kong. Le siège chinois de Google à Beijing, le 21 mars (Christina Hu/Reuters) Google a annoncé lundi soir qu’il cessait de censurer son site chinois et le transferait à Hong Kong, territoire chinois autonome où il n’y a pas de censure.

Google cesse de censurer son site chinois et part à Hong Kong

Cette décision, un retrait de fait de Chine, met fin au bras de fer engagé depuis des semaines entre la société américaine et le gouvernement de Pékin, accusé par Google d’avoir tenté de pénétrer dans ses systèmes informatiques, et d’imposer la censure de son moteur de recherche en chinois. Ces derniers jours, la presse chinoise s’était déchaînée contre Google, carrément accusé de liens avec la CIA, comme l’expliquent nos partenaires d’Aujourd’hui la Chine. (De Pékin) Les médias d’Etat chinois ne verseront pas de larmes au départ de Google, dont ils fustigent la « politisation » de son différend avec Pékin, et y voient un rappel de l’impérialisme colonial. « Depuis quand une compagnie privée peut se permettre de contester les lois d’un pays ?

Hadopi, loopsi...

Street View : des habitants bannissent Google de leur rue. Capture du site Google Street View. Bijou de technologie pour certains, Street View, le service de Google permettant aux internautes de naviguer virtuellement dans une ville, a provoqué la colère des habitants de Broughton, un petit village d’Angleterre. Le site propose des vues à 360 degrés de rues, grâce à des images filmées par une voiture équipée d’une caméra rotative. Arguant des atteintes à la vie privée, la poignée de résistants de Broughton a formé une chaîne humaine pour bloquer la . Paul Jacobs, premier habitant à avoir repéré la voiture, ameute ses voisins. Il explique à la BBC : Et maintenant, Google photographie même à l'intérieur ! (en alle. Vous avez aimé cet article ? Achetez votre plaque et soutenez l'indépendance de Rue89 Appelez le 08 99 19 40 70 (1,68 € / appel) En savoir plus Envoyez « RUE » par SMS au 81027 (1,5 € / SMS) Accrochez une plaque Rue89 sur votre page de membre et dans vos commentaires.

Rentrez le code que vous recevrez dans le cadre ci-dessous pour activer votre plaque. Sondages sur Internet : donneur d’avis, un métier d’avenir ? Capture d’écran des participants à Koh-Lanta Les sondages sur Internet se sont multipliés.

Sondages sur Internet : donneur d’avis, un métier d’avenir ?

Voilà qui inquiète notre docteur Panel qui y voit une koh-lantisation de la représentativité dans les sondages. Le Web semble un terrain idéal pour poser des questions aux gens, mais c’est aussi un terrain complètement miné quand il s’agit d’essayer de constituer des échantillons valables, pour deux grandes raisons : Il n’y a pas d’annuaire des mails et le spam est beaucoup plus mal reçu que les appels téléphoniques non sollicités, parce que ceux-ci restaient somme toute assez rares. Dès lors, comment solliciter les gens au hasard ? Vers la rémunération des sondés En l’absence d’enquêteur, la solution trouvée pour motiver les internautes à répondre a été de les rémunérer. Leurs fiches sont qualifiées au regard d’une multitude de critères, notamment, bien sûr, ceux qui serviront de quotas « de représentativité », pour retrouver nos boules noires et blanches.