Internet

Facebook Twitter

Internet, le meilleur du pire - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr. J'ai déjà eu plusieurs fois l'occasion de rappeler à quel point l'“internet”, ce réseau international qui se joue des États, était truffé de (soi-disant, faut-il le préciser) "néonazis, de trucs et astuces pour terroristes, qu'on y trouvait également de la drogue, des pédophiles, des révisionnistes, des satanistes, le Ku Klux Klan, des terroristes, des pédophiles, des néonazis, des sites pornographiques, des trafiquants d’enfants, des néonazis, des pédophiles, des groupes terroristes, des médicaments en vente libre, des tueurs en série, des néonazis, des antisémites, des pédophiles, et bien entendu quelques terroristes (sans oublier les pédophiles et les néonazis", voir L’internet et les “pédo-nazis” : le best of).

Internet, le meilleur du pire - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr

Rions un peu avec l’Hadopi - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr. Faut-il surveiller, filtrer et censurer le Net comme le fait la Chine, et comme le prônait récemment le chanteur Bono ?

Rions un peu avec l’Hadopi - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr

Les droits d'auteur sont-ils plus importants que les droits de l'homme ? Comment se fait-il que ceux qui luttent contre le piratage soient les premiers à vouloir pirater nos ordinateurs ? Comment interpréter le fait que l'UMP, Frédéric Lefebvre, et l'Hadopi elle-même ont, tous, été pris la main dans le pot de confiture en train de "pirater" des contenus protégés dont il ne détenaient pas les droits... pendant, ou depuis l'adoption de la loi ? Associations de consommateurs, de défense des droits de l'homme, de professionnels de l'Internet, de promotion des logiciels libres, parlementaires européens… les opposants à l'Hadopi n'ont eu de cesse de répéter que cette loi serait techniquement inapplicable, et politiquement liberticide.

Loppsi: TF1 manque à l’honnêteté de l’information - BUG BROTHER. TF1 a une vision très particulière du débat parlementaire.

Loppsi: TF1 manque à l’honnêteté de l’information - BUG BROTHER

Pour la seconde fois, en un an, son JT a présenté un hémicycle plein à craquer alors qu'il était en fait quasiment vide. Dans les deux cas, l'Hadopi, puis la Loppsi, il s'agissait de projets de loi décriés sur l'internet, mais plutôt soutenus par TF1. Le CSA, saisi de ces "manquements à l'honnêteté de l'information", envisage une sanction financière. Ce 9 février 2010, évoquant le "projet de loi sur la sécurité intérieure qui prévoit un arsenal contre les nouvelles formes de délinquance" que venait de présenter le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, les téléspectateurs de TF1 ont pu voir ceci : Les internautes qui, de leur côté, avait assisté à la séance grâce à sa retransmission sur le site de l'Assemblée nationale, avait de leur côté pu voir cela : Loppsi: le message subliminal de TF1 - BUG BROTHER - Blog LeMond.

Le médiateur de TF1 conteste le fait d'avoir "manqué à l'honnêteté de l'information" en montrant un hémicycle plein à craquer lors de la présentation, par Brice Hortefeux, de la Loppsi (la vingt-quatrième loi sécuritaire adoptée depuis 2002), et voudrait jeter l'opprobe sur moi : "soit l'auteur de ce blog est de mauvaise foi, soit il s'est trompé.

Loppsi: le message subliminal de TF1 - BUG BROTHER - Blog LeMond

Tout ceci demande à être vérifié, ce que nous sommes en train de faire". En attendant les résultats de leur enquête interne, Arrêts sur image a démontré, vidéos à l'appui, que "l'auteur de ce blog" (je suis aussi "journaliste", faut-il le préciser) ne s'était pas trompé. Le CSA, lui, vient de confirmer que, pour la première fois dans l'histoire de la télévision française, il allait imposer la lecture d'un communiqué sur TF1 qui, entre autres "manquements à l'honnêteté de l'information", avait présenté un hémicyle plein à craquer, l'an passé, lors du vote de l'Hadopi, alors qu'il était là aussi quasiment vide. Big Brother Awards France. A new approach to China: an update.

Google cesse de censurer son site chinois et part à Hong Kong. Le siège chinois de Google à Beijing, le 21 mars (Christina Hu/Reuters) Google a annoncé lundi soir qu’il cessait de censurer son site chinois et le transferait à Hong Kong, territoire chinois autonome où il n’y a pas de censure.

Google cesse de censurer son site chinois et part à Hong Kong

Cette décision, un retrait de fait de Chine, met fin au bras de fer engagé depuis des semaines entre la société américaine et le gouvernement de Pékin, accusé par Google d’avoir tenté de pénétrer dans ses systèmes informatiques, et d’imposer la censure de son moteur de recherche en chinois. Ces derniers jours, la presse chinoise s’était déchaînée contre Google, carrément accusé de liens avec la CIA, comme l’expliquent nos partenaires d’Aujourd’hui la Chine. (De Pékin) Les médias d’Etat chinois ne verseront pas de larmes au départ de Google, dont ils fustigent la « politisation » de son différend avec Pékin, et y voient un rappel de l’impérialisme colonial.

Hadopi, loopsi...

Street View : des habitants bannissent Google de leur rue. Capture du site Google Street View.

Street View : des habitants bannissent Google de leur rue

Bijou de technologie pour certains, Street View, le service de Google permettant aux internautes de naviguer virtuellement dans une ville, a provoqué la colère des habitants de Broughton, un petit village d’Angleterre. Le site propose des vues à 360 degrés de rues, grâce à des images filmées par une voiture équipée d’une caméra rotative. Arguant des atteintes à la vie privée, la poignée de résistants de Broughton a formé une chaîne humaine pour bloquer la . Paul Jacobs, premier habitant à avoir repéré la voiture, ameute ses voisins. Il explique à la BBC :

Et maintenant, Google photographie même à l'intérieur ! (en alle. Vous avez aimé cet article ?

Et maintenant, Google photographie même à l'intérieur ! (en alle

Achetez votre plaque et soutenez l'indépendance de Rue89 Appelez le 08 99 19 40 70 (1,68 € / appel) En savoir plus. Sondages sur Internet : donneur d’avis, un métier d’avenir ? Capture d’écran des participants à Koh-Lanta Les sondages sur Internet se sont multipliés.

Sondages sur Internet : donneur d’avis, un métier d’avenir ?

Voilà qui inquiète notre docteur Panel qui y voit une koh-lantisation de la représentativité dans les sondages. Le Web semble un terrain idéal pour poser des questions aux gens, mais c’est aussi un terrain complètement miné quand il s’agit d’essayer de constituer des échantillons valables, pour deux grandes raisons : Il n’y a pas d’annuaire des mails et le spam est beaucoup plus mal reçu que les appels téléphoniques non sollicités, parce que ceux-ci restaient somme toute assez rares. Dès lors, comment solliciter les gens au hasard ?