background preloader

14/18

Navires de la Grande Guerre
Le parcours du combattant de la guerre 1914-1918
Archives nationales - Registres d'état-civil 1914-1918 — GeneaWiki De GeneaWiki < Retour à la "sous-série F9 (Affaires militaires) des Archives nationales" < Retour aux "Projets contributifs" Ce projet a pour but de numériser, puis d'indexer, l'état civil régimentaire de la Première Guerre mondiale. N'hésitez pas a nous contacter à 1er exemple : Pierre POUEYSEGU Voici sa fiche de décès sur Mémoire des Hommes qui mentionne (en bas) le registre n°4362.On retrouve sa mention à la vue 7/14 du registre n°4362. 2nd exemple : Jean PENOCHE Voici sa fiche de décès sur Mémoire des Hommes qui ne mentionne (en bas) aucun registre.Grâce à l'indexation collaborative, nous avons retrouvé sa mention à la vue 2/4 du registre n°7892. Présentation Classement détaillé. Archives nationales (AN), site de Pierrefitte-sur-Seine, fonds 1789-1960, série F (Versements des ministères et des administrations qui en dépendent), sous-série F9 (Affaires militaires), cotes F9/4494 à 5563 : Registres d'état-civil des régiments, ambulances et hôpitaux (1914-1918). Registres numérisés Archives nationales - Registres d'état-civil 1914-1918 — GeneaWiki
14/18

TIC'Édu thématique N°02
"L'ordre vient de tomber. Avec Eugène, on prend le train ce soir pour rejoindre le front" : même près de 100 ans après la Première Guerre mondiale, cette phrase fait froid dans le dos. Elle est issue de la page Facebook de Léon Vivien, 29 ans, instituteur dans le XIVe arrondissement de Paris. Ce personnage a été imaginé par le musée de la Grande Guerre de Meaux (Seine-et-Marne) et l’agence DDB Paris qui se sont demandé quelle serait la teneur des contenus si Facebook avait existé en 1914. Pour le directeur du musée Michel Rouger, l’opération "Facebook 1914" a pour but de "valoriser les collections, mais aussi d’expliquer l’état d’esprit de ces hommes, entre moments légers et moments d’émotion". "J'ai crié 'Vive la France !' Depuis jeudi 10 avril, les internautes peuvent donc suivre au jour le jour le profil de Léon Vivien qui sera alimenté jusqu’au 17 mai. Les amis du futur poilu, Jules et Anatole, ainsi que sa femme Madeleine ne se privent pas de commenter ses publications. Sur Facebook, un poilu raconte (presque) sa guerre de 1914-1918 - 11 avril 2013 Sur Facebook, un poilu raconte (presque) sa guerre de 1914-1918 - 11 avril 2013
Guerre 14-18 LITE The Memory-Map app turns your phone or tablet into an outdoor GPS and allows you to navigate with Ordnance Survey Topo maps, 4WD maps or Marine charts, without the need for maintaining a phone signal. How it works Maps are downloaded on-the-fly or uploaded from your PC in advance. Once the app and maps are loaded to the phone or tablet, cellular network coverage or internet connection is not required for real time GPS navigation. Although the Memory-Map app is designed to be used as a standalone GPS navigator, best results are achieved when used in conjunction with Memory-Map on your PC (free download) for planning, printing and loading up maps, waypoints and routes to the phone/tablet Memory-Map includes free access to 1:250,000 scale topographic maps and many other free maps around the world. Features include: "Verdict: The Memory-Map App is a truly excellent, competent product, representing real value for money. "This is by far the best mapping/GPS app and I've got them all. Guerre 14-18 LITE
La guerre de 14-18

histoires inédites et histoires officielles de la Première Guerre mondiale
ONACVG_GrandeGuerre.pdf
Générations 14, mémoires intimes de la grande guerre
Exposition virtuelle - Sur les chemins de la Grande Guerre
6 septembre 1914. Les avant-gardes allemandes arrivent à Meaux, à une cinquantaine de kilomètres de Paris. Interrompant trois semaines de retraite, les armées françaises et britanniques font volte-face pour mener la première bataille de la Marne. Le 20 septembre, le ministre de la Guerre, le socialiste Alexandre Millerand, organise une réunion à Bordeaux, où le gouvernement s’est réfugié. Quant à Louis Renault, il dirige la mobilisation des industriels en région parisienne. De grandes épopées industrielles commencent grâce au conflit En France, cette réorganisation de l’appareil productif porte lentement ses fruits. C’est aussi en pleine guerre que naît ce qui deviendra le groupe Dassault. Un capitalisme d’intérêt général ? Le capitalisme s’est-il mis pendant quatre ans en suspens ? « On croit mourir pour la patrie, on meurt pour les industriels » Des profits embusqués des deux côtés du Rhin Des colonies très profitables Krupp équipe l’armée allemande en artillerie. Loin des tranchées : quand les multinationales européennes engrangeaient déjà les profits de la guerre Loin des tranchées : quand les multinationales européennes engrangeaient déjà les profits de la guerre
Première Guerre mondiale : va-t-on commémorer les exploits de l’industrie chimique Première Guerre mondiale : va-t-on commémorer les exploits de l’industrie chimique C’est l’une des grandes « innovations » de la Première guerre mondiale : les armes chimiques. Les gaz de combat, dont le fameux gaz moutarde, ont été utilisés par les deux camps, et mis au point par de grands groupes, comme Bayer côté allemand, ou les ancêtres de Péchiney et Rhodia côté français. Une implication historique que le géant allemand de la chimie, aujourd’hui fabricant de médicaments et d’OGM, aimerait bien faire oublier. Dès l’automne 1914, le ministère de la Guerre allemand lance des recherches pour utiliser les produits toxiques contenus dans les teintures afin de développer des gaz de combat. Carl Duisberg, le patron de l’entreprise chimique Bayer, fondée en 1863, en prend la tête. Le sulfure d’éthyle dichloré, diffusé par les vents après l’explosion d’obus, attaque les yeux et les poumons et provoque des brûlures chez les combattants britanniques et français, tuant un millier de soldats et déclenchant un mouvement de panique. 90 000 tués par les gaz de combat
Guerre 14-18

Nord-Pas-de-Calais
Histoire postale du Nord-Les losanges Chiffrés Histoire postale du Nord-Les losanges Chiffrés La Feldpost allemande dans le Valenciennois 1914-1918. Un peu d'Histoire. Avant d'aborder le sujet de la poste militaire, il convient de relater les événements que connurent le Valenciennois de 1914 à 1918. AOUT 1914: Le 3 août: la guerre est déclarée. Les allemands attaquent la Belgique qui était neutre et s'approchent de la frontière française. Les années 1915 et 1916 sont des années où le front occidental se consolide. L'Arrondissement de VALENCIENNES a été occupé successivement et/ou conjointement par 4 Armées allemandes, la 1ère (fin août 1914-mi octobre 1914), la 6ème (mi octobre 1914-30/09/1916), la 1ère (1er octobre 1916-20 avril 1917), le 2ème (20 avril 1917- septembre 1918) et enfin la 17ème (septembre 1918-3/11/1918).La 17ème armée installe son quartier général à ST AMAND le 1er février 1918. Chaque armée avait sa zone d'étapes. Il ne faut pas confondre Chef lieu d'Etapes et siège du Haut Commandement militaire. La poste militaire allemande. Les timbres à date.
Dans la nuit du 26 au 27 septembre 1918, partout se faisait sentir la tension de l'attente. Il n'y eut pas de tir de barrage préliminaire; tout était calme. Dans les zones de rassemblement surpeuplées, l'infanterie était étroitement entassée avec l'artillerie et les mitrailleuses, qu'on avait fait avancer jusque là afin qu'elles soient prêtes pour une avance rapide. Sur la droite du corps d'armée, les troupes de la 10e, brigade, se gardant bien de s'éloigner du couvert que leur offre l'artillerie, traversent promptement le canal, à deux bataillons de front, entre Inchy et Moeuvres. Dans un combat serré, le 87e bataillon réussit à entrer dans la partie méridionale du village de Bourlon, à 9h 45 du matin, et le 54e bataillon passe tout droit pour contourner la lisière septentrionale du bois de Bourlon et atteindre le côté opposé. Au cours des opérations de la 4e division, le 27 septembre, deux officiers subalternes avaient mérité la Croix de Victoria. Images d'une guerre oubli e - En temps de guerre Images d'une guerre oubli e - En temps de guerre
Guerre 14-18 dans le Nord Pas-de-Calais

Si on en croit les discours de nos politiciens depuis un mois, nous sommes en guerre. Et comme d’habitude, cette guerre vient forcément des autres, qui nous menacent, et il est, comme l’a rappelé Manuel Valls, intolérable de remettre en question notre propre rôle dans ces événements. D’ailleurs, comme disait Pierre Desproges : « l’ennemi est bête, il croit que c’est nous l’ennemi, alors que c’est lui ! Sauf que tout de même, il semblerait bien que, parmi bien d’autres acteurs, la France ait aussi joué un rôle dans l’explosion du conflit qui nous occupe. À la place, je vous propose de prendre un exemple du passé qui peut nous permettre de mieux cerner comment naît une guerre, et de voir si les responsabilités sont aussi tranchées qu’on a pu le dire. Le monde en 1914 Si on pense en général en premier lieu aux conflits qui ont secoué l’Europe, la Première Guerre mondiale fut réellement mondiale et impliqua des populations du monde entier. L’Europe des empires Un enchaînement inévitable ? Première Guerre mondiale : à qui la faute ? [vidéo] – Veni Vidi Sensi Première Guerre mondiale : à qui la faute ? [vidéo] – Veni Vidi Sensi
14-18 Première Guerre mondiale et commémorations

The First World War: a complete timeline
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Plan de la ville de Tsingtao en 1912. Première Guerre mondiale Batailles Batailles des océans Pacifique et Indien Zanzibar·Madras·Papeete·Tsingtao·Rufiji·Penang·îles Cocos·Coronel·Más a Tierra Contexte[modifier | modifier le code] Les Allemands construisent donc le port de Tsingtau - aujourd'hui Qingdao - pour servir d'escale à leur escadre, et d'étape aux bateaux se rendant dans les possessions allemandes de l'Océan Pacifique, et aussi asseoir leur influence dans la province du Shandong. Les Britanniques, première puissance navale, voient d'un mauvais œil ce qu'ils considèrent comme une concurrence dans leur zone d'influence. Les forces en présence[modifier | modifier le code] Les Japonais envoient un ultimatum à l'Empire allemand, le 15 août 1914, afin que tous ses bateaux de guerre quittent les eaux chinoises et japonaises et que Tsingtao soit donné au Japon, dans les huit jours. Premiers morts de Tsingtao. Le siège[modifier | modifier le code] Siège de Tsingtao Siège de Tsingtao
Première guerre mondiale (14-18)

Le Grand Mémorial Le Grand Mémorial Le Grand Mémorial, mis en ligne le 11 novembre 2014, est un outil de recherche qui permet d’interroger la base de données des registres matricules, rassemblant le parcours militaire de chaque soldat et conservés dans les services départementaux d’archives. Depuis le 11 novembre, le Grand Mémorial donne accès aux registres d’une vingtaine de départements, avant d’être progressivement élargi, d’ici la fin du Centenaire en 2018, à l’ensemble des départements et aux 8,5 millions de fiches de soldats de la Grande Guerre. Depuis 2008, le ministère de la Culture et de la Communication et les Conseils généraux mènent une ambitieuse politique de numérisation et d'indexation des registres matricules des classes 1887 à 1921 conservés dans les services départementaux d’archives et aux Archives nationales d'outre-mer (soit 8,5 millions de matricules pour autant de combattants). Cet ensemble exceptionnel, dont la numérisation s'achève en cette fin d'année 2014, constitue le Grand Mémorial.
Histoire et mémoire des deux guerres mondiales - Liens - Sites des musées et mémoriaux - 1ère guerre mondiale En France Albert - Somme Musée Somme 1916 Blérancourt - Aisne Musée franco-américain du Château de Blérancourt Chemin des Dames / Caverne du Dragon - Aisne La Caverne du Dragon Visite virtuelle Les collections du musée Expositions virtuelles Service pédagogique Découvrez le Chemin des Dames Compiègne - Oise Site officiel du Musée de l'Armistice Dormans - Marne Mémorial Dormans Le rempart contre l'oubli sur internet Site créé en partenariat avec l'association « Le Mémorial des batailles de la Marne » Douaumont - Meuse Ossuaire de Douaumont Mutzig - Bas Rhin Fort de Mutzig Meaux - Seine et Marne Musée de la Grande Guerre - Pays de Meaux Orbey - Haut Rhin Musée mémorial Le Linge 1914-1918 / Champ de bataille 14-18 Paris - Invalides Département contemporain, les deux guerrres mondiales Salle Joffre, Salle des Poilus, Salle Foch Paris - BNF / BDIC Journaux - Collections numérisées 1914-1918 de la BDIC et de la BNF Péronne - Somme Historial de la Grande Guerre - Musée de la 1ère guerre mondiale 1914-1918 Expositions
Point de regret ni de douleur De nombreux descendants de combattants allemands ont également prévu de prendre le chemin de Verdun à l’occasion du centenaire de la bataille de Verdun. Peter Lex, 70 ans, viendra le 30 juillet, assister à une pièce de théâtre jouée en l’honneur de son grand-père, Alfred Bauer, médecin de l’armée allemande en poste à Romagne-sous-les-Côtes, du 21 mars au 5 juin 1916. Peter Lex a gardé ses carnets de guerre. Peter Lex a été durablement marqué par ce grand-père, mort en 1955, à l’âge de 76 ans. « Il ne m’a jamais parlé de la guerre, admet-il. Il a pourtant ressenti une vive émotion lorsque l’an dernier, il a retrouvé dans le cimetière militaire allemand de Romagne-sous-Montfaucon les tombes de Lustig et Hilse, deux soldats opérés par son grand-père. La tombe d'Augustin Cabot, mort pour la France. Dans d’autres familles allemandes, Verdun est une blessure qui ne s’est pas refermée. Le docteur Alfred Bauer, grand-père de Peter Lex. Verdun : Mémoire familiale
H6 La guerre 14-18

Saint-Nazaire en 1914 Saint-Nazaire compte alors près de 40000 habitants. En 75 ans sa population a été multipliée par 10. Pendant toute la seconde moitié du XIXème siècle, voies, édifices et quartiers entiers sont sortis de terre pour répondre aux nouveaux besoins. A la veille de la guerre, Saint-Nazaire est une ville moderne comptant plus d'une douzaine d'écoles, un tribunal, une sous-préfecture, des bains douches en construction, un jardin des plantes et un boulevard le long de l'Océan, très prisé des habitants. La population, essentiellement ouvrière, peuple peu à peu les nouveaux quartiers, ou se presse à proximité des chantiers. 1914-1918<br>Saint-Nazaire à l'heure de la guerre
Générations 14, mémoires intimes de la grande guerre
le débarquement des Américains à Saint-Nazaire en 1917 - The Bridge 2017 Saint-Nazaire, le 26 juin 1917 au matin : les premiers contingents américains débarquent sur le Vieux Continent. C’est officiel, les Etats-Unis viennent d’entrer en guerre, prenant place aux côtés des Alliés dans ce qui restera une des guerres les plus meurtrières de l’Histoire, causant 9 millions de morts. La ville de Saint-Nazaire est choisie comme base numéro 1 : en l’espace de trois ans, plus de 198 000 hommes y circuleront. L’entrée en guerre des Etats-Unis L'étincelle qui provoque la guerre survint quelques années auparavant, le 28 juin 1914, lorsqu'un jeune nationaliste serbe de Bosnie, Gavrilo Princip, parvint à assassiner l'archiduc François-Ferdinand, héritier du trône austro-hongrois, et son épouse. Les Américains s’en mêlent Les États-Unis s'engagent dans la guerre afin de faire respecter les règles du droit international, mais n'ont pas pour autant les moyens de le faire. Crédit photo : ecpad.fr L’arrivée des soldats Américains en France Crédit photo : commons.wikimedia.org
DICOD - Un poilu bleu-horizon En août 1914, les soldats français sont toujours vêtus de l'uniforme napoléonien, composé d'une capote bleu marine et d'un pantalon rouge garance. Les allemands ont, quant à eux, troqués, depuis la fin du XIXème siècle, leur uniforme voyant au profit d'un modèle vert de gris, plus discret. Le pantalon rouge va se révéler tragique pour les troupes françaises, qui sont massacrées par la mitraille allemande lors des premières offensives. Si bien qu'en novembre 1914, le ministre de la guerre Alexandre Millerand décide d'abandonner les teintes voyantes au profit d'une teinte bleu clair. A partir de 1915, le képi en feutre est remplacé par un casque en acier, mis au point par l’intentant militaire Louis Auguste Adrian. Le fantassin porte autour du cou la cravate réglementaire en coton bleu appelé dans l'argot des poilus "calicot".Les écussons du collet nous indiquent qu'il appartient au 322e régiment d'infanterie. Aussi appelé en argot le "Perlot" ou le "gros Q". Le tabac Nécessaire à couture
Raconte-moi 14-18 | A somain ... et ailleurs
photographie relief 14/18

Centenaire 14-18

POITIERS 14/18

Sites généraux sur la guerre de 14-18

08. All New V1 18-21/ Uncanny V3 14-18 / W. and The X-Men 38 -39