background preloader

Collecte de documents pour la préparation au concours

Facebook Twitter

Sida : des objectifs fixés pour en finir avec l’épidémie en 2030. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Paul Benkimoun Le monde est à un tournant. « Nous avons infléchi la courbe de l’épidémie. A présent, nous avons cinq années pour la briser, sinon l’épidémie rebondira encore plus fort. » C’est le message que véhicule le nouveau rapport annuel du Programme commun des Nations unies contre le VIH-sida (Onusida), « Fast-Track » (« Programme accéléré : mettre un terme à l’épidémie d’ici à 2030 »), rendu public mardi 18 novembre. Si l’on redouble d’efforts et que les objectifs pour 2020 sont tenus, l’humanité pourrait bien vaincre la plus grande épidémie contemporaine. Ainsi, avec l’accélération prônée par l’Onusida, 28 millions de nouvelles infections par le VIH et 21 millions de morts liées au sida seraient évitées entre 2015 et 2030. Pour l’institution des Nations unies, il est clair que des progrès importants ont été accomplis de manière accélérée au cours des cinq dernières années. 13,6 millions de personnes sous traitement Chance historique.

Médicaments, traitement.

L'AAH augmente de 1,3 % au 1er septembre. La mortalité infantile dans le monde en baisse. Le taux de mortalité parmi les enfants de moins de cinq ans continue de baisser et cette réduction s'est accélérée en 2013, constate l'Unicef dans un rapport publié mardi. Selon ce rapport 2014 "Niveaux et tendances de la mortalité infantile", 6,3 millions d'enfants de moins de cinq ans sont décédés, principalement de causes évitables, en 2013, soit environ 200.000 de moins qu'en 2012. Entre 1990 et 2013 ce taux de mortalité a chuté de 49% et la réduction annuelle moyenne s'est accélérée. L'Asie de l'Est, l'Amérique latine et les Caraïbes, et l'Afrique du Nord ont réduit leur taux de mortalité de plus des deux tiers depuis 1990. L'Afrique subsaharienne a réduit le sien de 48%, même s'il reste le plus élevé du monde (92 décès pour 1.000 naissances vivantes). Selon l'Unicef, l’Angola a le taux de mortalité le plus élevé (167 décès pour 1.000 naissances vivantes), et le Luxembourg, le taux le moins élevé (2).

Source AFP. Surveillance de la grippe : le réseau des Grog ferme ses portes. Depuis trente ans, ils surveillaient l'avancée en France de la grippe. D'octobre à avril, les «vigies» du réseau des Grog (groupes régionaux d'observation de la grippe) recensaient l'incidence des syndromes grippaux. Ils réalisaient également des prélèvements rhino-pharyngés permettant de mieux connaître les virus en circulation de la grippe, et autres virus hivernaux comme celui de la bronchiolite. Constitué de médecins, de virologues et de pharmaciens, les Grog ne sont plus. «L'Institut de Veille Sanitaire, dans le souci de reconstruire le schéma de la veille épidémiologique de la grippe en France avec une meilleure synergie des moyens humains et financiers a souhaité ne financer désormais qu'un réseau unique», indiquent les Grog dans un communiqué.

Réunis en assemblée générale, les membres du réseau ont refusé l'organisation proposée, entraînant «l'arrêt du financement apporté par l'InVS (354.725 € en 2013, soit 62 % du budget total)». La grippe en détails. Pour ou contre la hausse du forfait hospitalier ? Bonsoir, La hausse du forfait journalier hospitalier est une rustine. Est-ce à la SSociale de prendre en charge, par exemple, les dépenses de gynécologie liées au renouvellement de la pilule ou ne serait ce pas plutôt des dépenses de confort qui relèvent non de la maladie mais d'un style de vie , somme toute, hédoniste que les complémentaires pourraient ou non rembourser selon le libre choix des options?

Les contrôleurs de la Sécu se mettent timidement au travail alors que l'informatique permettrait depuis des années de punir les fraudeurs. Mais n'a t-on pas fait le choix d'ouvrir les robinets de la sécu en grands en s'en servant comme "amortisseur des "crises sociales" (le "malaise" des banlieues par exemple)? Pourquoi n'explore-t-on pas la solution qui consisterait comme pour l'assurance automobile obligatoire à confier la gestion des assurance santé aux mutuelles en concurrence avec la ss?

Vaccination en France

Site acualités Santé-sociale. La cigarette. Ebola. Diabète/Surpoids. Alzheimer. Suppression de la mesure d'air en crèche. Ségolène Royal supprime la mesure de la qualité de l'air dans les crèches Par : Julien PriouxPublié le 26 Septembre 2014 Le gouvernement Fillon avait instauré en 2011 la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans les crèches. Le projet qui devait voir le jour au 1er janvier 2015 a été abandonné par la ministre de l'Ecologie. Va-t-on mesurer la qualité de l'air dans les écoles ?

A cette question, le gouvernement de François Hollande a tranché par la négative. Un guide de bonnes pratiques à la place En remplacement, Ségolène Royal a présenté un guide de bonnes pratiques. Certains médicaments pourraient changer de statut pour être vendus en supermarché. La ministre de la santé Marisol Touraine l'a répété plusieurs fois : elle est opposée à la vente des médicaments sans ordonnance en supermarché évoquée dans le cadre du projet de réforme des professions réglementées. Vendredi, invitée au micro de RMC, la ministre a cependant avancé l'idée que certains produits perdent ce statut et puissent alors se retrouver dans les rayons des grandes surfaces. Lire aussi : Touraine opposée à la vente de médicaments en grande surface « Ma position est qu'il ne faut pas banaliser les médicaments », a-t-elle affirmé sur RMC.

Mais, a-telle ajouté, « que l'on regarde s'il y a des produits qui ont besoin encore aujourd'hui d'être appelés médicaments, je crois que c'est utile ». « Est-ce qu'il est nécessaire que le [dentifrice] Fluocaril soit vendu uniquement en pharmacie? Je pense que non », idem pour les pastilles Valda, a expliqué la ministre selon laquelle il faut « que l'on aille vers un nettoyage de la liste des médicaments » Le déficit 2014 de la Sécurité sociale sera plus important que prévu.

A la veille de la présentation du budget de la Sécurité sociale, la ministre des affaires sociales, Marisol Touraine, a annoncé dimanche 28 septembre au soir que le déficit du régime général serait plus important que prévu cette année et a assuré qu'il n'y aurait pas de gel l'an prochain des prestations familiales. Invitée de France inter, la ministre a indiqué que le déficit du régime général de la Sécu s'établirait pour 2014 à 11,7 milliards d'euros. En juin, la commission des comptes de la Sécurité sociale avait annoncé un déficit légèrement dégradé par rapport aux prévisions initiales (9,9 milliards contre 9,6 inscrits dans le budget 2014).

Ce déficit a été ensuite réévalué à 9,8 milliards pour le régime général dans le budget rectificatif cet été. Lire aussi : Sapin et Touraine s'opposent sur le budget 2015 Lire aussi (en édition abonnés) : Les dépenses de santé dans le viseur de Bercy. Cancer du sein agressif : un médicament augmente la survie de 16 mois. Un nouveau médicament contre le cancer du sein, produit par Roche, a montré des bénéfices «sans précédents» dans l'allongement de la durée de vie lors d'un essai clinique, et les experts demandent que son usage soit étendu pour les femmes victimes d'une forme agressive de la maladie.

Les résultats de l'étude de phase III Cleopatra ont été présentés au congrès annuel de la Société européenne pour l'oncologie médicale (ESMO), dimanche à Madrid. Lors de cet essai clinique financé par Roche, 808 femmes souffrant d'un cancer du sein métastatique ont été incluses. La moitié d'entre elles ont reçu du Perjeta en plus de l'Herceptin (également commercialisé par Roche) et d'une chimiothérapie habituellement délivrés dans ce cadre. Elles ont survécu, en moyenne, 15,7 mois de plus que celles qui avaient eu seulement l'Herceptin et la chimiothérapie. «Les résultats sont, je crois, phénoménaux», s'est enthousiasmé Sandra Swain (hôpital central de Washington), qui a dirigé l'étude.

Après le scandale des pilules de 3e génération, moins d'embolies chez les femmes. Début d'une nouvelle ère pour la prévention du sida. L'essai Ipergay - pour intervention préventive de l'exposition aux risques avec et pour les gays - vient de livrer ses premiers résultats, pour le plus grand bonheur de tous ceux qui sont impliqués dans la lutte contre cette redoutable maladie : il démontre l'efficacité d'un médicament regroupant deux antirétroviraux (le Truvada) en utilisation préventive, donc pour réduire le risque d'infection par le VIH chez des hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes. Lancé en France début 2012, il est coordonné par le Pr Jean-Michel Molina (université Paris-Diderot Paris 7 et hôpital Saint-Louis, AP-HP, Paris). Si tout le monde se réjouit aujourd'hui de cette étape décisive, le lancement de cette expérimentation chez les homosexuels a suscité beaucoup d'indignation au sein de la communauté gay, et même chez certains médecins.

Un test mené chez plus de 400 volontaires. Les Français consomment à nouveau trop d'antibiotiques. Le nouveau rapport de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) sur la consommation des antibiotiques fait état d'une baisse globale de 10,7 % de celle-ci en France sur la période allant de 2000 à 2013, à la suite d'une campagne d'information. La même étude note cependant « une augmentation de 5,9 % » de la consommation « depuis 2010 ». Philippe Cavalié, responsable de l'ANSM, constate qu'il s'agit d'un « problème préoccupant, car la hausse de la consommation se traduit par une résistance accrue aux antibiotiques, et on observe un développement des situations d'impasse thérapeutique ».

Pour les spécialistes de l'ANSM, la situation est d'autant plus inquiétante que « très peu de nouvelles molécules [antibiotiques] ont été introduites au cours de ces dernières années ». L'étude s'inscrit dans le cadre d'un plan national de réduction de 25 % de la consommation d'ici à 2016. Lire (édition abonnés) : La résistance aux antibiotiques devient une menace à l’échelle mondiale.