background preloader

Juliereynaud2

Facebook Twitter

Julie Reynaud

Les avis des consommateurs sur Internet, éléments essentiels dans -et avant- l'acte d'achat. Fête des mères : quelle structure de consommation. Plus de 80% des enfants vont offrir un cadeau à leur maman – cela tombe bien, la même proportion de mères envisage d’en recevoir un !

Fête des mères : quelle structure de consommation

– avec, en tête des cadeaux, les fleurs et plantes (maman est une belle plante) et les bijoux et montres (maman est si précieuse). Cette infographie Bpeek révèle aussi les cadeaux les plus redoutés (le gros électroménager) – si j’avais offert à ma mère une plante à repasser, j’aurais été mis aux fers – les lieux d’achat et les prix moyens. Notons que les promotions pilotent la demande et que le prix est une donnée-clé, menant à des cadeaux groupés dans 55% des cas. Enfin, nous notons avec amertume que l’étude reste muette sur les milliers de nouilles massacrées pour les monter en colliers offerts en pâture aux mamans ra-vies car « c’est le geste qui compte mon chéri ». Méthodo Etude réalisée auprès de 1804 personnes du 21 ou 27 mai 2015 via l’application mobile Bpeek.

Nouveaux Comportements d’Achat : les tendances mondiales du commerce connecté selon DigitasLBi. 4 avril 2014 DigitasLBi a publié les principaux enseignements de son étude « Connected Commerce: A Snapshot of the Modern Shopper« , qui examine les habitudes et tendances d’achat des consommateurs à travers 12 pays (France, Belgique, Chine, Danemark, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Singapour, Espagne, Suède, Royaume-Uni et USA).

Nouveaux Comportements d’Achat : les tendances mondiales du commerce connecté selon DigitasLBi

Sans surprise, le document relève le rôle central du Smartphone et du M-commerce dans l’expérience de shopping. La moitié des répondants à travers le monde déclare que l’utilisation du smartphone a changé leur façon de faire leurs achats. Ils sont 37% à l’affirmer en France. 34% des possesseurs de smartphones ont effectué un achat sur leur smartphone ces trois derniers mois et 72% des utilisateurs de smartphones déclarent l’utiliser à l’intérieur d’un magasin (75% en France). Le ROPO (Research Online Purchase Offline) continue, par ailleurs, de s’affirmer. Si le magasin perd de son influence, il reste toujours un point de contact fondamental. 1. 2. 3. 4. 5. Etude « Les Français et la livraison e-commerce » – ★ Stratégie, Gestion & Optimisation E-commerce / SKEELBOX Paris.

La question de la livraison dans la vente en ligne a toujours été une préoccupation majeure, tant du point de vue de l’utilisateur, que du point de vue du marchand.

Etude « Les Français et la livraison e-commerce » – ★ Stratégie, Gestion & Optimisation E-commerce / SKEELBOX Paris

De nombreuses études ont déjà montré que le coût et le délai de livraison sont d’importants facteurs de décision d’achat, ou d’abandon. Plus les frais sont faibles et plus la conversion serait élevée. Nous notons aussi l’augmentation régulière de la proportion d’acheteurs qui vont retirer leur commande en point de vente (car c’est gratuit ?). Nous savons aussi que dans certains cas, les clients sont prêts à payer plus cher pour être livré plus rapidement. Au final, on peut se demander quelle est la bonne équation pour proposer une offre de livraison qui permette de satisfaire un maximum de clients ?

E-commerce : les conséquences d’une... Si les Français sont friands des achats en ligne, ils restent intraitables sur la qualité du service attendu.

E-commerce : les conséquences d’une...

Et en cas de mécontentement, 66% d’entre eux boycottent définitivement le site « fautifs », comme le démontre un sondage de Youstice, créateur d’une application web qui permet aux entreprises de gérer les plaintes de leurs clients en ligne. Réclamations et commentaires web Et ces insatisfaits ne restent pas les bras croisés. 64% annoncent avoir la ferme intention d’effectuer une réclamation si le produit est endommagé, en panne ou s’il n’est pas fidèle à la description. Pour 66% l’envoi d’un mail de mécontentement est privilégié. 41% avouent qu’ils n’hésiteraient pas à aller parler de leur mauvaise expérience sur un site dédié ou à leur entourage. Patrick Fagan, professeur à l’Université Goldsmiths analyse : « L’essor de la vente en ligne n’a en aucun cas contribué à rassurer l’internaute. Le poids des réseaux sociaux. Nouveaux Comportements d’Achat : les tendances mondiales du commerce connecté selon DigitasLBi.

La croissance de l'e-commerce se renforce : +13% en octobre. Le nombre d'achats en ligne réalisés par les Français en octobre est 16% plus élevé qu'un an plus tôt.

La croissance de l'e-commerce se renforce : +13% en octobre

Le panier moyen tombe à 76 euros. Le chiffre d'affaires de l'e-commerce français enregistre une progression de 12,89% en octobre 2014 par rapport à octobre 2013. La croissance du secteur se renforce donc un peu plus et retrouve un niveau qu'elle n'avait pas atteint depuis près d'un an et demi, en mai 2013, lorsqu'elle s'élevait à 15,53%. En octobre, la valeur globale des paiements en ligne effectués par carte bancaire auprès des e-commerçants ayant opté pour les services de Worldline, Paybox Services, Payline de Monext et Ingenico Payment Services a atteint 3,82 milliards d'euros, en hausse de 7,15% par rapport à septembre. Comme d'habitude, le nombre d'achats en ligne progresse encore plus rapidement que leur montant.

Le montant moyen des achats en ligne perd lui 2,25 euros en un an pour s'établir à 76,05 euros en octobre 2014. Méthodologie :