background preloader

Administrateur Système et Réseau

Facebook Twitter

 Un an de prison ferme pour l’administrateur de Wawa-mania  

Chartes

Un administrateur verrouille l'accès au réseau de San Francisco. En raison d'un différend avec sa direction informatique, un administrateur réseau a piraté les mots de passe d'accès au réseau WAN de la ville de San Francisco.

Un administrateur verrouille l'accès au réseau de San Francisco

L'homme risque 7 ans de prison. La ville américaine de San Francisco peut de nouveau respirer : les mots de passe administrateurs du réseau WAN ont enfin été communiqués par la personne justement à l'origine de leur piratage. Terry Childs, administrateur en charge de leur gestion à la direction informatique de San Francisco avait en effet modifié ceux-ci et refusait depuis de les communiquer à sa hiérarchie. Les autorités de la ville s'étaient toutefois voulues rassurantes en rappelant que même si elles ne pouvaient plus intervenir sur le réseau Cisco, ses switch et routeurs transférant plus de 60% du trafic, celui-ci restait fonctionnel.

Des pirates indéboulonnables dans le réseau du gouvernement américain. 01net le 21/02/15 à 10h16 Parfois, il est difficile de se débarrasser de certains squatteurs.

Des pirates indéboulonnables dans le réseau du gouvernement américain

En novembre dernier, le ministère des affaires étrangères américain avait découvert la présence de pirates dans son réseau informatique et, en particulier, dans sa messagerie électronique dédiée aux échanges non classifiés. Des mesures d’urgence avaient été prises, comme l’arrêt de cette messagerie électronique. Mais les squatteurs sont toujours là. Le ministère, de son côté, ne confirme pas cette information. « Nous avons une sécurité élevée pour protéger nos systèmes informatiques et nos informations », a expliqué la porte-parole Jennifer Psaki. L'attaque informatique originale semblait liée au gouvernement russe et les pirates s'étaient emparé de courriels relatifs à la crise en Ukraine, a ajouté l’une des sources au Wall Street Journal.

Sources: Qu'est-ce qu'un administrateur réseaux ? Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Qu'est-ce qu'un administrateur réseaux ?

Le Conseil d’Etat ouvre une brèche dans l’interdiction du recours à la filature dans les rapports employeur-salarié. Par Grégoire Hervet - Avocat | Modifié le 12-09-2014 | En l’espèce, une commune soupçonnait un de ses agents d’exercer à titre professionnel une activité privée lucrative (ce qu’il n’a pas le droit de faire)et avait eu recours aux services d’une agence de détectives privés qui lui avait permis d’établir qu’il participait effectivement aux activités de deux sociétés familiales dont il était associé.

Le Conseil d’Etat ouvre une brèche dans l’interdiction du recours à la filature dans les rapports employeur-salarié

Révoqué, il conteste cette sanction et fait valoir que le rapport de filature ne pouvait être invoqué à son encontre, car attentatoire à sa vie privée protégée par les article 9 du Code civil et 8 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme. Selon la Cour de cassation (Ordre Judiciaire), le recours à la filature dans les rapports employeur-salarié est formellement proscrit car constitue une atteinte à la vie privée du salarié, insusceptible d’être justifiée par les intérêts légitimes de l’employeur (Cass. Soc. 26 novembre 2002, n° 00-42.401). Par Me Grégoire HERVET. CYBERSURVEILLANCE ET ADMINSTRATEURS RESEAUX.

La cybersurveillance peut être définie comme tout moyen de contrôle technique, sur une personne ou un processus, lié aux nouvelles technologies et plus particulièrement aux réseaux numériques de communication.

CYBERSURVEILLANCE ET ADMINSTRATEURS RESEAUX

Plus précisément, la cybersurveillance regroupe les voies et moyens aboutissant à l’accès des données ou signaux transmis par voie électronique ainsi que le contrôle des moyens techniques permettant ces transmissions. La cybersurveillance se fait techniquement, au moyen de logiciels de surveillance permettant d’enregistrer tous les évènements ou messages survenus pendant un temps donné et à un endroit déterminé. Les écoutes téléphoniques font partie intégrante de la cybersurveillance, tout comme le traçage d’internautes sur le web ou encore sur un réseau Intranet. Cadre juridique des administrateurs réseaux. Les administrateurs réseaux assurent le fonctionnement normal et la sécurité du système informatique de leur employeur.

Cadre juridique des administrateurs réseaux

Ils sont susceptibles d’avoir accès, dans l’exercice de cette mission, à des informations personnelles relatives aux utilisateurs (messageries, logs de connexion, etc.). L’accès par les administrateurs aux données enregistrées par les salariés dans le système d’information est justifié par le bon fonctionnement dudit système, dès lors qu’aucun autre moyen moins intrusif ne peut être mis en place. Ils doivent dès lors s’abstenir de toute divulgation d’informations qu’ils auraient été amenés à connaître dans le cadre de l’exercice de leur mission, et en particulier les informations relevant de la vie privée des employés ou couvertes par le secret des correspondances, dès lors qu’elles ne remettent pas en cause le fonctionnement technique ou la sécurité des applications, ou encore l’intérêt de l’employeur.

Administrateurs de réseaux : entre sécurité informatique et protection des salariés. L'administrateur de réseaux a en charge la mise en place, la maintenance et la sécurité des systèmes d'information de l'entreprise.

Administrateurs de réseaux : entre sécurité informatique et protection des salariés

Il cherche notamment à éviter les risques d'intrusions ou de virus, à prévenir les fuites de savoir-faire ou de fichiers clients, et à s'assurer d'une utilisation normale par les salariés des systèmes informatiques de l'entreprise. Lorsqu'il ne prend pas les mesures nécessaires à cette mission, il risque de manquer aux obligations définies dans son contrat de travail et d'engager sa responsabilité civile et pénale, tout comme celle de l'entreprise. Pour assurer cette sécurité, il est tenu de surveiller l'usage que font les salariés de la messagerie et de l'accès à internet mis à disposition par l'entreprise.

Or, cette surveillance, autrement appelée "cybersurveillance", peut également dans certains cas engager sa responsabilité.