background preloader

Julien96

Facebook Twitter

Nuabee propose son PRA dans le cloud public d'OBS - Le Monde Informatique. La solution de plan de reprise d'activité managée de Nuabee a été déployée sur le cloud public d'Orange Business Services. Les utilisateurs pourront ainsi restaurer leurs données en cas de sinistre. Nuabee, spécialiste de la fourniture de services managés dans le domaine du PRA (plan de reprise d'activité), a conclu un nouvel accord cloud avec Orange Business Services. Après avoir initialement proposée son offre de « PRA as a service » sur la défunte plateforme Cloudwatt rachetée en 2015 par Orange, la start-up annonce sa disponibilité sur le cloud public d’Orange Business Services, Flexible Engine. « Nuabee souhaite offrir à ses clients une solution soumise au cadre législatif européen, c’est pourquoi nous ne travaillons qu’avec Orange », précise le fondateur de la société, Eric Deronzier.

Développement d’applications Cloud-natives : ce qu’il faut savoir. Avec l’omniprésence des fournisseurs de Cloud, à l’image d’Amazon, Microsoft ou encore Google, « Cloud-native » est devenu un concept intégré désormais dans les projets de développement d’applications modernes. En bref, une application native pour le Cloud (Cloud-native donc) est une application qui a été conçue spécialement pour le Cloud. C’est aussi simple que cela. De telles applications sont conçues et architecturées avec à l’esprit une infrastructure et des services Cloud.

Au lieu de se reposer sur des serveurs installés en interne, ou encore des bases de données, ces applications s’adossent à des services qui font abstraction des couches hardware et de leur maintenance – et dans certains cas de l’OS. Les développeurs peuvent ainsi se concentrer sur ce qui compte, à savoir le produit en lui-même. Au démarrage, une API Dans le développement traditionnel, il est une constante : le code a un accès direct à toutes les ressources dont il a besoin. Avec une technologie serverless. L'email Cloud gagne du terrain en entreprise. Et Microsoft domine Google - ZDNet. Acteur historique de la messagerie électronique au travers d'Exchange et Outlook, Microsoft a tardé à prendre le virage du Cloud, désireux de préserver ses ventes de licences logicielles. Bousculé par des acteurs comme Google, au départ fournisseur d'un service pour le grand public, la firme de Redmond a été contrainte de s'investir véritablement sur ce marché.

Et à en croire les résultats d'une étude réalisée par Gartner sur un échantillon de 40.000 sociétés cotées, les efforts ont payé. Selon le cabinet, ce sont désormais 13% de ces entreprises qui utilisent une messagerie Cloud d'un des deux principaux acteurs. Grands comptes et secteurs régulés : avantage Microsoft Parmi celles-ci, 8,5% exploitent le service email d'Office 365. La part de marché de Google Apps for Work est quant à elle estimée à 4,7%. Quant à Microsoft, il est plus implanté que son concurrent dans l'énergie, l'aérospatial et les services publics. Email Cloud : l'adoption encore aux premiers stades. Shadow : dématérialisez votre PC gaming grâce au cloud. Shadow PC : le PC gamer du futur ? | découverte et interview | nowtechTV.

Migration vers le cloud : les 7 pratiques à adopter dans votre entreprise. Le processus de migration vers le cloud d’une entreprise peut s’apparenter à un « voyage ». C’est un processus itératif qui prend du temps. Voici sept bonnes pratiques qui visent à instaurer un climat de succès dans les entreprises en transition vers le cloud. En 2015, j’écrivais comment le cloud était devenu la nouvelle norme et à quel point le processus de migration vers le cloud d’une partie significative de l’infrastructure d’une entreprise pouvait s’apparenter à un « voyage ». C’est un processus itératif qui prend du temps. En voyageant et en rencontrant d’autres d’entreprises qui utilisent le cloud j’ai pu observer 7 bonnes pratiques dans des entreprises lors de leur migration sur le cloud.

Avant d’entrer dans le détail de ces bonnes pratiques, il convient de rappeler que cette transition vers le cloud est un processus continu et qu’il prend du temps. 1. 2. Les gens ont souvent peur de l’inconnu. 3. 4. 5. 6. 7. Vous trouverez d'autres conseils utiles aux entreprises sur mon blog. Le cloud computing en chiffres [infographie] Aujourd’hui, nous vous proposons une infographie réalisée pour Orange Cloud for Business, sur le sujet du IaaS (Infrastructure as a Service).

Quelles sont les tendances du cloud computing aujourd’hui ? Quel est son chiffre d’affaires ? Combien pèse le IaaS à l’intérieur du total généré par le cloud computing ? Autant de questions que nous nous sommes posées en ce début d’année et que nous avons tenté de documenter et résumer en images au travers d’une infographie partageable sur notre espace Slideshare. Cloud (IaaS) : état des lieux 45 milliards d’euros de CA dans le monde dont 3,6 milliards d’euros dans l’IaaS. En France, le cloud représente 2,6 milliards d’euros, dont 702 millons d’euros dans le IaaS. Tendances 2015 de l’IaaS Compilation et sélection des tendances les plus importantes pour l’avenir du cloud computing d’infrastructure. 2- La fusion cloud public – cloud privé : de cette fusion résulte un “cloud hybride” 4- Aux USA, IaaS et PaaS vont se rapprocher fortement.

Yann Gourvennec. A quel point Google Drive est-il propriétaire de vos données ? Soyons francs, personne ne lit les conditions générales d’utilisation. Heureusement, nos confrères américains de ZDNet.com se sont penchés sur celles du tout nouveau service de stockage de Google et les ont comparées à celles de ses deux principaux concurrents : Dropbox et SkyDrive de Microsoft.

Et le moins que l’on puisse dire est que Google Drive garde une approche plutôt obscure du traitement des données qu’il collectera. Voici les différentes CGU des trois services de stockage : Dropbox – (voir les CGU)« Vos effets et votre vie privée : En utilisant nos Services, vous nous fournissez les informations, fichiers et dossiers que vous envoyez à Dropbox (collectivement désignés sous l’appellation « vos effets »). Vous conservez l’entière propriété de vos effets. Nous ne revendiquons aucun droit de propriété de vos effets. Sky Drive – (voir les CGU)« 5. Google Drive – (voir les CGU)« Vos contenus et nos Services : Certains de nos Services vous permettent de soumettre des contenus.

Cloud computing et entreprise/Après le Cloud computing, le fog computing ! Une page de Wikiversité. Début de la boite de navigation du chapitre fin de la boite de navigation du chapitre En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Cloud computing et entreprise : Après le Cloud computing, le fog computing ! Cloud computing et entreprise/Après le Cloud computing, le fog computing ! », n'a pu être restituée correctement ci-dessus. Le monde a adopté le cloud. Cependant, de véritables nuages ont eu raison des clouds métaphoriques lorsque l'ouragan Sandy a endommagé pliusieurs centres de données clés à New York et au New Jersey. C'est pour répondre à cette problématique que la start-up Symform a été créée.

Monsieur Tabbara décrit l'approche de Symform comme décentralisée, distribuée, virtuelle et crowd-sourced. Qu'est ce que le fog computing ? Le fog computing est un paradigme qui renforce le cloud computing et les services informatiques pour la périphérie du réseau. [modifier | modifier le wikicode] Ce système est très sûr. Dell et Microsoft lancent une solution de cloud hybride tout-en-un. Dell a annoncé le lancement d’une nouvelle solution de cloud hybride, fruit d’un partenariat avec Microsoft.

Cette offre, baptisée Dell Hybrid Cloud System, combine hardware et software. Fournie assemblée et pré-configurée par Dell, elle repose sur un serveur PowerEdge C6320, sur Windows Server 2012 R2 et comprend également le pack Windows Azure, ainsi que la solution de gestion Dell Cloud Manager. Cette dernière est incluse dans le système et prête pour une utilisation immédiate, assure Dell, qui présente Dell Cloud Manager comme la «seule solution de l'industrie qui fournit un point unique de contrôle intégré, pour la gestion des cloud privés et publics avec le cloud Azure et le pack Windows Azure.» Pouvant être délivré via un nouveau mode de tarification décrit comme flexible («Cloud Flex Pay»), le Dell Hybrid Cloud System a pour objectif annoncé d’aider les entreprises à faire fi des obstacles inhérents à l'adoption du cloud hybride. Sécurité : 91 % des services Cloud présentent un risque. Plus de 9 services Cloud sur 10 utilisés par les entreprises en Europe font peser des risques de sécurité moyens à élevés sur ces organisations.

Une étude choc qui tombe à pic pour Thierry Breton (Atos) et Octave Klaba (OVH). Co-pilotes du Cloud à la française, ces derniers préconisent dans leur rapport la création d’un label européen « Secure Cloud ». À l’heure où les chefs de projet du plan Cloud français préconisent la création d’un label européen « Secure Cloud », une nouvelle étude de Skyhigh Networks, spécialiste américain de la sécurité des services hébergés, témoigne de la porosité des services Cloud utilisés par les entreprises en Europe.

Pour cette étude, les usages de plus de 40 organisations (1 million d’utilisateurs), du secteur financier à l’industrie, ont été analysés. Des services à hauts risques Malgré les révélations sur l’étendue de la surveillance pratiquée par la NSA américaine, les données sont stockées aux États-Unis dans 72% des cas, d’après Skyhigh. Lire aussi T. Le cloud nécessite un nouveau type d'optimisation du réseau. Le 02/10/2015, par Zeus Kerravala, Network World, Cloud / Virtualisation, 695 mots En règle générale, la plupart des tendances technologiques passent par une période où elles sont trop à la mode, à tel point qu'elles ne répondent jamais aux attentes mises en elles.

Pensez à des tendances telles que la voix sur IP ou la virtualisation, qui ont mis beaucoup plus de temps que prévu à l'origine pour se développer. Le cloud computing a décollé comme une fusée, il est toujours resté sur cette trajectoire de forte croissance. Ce cloud computing a eu un impact profond sur l'industrie informatique dans son ensemble, dans la façon dont nous construisons des centres de données et nous nous procurons et payons les services. Il reste toutefois un domaine où l'informatique n'a pas encore évolué pour s'aligner avec le cloud, c'est l'optimisation du réseau. . - Le CDN (Content delivery network) . - L'optimisation WAN. . - La qualité de service / les classes de service. . - Les protocoles réseau. Le Cloud public est plus sécurisé que les Data Centers privés ! En règle générale, les entreprises privées ont tendance à ne faire confiance qu’à leurs propres infrastructures pour la sécurité informatique de leurs données.

Pourtant, dans les faits, les Data Centers du Cloud public s’avèrent plus sécurisés. Pour une entreprise dont la confidentialité des données est d’une importance capitale, il est difficile de faire confiance à un tiers au point de lui déléguer le stockage intégral de ces données. Par habitude, par méfiance, les sociétés préfèrent généralement entreposer leurs données dans les disques durs de leurs propres Data Centers. Il est d’autant plus difficile de s’en remettre aux fournisseurs de Cloud public, dont les méthodes de sécurités sont volontairement gardées secrètes. Cependant, en réalité, le Cloud public est globalement plus fiable et sécurisé que les Data Centers privés. Le Cloud public, plus proactif et moderne Le Cloud privé, souvent obsolète et trop disparate Des dispositions supplémentaires indispensables.