background preloader

Tourisme Alternatif/Durable

Facebook Twitter

Trek sur les chemins d'Abyssinie avec Echangeons le Monde. Après l’Asie, l’Europe et quelques destinations africaines, ECM (EChangeons le monde) se tourne vers l’Afrique de l’Est pour un nouveau circuit – Trek sur les chemins d’Abyssinie – alliant la découverte de sites culturels majeurs du nord de l’Ethiopie à une randonnée de quatre jours dans le Tigray.

Trek sur les chemins d'Abyssinie avec Echangeons le Monde

Le détail du circuit est déjà en ligne sur le portail de l’agence, qui, membre de l’ATES, promeut un tourisme solidaire basé sur la rencontre des populations et le soutien financier à des projets locaux. Plateau du Sénéti@ECM Un circuit culturel et itinérant… Région du Tigray @ECM. La Région Bretagne, laboratoire innovant du tourisme durable. En 2013, 9 millions de touristes ont visité la Bretagne, 93 millions de nuitées concentrées pour plus de la moitié d’entre elles (54 %) entre juillet et août.

La Région Bretagne, laboratoire innovant du tourisme durable

Cette fréquentation dense et très saisonnière n’est pas nouvelle sur le territoire où certains sites sont pris d’assaut au détriment d’espaces délaissés et de périodes creuses. Elle explique toutefois la volonté de toute une région de s’engager pour un tourisme responsable, plus équilibré, diffus, visant à mettre en avant les atouts naturels et paysagers au-delà du seul balnéaire. Depuis cinq ans, nombre d’actions ont été entreprises sous l’impulsion d’un schéma régional de tourisme axé sur le développement durable. L’idée, faire de la Bretagne un laboratoire de bonnes pratiques et d’initiatives responsables.

Cleden-Cap-Sizun, circuit VTT de la pointe du Van@E.Berthier Des professionnels engagés autour du club « Voyagez Responsable » Tourisme participatif : les nouveaux bénévoles. La dynamique écotouristique de l’Ardèche. Destination nature incontournable dans le paysage touristique Français, riche d’un patrimoine naturel et culturel attractif, l’Ardèche mène, depuis cinq ans, une politique volontariste d’identification et de structuration de son offre écotouristique.

La dynamique écotouristique de l’Ardèche

En lien étroit avec la région Rhône-Alpes, dans le cadre de la démarche « Ecotourisme en Rhône-Alpes », l’Agence de Développement Touristique de l’Ardèche (ADT Ardèche) met en œuvre cette politique à l’échelon départemental avec pour objectif le développement d’une offre écotouristique « crédible et vérifiée » en Ardèche, aujourd’hui à la pointe en matière d’écotourisme. Le Schéma Départemental de Développement Touristique, adopté en 2007 par le Conseil Général, a permis d’amorcer la structuration d’une filière écotouristique ardéchoise, avec l’objectif affiché de faire du département l’une des premières destinations écotouristiques nationales. Les gorges de l’Ardèche ©ADT-Ardèche Visiter le site www.ardèche-guide.com. Indice de Développement Humain et empreinte Écologique en Méditerranée.

Nous vous avions présenté les grandes lignes de la Stratégie Méditerranéenne de Développement Durable qui nous propose de mesurer les efforts des pays méditerranéens selon 34 indicateurs.

Indice de Développement Humain et empreinte Écologique en Méditerranée

Parmi ces indicateurs, nous retrouvons des indicateurs globaux tels que le Produit Intérieur Brut (PIB), l’Indice de Développement Humain ou l’Empreinte Écologique. Le bien être social en Méditerranée, les écarts de revenus entre la rive Sud et la rive Nord et l’impact des activités humaines sur l’environnement sont des problématiques importantes pour la SMDD. Raisons pour lesquelles elle a choisi d’intégrer des indicateurs composites à son évaluation des pays méditerranéens. Association Sakado: voyages responsables et solidaires au Ghana, Togo et Benin.

SAKADO- organisateur de voyages responsables et solidaires au Ghana, Togo et Bénin Voilà déjà 1 an que la caravane de l’association SAKADO, spécialisée dans les voyages responsables et solidaires parcourt les routes du Ghana, du Togo et du Bénin.

Association Sakado: voyages responsables et solidaires au Ghana, Togo et Benin

Tourisme participatif - voyage alternatif avec les habitants et acteurs du tourisme participatif. Home » Tourisme Participatif Le Tourisme participatif est un tourisme qui fait participer la population d'accueil aux activités touristiques ou qui fait participer les visiteurs à la vie locale du territoire visité.

Tourisme participatif - voyage alternatif avec les habitants et acteurs du tourisme participatif

Une façon de repenser la relation entre touristes et résidents, de réinventer le sens de l'hospitalité. Porteur en termes d'image, le tourisme participatif reste marginal quantitativement car il peine à recueillir l'adhésion des professionnels et institutionnels du tourisme. 15 voyages sélectionnés par Voyageons-Autrement.com Informations utiles pour voyager Agenda des évènements Les evenements, manifestation, fêtes, festivals et journées dédiées au Tourisme responsable... Qu'est-ce que le tourisme alternatif ? Tourisme participatif. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tourisme participatif

Le Tourisme participatif est un tourisme qui fait soit participer la population d'accueil aux activités touristiques, soit participer les visiteurs à la vie locale du territoire visité. C'est une des formes du tourisme alternatif [1] qui s'oppose lui même au tourisme de masse. [2] Le tourisme participatif, dans un cadre non marchand et basé sur le libre choix de chacun, est une façon de repenser la relation entre touristes et résidents, de réinventer le sens de l'hospitalité. Le tourisme participatif est une réponse, entre autres, à une demande d’authenticité et de vérité de la part des visiteurs. Il peut se développer partout, en bord de mer ou en milieu rural mais la tendance est de le voir progresser en milieu urbain.

Il repose sur un état d’esprit : la volonté de tisser des liens entre les touristes et les habitants[3]. Historique[modifier | modifier le code] Principe et fonctionnement[modifier | modifier le code]