background preloader

EPE - Economie collaborative et tourisme

Facebook Twitter

#Tourisme : Les 5 piliers qui font le succès d’AirBnB et qui devraient inspirer les Hôteliers. A l’occasion de la sortie du « MaddyTrends : Tourisme et Numérique », nous avons souhaité donner la parole aux acteurs qui transforment ce secteur.

#Tourisme : Les 5 piliers qui font le succès d’AirBnB et qui devraient inspirer les Hôteliers

Porte drapeau de la nouvelle génération de « disrupteurs », Airbnb revient pour Maddyness sur les piliers de son succès et ses plans d’avenir. Rencontre avec Nicolas Ferrary, Directeur France d’Airbnb. Airbnb, BlaBlaCar, Drivy : partager, c'est gagner. Drivy, Airbnb, Blablacar : ces nouvelles façons de voyager qui explosent avec l’été - Les Echos.

Airbnb, Uber, Blablacar : faire confiance à n’importe qui. Louer son appartement, emmener des étrangers dans sa voiture, recevoir des inconnus à dîner : l’économie du partage révolutionne les interactions sociales.

Airbnb, Uber, Blablacar : faire confiance à n’importe qui

Désormais, nous sommes prêts à confier notre vie à de parfaits inconnus. 22 Septembre 2014 | Partager : Dans une quarantaine de minutes, Cindy Manit ouvrira la porte de sa voiture à une parfaite inconnue. Une application installée sur son iPhone lui donne rendez-vous à un carrefour du quartier SoMa de San Francisco. Là, une femme rousse vêtue d’un manteau orange et de bottes couleur café prendra place sur le siège passager de son impeccable Mazda 3 et lui demandera de l’emmener à l’aéroport. Déjà abonné ? Resume_etude_Sharing_economy.pdf. Conso collaborative : les habitudes des Français - L'Echo Touristique.

Airbnb, BlablaCar, Leboncoin...

Conso collaborative : les habitudes des Français - L'Echo Touristique

L’économie collaborative est en plein essor. Partage non marchand et tourisme. Partage non marchand et tourisme Dossier ESPACES extrait de la revue Espaces n°316Editions Espaces tourisme & loisirsJanvier 2014 - 48 pages “C’est pas parce qu’on n’a pas d’argent qu’on va se priver de voyager !”

Partage non marchand et tourisme

Tel pourrait être l’adage des adeptes du partage non marchand. Adage auquel il faut ajouter : “Je reçois, mais je donne aussi.” Les 14 tendances de l'industrie touristique pour 2014. Airbnb pourrait-il travailler demain avec les agences de voyages ? Airbnb, acteur majeur du CtoC, multiplie les partenariats en BtoB.

Airbnb pourrait-il travailler demain avec les agences de voyages ?

En septembre dernier, Airbnb faisait ses premiers pas dans le monde des comités d’entreprises (CE) en signant un partenariat commercial avec ProwebCE. Le site qui a fait voyager 1 million de Français en 2014 se rapprocherait-il du secteur BtoB ? « C’est la première fois que nous faisons un tel contrat. Airbnb se démocratise. Il y a une vraie diversification des usages. Les voyageurs d'affaires : "10 à 20% de notre clientèle" Autres articles. Quand le partage bouscule l'économie traditionnelle. Le tourisme collaboratif ou le rejet du tourisme de masse. Depuis plusieurs années déjà l’évolution du secteur touristique passe par le web.

Le tourisme collaboratif ou le rejet du tourisme de masse

Aujourd’hui, de plus en plus de « touristonautes » sont à la recherche d’expériences authentiques et originales et privilégient de nouvelles pratiques comme le tourisme collaboratif, au détriment des formules plus traditionnelles. Louer une voiture à un particulier, dormir chez un inconnu, partager un repas chez l’habitant sont autant de pratiques devenues courantes pour les français en 2014. Le tourisme collaboratif ne serait-il finalement qu’une façon de rejeter le tourisme de masse créé par la génération des Seniors et développé par les Baby-boomers ? Derrière les valeurs de partage, de communauté et de confiance du tourisme collaboratif on retrouve en effet une distanciation du tourisme individualiste de consommation de masse.

Exit le one-fits-all et les formules cash’n’carry touristiques, les clients veulent aujourd’hui du lien humain et de la personnalisation. Êtes-vous prêts ? La consommation collaborative : une nouvelle tendance en plein essor. Uber, AirBnB, Vinted : la révolution de l'économie du partage. L'économie du partage, symbolisée par des start-ups comme Uber et AirBnB, est en train de bouleverser des secteurs entiers d'activité.

Uber, AirBnB, Vinted : la révolution de l'économie du partage

Uber est présenté dans plus de 200 villes dans le monde. Son prix est évaluée à 40 milliards de dollars (illustration). ( AFP / TENGKU BAHAR, AFP ) Louer son appartement à des étrangers, les conduire dans sa voiture ou leur préparer un repas moyennant finances... L'économie dite "du partage" se diversifie et croît à grande vitesse.

Le cabinet d'audit PriceWaterhouseCoopers prédisait l'an dernier que le secteur représenterait 335 milliards de dollars de revenus en 2025 à l'échelle mondiale, contre 15 milliards actuellement. Une étude publiée mardi par l'univeristé George Mason en Virginie pointe les effets positifs et négatifs de cette nouvelle économie. C'est particulièrement vrai pour l'une des plus connues : la start-up de réservation de voiture avec chauffeur Uber, présente dans plus de 200 villes du monde et évaluée à plus de 40 milliards de dollars. Consommation collaborative. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Consommation collaborative

La consommation collaborative désigne un modèle économique où l'usage prédomine sur la propriété : l'usage d'un bien, service, privilège, peut être augmenté par le partage, l'échange, le troc, la vente ou la location de celui-ci. Cette optimisation de l'usage est une réaction à la sous-utilisation classique supposée des : biens ;services ;privilèges ; principalement permise par l'échange d'information via Internet et à l'essor, dans un cadre légal, sécurisé, dans la transparence, de cette tendance depuis les années 2000 est donc fortement lié à l'essor des échanges en ligne ; des immenses places de marché, publiques, telles qu'eBay, aux secteurs émergeant de : La consommation collaborative bouscule les anciens modèles économiques en changeant non pas ce que les gens consomment mais la manière dont ils le consomment[1].

Origines[modifier | modifier le code] Le terme avait été introduit par Ray Algar dans la revue Leisure Report d'avril 2007. Nos modèles d'avenir pour le tourisme - L'Echo Touristique. S'ouvrir à la sharing economy, casser les codes de l'agence, se connecter aux réceptifs du bout du monde...

Nos modèles d'avenir pour le tourisme - L'Echo Touristique

Il faut savoir bousculer ses méthodes de travail pour bien (sur)vivre demain. Voici nos cinq pistes d'avenir. a annoncé au Printemps qu'un millionDE FRANÇAIS avaient déjà utilisé ses services depuis son lancement en 2008. Se remettre en cause. Comment les grandes entreprises devraient s'inspirer de Airbnb. "Quelle est la start-up qui peut venir et détruire votre business model?

Comment les grandes entreprises devraient s'inspirer de Airbnb

", lance Marianne Hurstel, Vice-Présidente de BETC et Chief Strategy Officer de Havas Worldwide, volontairement provocatrice, en introduction de la conférence organisée par BETC sur l'économie collaborative le 12 juin. Dans la salle, les représentants de grandes entreprises sont nombreux, et attentifs. L'économie du partage en infographie - L'Echo Touristique. 39% des Français ont déjà pratiqué une activité de partage pendant leurs vacances, selon une étude d'Easyvoyage. L'économie collaborative se développe notamment dans le tourisme, comme en témoignent l'essor des entreprises Airbnb, Blablacar et autres Couchsurfing.org. D'ailleurs, 39% des Français déclarent avoir déjà pratiqué une activité de partage lors de leurs vacances, selon une étude du comparateur de voyages Easyvoyage.com, réalisée en septembre 2014 auprès d'un échantillon de 1000 personnes. Environ 21% des Français louent des logements à des particuliers, 16% partagent le véhicule d’un particulier et 15% partagent leur propre véhicule.

Ces chiffres sont issus de l'étude "L'économie du partage investit le tourisme", que résume cette infographie. Soyez le 1er à réagir. Définitions et méthodes - Tourisme. Airbnb, Uber, Lyft : de l'économie collaborative au business du partage. Ne parlez pas à Jamie Wong d'économie collaborative ni d'économie du partage ! Le discours idéaliste et pseudo-désintéressé que véhiculent les sites internet d'échange de services de particulier à particulier, comme Airbnb ou Uber, a le don de l'horripiler. Vers une vision collaborative du tourisme de demain.

Ces biens, ce sont notre logement, notre voiture, notre jardin, notre machine à laver, notre tondeuse, notre perceuse et même nos compétences. Alors pendant que l’on n’utilise pas ces objets, pourquoi ne pas les prêter, les louer et ainsi passer d’une société basée sur la propriété à une société basée sur l’usage des biens. Bien entendu, cette « révolution » est arrivée suite à l’évolution des usages d’Internet, à la la connectivité grandissante des habitants en France et à travers le monde mais également à la crise économique ! L’économie du partage permet en effet de bénéficier de revenus complémentaires par la mise en location de certains biens. Les acteurs du tourisme collaboratif #Consocollab.

Panorama du tourisme collaboratif Souvent considérée comme une solution anti-crise, la consommation collaborative est aussi une alternative aux modes de consommation traditionnels. Propulsés par les possibilités qu’offre Internet, de nombreux acteurs se sont lancés sur ce marché en quelques années et notamment dans le secteur touristique. De plus en plus de voyageurs sont effectivement en quête d’expériences authentiques et originales, qu’ils partagent avec les populations locales. Les possibilités offertes par ces nouveaux acteurs sont nombreuses : économiser sur son budget vacances, rencontrer plus facilement les locaux et d’autres voyageurs, vivre de nouvelles expériences… Que ce soit pour se loger, dîner, se déplacer, visiter…vous pouvez désormais organiser un voyage 100% collaboratif. Tourisme : l'essor du voyageur expert, la consommation collaborative et les nouveaux écrans transforment le tourisme.

Communiqué de Presse L'essor du voyageur expert : la consommation collaborative et les nouveaux écrans transforment le tourisme Paris, le 20 mai 2014– Dans le cadre de la conférence de presse de la Fevad sur le bilan e-commerce du 1er trimestre 2014, Next Content présente les enseignements majeurs de l'Observatoire de l'e-tourisme 2014. Le tourisme collaboratif s'incruste pour les vacances.

Blablacar et Airbnb. Elle économise plus de 500 € par an. Je loue mon appart' sur Airbnb : ça me rapporte 1.200 euros/mois. Pratique mais... Pour gagner un peu d'argent, Yannick Bihan loue son appartement de 22m2 loué 95 euros par nuit sur Airbnb. Lit, jardin, bateau : un tourisme qui se partage. Les chiffres : l’économie du partage en Europe › yourope. Airbnb, ou le mariage de l’éphémère et de l’intime.

RTB8 programme16p-BD.pdf. Sharing economy : quel business model ? Les start-up de la consommation collaborative sont nombreuses. L'économie du partage s'accélère en 2014. Covoiturage, couchsurfing, locations entre particuliers : 38% des internautes envisagent de recourir à la consommation collaborative cette année, soit deux fois plus qu’en 2013. Airbnb, BlaBlaCar, deux pionniers en deux Infographies. » Qui sont ces voyageurs qui réservent sur Airbnb? La location de logement de courte durée est devenue un mode d’hébergement de plus en plus utilisé par les voyageurs, popularisé par l’arrivée de nouveaux sites Web tels qu’Airbnb.

Grâce à un sondage effectué aux États-Unis, PhoCusWright a dressé le profil de ces utilisateurs et a établi leurs comportements, tout en les comparant aux autres voyageurs.