Articles scientifiques

Facebook Twitter
Pour juger du succès d’une stratégie marketing des médias sociaux, il est nécessaire de bâtir un processus d’évaluation à suivre de manière constante et rigoureuse. Comment élabore-t-on un tel processus? Quelles variables doit-on mesurer?

» Comment mesurer le ROI des médias sociaux?

» Comment mesurer le ROI des médias sociaux?
L’analyse des mouvements sociaux transnationaux pose plusieurs défis sur le plan conceptuel. La lecture de textes 1 sur les mouvements ouvriers et les mouvements religieux, plus particulièrement le mouvement ouvrier issu de l’idéologie marxienne et le mouvement religieux musulman, permet de dégager certains thèmes centraux nécessaires à la construction, au renouvellement et à la diffusion de ces mouvements sociaux transnationaux. Le mouvement ouvrier et le mouvement religieux musulman, comme mouvements transnationaux, sont tous deux issus de constats face à l’ordre du monde. Les premières formes de mouvements sociaux transnationaux Les premières formes de mouvements sociaux transnationaux
Revue Sticef.org Mohamed SIDIR CURAPP, Université de Picardie Nadine LUCAS, Emmanuel GIGUET GREYC, Université de Caen RÉSUMÉ : Cet article présente une étude sur les forums de discussion extraits du dispositif de formation à distance de l’Université de Picardie. L’objectif est de sonder les structures sociales d’apprenants émergeant dans ces espaces de communication et d’analyser le discours collectif correspondant. Revue Sticef.org
L’analyse des réseaux sociaux, une méthodologie analytique puissante L’analyse des réseaux sociaux, une méthodologie analytique puissante Edouard Servan Schreiber, Teradata 0inShare Les premiers usages académiques de l’analyse des réseaux sociaux datent du début du vingtième siècle. Cependant, la grande nouveauté est de pouvoir mener cette analyse à très grande échelle. Auparavant, elle était réalisée sur des réseaux réduits de 20, 30 voire 40 personnes. Aujourd’hui, grâce à la puissance technologique des nouvelles bases de données, elle peut être effectuée sur des échelles de millions d’individus en même temps.
Si nous admettons que l’individu agit fortement sur son groupe social et que le groupe crée une contrainte qui pèse en retour sur les choix, les orientations, les comportements, les opinions des individus, alors il devient important de mieux analyser ces réseaux humains : leur structure, leurs normes, et la position de chaque individu. C’est l’objectif d’une science relativement récente : l’Analyse des Réseaux Sociaux (ARS ou SNA pour Social Network Analysis en anglais). Pour l’introduire, prenons un exemple simple : Knowledge Management, management des connaissances - L'Analyse des Réseaux Sociaux Knowledge Management, management des connaissances - L'Analyse des Réseaux Sociaux
L'analyse des réseaux sociaux appliquée au système de santé La méthode structurale appelée analyse des réseaux sociaux est une méthode de description et de modélisation de la structure relationnelle d’un ensemble d’acteurs, sans hypothèse a priori [7]. Elle part de l’observation de la présence ou de l’absence de relations entre les membres d’un groupe pour reconstituer un système de relations et, si possible, décrire l’influence de ce système sur leur comportement. Cette méthodologie initialement utilisée en sociologie, est d’apport récent dans le domaine de la santé. Les principaux domaines étudiés jusqu’à maintenant étaient les organisations collégiales (comme les cabinets d’avocats), les communautés urbaines, les relations entre les élèves d’une classe… L'analyse des réseaux sociaux appliquée au système de santé
1Clyde Mitchel (1969) définit un réseau comme « un ensemble particulier d’interrelations (linkeages) entre un ensemble limité de personnes, avec la propriété supplémentaire que les caractéristiques de ces interrelations, considérées comme une totalité, peuvent être utilisées pour interpréter le comportement social des personnes impliquées ». Cette citation montre bien la perspective dominante des chercheurs qui analysent des réseaux sociaux : les caractéristiques d’un réseau sont mises en avant comme des variables expliquant le comportement social (conduites, opinions, stratégies…) des personnes impliquées et ceci selon les positions qu’elles occupent dans leurs structures. Le réseau est dans ce cas-ci utilisé comme une variable contextuelle particulièrement sophistiquée et qui ne demande pas à être elle-même expliqué. L’analyse longitudinale de réseaux sociaux totaux avec Siena L’analyse longitudinale de réseaux sociaux totaux avec Siena