background preloader

Diag interne

Facebook Twitter

Sephora, une entreprise qui a bonne mine - Monde des grandes écoles et des universités. Cet article a 5 années.

Sephora, une entreprise qui a bonne mine - Monde des grandes écoles et des universités

Merci d'en tenir compte durant votre lecture. Avec près de 300 magasins en France et 1400 à travers ,le monde, Sephora compte aujourd’hui parmi les leaders de la distribution de produits cosmétiques. Pour Olivier Schaeffer (Mines de Paris 86 / Mastère HEC 90), Directeur Général International et Développement, ce succès est étroitement lié au défi majeur de l’enseigne : transformer des moments de shopping en moments de plaisir. Olivier Schaeffer. Attentats du 13 novembre : à Paris, les clients du luxe se font plus rares. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Nicole Vulser Des boutiques chics désespérément désertées.

Attentats du 13 novembre : à Paris, les clients du luxe se font plus rares

Aussi bien avenue Montaigne que rue du Faubourg-Saint-Honoré, place Vendôme ou dans les grands magasins. A Paris, alors que les maisons de luxe réalisent habituellement 30 % de leurs ventes le mois et demi précédant Noël et le Jour de l’an, les vendeuses trouvent le temps bien long. Les parfums les plus vendus internationalement sont… - OSMOZ. 02 juin 2014 Après une synthèse des résultats de différents pays, voici les classements des meilleures ventes de parfums en Europe et aux Etats-Unis.

Les parfums les plus vendus internationalement sont… - OSMOZ

On retrouve plusieurs grands classiques mais aussi quelques surprises. Chez les femmes tout d’abord. Le top 5 Europe de 2013 est le suivant : Exportations françaises de cosmétiques par type 2014. Cosmetics04. Potentiels de dépenses 2015 : Que dépensent les ménages ? Mon Emplacement Commercial. Cosmétiques. La beauté au « naturel » s’achète en pharmacie : l’explosion française de la dermocosmétique En 2012, selon les chiffres de l’INSEE, les 24 000 pharmacies implantées en France ont réalisé un chiffre d’affaires de 38 milliards d’euros, soit 53% de plus qu’en 2000 en valeur. (1) Une des raisons de cette croissance est l’attachement des français à leur santé (comme en témoigne les baromètres annuels) ; mais il faut également prendre en compte la forte progression de la dermocosmétique au sein des officines.

cosmétiques

Véritables concurrentes des enseignes multimarques du secteur de la beauté (Sephora, Marionnaud, Nocibe), les pharmacies s’imposent de plus en plus comme des points de vente clés sur ce marché. Le culte de la beauté naturelle à la française Les femmes et leurs beautés : une tyrannie du bien-être ? Les dépenses des Françaises pour les produits de beauté - La NewsRoom d'Advance. Selon Kantar Worldpanel1, les femmes françaises ont dépensé en moyenne l’année passée pour 160 € de produits de beauté.

Les dépenses des Françaises pour les produits de beauté - La NewsRoom d'Advance

Ces 160 € consacrés au parfum, maquillage, soin et coloration se répartissent entre 16,5 produits et 10 achats effectués en moyenne par an. Ils représentent aussi un niveau de dépenses importants en regard des 78 € déboursés en moyenne en 2014 pour leurs produits d’hygiène. Cette moyenne de dépense pour les produits de beauté cache en fait de grandes dispersions entre les « petites » acheteuses dont les achats annuels sont de 32 € et les grosses acheteuses qui déboursent 515 € sur une année.

Quant aux « moyennes » acheteuses, leur budget beauté se situe à 135 €. Ce que ça coûte d’être une femme (réponse : plus cher) On ne s’en sort pas de cette crise ; sondage après sondage on apprend que les Français ont coupé dans le gras d’à peu près tous les pans de leur budget : shopping, santé, vacances.

Ce que ça coûte d’être une femme (réponse : plus cher)

Ce qu’on ne dit pas, c’est que le budget des Français n’est pas le même que celui des Françaises. Menstruations, épilation... il faut parfois parler trivial pour toucher le problème du doigt : ça coûte cher d’être une femme. D’autant plus qu’elles sont toujours rémunérées en moyenne 20 % de moins que les hommes et que depuis décembre, elles déboursent autant en assurance auto (elles provoquent pourtant moins de dégâts sur les routes). Rue89 se prête à l’exercice du « gender budgeting », ou la budgétisation selon le genre (sans prétendre à l’exactitude). 12 marches. Les femmes et le maquillage, une relation qui évolue avec les tendances... et avec l'âgeWomen and make-up. Selon une étude réalisée pour Dove en 2004, seules 2% des Françaises entre 18 et 65 ans se trouvent belles au naturel.

Les femmes et le maquillage, une relation qui évolue avec les tendances... et avec l'âgeWomen and make-up

Pas étonnant, donc, qu’elles soient 86% à se maquiller au moins une fois par semaine ! Selon l’étude Dove, 63% des femmes pensent que la société attend d’elles qu’elles soient plus attirantes que leurs mères : les diktats de la beauté semblent s’être renforcés. La beauté montrée dans les publicités est l’idéal à atteindre, même si les femmes sont conscientes que le maquillage seul ne peut suffire à les transformer en mannequins.

Les hommes piquent 274 euros de produits de beauté par an à leur femme. Vous ne comprenez décidément pas comment vous arrivez à dépenser autant d’argent en produits de beauté puisque, la vendeuse de la parfumerie vous l’assure, « ce pot de crème est hyper concentré, il vous durera six mois ».

Les hommes piquent 274 euros de produits de beauté par an à leur femme

Et si votre homme vous en piquait régulièrement, pour profiter lui aussi de ses « bienfaits hydratant-matifiant-tenseur » ? Un peu de crème chaque semaine = 274 euros par an Une étude britannique, menée par le site de vente de cosmétiques Escentual.com, montre que les hommes n’hésitent pas à se servir allégrement dans le vanity de leur partenaire. Ces « métrosexuels » coûtent tout de même la rondelette somme de 274 euros par an à leur victime, qui doit fréquemment remplacer ces soins de la peau, lotions toniques et autres crèmes hydratantes.

Un phénomène qui ne serait pas si isolé puisque la moitié des femmes sondées ont déclaré que leur compagnon se servait dans leurs produits chaque semaine. II. La place du paraître dans notre société. Ces dernières années, le paraître semble occuper une place de plus en plus importante dans nos sociétés, en particulier dans les pays riches, et ce suite à une émancipation des mentalités qui conduit à l’affirmation de l’individu.

II. La place du paraître dans notre société

Affirmation qui, aujourd’hui plus que jamais, au siècle du beau, passe par l’image que l’individu offre de lui. L’industrie s’est également emparée de cet entrain pour le beau contribuant ainsi à façonner les critères de beauté et à renforcer le poids de l’apparence dans la société poussant parfois à certains extrêmes. Les pays occidentaux sont ceux représentés en bleu foncé, nous étudierons principalement ces pays dans notre projet et plus particulièrement l’Europe et l’Amérique du Nord.

Annexe 7

Annexe 2. Annexe 4. Annexe 1.