Se nourrir en 2050 ?

Facebook Twitter

Nourrir la planète, Michel Griffon. On commencera par trois remarques.

Nourrir la planète, Michel Griffon

La première est de recommander au lecteur qui, en lisant le premier chapitre, aurait été rebuté par les expressions telles que le « zonobiome némoral à forêts caducifoliées », de ne pas s’irriter et de ne pas refermer brutalement le livre. Le reste de l’ouvrage évite presque constamment le jargon et il est lisible par le non-spécialiste. Il est même remarquablement didactique, divisé en cinquante-deux chapitres courts, répondant chacun à une question, dans la plupart des cas très clairement. La deuxième est de reprocher à l’auteur et surtout à son éditeur de ne pas l’avoir relu soigneusement.

Turgot n’a certainement pas signé un édit en 1675, il n’était pas encore né. Feeding the World. ARTE - Planète à vendre. Les défis Mondiaux de l'Alimentation. Nourrir et préserver la planète. Jonathan FOLEY est directeur de l'Institut sur l'environnement de l'Université du Minnesota, où il est aussi titulaire de la chaire présidentielle McKnight de développement durable.

Nourrir et préserver la planète

Un milliard de personnes souffrent aujourd'hui de faim chronique. Le problème ne vient pas tant de la quantité de nourriture disponible – les agriculteurs en produisent suffisamment pour répondre à leurs besoins – que de sa répartition inégale et de l'escalade des prix.