background preloader

Pédagogie/Education

Facebook Twitter

CAS Authentication wanted! Ça bouge dans l'enseignement ! « Ça bouge dans l’enseignement » c’est la réflexion que l’équipe de la Digithèque s’est faite en parcourant les allées du salon Educatec-Educatice les 21 et 22 novembre derniers. Un fait que nous sentions déjà au travers de notre veille et de notre présence sur les réseaux sociaux mais qui a pris tout son sens en allant à la rencontre des nouveaux projets éducatifs, en discutant avec les enseignants et professeurs, en écoutant les professionnels du monde pédagogique, en analysant les réactions, les remarques.

Ça chauffe, ça bouillonne. Et c’est bien connu, la chaleur se déploie. Nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises et la Digithèque espère bien prendre part et vous accompagner dans cette période de changement. Certes, il reste encore du chemin à faire. Comme l’a si bien dit Stéphane Brunel lors de la conférence organisée par la DANE de Versailles « Enseigner et apprendre avec le numérique : pour quoi faire ?

Les neurosciences au coeur de l'éducation? Il n'y a pas d'opposition entre le cerveau de l'enfant et son corps (...) le système limbique émotionnel est directement relié avec le cortex des apprentissages. O.Houdé On n’aura jamais autant parlé des neurosciences et des « innovations » pédagogiques qui s’en inspirent que cette année. La multiplication des ouvrages de vulgarisation, leur succès, la création d’un Conseil scientifique de l’Education nationale avec le spécialiste le plus renommé, Stanislas Dehaene, à sa tête mais aussi les débats et controverses autour du sujet ont montré combien la "neuroéducation" avait le vent en poupe.

Mais une fois qu'on a pu s'émerveiller (et c'est légitime) devant l'intelligence des enfants, qu’impliquent les découvertes des neurosciences appliquées à l'éducation? Les méthodes qui sont parfois très rapidement présentées comme innovantes voire infaillibles sont-elles vraiment compatibles avec le travail des enseignants dans leur classe? Avec L’actualité de l’éducation Le reportage de Sophie Bober. Canopé - académie de Nancy-Metz: Conférence inversée | Dans le cadre du forum numérique. L'Isle-sur-la-Sorgue : la ronron thérapie du chat pour les enfants - France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur. Au moment où la cloche de l'école sonne, Michèle Bourton, la directrice de l'établissement, rappelle aux enfants de ne pas oublier de caresser les chats.

Elle appelle cela de la ronron thérapie. Cette ancienne professeure de lycée a ouvert son propre établissement scolaire en 2013, 70 élèves y sont inscrits et une dizaine de chats.Ici, les chats déambulent en toute liberté dans les classes, montent sur les tables pendant que les enfants travaillent. Les élèves les caressent, tout en écoutant le professeur L'intérêt, c'est qu'ils permettent à l'enfant de se calmer, de sortir l'enfant du stress de l'école, du stress du travail affirme Lydie Mahadhebi, professeure de Mathématiques.On découvre aujourd'hui en France, des "bars à chats", des lieux où l'on vient boire un verre et caresser un chat, dans le but de se détendre. C'est un puissant antistress, régulateur de la tension artérielle, boosteur des défenses immunitaires et un soutien psychomoteur.

Aider les élèves qui ont la bougeotte. Hyperactifs ? Hyperkinétiques ? TDAH ? Ou juste un peu "bougeaillons" ? "Arrête de bouger et concentre-toi ! " Deux injonctions contradictoires pour certains enfants qui ont besoin de bouger pour se concentrer. Je viens de lire un article très intéressant sur le site RIRE qui nous explique que taper du pied, balancer les jambes ou se tortiller sur sa chaise sont des mouvements dont l’enfant ayant un TDAH a vitalement besoin pour retenir l’information et réaliser des tâches cognitivement complexes.

Si on leur demande de supprimer leurs mouvements spontanés, ceci va occuper une très grande partie de leur capacité attentionnelle... il en restera donc peu pour les apprentissages. D'ailleurs on observe souvent des adultes qui se mettent à faire un mouvement répétitif (faire tourner son crayon, taper du pied, marcher en tournant en rond...) quand ils doivent se concentrer. Trois grandes catégories de pistes à explorer, allant des adaptations les plus conséquentes à celles quasiment invisibles. 1. Philippe Meirieu : accueil et actualité de la pédagogie. Derniers contenus.