background preloader

Femmes et santé mentale

Facebook Twitter

Rassemblement d'opposition aux électrochocs. Le "travail" et la pression fiscale de l'économie... Il faut rompre avec Tina. Le quart de la population canadienne étant aux prises avec des problèmes de santé mentale au travail[1], il n’est pas étonnant que des grandes entreprises tentent de réagir face à un tel enjeu.

Il faut rompre avec Tina

Ce qui surprend et mérite réflexion, c’est la persistance de la volonté de résoudre le problème avec les mêmes modes de pensées qui l’ont créé. Dans un avis publié en 2012, le Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ) déplorait le fait que : « le contexte social et culturel néolibéral qui valorise la réussite et l’enrichissement individuels, la concurrence et l’efficacité, le conformisme idéologique… jouent un rôle central dans le traitement de la symptomatologie des troubles mentaux »[2]. Or, c’est précisément ce même contexte priorisant une productivité croissante et une gouvernance entrepreneuriale applicable à toutes les sphères de la vie en société qui est mis en cause dans les cas de détresse psychologique au travail[3]. Références. SMQ - Pour une pratique en santé mentale basée sur l’exercice des droits et l’appropriation du pouvoir.

MONTRÉAL, le 7 octobre 2015 – L’Association des groupes d’intervention en défense des droits en santé mentale du Québec (AGIDD-SMQ) lance un appel à tous ceux et celles qui veulent que l’exercice des droits et l’appropriation du pouvoir soient les assises de la pratique en santé mentale.

SMQ - Pour une pratique en santé mentale basée sur l’exercice des droits et l’appropriation du pouvoir

À la recherche du temps perdu. Que font les Québécois de leur temps ?

À la recherche du temps perdu

N’en déplaise à Lucien Bouchard, ils bossent de plus en plus — quatre heures de plus par semaine que la génération précédente — et rognent en revanche dans leurs loisirs. Plongeon dans la vie des Québécois, à la vitesse grand V. Chez les Lehoux, les piles de chaussettes et de chandails propres ne se rendent plus dans les tiroirs. Pas le temps. Avec deux parents à temps plus que plein au travail, la petite famille de Saint-Jérôme vit à 100 miles à l’heure et les semaines ressemblent de plus en plus à un épisode de Survivor. « Je l’avoue. Une étude comparative menée auprès de 15 000 Canadiens lors de cinq grandes enquêtes réalisées de 1986 à 2010 par Statistique Canada sur l’emploi du temps révèle que les Québécois allouent désormais près de 46 heures par semaine au boulot, si l’on inclut les heures non rémunérées et le temps de déplacement vers leur lieu de travail. « La plus grande tendance, c’est qu’on travaille plus.

Travail, travail, travail. TDAH mon amour. TDAH mon amour. AGIDD-SMQ - Pour une pratique en santé mentale basée sur l’exercice des droits et l’appropriation du pouvoir. Table des groupes de femmes de Montréal: L’impact des hospitalisations en psychiatrie sur la vie des femmes. Le 15 octobre 2015, Action Autonomie et la Table des groupes de femmes de Montréal présentaient les résultats d’une recherche concernant l’impact des hospitalisations en psychiatrie sur la vie des femmes.

Table des groupes de femmes de Montréal: L’impact des hospitalisations en psychiatrie sur la vie des femmes

Cette recherche « a permis de réaliser un portrait de l’expérience des femmes en psychiatrie, ce qui, jusqu’à ce jour, est peu traité du point de vue de la recherche. Le choix méthodologique de la recherche fut particulièrement intéressant parce qu’elle a permis aux femmes d’avoir une voix afin d’exprimer leurs points de vue sur ce qu’elles trouvent dérangeant, inacceptable, voire dangereux dans le système de soins psychiatrique. (...) Les histoires dévoilées dans le cadre de cette recherche font état de plusieurs situations reconnues comme étant violentes, abusives, non respectueuses et non adaptées à la condition des femmes. De fait, les femmes perçoivent que, par leur seule condition de femmes, elles sont déjà étiquetées et problématisées. CIUSSSMCQ - Portrait de santé. Rassemblement d’opposition aux électrochocs. Un neuvième rassemblement pour que cesse la violence à l’égard des femmes, des mères et des grands-mères Quoi : Rassemblement « Disons NON aux électrochocs ».

Rassemblement d’opposition aux électrochocs

Quand : Le samedi 9 mai 2015 à 11h00. Où : Place Émilie-Gamelin (métro Berri-UQAM, sortie Sainte-Catherine). Animation: KUMPA’NIA Prise de parole: Madame Manon Massé, députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques D’autres confirmations à venir. À l’occasion de la Fête des Mères, un important rassemblement aura lieu le 9 mai prochain à Montréal pour demander l’abolition des électrochocs en psychiatrie. L'Écho des femmes de la Petite Patrie. Il était une fois... les Dames de cœur est un Guide d'accompagnement élaboré à partir de plus de vingt ans d'histoire et des récits d'expériences, des mots et maux de femmes, d'écoute, d'échanges, de questionnements, de remises en question, d'apprentissages collectifs, d'entraide, de solidarité, de rires et de larmes, de découvertes, d'exploits, de luttes, d'action !

L'Écho des femmes de la Petite Patrie

Les auteures : Silvia Martinez - Conception, coordination, recherche et rédactionFanny Jolicoeur et Manon Choinière - Collaboration à la recherche et à la rédactionÉlaine Grisé - Soutien à la recherche et à la rédactionGeneviève Boily - Soutien et recherche bibliographiqueManon Choinière - Coordination à la réalisation et édition Dans la boîte vous retrouverez : Notre Guide de 150 pages Dix-sept outils détachables Bon de commande A.

Le sanctuaireB.