background preloader

Gestion du plastique - Gouvernance internationale

Facebook Twitter

Clean up efforts won't solve the plastic pollution crisis in the world's seas. A model simulating a device touted to clear plastic from the “Great Pacific garbage patch” shows that it would collect much less than 1 percent of the ocean’s plastic pollution by 2150.The study was the first to quantify the device’s ability to remove marine debris.A more comprehensive approach to reducing plastic, including holding corporations responsible, is needed in addition to efforts to scoop trash from the sea.

Clean up efforts won't solve the plastic pollution crisis in the world's seas

The Ocean Cleanup is a highly touted nonprofit with the ambitious goal of cleaning up 90 percent of the ocean’s plastic. In reality, the initiative’s impact on the world’s floating debris would be minimal, researchers reported recently in Science of the Total Environment. “I think the general public was believing that we had a solution to the plastic problem,” said Sönke Hohn, a marine biologist at the Leibniz Centre for Tropical Marine Research in Bremen, Germany, at the time of the study and lead author. However, Egger disputes the study’s methods. Citation: Global treaty to tackle plastic pollution gains steam without US and UK. Support is growing internationally for a new global treaty to tackle the plastic pollution crisis, it has emerged, though so far without the two biggest per capita waste producers – the US and the UK – which have yet to signal their participation.

Global treaty to tackle plastic pollution gains steam without US and UK

A UN working group on marine litter and microplastics met at a virtual conference last week to discuss the issue. More than two-thirds of UN member states, including African, Baltic, Caribbean, Nordic and Pacific states, as well as the EU, have declared they are open to considering the option of a new agreement. Resserrement de la réglementation de la gestion des déchets à l'échelle internationale. Charte sur les plastiques dans les océans. Ambition Les déchets de plastique marins constituent un problème mondial qui nécessite une action mondiale pour apporter de réels changements.

Charte sur les plastiques dans les océans

Le 9 juin 2018, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Union européenne ont adopté la Charte sur les plastiques dans les océans afin de démontrer leur engagement à prendre des mesures concrètes et ambitieuses pour aborder le problème. La Charte jette les bases nécessaires afin d’assurer que les plastiques sont conçus pour être réutilisés et recyclés. En signant la Charte, nos partenaires s’engagent à adopter une approche plus efficace en matière d’utilisation des ressources et de cycle de vie des plastiques sur terre et en mer. Grâce à des partenariats avec des entreprises, des organisations internationales et d’autres pays, nous pouvons accroître l’élan en faveur d’une action réelle contre la pollution par le plastique dans le monde. Objectif et portée Partenaires Gouvernements *Nouveau Entreprises et organismes 1. 2. 3. La Tanzanie, 34e pays africain à bannir les sacs en plastique.

La Tanzanie a décidé d'interdire l'importation, la production, la vente et l'usage des sacs en plastique.

La Tanzanie, 34e pays africain à bannir les sacs en plastique

Elle devient ainsi le 34e pays africain à mettre en oeuvre ce genre de règlementation, selon le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE). «Laissez-moi être bien claire là-dessus : après le 1er juin, le gouvernement n'entend pas ajouter le moindre jour et il ne permettra pas que quiconque les utilise. Aucun sac en plastique ne sera autorisé dans le pays», avait déclaré la vice-présidente, Samia Suluhu Hassan, en annonçant la mesure en avril. Les autorités tanzaniennes ont aussi diffusé une notice à l'intention des touristes, spécifiant qu'ils devront «se débarrasser» de leurs sacs en plastique avant d'entrer dans le pays. «Le gouvernement espère que, conscients de l'impératif de protéger l'environnement et de conserver notre pays propre et beau, nos visiteurs accepteront quelques désagréments mineurs avec l'interdiction des sacs en plastique», indique ce texte. M. Pollution plastique : l'Europe interdit huit produits à usage unique.

La Commission européenne, le Parlement et les représentants des États membres sont arrivés dans la nuit du 18 décembre à un accord sur le contenu de la Directive européenne relative au plastique à usage unique.

Pollution plastique : l'Europe interdit huit produits à usage unique

Si ce texte représente une avancée majeure dans la lutte contre la culture du 'tout jetable', de nombreuses mesures restent à prendre pour faire face à la crise des déchets plastiques. Huit mois de négociations auront été nécessaires. Après avoir reçu les propositions de la Commission européenne en mai dernier, l’Union Européenne est finalement parvenue à un accord sur la réduction des déchets plastiques. “Le problème n’est pas réglé, mais c’est assez inédit d’avoir une réglementation qui vise à réduire le plastique, surtout à l’échelle d’un continent”, analyse Laura Chatel, responsable du plaidoyer pour Zero Waste France. “C’est la première fois qu’une institution politique dit que la crise est telle que nous devons fermer le robinet. Un accord moins ambitieux que prévu. Plastics limits.