background preloader

Jeunes et web dependance

Facebook Twitter

Harcèlement en ligne, pressions psychologiques. Les cas les plus fréquents de sexting parmi les adolescents sont les cas où un jeune échange des images ou vidéos dévoilant son intimité avec son petit copain, sa petite copine comme preuve de son amour, ou suite à une demande qu'il ne sait refuser (si tu m'aimes, montre-moi...). Parmi les autres pratiques communes, on citera le phénomène des dedipix (voir article), l'envoie de textos assez crus, et la mise en ligne d'images explicitement sexuelles sur les réseaux sociaux. L'exposition de son corps à l'adolescente ne date pas d'hier et n'est pas forcément un problème en soi. Dans la plupart des cas, il s'agit pour les adolescents de s'assurer de l'approbation, l'admiration de l'autre (phénomènes de reconnaissance et réassurance) et en rapport à un corps qui se dessine, se transforme et pose souvent question.

Colloque "les enfants face aux écrans" 11 parties. Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. Si selon les psychanalystes, aucune technologie ne porte en elle-même d'effet addictogène, l'addiction ne pouvant être générée que par une pratique particulière de l'objet en cause, liée à d'autres facteurs complexes (situation du sujet, environnement familial, contexte social...), la cyberdépendance semble prendre de l'importance. 6 à 8 % des internautes seraient ainsi dans l'usage excessif ou dépendant du réseau informatique.

Les raisons de cette addiction ne sont pas forcément bien décryptées. Cyberdépendance. Les jeunes passent beaucoup de temps sur la Toile : deux heures en moyenne par jour (étude JAMES 2014).

Cyberdépendance

Les réseaux sociaux en particulier ont un grand pouvoir d’attraction sur les enfants et les adolescents. Les jeux vidéo aussi fascinent et sont, du coup, fréquemment pratiqués, car ils permettent de satisfaire leur goût de l’aventure et leur besoin de reconnaissance et de succès. Mais la consommation excessive d’Internet et de jeux vidéo peut rendre dépendant. Et là, les jeunes constituent un groupe à risque.

Les adolescents timides, dépressifs ou ayant peu d’estime de soi courent de plus grands risques de développer une cyberdépendance. Les élèves, victimes d'addiction numérique. 'action est à l'initiative des directeurs des collèges et lycées de Cognac, Jarnac et Segonzac, et plus particulièrement de la Commission éducation santé citoyenne.

Les élèves, victimes d'addiction numérique

Elle suit un constat accablant et de plus en plus courant : « Nous sommes confrontés à des règlements de compte entre les élèves, des bagarres, suite à des discussions sur les réseaux sociaux, en particulier Facebook », explique Véronique Delions, proviseure-adjointe du lycée Jean-Monnet. C'est pourquoi Nicolas Vauzelle, formateur académique du numérique, est venu hier à la rencontre des parents au lycée pour évoquer les règles d'utilisation et prévenir des risques encourus sur Internet. Les parents absents Car hier, il s'agissait de la deuxième partie de cette enquête lancée le 19 avril. Nicolas Vauzelle avait tenu une conférence, pour les élèves cette fois. Hier, aucun parent d'élèves ne s'était déplacé pour entendre la synthèse. Interdit aux moins de 13 ans Faire preuve de singularité. 'Electronic Heroin' Spawns Chinese Internet Addiction Camps. They call it “electronic heroin,” and China feels it’s the biggest threat to its teenagers.

'Electronic Heroin' Spawns Chinese Internet Addiction Camps

In 2008, China, which has over 20 million Internet addicts, became one of the first countries to declare the affliction a clinical disorder. Internet addiction has spawned the creation of over 250 camps within China designed to treat addicted youth. The addiction problem, and China's attempts to treat it, has attracted the attention of Israeli filmmakers Shosh Shlam and Hilla Medalia, who released the documentary Web Junkie earlier this month. According to the 2008 report that defined the disorder, people who spend more than six hours online doing something other than work or study, and who feel bad when unable to access a computer, have what they call Internet Addiction Disorder.

Gaming appears to be the most addictive Internet behavior, with some gamers donning diapers so as to avoid bathroom breaks. The trend has Chinese parents worried. Web Junkie. En Chine, les autorités considèrent que la menace numéro un pour la santé des jeunes est celle de l'addiction à Internet.

Web Junkie

Pour combattre ce "fléau", quatre cents centres ont été créés dans lesquels s'enchaînent les rigoureux programmes d’entraînement physique et les séances de thérapie de groupe. Le film se déroule entièrement en huis clos dans l'un d'eux, un hôpital militaire de la banlieue de Pékin où sont enfermés des adolescents, majoritairement des garçons, âgés de 13 à 18 ans.