background preloader

Banque

Facebook Twitter

Une application qui imite les voix. Comment contester des frais bancaires ? Changer de banque : comment réussir à économiser ? Les taux pratiqués par votre banque ne sont plus aussi avantageux qu'il y a quelques années et vous pensez aller voir la concurrence ? Attention, cela n'est pas sans frais ! Un point sur les astuces pour éviter d'y laisser trop de plumes. Banque Je choisis la bonne banque Les offres ne manquent pas. Depuis le 1er novembre 2009, un service d'aide à la mobilité bancaire a été mis en place.

J'avertis les organismes de mon changement Demandez à votre ancienne banque de vous fournir la liste de vos opérations mensuelles. Je transfère mon épargne Certains plans d'épargne (PEL, titres…) peuvent être transférés vers votre nouveau compte. En ce qui concerne les prêts en cours : ceux-ci ne sont tout simplement pas transférables d'une banque à une autre. J'attends avant de résilier mon ancien compte Je clôture mon compte La clôture du compte courant est gratuite depuis 2005 donc : rien à payer en partant. La banque en ligne : vraiment avantageuse ? Gestion des comptes simplifiée, avantages financiers, la banque en ligne fait beaucoup parler d’elle. Mais peut-on faire de réelles économies ? Banque Les frais bancaires : discrets mais onéreux !

Ce n'est pas un hasard si aujourd'hui les banques en ligne comptent plus de 2 millions de clients. A grand renfort de publicités télévisées, elles ont visé juste en s'attaquant au nerf de la guerre : les frais bancaires ! Carte bleue, chéquier, gestion du compte, virement… tous ces services ont un prix ! La facture peut vite atteindre les 100€ voire plus par an. Pour connaitre le détail de ces frais, consultez l'article Ces frais bancaires qui nous coûtent cher ! Quand autonomie rime avec économies Les banques en ligne cassent les prix en offrant les mêmes services qu'un organisme classique. Carte bancaire offerte (environ 35€/an pour une carte MasterCard ou visa classique), retrait dans la zone €uro sans frais, prélèvements automatiques ou encore virements gratuits…...

Mais gare aux déconvenues ! Banque postale, Banque Populaire, Société Générale... Quelle banque choisir ? Découvrez les banques les moins chères région par région et selon trois profils de consommateurs de services bancaires. Le magazine Mieux Vivre Votre Argent et la CLCV, association nationale de défense des consommateurs vous livrent le classement national des banques à réseau. Découvrez quelles sont celles qui proposent les tarifs les moins onéreux selon votre profil de consommateur de services bancaires ? Pour la troisième fois depuis 2010, l'Autorité des marchés financiers a mené une série de visites mystères dans les grandes banques de réseau. Résultat : les conseillers financiers sont encore trop nombreux à survoler le profil des nouveaux clients et à leur fournir une information tronquée sur les produits financiers.

Le développement des smartphones donne des idées aux banques. En l'espace d'un mois, pas moins de trois lancements ont été annoncés. Dernier venu dans le monde bancaire, le Compte-Nickel donnera accès en quelques instants à une carte de paiement et un compte courant. Banque : 3 règles d'or pour bien gérer votre compte. Les banques appliquent les tarifs figurant dans leur dépliant, disponible en ligne ou dans votre agence.

Cependant, rien ne vous empêche de les négocier. Il ne s'agit pas d'aller marchander les prix avec votre conseiller, mais plutôt de lui demander un geste commercial lorsque l'occasion se présente. "La négociation n'est pas la règle mais l'exception", souligne Sandrine Perrois, juriste à l'association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV). Mais négocier reste possible, par exemple lorsque vous souscrivez un nouveau produit d'épargne ou quand votre banquier a commis une erreur ou que vous découvrez a posteriori qu'il vous a mal conseillé. Au-delà de la négociation, vous pouvez réduire vos frais en évitant de surconsommer. Ne négligez pas le choix de votre carte bancaire, qui pèse souvent lourd sur votre facture annuelle.

Changer de banque : comment réussir à économiser ? Changer de banque : comment réussir à économiser ? Les frais bancaires qui peuvent couter cher. Chaque année, les banques amassent quelques milliards d’euros grâce aux frais supplémentaires. Qui est-ce qui trinque ? Le consommateur pardi ! Banque Carte bancaire : là où elle passe, les euros trépassent Pratique, la carte bancaire est le moyen le plus utilisé en France. Elle représente 40% des transactions et 9 Français sur 10 en possèdent une. En tout, cela fait 59.5 millions de cartes en circulation dans tout le pays. Si elle s'avère être gratuite pour certains types de comptes la première année, elle est ensuite payante.

. • Retrait à un distributeur automatiqueCourir à droite à gauche pour trouver un guichet au nom de sa banque, c'est plutôt casse-pieds. . • Frais d'opposition pour perte et volPerdu malencontreusement lors d'une soirée ou volée avec votre sac, les frais d'opposition et de remplacement de la carte bleue peuvent coûter bien cher. Bon à savoir : vous devrez vous acquitter d'une franchise de 150€ si des retraits sont effectués. Personne n'est à l'abri d'un imprévu. Les frais bancaires qui peuvent couter cher. La banque en ligne : vraiment avantageuse ?

La banque en ligne : vraiment avantageuse ? Assurance-vie : elle fait moins recette en France ! Le placement favori des français est en baisse. La première association française d'épargnants, Afer, a rémunéré à 3,45% l’épargne de ses 710.000 clients en 2012. Ce recul se traduit par les conditions défavorables du marché. Il ressort que les rendements de la majorité des compagnies d’assurance-vie sont en chute libre et plusieurs d’entre eux sont rémunérés en dessous de 3%. En 2011, Afer avait un taux de 3,43% et a enregistré une progression de 0,2% en 2012. L'association estime que 2012 n’a pas été une si mauvaise année.

Le taux des autres compagnies La Maaf a également réussi à maintenir son rendement de 2011, soit 3,20% même si le taux de la majorité des compagnies est en recul de 0,10 à 0,20%. Malgré cette baisse, certaines compagnies restent au-dessus des 3%. • la MACSF est en tête avec 3,50% • la SMAvie BTP oscille entre 3,33% ou 3,21% selon les contrats • la Matmut est à 3,40% ou 3,15% • la GMF avec 3,05%. Axa France est quant à elle sous les 3% avec un taux de 2,90%. Le top 5 des arnaques du web. Internet est devenu le lieu le plus propice aux arnaques : cachés dernière un écran, à l'abri de tous, les escrocs ont trouvé l'endroit privilégié pour tromper leurs victimes. Quelques exemples des arnaques les plus répandues de web. • Le phishing (ou hameçonnage) : un site se fait passer pour un tiers de confiance (administration, banque...) Pensant vous trouver sur le site auquel vous êtes habitué, vous rentrez vos renseignements personnels comme vos mots de passe, numéros de carte de crédit (le phishing est d'ailleurs aussi considéré comme une fraude à la carte bancaire)... propices à vous faire usurper votre identité !

• La fraude à la carte bancaire. Vous avez repéré un super article sur le net. Pour commander, le site propose de contacter le vendeur seulement par téléphone. Vous appelez donc et celui-ci vous demande votre numéro de carte bleue ainsi que votre code pour procéder au paiement. . • Les numéros surtaxés. . • Les casinos en ligne. . • Le faux antivirus. Chéquier/carte bancaire volé ou perdu : que faire ? Après avoir mis sens dessus dessous votre sac à main, impossible de remettre la main sur votre carte bancaire ou votre chéquier.

Vol ou perte, mieux vaux agir au plus vite pour éviter les ennuis. Mais attention, faire opposition a un prix ! Banque Vol ou perte : par où commencer ? Après avoir fouillé frénétiquement dans votre sac, retourné votre portefeuille, vous vous apercevez que vous avez perdu votre carte bleue ou votre chéquier. Pour éviter tout désagrément, mieux vaut agir vite pour faire opposition : soufflez un bon coup et lancez les démarches ! Carte bancaire : contactez le service interbancaire au 08 92 705 705 (0.34€/mn), disponible 24/24h et 7j/7, ou votre agence, uniquement aux horaires d'ouverture, dont le numéro est disponible sur les distributeurs automatiques de billets et sur votre contrat. Confirmer l'opposition par écrit Dans tous les cas, il faudra confirmer votre demande d'opposition par écrit. J'agis vite : sinon, c'est pour ma poche !

Qu'est-ce que ça coûte ? L'e-Carte Bleue : payer sur Internet en toute sécurité. Acheter en ligne pour faire un peu plus d'économies, vous n'êtes pas contre. Sauf que l'idée de vous faire pirater votre carte bancaire et de ne plus avoir un sou sur votre compte vous effraie un peu. Optez alors pour la e-Carte Bleue ! E-Carte Bleue : qu'est ce que c'est ? L'e-Carte Bleue est un service proposé par les banque pour offrir une alternative au paiement en ligne. Concrètement, c'est une carte bancaire (CB) classique mais avec une particularité : son numéro est à usage unique. Lors du paiement de cette superbe robe ou ce nouvel ordinateur que vous avez déniché pour trois fois rien, cliquez comme d'habitude sur l'icône carte bleue.

Une fenêtre s'ouvre et vous demande votre identifiant ainsi qu'un mot de passe, qui vous sont fournis par votre banque. Combien ça coûte ? Le prix de votre e-Carte Bleue dépend de votre banque. Conseil : l' e-Carte Bleue est valable seulement si vous faites beaucoup d'achats sur Internet. Quels sont ses avantages ? Sécuriser ses achats en ligne : quels dispositifs privilégier ? Avec une fraude bancaire en ligne toutes les 2 minutes, mieux vaut restez vigilants pour éviter de se faire dépouiller. Pourtant, des outils sont à notre disposition pour assurer la sécurité de notre compte en banque... à condition de les mettre en application !

La e-carte bleue : code à usage unique Proposée par certaines banques, la e-carte bleue se développe de plus en plus. Concrètement, c'est une carte bancaire délivrée pour un usage unique et seulement en ligne. A chaque achat, la banque génère un numéro de carte, une date de validité ainsi qu'un cryptogramme unique. Le code d'activation : pas sans faille !

Depuis octobre 2008, banques et commerçants en ligne proposent le système 3DSecure. Pour valider la transaction, des informations complémentaires sont demandées : • mot de passe unique (envoyé par mail ou SMS) • carte clé : calquée sur le modèle d'un jeu de bataille navale, cette carte papier envoyée par courrier contient environ 30 codes différents (A1, B6, D4, etc). Changer de banque : comment réussir à économiser ? Les frais bancaires qui peuvent couter cher. Chaque année, les banques amassent quelques milliards d’euros grâce aux frais supplémentaires. Qui est-ce qui trinque ? Le consommateur pardi ! Banque Carte bancaire : là où elle passe, les euros trépassent Pratique, la carte bancaire est le moyen le plus utilisé en France. Si elle s'avère être gratuite pour certains types de comptes la première année, elle est ensuite payante. . • Retrait à un distributeur automatiqueCourir à droite à gauche pour trouver un guichet au nom de sa banque, c'est plutôt casse-pieds.

. • Frais d'opposition pour perte et volPerdu malencontreusement lors d'une soirée ou volée avec votre sac, les frais d'opposition et de remplacement de la carte bleue peuvent coûter bien cher. Bon à savoir : vous devrez vous acquitter d'une franchise de 150€ si des retraits sont effectués. Rappel : en cas de vol de la carte, une plainte doit être obligatoirement déposée à la gendarmerie. Le chéquier ou le papier qui fait souffrir ton compte Personne n'est à l'abri d'un imprévu. La banque en ligne : vraiment avantageuse ? Gestion des comptes simplifiée, avantages financiers, la banque en ligne fait beaucoup parler d’elle. Mais peut-on faire de réelles économies ? Banque Les frais bancaires : discrets mais onéreux ! Ce n'est pas un hasard si aujourd'hui les banques en ligne comptent plus de 2 millions de clients. A grand renfort de publicités télévisées, elles ont visé juste en s'attaquant au nerf de la guerre : les frais bancaires !

Carte bleue, chéquier, gestion du compte, virement… tous ces services ont un prix ! Pour connaitre le détail de ces frais, consultez l'article Ces frais bancaires qui nous coûtent cher ! Quand autonomie rime avec économies Les banques en ligne cassent les prix en offrant les mêmes services qu'un organisme classique. Carte bancaire offerte (environ 35€/an pour une carte MasterCard ou visa classique), retrait dans la zone €uro sans frais, prélèvements automatiques ou encore virements gratuits…... Des frais réduits : comment est-ce possible ? Mais gare aux déconvenues ! Changer ses devises : gare aux commissions ! Pour raisons professionnelles ou juste pour les vacances, partir à l’étranger nécessite parfois de troquer ses euros contre la monnaie locale. Mais attention aux mauvaises surprises ! Banque Echanger ses euros : là où il ne faut surtout PAS aller ! Les taux de change plus ou moins mis à jour et surtout les commissions vont bon train dans certains organismes.

Tu n’as pas pris tes devises en avance ? Autre endroit où tu peux te laisser tenter : ta banque. Fraîchement débarqué de la gare ou de l’aéroport, tes euros en main, tu cours vers un bureau de change. Quelle solution est la moins chère ? La solution la moins coûteuse reste donc de retirer de l’argent dans un distributeur automatique. Évidemment, plus l’argent retiré est important, plus la commission le sera également. Astuce : avant de t’envoler vers d’autres horizons, renseigne-toi d’abord sur le taux de change en vigueur. En ligne : une solution sûre ? Tout s’achète en ligne, même les devises. Traveller's cheques : c'est quoi ? Fraude à la carte bancaire : les bons réflexes pour protéger son argent ! Une transaction commerciale a lieu sur Internet toutes les 7 secondes en France. Autant d'occasions de sévir pour les escrocs du net ! Comment limiter les risques ? Banque Fraude bancaire : Internet dans le colimateur L'observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) vient de rendre public les résultats d'une enquête édifiante : en 2011, près de 2,5% des ménages français ont été victimes d'un débit frauduleux sur leurs comptes bancaires.

La moitié des personnes estime avoir été piégée lors d'un achat sur Internet, pas étonnant lorsqu'on sait que 80% des transactions sont réglés avec ce petit bout de plastique sur la toile. Dans cette étude, l'ONDRP nous apprend aussi qu'en 2011, 7 ménages sur 10 affirment avoir découvert l'existence de ces débits en consultant leurs relevés d'opérations, mais 22 % d'entre eux ont été avertis par leur banque.

Ce qui intéresse les voleurs 60% des victimes de fraude ignorent comment ils ont pu être victimes d'une telle supercherie.