background preloader

9EU.3 l'histoire de l'astronomie

Facebook Twitter

Astronomie indigène : Les Pieds-Noirs des Prairies de l'Amérique du Nord. L’Étoile fixe ou Étoile du Nord est essentielle à la navigation dans l’hémisphère nord.

Astronomie indigène : Les Pieds-Noirs des Prairies de l'Amérique du Nord

La femme qui a épousé l’Étoile du matin - Cette légende explique la naissance de l’Étoile du Nord et la manière dont nous avons reçu l’une de nos plus importantes cérémonies. Selon le peuple pied-noir des Prairies de l’Amérique du Nord, c’était l’été lorsque deux jeunes filles sortirent de leur cabane pour dormir.

Elles se réveillèrent avant l’aube, et l’une dit à l’autre : « Je voudrais épouser cette belle étoile qui brille tant. » Peu de temps après, les deux mêmes jeunes filles ramassaient du bois dehors. Elles allaient rentrer à la maison avec leurs fagots lorsqu’une des cordes qui retenait le fagot transporté par la jeune fille qui voulait épouser l’étoile se rompit. Pendant que la jeune fille la réparait, un jeune homme s’approcha et lui dit qu’il la cherchait. . - Raconté par Mme Wolf Plume, Amsskaapipikani, en 1911.

Astronomie indigène : Les Pieds-Noirs des Prairies de l'Amérique du Nord. Les Pieds-Noirs vivent dans les prairies du sud de l’Alberta, au Canada, et dans le Montana, aux États-Unis.

Astronomie indigène : Les Pieds-Noirs des Prairies de l'Amérique du Nord

Notre peuple est formé de trois tribus : Les Siksikas vivaient habituellement dans les parties nord et est de notre territoire. Ce nom se traduit Blackfoot ou « Pied-Noir ». Les Kainahs vivaient dans la partie centrale de notre territoire. Kainah signifie « Nombreux chefs ». Nous sommes également appelés les Gens du sang. Même si nous avons une langue et une culture communes, certaines de nos pratiques sont différentes d’une tribu à l’autre.

Traditionnellement, nous formions un peuple de nomades. Astronomie indigène : Les Anishinabes du centre de l'Amérique du Nord. Animation de l'histoire de l'ours.

Astronomie indigène : Les Anishinabes du centre de l'Amérique du Nord

Vidéo Nimishomis, grand-père, d’où viennent la Lune et les étoiles? Qui les a mises là? Grand-père, s’il te plaît, raconte-moi leur histoire. Noshins, mon petit-fils, je ne sais pas tout, mais je connais les choses qui m’ont été enseignées par mes ancêtres. En été, alors que toutes les plantes sont éveillées et que les animaux vagabondent, nous ne pouvons pas parler de ces choses car les esprits pourraient nous entendre dire quelque chose qui les offense.

Astronomie indigène : Les aborigènes australiens. Au moment du contact avec les Européens, les aborigènes australiens ne formaient pas une société unique et homogène.

Astronomie indigène : Les aborigènes australiens

De nombreux groupes se distinguaient par divers aspects de leur organisation culturelle et sociale. Dans le Territoire du Nord (Northern Territory) seulement, on parlait plus de 100 langues différentes. On estime qu’avant 1788, environ 700 langues étaient parlées en Australie et dans le détroit de Torrès. L’existence de réseaux sociaux étendus signifiait que les gens devaient parler plusieurs langues pour pouvoir communiquer. Légendes célestes : Astronomie indigène. SK Curriculum. Sciences 9 : RA et indicateurs Examiner comment diverses cultures, passées et présentes, y compris celles des Premières nations et des Métis, comprennent ou représentent les phénomènes astronomiques.

SK Curriculum

Nicolas Copernic et l'héliocentrisme. La première attaque d’importance contre les conceptions des Anciens fut portée par un chanoine polonais, Nicolas Copernic, au milieu du XVIe siècle.

Nicolas Copernic et l'héliocentrisme

Né en 1473, Copernic fut convaincu très jeune, probablement par la lecture d’Aristarque de Samos, que la Terre n’occupait pas le centre du monde. Il consacra son temps libre à accumuler observations des corps célestes et calculs de leur orbite, dans le but de mettre au point un nouveau système du monde : l’héliocentrisme (du grec hélios : le Soleil). Nicolaus Copernicus : Torun, 1473 – Frombork, 1543 De Revolutionibus Copernic publia le résultat de ses travaux en 1543 dans De Revolutionibus (Des révolutions).

La Terre, qui d’après les Anciens et l’Eglise était le centre du monde, se voyait ramenée au rang de simple planète en orbite autour du Soleil. Il faut remarquer que la théorie de Copernic n’était pas le résultat direct de ses observations et de ses calculs, mais juste une construction purement théorique. Le ciel des prmiers habitants. Les Amérindiens Les étoiles faisaient partie intégrante de leur vie Les Amérindiens du Canada avaient, avant l'arrivée des Européens, une conception très imagée du ciel étoilé.

Le ciel des prmiers habitants

Pour plusieurs peuplades, tout ce qui se trouvait dans la nature était vivant, y compris les objets célestes comme la Lune, le Soleil et les étoiles. Légendes célestes : Astronomie indigène. Les débuts de l'astronomie. Les hommes observaient déjà le ciel il y a des dizaines de milliers d’années.

Les débuts de l'astronomie

Des phénomènes tels que le déplacement du Soleil dans le ciel ou les changements d’aspects de la Lune leur étaient familiers. La mesure du temps Peu à peu, ils commencèrent à utiliser ces phénomènes à leur avantage. Le mouvement du Soleil dans le ciel, depuis l’est à l’aube jusqu’à l’ouest au crépuscule, pouvait leur servir à mesurer le temps au cours de la journée. Le cycle des phases de la Lune leur permettait d’établir un calendrier très utile pour fixer la date de fêtes religieuses.

Un autre phénomène plus lent s’avéra également d’une grande utilité.