background preloader

BdD

Facebook Twitter

Bonnes pratiques pour les accès aux données. Les bases de données sont aujourd'hui monnaie courante, et ce depuis un certain temps d'ailleurs. Avec chaque nouveau langage, arrive son lot de nouvelles fonctions, de nouvelles manières de travailler avec des bases. Nous (développeurs, analystes, etc) avons en nous ce qui à mon avis est notre plus grande qualité et notre plus grand défaut, nous sommes paresseux. Avant de me jeter des cailloux, laissez moi développer un peu sur ce point. Vous vous êtes tous dit un jour ou l'autre, "j'aimerais bien faire ça, mais bon il y a sûrement déjà quelqu'un qui a eu la même idée, et qui, dans sa grande bonté, a décidé d'en faire profiter la communauté"; on peut d'ailleurs y voir l'origine du "Google is your friend".

Disons les choses comme elles sont, dans ce cas, être fainéant c'est bien, c'est même très bien. Mais, car il y a toujours un mais, cette qualité se retourne souvent contre nous. Pour ceux d'entre vous qui s'impatientent, j'en viens à ce qui vous intéresse : le CODE. Ça fait mal. C# / Accéder à une base de données à l'aide d'Entity Framework (1/2) - Jean-Baptiste VIGNERON. Dans cet article, je vous montrais comment établir la connexion entre une base de données (SQL Server, MySQL Oracle…) et une application .NET. Cette méthode fonctionne très bien cependant, elle comporte également des défauts. Si l’on veut déjà commencer par bien faire les choses, on peut créer des classes pour chaque table de la base avec des méthodes pour lire, ajouter, modifier ou supprimer des données.

Chaque méthode comporterait la/les requête(s) SQL nécessaires… Et si notre base contient 150 tables, on doit donc créer 150 classes donc 750 méthodes ??? C’est là où Entity Framework intervient puisque c’est lui qui va faire tout le boulot à notre place mais pas que… Entity Framework, que j’appellerai Entity tout au long, est un ORM open-source proposé par Microsoft permettant d’interagir avec un grand nombre de SGBD. Entity mappe votre base de données à des objets. Mapper une liste de Personne { code, nom, prenom } à un objet ListBox: Une seule ligne ! Doucement doucement ! Les merveilles du C# » C# database. Introduction dans cette partie du cours, nous allons montrer comment accéder à une base de données oracle via C#. 1.creation de la connexion Exemple : using System; using System.Data; using System.Configuration; using System.Web; using System.Web.Security; using System.Web.UI; using System.Web.UI.WebControls; using System.Web.UI.WebControls.WebParts; using System.Web.UI.HtmlControls; using System.Data.OracleClient; public class ClassConnexion : System.Web.UI.Page private String chaineConnexion=« User id=nom_user; Password=password; Data Source=taBase; »; // retourne un objet de type OracleConnection public OracleConnection getConnexion(){ OracleConnection connexion = new OracleConnection();try //creation de la connection grace à la chaine de connexion connexion.ConnectionString = chaineConnexion; //ouverture de la connexion connexion.Open(); //retourne la connexion ainsi créé return connexion;} catch (Exception e){ throw e;} 2. inserer des données de ma base de données public void creerClient(Client client){ try.

C# / Interagir avec une base de données SQL - Jean-Baptiste VIGNERON. Si vous cherchez un moyen de vous connecter à une base de données, je vous conseille plutôt de lire ce tutoriel sur la liaison à une base avec Entity Framework, offrant la possibilité d’interagir sans utiliser de requêtes SQL. Je laisse juste celui-ci en ligne au cas où. Pour en savoir plus, lisez la conclusion de ce tutoriel. Aujourd’hui, j’aborde l’interaction avec les base de données depuis votre application .NET : lecture, ajout, modification et suppression de données.

Ce tutoriel est valable pour la plupart pour les projets .NET (WPF, WCF, ASP.NET, Windows Forms…) ayant la possibilité de communiquer directement avec une base de données. (Je ne parlerai donc pas de Windows Phone, Windows 8, Silverlight, nécessitant un intermédiaire supplémentaire comme un webservice…) Selon le SGBD que vous utilisez, des composants peuvent être à télécharger.

Pour SQL Server, tout est natif. Pour les autres, je vous laisse chercher sur le net SQL Server SQL Server Compact MySQL Oracle couleur { id, nom } Utilisation d'Oracle en .NET. Que ce soit à cause d'une contrainte exigée par un client ou bien par choix, il peut vous arriver, un jour, de devoir développer une application .NET travaillant avec Oracle. Comme toutes les autres bases de données que vous pouvez utiliser sous .NET, vous avez plusieurs moyens pour les joindre : Via ODBC: méthode « universelle » de connexion à une base de données. Cette technique fonctionne toujours, mais ne vous garantit pas les meilleurs résultats ;Via un provider intégré au framework .NET: bien qu'efficace, cette technique peut ne pas vous satisfaire si vous cherchez à avoir des performances optimales ;Via un provider dédié: qu'il soit créé par la société qui a créé la base de données, ou par une autre société, préférez toujours ce type de provider.

En effet, conçus exclusivement pour cette base, ils vous permettront d'avoir les meilleurs résultats possibles. II-A. ODP peut être téléchargé depuis le site d'Oracle : www.oracle.com. II-B. III-A. Ajout du using/Import Sélectionnez III-B.