background preloader

Jpframe

Facebook Twitter

jpf

Philippe Dessertine : La finance a perdu ses repères - Chroniques. Le principe d'une bulle financière est d'éclater un jour.

Philippe Dessertine : La finance a perdu ses repères - Chroniques

Plus elle enfle, plus l'onde de choc est violente. En ce début d'année 2015, les marchés boursiers européens sont saisis de folie, gagnant jusqu'à 20 % de valeur en trois mois dans un climat étrange. Rarement, dans l'histoire financière, une euphorie boursière n'avait été accueillie avec autant de doutes et de craintes. Ce gonflement des valeurs boursières est irrationnel, parce que décorrélé des fondamentaux économiques. Il est l'ultime manifestation d'une suite de bouleversements exceptionnels intervenant dans un laps de temps réduit. La finance a totalement perdu ses repères. L'origine de ces phénomènes se trouve dans l'action des grandes banques centrales, en particulier la FED américaine et, plus récemment, la Banque centrale européenne. Ce dopage en monnaie folle est la cause de l'explosion des indices boursiers. 12 concepts d'observatoire de l'activité Web en temps réel. En 2010, nul ne peut ignorer le Web temps-réel : de la messagerie instantanée à Twitter, en passant par les conférences en ligne, les moteurs de recherche, les blogs, les wikis modifiables par chacun, le Web temps-réel est employé dans une très large panoplie de services.

12 concepts d'observatoire de l'activité Web en temps réel

Évolution fondamentale de l'infrastructure d'Internet, le Web se veut de plus en plus synchrone avec la vie quotidienne de ses utilisateurs. Chaque service en ligne devient un producteur de flux d'information, eux-mêmes diffusés sur divers canaux de communication accessibles en temps réel. Ce sont les représentations graphiques de l'activité de ces canaux qui nous intéressent dans le cas présent : en effet, les services en ligne sont de plus en plus nombreux à expérimenter de véritables observatoires, sorte de mashup, rendant leur activité pratiquement palpable et visuellement quantifiable. Vous pouvez cliquer sur les images pour en savoir plus. Cette vidéo, intitulée "Yahoo! Passons à Twingly, le Wikio suédois. Crise des subprimes, une affaire criminelle ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jean-François Gayraud, chargé de mission au Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégiques, commissaire divisionnaire La banque Goldman Sachs a reçu récemment du procureur de New York une citation à comparaître pour son rôle louche durant la crise des subprimes.

Crise des subprimes, une affaire criminelle ?

Une enquête pénale se profilerait-elle, enfin ? Depuis le début de cette crise, la finance américaine ressemble en effet à une gigantesque "scène de crimes". Cependant, les fraudes massives ayant déclenché la plus grande crise financière depuis un siècle attendent encore leurs procureurs, leurs policiers et leurs juges. L'explication d'un phénomène macroéconomique par le crime peut sembler dérisoire, anecdotique, voire naïve. La dette mondiale continue à exploser.

Par Charles Sannat.

La dette mondiale continue à exploser

Voici une illustration de l’endettement mondial officiel. Officiel, car il y a également tout ce qui n’est pas comptabilisé ou mis « hors bilan ». Comme vous le savez, puisque c’est le message repris en boucle depuis le début de la crise en 2007, tout va bien. Tout va bien et c’est même la reprise. Tout va bien, et si pour l’Europe la situation n’est pas facile, le monde, lui, est un océan de croissance et de prospérité, raison pour laquelle la France en particulier devrait faire des réformes. Pourtant rien n’a changé, tout a empiré, tout le monde le sait, personne ne veut le voir ! Rien n’a changé mes chers amis, j’aurais bien aimé moi aussi mais tel n’est pas le cas. Ainsi, depuis 2007, la dette globale mondiale a augmenté de 57 000 milliards de dollars et il n’y a pas d’erreur dans le chiffre que je viens d’écrire, je répète : cinquante-sept mille milliards de dollars… Cette étude a été réalisée par le très sérieux cabinet McKinsey, un cabinet américain.

—Sur le web. LA CREATION ET LE CONTROLE DE LA BANQUE CENTRALE AMERICAINE. Ce document est certainement connu de plusieurs d’entre vous, mais il sera de fait certainement utile à plusieurs visiteurs pour mieux comprendre à la fois le pourquoi la crise évolue aujourd’hui dans le sens d’un chaos de la société occidentale, de la préparation des esprits, par Hollywood, d’une grave crise financière, économique et sociale pour 2012, et de la fin du bail de la Réserve fédérale le 21 décembre 2012. « En 1913 un groupe de banquiers internationaux se réunit d’urgence sur l’île de Jekyll (Géorgie, Etats-Unis). Pour cette réunion secrète, tous les habitants de l’île avaient été évacués.

Des gardes empêchèrent les non invités pour le temps que dura la Conférence. Comprendre le Quantitative Easing. Comprendre le Quantitative Easing. Les marchés obligataires au bord de la crise de nerfs. « J’avais l’habitude de penser que, si la réincarnation existait, je désirerais revenir en tant que président, ou pape.

Les marchés obligataires au bord de la crise de nerfs

Maintenant, je veux revenir dans la peau du marché obligataire : vous pouvez faire peur au monde entier. » Confronté à l’explosion des taux d’intérêt sur la dette américaine, le conseiller politique de Bill Clinton, James Carville, tonnait en 1993 par ces mots contre ce marché gigantesque, mais très mal connu, qu’il soupçonnait de chercher à déstabiliser son poulain. Après deux siècles de désintérêt tant de la part des politiques que des opinions publiques, les marchés de la dette sont revenus avec fracas au centre des débats politiques et économiques dans l’ensemble des pays développés. Sept ans après les Etats-Unis, le lancement par la Banque centrale européenne (BCE) d’un vaste programme d’assouplissement quantitatif (quantitative easing, ou QE) place à son tour le marché obligataire au cœur des politiques publiques de relance économique.