background preloader

Vaccination

Facebook Twitter

Trente années de documents gouvernementaux confidentiels révèlent la supercherie vaccinale. Si vous avez des enfants, vous êtes plus que probablement déjà au courant des "Calendriers de vaccination" des centres de contrôle et de prévention des maladies, qui recommandent aujourd'hui un stupéfiant lot de 29 vaccins à donner entre la naissance et six ans, y compris les vaccins annuels contre la grippe, ainsi qu'entre cinq et seize autres vaccins entre 7 et 18 ans.

Trente années de documents gouvernementaux confidentiels révèlent la supercherie vaccinale

Mais un récent rapport d'enquête rédigé par le Dr Lucija Tomljenovic, dévoile des documents confidentiels du gouvernement restés confidentiels pendant plus de 30 ans et qui décrivent ces calendriers de vaccination comme un canular complet, sans parler du mensonge des vaccins eux-mêmes, censés assurer une réelle protection contre les maladies. Cacher la vérité et dissimuler les données pour encourager l'acquiescement aux vaccins Ce sont des accusations graves, mais les informations recueillies par le Dr Tomljenovic parlent d'elles-mêmes. Vous pouvez accéder à l'article complet du Dr Tomljenovic ici (en anglais). Alter*Native ~ Holistic*Être. La Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations, qui a été créée le 8 juillet 1954, se bat depuis cette date pour obtenir la liberté vaccinale pour tous.

Alter*Native ~ Holistic*Être

La France est un des seuls pays d’Europe à avoir encore des obligations vaccinales. A l’attention de celles et ceux qui se posent des questions sur les vaccins-poisons obligatoires. Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir le Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2011 “Selon l’avis du Haut conseil de la santé publique” Y a-t-il encore des vaccins obligatoires en France ? : Action Santé Libertés. Y a-t-il encore des vaccins obligatoires en France pour la fréquentation scolaire ?

Y a-t-il encore des vaccins obligatoires en France ? : Action Santé Libertés

On est en droit de se poser cette question en raison d'une certaine confusion administrative. En effet, les lois d'obligation pour la vaccination contre la diphtérie (du 15 juin 1938), le tétanos (du 24 novembre 1940) et la polio (du 1er juillet 1964) n'ont pas changé et n'ont pas été supprimées. Ces trois vaccins sont les seuls actuellement exigés par la loi, notamment pour la fré­quentation d'une collectivité d'enfants et d'adolescents.

Rappelons que ce qui est exigé par la loi c'est la primovaccination, c'est-à-dire trois injections à un mois d'intervalle avant 18 mois et un rappel un an après. Les rappels postérieurs ne sont PAS OBLIGATOIRES, donc non exigibles (décret du 28 février 1952). Mais le dernier calendrier vaccinal, paru dans le BEH n° 16/17 du 20 avril 2009 présente ces trois vaccins (DTP) comme RECOMMANDES pour les enfants et les adolescents (tableau synoptique n° 3.1). 1. Vaccins, mais alors on nous aurait menti ? Monsieur l'Inspecteur (ou Monsieur le Directeur), Près de 2.000 personnes souffrent actuellement de graves maladies neurologiques, ou sont décédées, et les victimes accusent le vaccin contre l'Hépatite B, (Éric GIACOMETTI, La santé Publique en otage, Éd.

Vaccins, mais alors on nous aurait menti ?

Albin Michel). Des plaintes pour empoisonnement et administration de substances nuisibles à la santé ont été déposées, notamment à l'encontre de ceux qui ont obligé les victimes à recevoir un vaccin tant inefficace que dangereux. Elles sont actuellement centralisées chez un Juge d'Instruction à Paris. Malheureusement, une étude approfondie de cette question, montre que tous les vaccins sont concernés, et pas seulement celui contre l'Hépatite B. La santé des enfants NON vaccinés - Dr Berthoud. Vaccins: un biologiste dénonce la désinformation. - Silence On Vaccine Part 1_4_ VaccineReport-FR. Les 10 plus gros mensonges sur la vaccination : Action Santé Libertés. Sylvie Simon est écrivain et journaliste.

Les 10 plus gros mensonges sur la vaccination : Action Santé Libertés

Elle a écrit de nombreux ouvrages et combat les idées reçues en explorant divers domaines de la science, et consacre la plus grande partie de son activité à militer contre la désinformation en matière de santé et d’écologie, sujets de brûlante actualité. Elle a déjà publié plusieurs essais sur des scandales (sang contaminé, vaches folles, amiante, hormones de croissance, vaccins, etc…), générés par la corruption de certains milieux et d’experts dits scientifiques.

Il y a deux histoires : l’histoire officielle, menteuse… puis l’histoire secrète où sont les véritables causes des évènements, l’histoire honteuse » Erreur, approximations, mensonges délibérés, vérités partielles ou partiales, prédominance d’une seule pensée : peu de domaines aujourd’hui échappent à ces phénomènes » Les enfants non vaccinés en meilleure santé. Vaccinations : Le Projet Cochrane. Dans le rapport qui regroupait 51 études sur 260 000 enfants, dont 17 études menées par des Russes, les chercheurs ont conclu qu’il n’existait pas la moindre preuve que la vaccination des enfants entre 6 et 23 mois avait une quelconque efficacité (cf.

Vaccinations : Le Projet Cochrane

The Cochrane Database of Systematic Reviews, “Vaccines for preventing influenza in healthy children” - 1- 2006). D’après 25 autres études comprenant 60 000 adultes, le groupe Cochrane a estimé que la vaccination réduisait le risque de grippe d’à peine 6 %, pour les personnes en bonne santé (cf. The Cochrane Database of Systematic Reviews, “Vaccines for preventing influenza in healthy adults” - 1-2006). Quant aux gens âgés, après avoir passé en revue 64 nouvelles études, le groupe Cochrane a conclu qu’aucune étude ne permettait de constater l’efficacité du vaccin. Le Dr Tom Jefferson, qui a participé au projet international Cochrane, a conclu de toutes ces études que « la protection de 100 % clamée de toutes parts n’a jamais été entrevue ».