background preloader

Johncena34

Facebook Twitter

Je Sais Tout... : Permafrost (Le Monde et la Nature) Ce mot désigne les terres qui sont en permanence gelées en profondeur et ne dégèlent en surface que sur quelques centimètres pendant l'ÉTÉ.

Je Sais Tout... : Permafrost (Le Monde et la Nature)

Le permafrost couvre de vastes régions en Sibérie et dans le Grand Nord canadien. Par des températures qui s'abaissent en HIVER jusqu'à - 45° et une NUIT qui dure 3 MOIS, des hommes travaillent dans le Grand Nord canadien. Ils cherchent à exploiter les énormes réserves de gaz naturel et de PÉTROLE que recèle le sous-sol. Ici, il gèle 36 semaines par an. Un chiot vieux de 12000 ans retrouvé quasi intact dans la glace de Sibérie. Des chercheurs ont récemment décongelé et étudié le corps d’un chiot préhistorique retrouvé dans le pergélisol sibérien du village de Tumat en République de Sakha.

Un chiot vieux de 12000 ans retrouvé quasi intact dans la glace de Sibérie

Le pergélisol sibérien recèle de trésors préhistoriques extrêmement convoités par les paléontologues. Un virus géant ressuscité après 30 000 ans passés dans la glace. Des scientifiques ont découvert un virus inconnu dans le sol gelé de la Sibérie.

Un virus géant ressuscité après 30 000 ans passés dans la glace

Vieux de 30.000 ans, il a été "ressuscité" en laboratoire et a même pu infecter des organismes appelés amoebas. Des milliers d'années après avoir été piégé dans la glace, un virus est revenu à la vie. C'est ce que vient d'annoncer une équipe de chercheurs dans la revue PNAS. Mollivirus, un virus géant inconnu découvert dans de la glace vieille de 30 000 ans. Des scientifiques français et russes ont découvert un virus géant inconnu dans les sols gelés de Sibérie.

Mollivirus, un virus géant inconnu découvert dans de la glace vieille de 30 000 ans

Vieux de 30.000 ans, il a pu être ranimé et a réussi à infecter un organisme unicellulaire appelé amibe. Après avoir passé des milliers d'années piégé dans de la glace, un virus géant est revenu à la vie. Pergélisol, le piège climatique. Typique des régions arctiques, le pergélisol, le sol gelé depuis des milliers d’années, dégèle peu à peu sous l’effet du réchauffement climatique.

Pergélisol, le piège climatique

Ce faisant, il libère de puissants gaz à effet de serre. « CNRS Le journal » s’est rendu au Nunavik, dans l’Arctique canadien, pour mieux comprendre ce phénomène largement sous-estimé par les modèles climatiques. Les Inuits le savent bien, eux qui sont coutumiers des longues attentes dans les aéroports de la région. Voyager dans le Nord demande une bonne dose de patience. C’est à notre tour d’en faire l’expérience, en ce matin de décembre : le vol d’Air Inuit sur lequel nous avons embarqué à Montréal fait un atterrissage forcé à 150 kilomètres à peine de notre destination, Kuujjuarapik.

Dans ce village inuit situé au sud de la baie d’Hudson, à l’embouchure de la rivière à la Baleine, le blizzard fait rage et empêche tout trafic aérien. Le plus gros réservoir de carbone continental. La fonte du permafrost, un coût du réchauffement climatique à revoir à la hausse. Ce 8 septembre 2015 était découvert en Sibérie un virus géant bloqué dans le permafrost : sol dont la température se maintient en dessous de 0°C pendant plus de deux ans consécutifs.

La fonte du permafrost, un coût du réchauffement climatique à revoir à la hausse

Le permafrost s’étend sur 60 % du territoire russe ainsi que sur une partie de l’Alaska. Il couvre 25 % des terres de l’hémisphère nord. C’est le deuxième virus trouvé dans cette région du globe après la découverte du Pithovirus que les chercheurs avaient fait revivre en laboratoire. Ces virus jusqu’ici enfermés dans la glace, pourraient être libérés avec la fonte du permafrost. Or le danger qu’ils représentent pour l’homme est encore méconnu. Un appel de plus en plus pressant des scientifiques pour agir rapidement Ainsi à Umiujac, petit village inuit de 430 habitants, l’économie basée sur la pêche est aujourd’hui menacée : « Avant, la saison de la pêche sur glace commençait dès la mi-octobre. Fonte du permafrost : impacts pour les régions arctiques et le climat L’action coûtera moins cher que l’inaction. Sibérie : des milliards de tonnes de méthane lâchées dans l’atmosphère.

L’accélération du réchauffement de la Terre est confirmée par l’analyse des températures moyennes.

Sibérie : des milliards de tonnes de méthane lâchées dans l’atmosphère

Si les 100 dernières années ont vu la température du globe s’accroître de 0,6 °C, les 25 dernières années atteignent une croissance de 1,7 °C sur un siècle, avec comme prévision ‘officielle’ un réchauffement de l’ordre de 1,4 à 5,8 °C d’ici 2100. Néanmoins, cette fourchette, sur laquelle s’accordent la plupart des scientifiques, risque de devoir être révisée avec la découverte du dégel sans précédent que connaît actuellement une grande partie de la Sibérie occidentale. Ainsi, selon Judith Marquand de l’université britannique d’Oxford et le botaniste Sergueï Kirpotine de l’université de Tomsk, à l’origine de cette découverte, toute la région subarctique de la Sibérie occidentale a commencé à fondre depuis 3 à 4 ans.

Ce constat suit un rapport sur la disparition de milliers de lacs en Sibérie orientale durant les 30 dernières années, également en raison du changement de climat. Pascal Farcy.