background preloader

Enseignement-motivation-numérique

Facebook Twitter

05_0362322D.pdf. Ressources didactiques » LA MOTIVATION DES ELEVES. La motivation est définie en termes « d’état d’activation » pour répondre à un motif à satisfaire.

Ressources didactiques » LA MOTIVATION DES ELEVES

Il existe diverses sortes de motivations mais nous nous intéressons ici aux motivations dites cognitives (la curiosité). Elle consiste à susciter chez l’apprenant l’envie, le désir d’apprendre, à capter son attention, à l’intéresser. Lors de la conduite d’une leçon, la motivation des élèves revêt une grande importance, en ce sens qu’elle met l’élève dans une situation qui l’amène à s’intéresser aux différents contours de la notion qui doit être évoquée. Motiver-les-eleves-lier-lenseignement-et-la.pdf. Les légumes. Bienvenue au cours Hattemer de Paris, une école privée à l'ancienne. Comment motiver son enfant. © Jupiter Manque d’enthousiasme à l’école, angoisse et inquiétude à la maison… Comment les parents peuvent-ils trouver le juste équilibre entre pression et laisser-faire ?

Comment motiver son enfant

En ne se transformant pas en coachs, mais en pratiquant la bonne motivation, celle qui prend en compte la personnalité, l’âge et les besoins de l’enfant. Flavia Mazelin-Salvi « Il abandonne à la moindre difficulté », « Il ne s’implique pas dans son travail », « Il n’a aucun sens de l’effort »… À quelques variantes près, la plupart des parents se plaignent du manque de motivation de leurs enfants. Un phénomène qui, selon les professionnels de l’éducation, frappe de plus en plus tôt. Rendre les enfants actifs Une analyse que partage le sociologue de la famille François de Singly, auteur de Comment aider l’enfant à devenir lui-même ? Assumer son rôle d'adulte Alors, comment donner aux plus petits le goût d’apprendre, et à leurs aînés l’envie de s’impliquer dans leur scolarité ? Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves. Pour que les élèves cherchent à s'améliorer, il faut bien sûr que la motivation soit au rendez-vous.

Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves

De manière à susciter cette motivation chez les élèves, voici une proposition qui a déjà fait l'objet d'une expérimentation à l'enseignement supérieur. Rolland ViauDépartement de pédagogie, Université de Sherbrooke L'analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d'apprentissage que l'enseignant propose, l'évaluation qu'il impose, les récompenses et les sanctions qu'il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu'il porte à ses élèves. Nos travaux sur la motivation dans l'apprentissage du français nous ont amené à porter une attention particulière à l'un de ces facteurs : les activités d'apprentissage proposées aux élèves en classe.

Dix conditions pour motiver. Enseigner, punir, récompenser. Nos voisins grecs s’interrogent comme nous sur les méthodes à employer pour motiver les élèves au travail.

Enseigner, punir, récompenser

Cette enquête menée auprès d’enseignants de lycées techniques et professionnels nous rappelle, s’il en était besoin, à quel point le système éducatif s’inscrit dans un passé, dans des valeurs dont la punition et la récompense font partie. Mais peut-on donner du sens à l’école, aux apprentissages, au métier d’enseignant, sur ces bases-là ? Il arrive souvent, dans les lycées techniques et professionnels en Grèce, que les enseignants soient confrontés à des situations extrêmes de la part des élèves. Il leur faut alors prendre en considération les particularités des élèves et tâcher en même temps de mettre en action un processus pédagogique pour améliorer leur comportement.La motivation, est nécessaire pour que les élèves progressent. Notre recherche portera donc sur elle.

Décourager et récompenser Baguette... ou porte drapeau Punir, enseigner, récompenser : enquête Bilan. Le collège tout numérique, ça existe déjà dans le Val-de-Marne. Si c'est pas malheureux ! Voilà une phrase que j’entends souvent, et je comprends bien pourquoi.

Si c'est pas malheureux !

Sur le blog je vous parle de plein de petites choses. Séparément elles ne permettent pas toujours d’appréhender l’intégralité du dispositif (mélange de pédagogie institutionnelle et de numérique) en place qui est plutôt complexe. Je me suis donc dit que j’allais essayer de vous faire un descriptif d’une semaine type dans ma classe. Avant tout, il faut avoir quelques documents de référence pour bien comprendre comment tout s’emboite. D’abord, l’emploi du temps. Ensuite le plan de travail hebdomadaire. Enfin, un exemple de référentiel de ceintures de compétences pour les élèves. Les élèves disposent de 2 porte-vues. Le premier contient les référentiels ceintures de tous les domaines en français et en maths (avec des items du CP au CM2).

Le deuxième porte vue est un sorte de portfolio avec les PDT de chaque semaine et les fiches de progrès associées. Maintenant c’est parti ! Vendredi 13h45 : le brainstorming Chaque élève doit :