background preloader

Mémoire et stratégies d'apprentissage

Facebook Twitter

Les 7 clés de la mémoire. Comment retenir ? Comment mémoriser son cours en vue des examens ? Comment retenir des listes de chiffres ou de noms ? Au-delà des techniques mnémotechniques – que j’aborderai dans d’autres billets – il y a quelques principes à pratiquer d’urgence pour favoriser une bonne mémoire. J’en ai illustré 7 sur cette carte heuristique. Ils ne feront pas de vous des champions de la mémoire. Comment entretenir sa mémoire ? En parallèle à la méthode en 5 étapes pour étudier, que je décris dans d’autres articles, il y a quelques principes généraux que vous devez respecter si vous voulez développer et entretenir votre mémoire. (Cliquez dessus pour l’agrandir ou ici pour la télécharger depuis Biggerplate). 1. Eh oui : comme dans la phase « projet » de notre étude efficace en 5 étapes, vous devez d’abord vous motiver.

Pourquoi étudier cette matière ? Les motivations pour apprendre sont personnelles. Souvent, on a plusieurs motivations à faire quelque chose. 2. 3. 4. 5. 6. Prenez-en soin ! 7. J'aime : Mémoriser rapidement du vocabulaire avec les flashcards. Vous devez étudier de nouveaux mots anglais ou néerlandais pour vos examens ? Et vous ne savez pas par où commencer ? Les « flashcards » peuvent sans doute vous tirer d’affaire.

Et quelques exercices complémentaires renforceront votre mémorisation. Les flashcards sont très utilisées dans le monde anglosaxon. Et très peu chez les francophones. C’est dommage, car elles constituent une technique très simple et très efficace de retenir du vocabulaire français ou étranger. Le principe est très simple. Jouez à fond les associations pour mieux retenir ! Je vous conseille de ne pas vous limiter à ces deux éléments.

Sur le côté anglais, ajoutez un dessin de votre crû : dessinez une route ou une avenue. Allons encore plus loin. Les trois genres néerlandais : masculin, féminin et neutre. Même s’il existe des règles, illustrées ci-dessus, il n’est pas évident de retenir le genre de tous les noms. Le plus simple est donc de s’inventer un code. Prenons un exemple. De quel genre est l’animal ? J'aime : Mémorisation : trouver sa stratégie. Dans tous les cas : lire, relire, et réviser plusieurs fois Il faut souvent apprendre plusieurs fois pour mémoriser vraiment Il n'y a pas de secret : pour bien mémoriser, il faut relire et réviser plusieurs fois le même cours et la même leçon. C'est la règle de base indispensable à tous, quelle que soit votre forme d'apprentissage.

Vous le savez sans doute déjà : il est conseillé de relire une première fois un cours ou une leçon, le jour ou le soir même. Pourquoi ? Parce que les souvenirs de ce que vous avez entendu en cours sont alors tout frais : ils sont disponibles dans la mémoire de court terme, et il n'y a qu'à les rafraîchir pour les fixer une première fois dans votre tête. Si vous ne le faites pas et n'apprenez votre cours que des jours voire des semaines plus tard (à la veille d'un contrôle ou d'un examen), vous aurez presque tout oublié !

Pour apprendre, il faut se représenter mentalement ce qu'on découvre Comment se représenter ce que l'on étudie ? Mais comment apprendre ? Apprendre à retenir, à mieux mémoriser. Repères pour aider les élèves à retenir A. Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Repérer pour quoi on apprend : Pour exprimer des informations sur des notions : leur définition, leur réseau de signification, des exemples, des notations, … Pour exprimer des informations sur les situations et évènements : faits, contexte, chronologie, causes et conséquences. B. A. D. A. E. A. F. A. G. A. H. Eléments caractérisant la sphère. Remarque : Il existe divers logiciels chacun performant pour réaliser des cartes mentales avec les élèves.

Apprendre. Préscolaire • CSDC. Aider un enfant à bien mémoriser. Beaucoup d’enfants sont persuadés qu’ils ont « appris » leur leçon alors qu’ils se sont contentés de la lire. Comment les aider à mieux faire travailler leur mémoire ? On retient généralement 10 % de ce qu'on lit, 20 % de ce qu'on entend, 50 % de ce qu'on voit et entend en même temps, et enfin, 80 % de ce qu’on est capable d’expliquer à un tiers et 90 % de ce qu’on écrit, dessine ou fabrique soi-même ! Des résultats qu’il est utile d’avoir en tête quand il s’agit d’aider un enfant à mieux « apprendre », mieux mémoriser. Un peu de méthode… Votre enfant a une leçon d’histoire ou un poème à apprendre ? Se faire des fiches avec des résumés, illustrer une leçon, multiplier les exercices « pratiques » lorsque le sujet s’y prête, « chantonner » ce que l’on doit apprendre par coeur sont d’autres moyens simples pour bien mémoriser.

Et une bonne hygiène de vie ! Mémoire visuelle, mémoire auditive Chaque enfant a une forme « privilégiée » de mémoire. (photo © Lee Morris / Shutterstock.com) Une meilleure mémoire pour les enfants en forme. Photo : iStockphoto La bonne forme physique améliore les capacités d'apprentissage et la mémoire des enfants, surtout quand il faut s'attaquer à une tâche un peu plus complexe, affirment des chercheurs américains. Les scientifiques de l'Université de l'Illinois ont demandé à 48 enfants de mémoriser les noms retrouvés sur une carte fictive, soit en les étudiant seuls, soit en les étudiant de manière plus collective.

Vingt-quatre enfants appartenaient au 30 % supérieur pour leur groupe d'âge en ce qui concerne la capacité aérobique, tandis que l'autre moitié se trouvait dans le 30 % inférieur. Les enfants les plus en forme ont mieux fait quand on leur a demandé de répéter l'information mémorisée. La différence entre les deux groupes était encore plus marquée quand on avait demandé aux enfants d'étudier l'information seuls plutôt que collectivement. Les conclusions de l'étude sont publiées dans le journal scientifique PLOS ONE. Une mémoire à toute épreuve. Mémoriser à l'école. Descriptif : Exemples d'outils pour réactiver une connaissance : • Au niveau individuel, l'outil de base est le fichier ou le carnet de vocabulaire. Le principe d'utilisation est simple: quand un mot est appris, l'enfant l'inscrit sur son carnet, accompagné de trois indications : - la date ; - le texte où le mot a été trouvé ; - une phrase explicitant son emploi par un exemple, l'opposition ou la proximité avec d'autres mots.

Exemple : À propos d'une leçon sur l'eau, il écrirait : mardi 10 décembre 2008 .. Autour du mot " eau " eau courante, eau stagnante . le mot à retenir étant typographiquement mis en valeur. Outre les mots appris au cours des séquences de vocabulaire, l'élève fait aussi figurer sur son carnet ceux qu'il a glanés dans ses lectures personnelles. Exemples : Frétiller ? • Au niveau collectif, on constitue également un fichier, à raison d'une fiche par mot ou expression. Ce fichier a une double fonction. Apprendre à retenir, à mieux mémoriser.