background preloader

Joeyc9

Facebook Twitter

Résultats financiers : Apple fait mieux qu’attendu, grâce à l’iPhone. 01net. le 24/07/13 à 16h27 La bonne surprise ! La semaine dernière, Google annonçait des résultats en hausse, mais en deça des attentes. Microsoft, lui, voyait ses résultats plombés par les méventes de tablettes Surface. Hier, mardi 23 juillet dans la nuit, Apple annonçait ses résultats qui se sont avérés meilleurs que ce qu’attendaient les analystes financiers. L’iPhone règne toujours La surprise provient surtout de l’iPhone, qui, bien que chahuté et décrit comme dépassé par la concurrence, s’est vendu à 31,2 millions d’unités en un trimestre, contre 26 millions pour la même période l’année dernière, soit une croissance de l’ordre de 20%.

Ce qui apporte de l’eau au moulin de Tim Cook, le PDG d’Apple, qui déclarait lors de la conférence de présentation des résultats : « Je ne souscris pas à l’analyse commune qui veut que le haut de gamme […] du marché des smartphones a atteint son sommet ». L’iPad décroche Les Mac continuent à souffrir Faiblesses à l’international Triumvirat à la peine. Tim Cook (Apple) promet une avalanche d’innovations.

01net le 29/05/13 à 11h08 Tim Cook a été l'invité de Walt Mossberg à la conférence AllThingsD. En matière de buzz, Apple sait y faire ! Alors que le public, qu’il s’agisse des investisseurs ou des clients, doute de sa capacité à réagir face à Google et à Samsung, le patron d’Apple était l’invité d’honneur de la conférence AllThingsD. Avant de donner son opinion sur ses concurrents, Tim Cook a tenu remettre les choses à leur place. Quant à la concurrence sévère, il a rappelé qu’Apple avait toujours été dans cette situation ultraconcurrentielle.

Sceptique sur le succès des Google Glass Il a ensuite donné sa vision des Google Glass qui donne à comprendre qu’Apple ne se lancera jamais sur cette voie. Il admet tout de même que le wearable computing deviendra la nouvelle « branche de l’arbre. » Tim Cook confirme ainsi l’orientation vers les objets connectés. Concernant la TV connectée, Tim Cook est resté assez flou. Travailler son pouvoir de séduction. Tim Cook : "Apple reste le centre de l'innovation" 01net. le 13/02/13 à 08h42 S’exprimant mardi 12 février 2013, dans le cadre d’une conférence organisée, à San Francisco, par la banque d’affaires Goldman Sachs, Tim Cook a coupé court aux espoirs des investisseurs qui lui réclament depuis des semaines de dévoiler ce qu’Apple compte faire de ses 137 milliards de dollars de trésorerie. « C’est un privilège incroyable d’être dans une situation où nous pouvons considérer une rémunération supplémentaire pour nos actionnaires.

L’équipe dirigeante et le Conseil sont engagés dans d’intenses discussions », s’est-il contenté d’indiquer, entraînant immédiatement un repli marqué de l’action sur le Nasdaq. La pression sur Apple s’est accentuée la semaine dernière après le dépôt d’une plainte de l’un de ses actionnaires, le fonds Greenlight Capital. Son dirigeant, David Eihorn, réclame l’émission de titres préférentiels, plus lucratifs que les titres ordinaires. Vers un écran plus grand pour l'iPhone ? APPLE : l'iPhone 6 et l'Apple Watch déchaînent les médias. (AOF) - Apple devrait rester au centre des préoccupations des investisseurs alors que le groupe a présenté hier soir l'iPhone 6 qui existe en deux versions, l'une disposant d'un écran de 4,7 pouces et l'autre de 5,5 pouces.

Le premier, l'iPhone 6, sera vendu aux Etats-Unis à partir de 199 dollars avec un abonnement de deux ans et le second, l'iPhone 6 Plus, à partir de 299 dollars avec abonnement. Ils pourront être commandés à partir du vendredi 12 septembre et commenceront à être livrés le 19 septembre. La firme de Cupertino a aussi présenté sa montre connectée Apple Watch, qui coûtera au minimum 349 dollars et sera disponible début 2015. Tous ces équipements sont équipés d'un service de paiement "Apple Pay" sécurisé, qui fonctionnera grâce à la technologie NFC. Constructeurs informatiques Les ventes de PC devraient poursuivre leur déclin, et reculer de 6,5% cette année puis de 5% en 2015, selon l'institut Gartner.

Electronique. iPhone 6 d'Apple et sa stratégie de communication. Rumeurs, révélations explosives, déclarations en tout genre… Non il ne s’agit pas de la frénésie médiatique engendrée par la sortie polémique du livre « Merci pour ce moment » de Valérie Trierweiler, mais de celle du tout dernier bijou technologique d’Apple, l’iPhone 6. Et la course à l’information va bon train, peu importe que le scoop dévoilé s’avère véridique ou non, l’important est de créer le buzz. Est-ce que cette vidéo présente vraiment le dernier joujou d’Apple ? Quelques heures avant le communiqué officiel de son lancement, voilà qu’Apple ce fait doubler. Peu importe, le buzz est là. Dans l’histoire du marketing, seuls quelques élus ont à ce point suscité l’attente de millions de consommateurs aux quatre coins du globe, de Pékin à Seattle en passant par Paris. Si vous venez de créer un nouveau site par exemple, vous vous demandez comment communiquer sa sortie.

Premier acte : le silence Dans le premier acte, tout commence par le silence le plus total du côté de l’entreprise. Tous les secrets de la stratégie draconienne d'Apple pour contrôler son image auprès des médias. Le département des relations publiques d'Apple est sans doute le meilleur au monde. Avant que les consommateurs aient la moindre chance de voir ou de toucher un nouveau produit, la compagnie s'est déjà arrangée pour contrôler chaque information concernant son dernier-né.

Elle a géré l'évolution de chaque rumeur, donné des informations au préalable à ses journalistes favoris et trié sur le volet les VIP invitées à ses Keynotes. C'est notamment ce qui s'est passé avant la sortie de l'iPhone 6 ce 9 septembre. Les trois-quarts du temps, la stratégie d'Apple a incroyablement bien marché et ce, des années durant. Mais cela a aussi créé des tensions, au sein des équipes elles-mêmes et entre l'entreprise et certains journalistes. Il y a quelques mois, quand Tim Cook, le PDG d'Apple, a annoncé sa volonté d'effectuer un changement de cap dans sa stratégie de communication, Katie Cotton, qui dirigeait le service des relations publiques depuis des années, a quitté le navire.

Le contrôle de la presse. Stratégie marketing : Apple vs Samsung - Idéine. Aux origines du conflit La bataille juridique entre les deux géants du marché mobile a été le point de départ d’une querelle qui ne fait que s’accentuer au fil des années et des lancements de produits. Apple accusait l’entreprise sud-coréenne de plagiat.

En effet, « le Galaxy S2 ressemblait trop à l’iPhone 4 » et le « Galaxy Tab était visuellement semblable à l’iPad ». Apple l’accusait également d’avoir copié un bon nombre de fonctionnalités et de méthodes de navigation. Commença alors une véritable guerre des brevets dans laquelle Apple a longtemps eu gain de cause.

Les deux entreprises ont essayé à maintes reprises de parvenir à un accord à l’amiable, en vain. Ce combat juridique n’est pas enclin à se clôturer rapidement. Quelques temps après le lancement des hostilités, Samsung inaugurait sa stratégie marketing visant à mettre en avant les principales faiblesses de son concurrent californien. Une stratégie marketing différente mais efficace Samsung, roi de la publicité comparative. Apple a dominé le marché des tablettes en 2013. 01net le 05/02/14 à 17h45 Apple mène encore la danse sur le marché des tablettes.

Plus de 227 millions de tablettes ont été vendues dans le monde en 2013, un volume en hausse de 33 % par rapport à l’année précédente selon les derniers chiffres publiés par le cabinet Strategy Analytics. Apple a fini l’année en tête avec 33 % du marché, suivi par Samsung qui est passé de 12 % du marché en 2012 à 18 %. Les analystes de ce cabinet américain se sont plus particulièrement penchés sur les chiffres du quatrième trimestre et ont établi un classement des tablettes vendues fabricant par fabricant. Sans surprise, Apple arrive en tête des ventes avec les iPad. Samsung, qui occupe la deuxième place du classement, reste loin derrière Apple avec 17,7 % de parts de marché. Ces chiffres viennent confirmer l’analyse effectuée en octobre dernier par un autre cabinet, IDC.