Histoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (ou 8e RPIMa) est une unité de l'armée française. Il a été créé le en Indochine, il s'appelait alors le 8e BPC (Bataillon de parachutistes coloniaux), ses soldats portent le béret rouge. Le régiment appartient à la 11e brigade parachutiste. Création et différentes dénominations[1][modifier | modifier le code] 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine
3e régiment de parachutistes d'infanterie de marine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La campagne d’Indochine a été la grande époque des parachutistes coloniaux. Des milliers de jeunes Français ont servi dans des bataillons plusieurs fois reformés après des pertes terribles. Ils tirent leur origine de la 1re demi-brigade de commandos coloniaux de parachutistes, héritière elle-même des paras de la France libre, de la demi-brigade des SAS, du groupement des bataillons parachutistes de choc dont le drapeau a reçu la croix de la Légion d'honneur le 14 juillet 1954. Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code] 3e régiment de parachutistes d'infanterie de marine
1er régiment de parachutistes d'infanterie de marine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le 1er régiment de parachutistes d'infanterie de marine (ou 1er RPIMa) est un régiment parachutiste des forces spéciales de l'armée française intégré à la Brigade des forces spéciales terre (BFST). Maintenant la tradition des unités de parachutistes SAS de la France libre et d'Indochine, ce régiment est la seule unité en métropole à utiliser la devise « Qui ose gagne » traduite de la devise des SAS britanniques « Who Dares Wins »[1]. 1er régiment de parachutistes d'infanterie de marine
13ème R.D.P.
11e brigade parachutiste 11e brigade parachutiste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La 11e BP, issue de la 11e DLI, a été créée à partir des unités parachutistes de la 10e et 25e DP, dissoutes à la suite du putsch des généraux lors de la guerre d'Algérie. Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]
Liste d'unités parachutistes françaises Liste d'unités parachutistes françaises Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Brevet parachutiste de l'armée française[1]. Armée de terre[modifier | modifier le code] Parachutistes français à bord d'un Nord 2501 à la fin des années 1950. Grandes unités[modifier | modifier le code] Divisions[modifier | modifier le code]
Groupement de commandos mixtes aéroportés Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code] 17 avril 1951, création du groupement de commandos mixtes aéroportés (GCMA),12 décembre 1953, le GCMA devient groupement mixte d'intervention (GMI),21 juillet 1954 : dissolution de l'unité. Nota : en 1963, le 2e escadron du 13e RDP, basé à Langenargen en Allemagne, devient l'héritier de la 7e compagnie commandos du GCMA[2]. Historique des garnisons, campagnes et batailles[modifier | modifier le code] Groupement de commandos mixtes aéroportés