background preloader

Ésotérisme

Facebook Twitter

La Lucarne et la Nuit. Dominique Debray. Al Chymie (Michael Maier) - Part II. Al Chymie (H.Trismegiste & M.Maier) - Part I. Table d'émeraude. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Planche représentant une version latine de la Table d’émeraude gravée sur un rocher dans une édition de l’Amphitheatrum Sapientiae Eternae (1610) de l’alchimiste allemand Heinrich Khunrath. La Table d’émeraude (Tabula Smaragdina en latin) est un des textes les plus célèbres de la littérature alchimique et hermétique. C’est un texte très court, composé d'une douzaine de formules allégoriques et obscures, dont la fameuse correspondance entre le macrocosme et le microcosme : « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ». Malgré le discrédit scientifique de l'alchimie et le développement de la chimie moderne au XVIIIe siècle, elle a continué à fasciner occultistes et ésotéristes.

Historique[modifier | modifier le code] Jusqu'au début du XXe siècle, on ne connaissait que des versions latines de la Table d’émeraude, les plus anciennes remontant au XIIe siècle. [modifier | modifier le code] Les symboles alchimiques. Symboles alchimiquespartie I - II - revu le 7 novembre 2003 abréviations : sy : symbole - d : droite - g : gauche.

Tous les extraits de Pernety sont tirés du Dictionnaire Mytho-hermétique. Liste : Acide - acide muriatique - acide nitrique - acide sulfurique - acier - aimant et feu philosophique - aimant des sages - air - alambic - alun, alun de roche - alun de plume - airain brûlé, cuivre calciné - amalgame - Amalgame philosophique primaire - Amalgame philosophique supérieur - Ana, parties égales - Année - antimoine - Argent, Lune - Argile - Arsenic, Régule - Athanor - Atrament (vitriol blanchi) - Atrament (vitriol rougi) colcothar - Azur - Bain - Bain de fumier - Bain Marie - Bain de sable - Bain de vapeur - Baume - Bismuth - Blanc d'Espagne - Bol d'Arménie - Borax - Brique - Brique pulvérisée - Broyer, Trituration - Calciner, calcination - Acide Au centre, le Bélier qui permet de distinguer le dragon babylonien ou vitriol romain.

Paracelse - Liber Paramirum Part IV. Paracelse - Liber Paramirum Part III. Paracelse - Liber Paramirum Part II. Paracelse - Liber Paramirum Part I. Paracelse - " la lumière au cœur des Hommes " Alchemy Magic and Kabbalah Foundation of the Works of CGJung - Content. S.E.T.I cénacle de la Rose+croix. APOLLONIUS. Beya Éditions > Livres, alchimie, hermétisme. Les Éditions BEYA se consacrent à la cabale chymique. Elles proposent tantôt des textes, originaux français ou traductions, encore méconnus ou devenus inaccessibles, méritant en tout cas une édition ou une réédition, d'auteurs dont la réputation de cabaliste ou d'alchymiste n'est plus à faire ou au contraire, demande à être exhumée et réhabilitée; tantôt un ensemble d'articles sur un thème propre à la cabale et à l'alchymie.

La publication des ouvrages se veut prestigieuse dans le bon sens du terme: régulière autant que possible, solide et de bonne qualité, non seulement quant au contenu mais aussi quant à la forme. Les collaborateurs sont une garantie de savoir et de savoir-faire. Le nom BEYA, d'origine hébraïque et biblique, et en usage chez les alchymistes, exprime ce lien indissoluble entre cabale et chymie. Puisse BEYA aider le lecteur à voir plus clair et à s'orienter dans le labyrinthe inextricable des textes hermétiques. CATALOGUE PDF / 74 KB's. Rêves d’Athanor avec J.P. Percheron. De la Spagyrie à l'Alchimie...... Voilà une belle transition pour retrouver nos Témoins d'Ulthar...... Un samedi à la campagne ; tel est le thème en effet que vous propose maintenant l'ODS, sur fond de transmutation alchimique. On y rajoutera la saveur d'un délicieux barbecue et l'ambiance d'une chaude amitié...... Philippe Marlin (c) J'ai rencontré Jean-Pascal Percheron en 1996, au hasard d'une correspondance associative.

Et je me souviens de mon émotion à la lecture de ce qui n'était encore que le gros tapuscrit du Livre d'Or de L'Alchimie. L'Alchimie m'a toujours fasciné, fasciné et dérouté. Concret, précis, tels sont en effet les deux termes qui m'ont toujours accompagné dans mes recherches sur l'Art Royal. " J'ai relu récemment " L'Or du Millième Matin ", d'Armand Barbault (Editions Premières et J'ai Lu), afin de préparer une interview avec le fils de cet alchimiste sur lequel Fred Demma [3] avait pu mettre la main. Samedi 26 juin 1999. Le cadre est enchanteur. ........ Travaux d'ésotérisme. La Table d'Emeraude - Hermes Trismegiste.

La Table d'Emeraude Revu le 6 janvier 2002 Plan : Introduction - 1) la Nature - 2) l'Esprit universel -3) la Tabula Smaragdana selon : L. Gérardin - J. Sadoul - J. van Lennep - F. Hoefer - Fulcanelli - 4) Texte de la Table - 5) Notes sur la Table - 6) - Commentaire d'Hortulain - 7) - Notes sur le Commentaire - Introduction La Table d'Emeraude - Tabula Smaragdina - est l'un des textes fondateurs de l'alchimie. Cela ne signifie pas, tant s'en faut, que ce soit le plus ancien et de curieuses légendes circulent autour de ce texte. Pourtant, les alchimistes ont cru reconnaître dans ces quelques phrases l'Oeuvre entier de la Nature [entendez, non pas le moyen de préparer la pierre philosophale, mais le moyen de capter l'Esprit universel].

Cela doit nous amener à donner une définition de la Nature telle qu'elle pouvait être comprise, vers le VIe siècle après J. e)- Voici enfin l'avis de Fulcanelli, extrait du chapitre des Demeures Philosophales sur le cadran solaire du Palais Holyrood : Alchimie, cabale - Il s'agit ici d'Initiation christique, de lien entre le christianisme initiatique ancien et les différents courants de la mystique permettant une fructueuse transformation de la pensée(métanoïa) pratiquée par les alchimistes. Des sujets. Les Matières du Grand Oeuvre Alchimique. Les Matières du Grand Œuvre Alchimique Tout au long des siècles, beaucoup d’écrits traitèrent le thème des matières utilisées dans le Grand Œuvre.

Selon ce que nous avons lu au sujet du Grand Œuvre dans les ouvrages des maîtres classiques et contemporains dans chacune des voies alchimiques différentes matières spécifiques sont utilisées. Il y a des artistes qui affirment que la matière du Grand Œuvre est une et universelle sans toutefois nous indiquer ce qu'est la matière, ni nous donner au moins des indications qui permettraient aux investigateurs de l'Art d'identifier cette matière. Pour cette raison, nous trouvons leurs déclarations troubles. Lors de la lecture des textes alchimiques des grands Maîtres qui ont écrit en langage symbolique il faut tenir compte des divers types d’interprétations en accordant ce qui est dit avec la connaissance personnelle que le lecteur a du sujet. Voie sèche. La matière de la voie sèche est, par excellence, l'antimoine ou stibine.

Et à la page 238: L'Assation Philosophique en voie sèche. L'Assation Philosophique en voie sèche «Ici, la physique sait aider la chimie, en une action qui est intime et réciproque et qui justifie que, vis-à-vis de l'une et de l'autre, l'alchimie bénéficie de toute précellence. Celui-là seul, qui n'a pas expérimenté, ne peut connaître, ni même supputer, la vertu toute-puissante, d'une sustentation ignée, égale et douce, par long temps dispensée. En étroit rapport avec cette observation répétée au laboratoire, ajoutons que notre sulfure métallique, pulvérisé avec beaucoup de soin et mis dans un ballon de verre de quelque deux litres, y constitue pourtant une masse qui est trop dense encore, pour que son volume et ses parties ne doivent être artificiellement détendus et aérés.

L'artiste sait alors le service que le tamis est idoine à lui rendre, afin qu'il obtienne par lui, le nécessaire gravier, puis qu'il sépare celui-ci, après qu'il aura longuement assuré son office. In L'Alchimie Expliquée, E. Canseliet, pages 148 - 150. Alchimie.Site de La Librairie du Merveilleux. Du Vitriol Alchimique. Filiation Solazaref Exotérisme ou Harmonie Du vitriol alchimique et du ferrite de potassium (Extrait) L'article précédent par lequel monsieur Selva nous met en demeure « d'établir définitivement une différence entre chimie et alchimie », représente un travail patient, minutieux et appliqué qui malheureusement ne témoigne pas de la moindre préoccupation pour l'aspect qualitatif de la matière.

Comme la question est importante et parfaitement légitime, nous nous devons d'y répondre au mieux et avant, d'expliquer l'inaptitude du référentiel utilisé, dont est complètement absente la dimension alchimique. Parler, discourir de cette dimension nous est difficile et même pénible car c'est déjà la réduire à ce qu'elle n'est pas : un concept ; et nous nous trouvons devant les mêmes difficultés que s'il fallait faire ressentir un lied de Schubert à un sourd : la qualité alchimique se situe dans l'état d'être et dans l'acte aussi bien que dans la matière.

Les Freres. EzoOccult le webzine de l’ESOTERISME et de l’OCCULTISME. GRIMOIRES & TRAITÉS DE DÉMONOLOGIE. Généralités sur les traités de démonologie : On entend par démonologie l'étude des démons. Jusqu'à la fin du XIIIe siècle, peu d'intérêt était porté aux démons. Le Traité sur le mal de saint Thomas d'Aquin en 1272 rappelle que le diable est un hérétique, la sorcellerie un crime d'hérésie. La théologie va donc se diviser en une angéologie (théodicée) qui est l'étude de Dieu, et une démonologie.

La démonologie était conduite sous les auspices et avec les encouragements des plus hautes autorités catholiques et du pape lui-même. Les objectifs de la démonologie sont d'opérer une classification hiérarchique des démons, de connaître leurs histoires et leur façon d'opérer. D'après Richelmus de Schental, abbé cistercien de Wurtemberg au XIIIe siècle, les démons se comptent par centaines de milliards. Chaque démon a ses propres caractéristiques. L'äge d'or de ces traités, entre le XVIè et la première moitié du XVIIIè, correspond à celui de la chasse aux sorcières. Fulcanelli et Julien Champagne. Fulcanelli l'alchimiste Julien Champagne, l'illustrateur de ses livres (23 janvier 1877 - 26 août 1932) Photo (lien vers le bas de page) du laboratoire de Julien Champagne, illustrateur des Fulcanelli.

La bordure entourant cette photo porte en bas à droite une dédicace de J. Partons de choses sûres et connues : deux ouvrages d'alchimie portent comme nom d'auteur le pseudonyme "Fulcanelli". Le premier livre de Fulcanelli s'intitule "Le Mystère des Cathédrales et l'interprétation ésotérique des symboles hermétiques du Grand-oeuvre" et le second "Les Demeures Philosophales et le Symbolisme hermétique dans ses rapports avec l'art sacré et l'ésotérisme du Grand-Oeuvre". Ces deux ouvrages sont montés dans le domaine public, la publication ayant eu lieu il y a plus de soixante-dix ans et l'auteur étant anonyme. Etudions tout d'abord le dépot légal à la Bibliothèque Nationale de France : Auteur : Fulcanelli (pseudonyme de Jean Julien Champagne) Titre : Fulcanelli.

Titre : Fulcanelli. Ici repose ... Bibliothèque Numérique Alchimique du Merveilleux (BNAM)