background preloader

Méthodes de contrôle de transmission

Facebook Twitter

Stop-and-wait ARQ. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stop-and-wait ARQ

Le "Stop-and-wait ARQ" (aussi appelé Send-and-wait ARQ) est la plus simple forme de méthode ARQ, laquelle vise à rendre fiables les échanges de données. Cela signifie simplement : "Arrêt et attente d’acquittement. " Principe[modifier | modifier le code] En général, l'émetteur ajoute un code de contrôle d'erreur à la fin de chaque trame ; à la réception, le destinataire utilise ce code afin de contrôler l'intégrité de la trame, c'est-à-dire l'absence d'erreur ajoutée par le canal de transmission. Si le destinataire constate que la trame est correcte, il envoie un ACK. Le comportement décrit ci-dessus est le procédé mis en œuvre le plus simple de la méthode Stop-and-Wait. Inconvénients[modifier | modifier le code] Le premier de ces inconvénients vient de la possibilité de perte ou de mauvaise transmission de l'ACK. Palliatifs[modifier | modifier le code] Automatic Repeat reQuest. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Automatic Repeat reQuest

Parmi les types de protocoles ARQ on peut compter : Ces protocoles se situent dans la couche de liaison de données ou la couche de transport du modèle OSI. Le Hybrid ARQ (HARQ) est une variante de l'ARQ possédant de meilleures performances, en particulier lors des transmissions sans fil, au prix d'une complexité accrue. (en) RFC 3366 [archive] - Conseils aux programmeurs de protocoles niveau liaison au sujet de l'ARQ(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Automatic repeat-request » (voir la liste des auteurs).

Portail des télécommunications. Go-Back-N ARQ. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Go-Back-N ARQ

À chaque trame reçue, le destinataire garde en mémoire le numéro de la prochaine trame qu'il s'attend à recevoir ; il envoie ce numéro avec l'ACK qu'il émet alors. Le destinataire éliminera toute trame reçue qui ne possède pas le numéro attendu, soit parce qu'il s'agit d'une copie de la trame précédente ou parce que la trame attendue s'est perdue.

Une fois que l'émetteur a envoyé toutes les trames de sa fenêtre, il va s'intéresser aux ACKs reçus et, éventuellement, remarquer que tous les paquets émis depuis la première perte sont toujours attendus par le destinataire. Il reviendra alors en arrière et émettra une nouvelle fenêtre de trames à partir de la première perte. La taille de la fenêtre d'émission ne doit pas être supérieure au numéro de trame maximum possible afin que le mécanisme de retransmission fonctionne dans tous les cas. Go-Back-N Protocol Demo. This applet animates the Go-Back-N protocol, covered in Section 3.4 of the text.

Go-Back-N Protocol Demo

In this applet, the window limits the sender to a maximum of five unacknowledged packets. Try clicking "Send New" multiple times and then clicking on "Stop Animation" before the first packet reaches the receiver. Then, click on the first packet and click on kill. After you resume the operation, what do you observe? Repeat the experiment, but this time let the first packet reach the receiver and then kill its acknowledgment. View Code View Project Report This applet was coded by Shamiul Azom.

Selective Repeat ARQ. Automatic repeat-request (ARQ) data transmission and error correction protocol Selective Repeat ARQ/Selective Reject ARQ is a specific instance of the automatic repeat-request (ARQ) protocol used to solve sequence number dilemma in communications.

Selective Repeat ARQ

Summary[edit] Selective Repeat is part of the automatic repeat-request (ARQ). With selective repeat, the sender sends a number of frames specified by a window size even without the need to wait for individual ACK from the receiver as in Go-Back-N ARQ. The receiver may selectively reject a single frame, which may be retransmitted alone; this contrasts with other forms of ARQ, which must send every frame from that point again. Concept[edit] It may be used as a protocol for the delivery and acknowledgement of message units, or it may be used as a protocol for the delivery of subdivided message sub-units.

When used as the protocol for the delivery of subdivided messages it works somewhat differently. Examples[edit] References[edit] Further reading[edit]