background preloader

Compétences augmentées par le numérique ?

Facebook Twitter

Cet arbre à perles recense des sites pouvant intéresser les stagiaires, qui peuvent faire équipe pour ajouter sites, photos, notes, mais aussi les classer différement.

Pour faire équipe, il suffit de déposer son mail dans l'invitation.

Les outils web 2.0

Les portail numériques dans l'enseignement. Francetv éducation - la plateforme des parents, élèves et enseignants. Éduthèque - Accueil. ThierryUdM : L'État de NY publie un guide... Formation continue. Comment la formation professionnelle s’est emparée des nouvelles opportunités numériques ? Voici l’exemple d’Halifax Consulting, , qui vient de lancer son Académie de la performance commerciale… totalement en ligne. Au travers de son aventure, Nicolas Caron, co-fondateur du cabinet nous explique les attentes des entreprises en matière de formation continue.

A méditer pour les grandes écoles et les universités pour leur future organisation pédagogique. Vous affirmez que le savoir sera digital… ou pas : ça veut dire quoi ? Pour ne parler de notre domaine de compétences, à savoir l’efficacité commerciale, il y a une conscience que le business est devenu très complexe. En clair, le métier de commercial, c’est un vrai métier qui exige un apprentissage long et des mises à niveau fréquentes.

Selon-vous, les professionnels sont-ils en avance dans les usages du numérique ? Ils sont en train de s’y mettre. Le mot MOOC apparaît-il dans les appels d’offre ? Non pas encore. Très clairement. Bien sûr. Un nouveau Conseil pour évaluer et faire progresser l'Ecole. C'est une nouvelle instance et une nouvelle méthode d'évaluation de l'Ecole qui se met en place le 28 janvier. Vincent Peillon installe le dernier conseil prévu par la loi d'orientation, le Conseil national d'évaluation du système scolaire (Cnesco). Chargé d'évaluer "en toute indépendance" le système éducatif, le Cnesco devrait prendre une place majeure dans son pilotage.

La chercheuse Nathalie Mons prend la tête d'une assemblée composée de 8 spécialistes nommés pour 6 ans par les ministres de l'éducation nationale (5 membres), de l'enseignement supérieur, de l'agriculture et de la formation professionnelle, accompagnés par 6 parlementaires de l'Assemblée, du Sénat et du Cese. Dans cet entretien exclusif accordé au Café pédagogique, Nathalie Mons justifie l'indépendance de son conseil. Elle présente aussi le modèle d'évaluation participative que le Cnesco mettra en oeuvre. Quelle est l’importance de l’évaluation pour le système éducatif ? Qu’est-ce qu’une co-évaluation ?

Quelles compétences numériques de base ? Dossier. ARSENIC (Association Régionale de Soutien aux Espaces Numériques de l’Information et de la Communication en PACA) est l’auteur d’un dossier sur les compétences numériques de base publié en juillet 2012 (35 pages, en pdf). La réflexion qui a prévalu à l’élaboration de ce document de travail est d’aborder ces concepts sous l’angle de la culture numérique avec une approche conceptuelle. La culture numérique comme chantier d’exploration Dans cet univers des compétences, on différencie peu les compétences d’adaptation des compétences fondamentales. En introduction de ce dossier, ARSENIC précise un état des pratiques numériques qui pose tout autant la question du sens, que de l’accompagnement ainsi que de la formation au collaboratif : Quels postulats ? Compétences compréhensives Compétences numériques de base Compétences manipulatoires Analyse des référentiels existants Conclusion provisoire ARSENIC conclut ainsi provisoirement cette exploration des référentiels : Licence :

Apprentissage collaboratif appuyé sur le web2.0 : exemple et bonnes pratiques. Que perçoivent les écoliers de CM2 de l'enseignement de l'informatique ? Comment les élèves de CM2 vivent-ils l'enseignement informatique ? Cédric Fluckiger et Yves Reuter se livrent à une intéressante analyse de cet enseignement dans la dernière livraison de Recherches en éducation. La particularité de cet enseignement c'est selon eux sa position ancillaire par rapport au autres disciplines et d'être introduite par son évaluation, le fameux B2i.

" Définir les contenus par leur évaluation conduit à une autre conception de l’élève et du travail enseignant, qui entre en tension avec les pratiques de classe telles que les enseignants les rapportent... La manière dont les prescriptions envisagent le B2i repose sur une conception particulière de l’élève. S’il n’est pas prévu de temps d’enseignement distinct de l’évaluation, n’est-ce pas parce que les élèves sont supposés développer ces compétences dans leurs pratiques extrascolaires ? Un modèle disciplinaire classique". Recherches en éducation. Yann Leroux : « Les parents doivent parler des jeux vidéo avec leurs enfants »

A partir de quel âge peut-on jouer aux jeux vidéo ? Quels conseils donner aux parents ? Yann Leroux, psy et geek, spécialiste des jeux vidéos et des mondes numériques, a répondu aux questions de Parents 3.0. La violence de certains jeux vidéo a-t-elle des répercussions sur la réalité des joueurs ? Il faut toujours partir de l’enfant. Il est évident que les répercussions des images violentes ne sont pas les même selon que l’on a 6 ou 16 ans. Aussi, les parents doivent s’assurer non seulement que leurs enfants ne jouent pas avec un jeu qui ne leur est pas adapté, mais aussi qu’ils ne regardent pas un frère ou une sœur plus âgé jouer avec un jeu qui ne leur est pas adapté. Les jeux vidéo violents ont des effets sur la réalité psychique des joueurs. A partir de quel âge peut-on jouer, et à quel type de jeu ? Jusqu’à 6 ans, le meilleur des jeux vidéo est très certainement… les parents ! Si vous deviez donner 3 conseils aux parents, quels seraient-ils ? 2) Donnez des règles précises. B2i.

1. C2i. Le C2i niveau 1 concerne les compétences numériques utiles aux personnes engagées dans des formations de l’enseignement supérieur dans une perspective de formation tout au long de la vie. Il vise en priorité les étudiants engagés dans un cursus universitaire de premier cycle. Les champs de compétence couverts par le C2i1 sont structurés en 5 domaines qui répondent aux situations rencontrées dans un contexte de formation en présence ou à distance, en formation initiale ou tout au long de la vie. En effet, en tant qu’apprenant il est nécessaire de se documenter et de se tenir informé (D4), de rendre compte de son travail en produisant des documents efficacement (D3), de communiquer avec ses pairs et son institution (D5) dans le respect des règles et usages (D2) inhérents au travail dans un environnement numérique riche et évolutif (D1).

Pour en savoir plus, consulter le document d’accompagnement du C2i niveau 1 et la circulaire en vigueur. DocAccompagnement-C2i1. Compétences "diminuées" ? Pourquoi les enseignants n'utilisent pas les réseaux sociaux en classe ? Alors que les enseignants sont largement présents sur les réseaux sociaux à titre personnel, que les élèves eux aussi savent les utiliser, les usages professionnels sont très rares. Une étude américaine montre que les blocages ne sont pas que techniques. les enseignants ont peur de retrouver les parents sur ces réseaux.

Selon une étude réalisée par le département des sciences de l'éducation de l'Université de Phénix aux Etats-Unis, 80% des enseignants utilisent à titre personnel les réseaux sociaux. Mais seulement 18% en font un usage professionnel. La majorité des enseignants déclarent ne pas avoir le projet de les utiliser professionnellement contre un quart qui a le projet contraire. L'étude met donc en évidence une forte résistance consciente des enseignants. Celle-ci est justifiée par la peur de sparents. "Les enseignants voient tout le bénéfice qu'ils pourraient tirer en utilisant les réseaux sociaux pour échanger avec les parents et engager les élèves dans leurs études. L'étude. "Numérique à l'école : une stratégie sans tactique ?", la chronique d'Emmanuel Davidenkoff. Opinion | Innovation ED | Publié le , mis à jour le L'Education nationale a donc une "stratégie numérique". Portée par un discours politique ministériel, soutenue par des déclinaisons académiques.

Mais a-t-elle une tactique pour en faire une réalité sur le terrain ? A entendre quelques échanges informels qui ont eu lieu la semaine dernière à Cenon (Gironde) en marge des Boussoles du numérique, on peut en douter. La révolution numérique est évidemment et avant tout une révolution pédagogique : en aidant les enseignants à individualiser les apprentissages, elle tente ce que la loi d'orientation de 1989 a raté – mettre l'enfant au cœur du système, articuler les prérogatives abstraites des programmes aux besoins réels des élèves, placer la notion "d'apprentissage" au-dessus de celle "d'enseignement" (learning versus teaching).

Cette révolution du numérique reste portée par des initiatives individuelles Organisées par l'Association nationale des acteurs de l'école (an@é). Petit guide à l’usage des parents réfractaires aux réseaux sociaux. Je suis régulièrement confrontée, dans le cadre des formations que j’anime auprès d’un public professionnel, à des adultes réfractaires aux réseaux sociaux. Rien à redire, ou presque.

Je peux comprendre que certains adultes, par manque de maîtrise de l’outil, par méconnaissance ou au contraire, par une conscience trop accrue des dangers liés aux réseaux sociaux, décident de ne pas y mettre les pieds (ou les doigts ?). Sauf que certains de ces adultes sont parents et, pour la plupart, ne sont absolument pas préparés à accompagner leurs enfants sur les réseaux sociaux, ni à leur expliquer l’importance des contenus qu’ils diffusent, tout simplement parce qu’ils ne le comprennent pas eux-mêmes.

Globalement, ces parents réfractaires sont de deux sortes : au mieux, ils laissent leurs enfants faire tout en désapprouvant “ces conneries”,au pire, ils interdisent à leur progéniture de créer un compte sur ces réseaux… Quelques clés en vrac : Génération Y. Digital gap. Pas geek ! Permis d'Internet à l'école: "Encore un discours alarmiste et méfiant" Accompagner les enfants dans la "jungle d'informations du web" (sic). C'est l'objectif du "Permis Internet" que Manuel Valls a remis ce mardi à une classe de CM2 de l'Ecole Roger Salengro de Hallenes-Lez-Haubourdin (Nord). Ce programme, issus d'un partenariat entre la gendarmerie nationale et AXA Prévention, consiste notamment en un examen de 10 questions sur les usages et les risques du web pour les enfants, et des conseils pour leurs parents.

Lancé dans 38 départements en décembre dernier qui devrait être étendu à l'ensemble de la France en 2014. Mais l'initiative a été accueillie plutôt froidement par la communauté éducative. Pourquoi tant de méfiance? Questions à Marie Camier, blogueuse et cofondatrice du site MediaEducation.fr. Vous critiquez sévèrement l'idée du "Permis Internet" dans un billet sur votre blog. En théorie, oui, et c'est un thème qui a pris de l'importance avec l'arrivée de Vincent Peillon au ministère de l'Education.

Elles sont caricaturales. Nette augmentation des contenus racistes signalés sur le web en 2013. Plus de 5700 contenus jugés "choquants" par les internautes ont été signalés en 2013 à l'Association française des fournisseurs d'accès et de services internet (AFA) et 536 ont été retirés pour leur caractère raciste, violent ou pédopornographique, a indiqué l'AFA mardi. >> Lire aussi:comment expliquer la poussée du racisme sur Internet? L'AFA, qui réunit les principaux fournisseurs d'accès et de services internet, tels Orange, SFR, Bouygues Telecom, Google ou Microsoft, souligne que les signalements ont baissé de 20% par rapport à 2012, mais que leur pertinence est en revanche en "augmentation sensible", avec 7% de plus de contenus illégaux sur un an. Ainsi, "sur 5729 contenus signalés par les internautes cette année, 1815 ont été considérés comme illicites au regard de la loi française, soit quasiment le même chiffre que l'année dernière (1821)", indique l'AFA dans un communiqué.

INFOGRAPHIE: Les risques liés aux publications sur les réseaux sociaux. Les Français se lassent-ils des réseaux sociaux ? Simple "tassement" conjoncturel ou nouvelle étape ? Les résultats de l’Observatoire des réseaux sociaux 2013*, publiés récemment par l’Ifop, s’avèrent détonnants et devraient susciter de nombreux commentaires… Dans la restitution de son enquête, l’institut d’étude confirme en effet un retournement de tendance, avec un ralentissement de la pénétration de ces réseaux parmi les internautes français, mais également (entre autres) une baisse de l’activité et de l’engagement des utilisateurs, les comportements "passifs" se généralisant.

Des résultats à nuancer, certes, par profil d’utilisateur et par réseau, mais dont les entreprises et les marques devront nécessairement tenir compte. 1/ Notoriété, inscription, fréquence de connexion : les grands indicateurs continuent de progresser mais avec des "dynamiques" très différentes en fonction des réseaux Ainsi, les taux de notoriété des 3 plus grandes réseaux, Facebook, YouTube et Twitter avoisinent les 95% et continuent de s’améliorer légèrement.

Des applications mobiles utilisées par la NSA et son homologue britannique. Etre un exclu numérique, ça ressemble à quoi ? Un castor devant un ordinateur portable, en mai 2013 - LEOPOLD KANZLER/CATERS/SIPA La lecture du livre d’Edouard Louis, « En finir avec Eddy Bellegueule », inspire mille sentiments et commentaires, mais puisqu’il me faut les limiter aux questions numériques, en voici un seul : le cadre temporel de votre récit, ce sont en gros les années 90, jusqu’au milieu des années 2000.

Soit les années, en gros, où Internet entre dans les foyers français. Or, de cela, nulle trace dans votre livre, les gens que vous décrivez traversent ces années dans une forme d’immuabilité technologique marquée par la suprématie de la télévision (ou alors, s’il y a des évolutions, elles sont marginales au point que vous ne les relevez pas). La « e-inclusion », enjeu social et politique Tout cela s’explique parfaitement du point de vue socio-économique et vient en appui d’un constat que l’on fait régulièrement : oui, il y a en France des gens qui ne sont pas des internautes (environ 25% des Français selon l’Insee).

Pourquoi le monde informatique ne cesse de se masculiniser. Le diaporama bride vos présentations ? Passez à la carte mentale. Le diaporama en formation, voilà un sujet largement débattu, dont nous nous sommes souvent fait l'écho sur Thot Cursus et qui continue d'être alimenté par de nombreux conseillers Tice et autres spécialistes de la communication orale. Globalement, on s'accorde aujourd'hui à dire que le diaporama n'est pas un livre debout, que les diapos doivent être regardées plutôt que lues, soutenir l'attention de l'apprenant plutôt que de la détourner de l'essentiel du message, porté par la parole du formateur.

Fort bien. Mais en dépit de toutes ces améliorations, le diaporama conserve une limite indépassable : sa linéarité. Un diaporama comprend un début, un milieu et une fin, strictement ordonnés le long d'une ligne de temps. Toutes les diapos sont de taille égale, ce qui nuit au travail mental de hiérarchisation de l'information opéré par les participants. La carte mentale, une structure non-linéaire Quels rôles pour l'enseignant dans les dispositifs hybrides de formation ?

Des expériences multiples. L'innovation pédagogique en 10 points. Depuis 2012, l'Open University britannique publie à l'automne un rapport sur les plus fortes tendances de l'innovation pédagogique repérées au cours de l'année. La publication est fort attendue, compte-tenu de l'autorité dont jouit l'Open U dans le domaine des technologies pour l'enseignement et l'apprentissage, et de son rôle dans de nombreux projets liés aux sciences de l'éducation.

Le rapport dans sa version la plus récente consacre dix tendances et dispositifs éducatifs / d'apprentissage, à l'impact potentiel plus ou moins fort, à brève ou moyenne échéance. Il ne s'agit pas de faire un état de l'art des pratiques éducatives, mais bien de se livrer à un exercice prospectif basé sur l'observation d'indices pertinents. Les auteurs du rapport précisent que les tendances observées sont plus pertinentes pour l'enseignement supérieur que pour l'école et l'enseignement secondaire. Les dix innovations pédagogiques de l'année 2013 1- Les MOOCs. Impact potentiel : fort. 2- Les badges. Envoyer sur le TBI des mots ou expressions pour faire un remue-méninge | Pédagogie avec Wikipédia. Quel usage pédagogique pour l'encyclop&e.

Google vous propose de recontruire le monde en Lego. ORBIS. Jmcrosnier : 34 jours à pied, le temps... Une île en forme de coeur. Sir Ken Robinson: Révolutionnez l'éducation! Nous sommes au bout du modèle fordiste,