background preloader

Ce que le numérique nous fait et ce que nous en faisons...

Facebook Twitter

Téléphonie mobile et secteur informel à Dakar : la grande polarisation des usages professionnels. François Combarnous (GREThA CNRS, Université de Bordeaux), Thomas Eekhout (GREThA CNRS, Université de Bordeaux) et Georges Vivien HOUNGBONON (Orange Labs) ont participé à la rédaction de cet article. Depuis le début des années 2000, le continent africain connaît une révolution numérique qui modifie en profondeur aussi bien le quotidien de ses populations que l’environnement des affaires. Principal moteur de cette transformation : la diffusion rapide des usages d’Internet et surtout du téléphone mobile. Le nombre d’abonnés uniques en Afrique est en effet passé de quelques milliers au début des années 2000 à 420 millions en 2016. Quant au nombre d’utilisateurs de smartphones, il devrait passer de 200 millions en 2016 à 500 millions en 2020.

Pour autant, cette révolution se déroule dans un contexte économique caractérisé par une forte prépondérance des activités informelles. Révolution numérique en contexte informel Des « gazelles » au potentiel non exploité ? Les faux-débats de la reconnaissance faciale. (Chronique Fisheye #39) Un article récent du New York Times illustre la dérive du journalisme technologique, devenu instigateur de paniques morales. Intitulé «Comment les photos de vos enfants servent la société de surveillance», il se présente comme une fable de la faillite des utopies libertaires du web 2.0, confrontées à la froide rationalité du capitalisme de prédation et des derniers développements de l’intelligence artificielle.

Qu’en en juge. L’histoire s’ouvre avec une mère de famille découvrant les photos de ses enfants, téléchargées en 2005 sur la plate-forme Flickr, au sein d’une base de données de plusieurs millions d’images, prélevées sans autorisation sur le site, qui sert aujourd’hui de terrain d’exercice à des centaines d’entreprises pour mettre au point les algorithmes de reconnaissance faciale, avec notamment Google, Amazon, Mitsubishi Electric, ou les chinois Tencent et SenseTime.

Gare de Lyon, novembre 2019. 12 février 2018 Dans "En images" Quand les images parleront.