background preloader

Le miroir

Facebook Twitter

Stade du miroir. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stade du miroir

Le stade du miroir chez Henri Wallon[modifier | modifier le code] René Zazzo mettra en évidence les quatre grandes étapes de cette description : Test du miroir. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. test du miroir avec un chien Le test du miroir est un moyen de mesurer la conscience de soi développé par l'Américain Gordon G.

Test du miroir

Gallup dans les années 1970[1]. En éthologie cognitive, ce test permet d'évaluer la conscience de soi en permettant de déterminer si un animal est capable de reconnaître son propre reflet dans un miroir comme étant une image de lui-même. Il consiste à placer subrepticement sur la tête de l'animal une marque colorée ne produisant pas d'odeur puis à observer si, lorsqu'il observe son image dans un miroir, l'animal réagit d'une façon indiquant qu'il est conscient que la tache est placée sur son propre corps. Critiques et limites[modifier | modifier le code] Il existe des débats au sein de la communauté scientifique à propos de l'interprétation et de la valeur des résultats produits par le test. Voir aussi[modifier | modifier le code]

Réflexions multiples. Le miroir et ses usages rituels en Afrique centrale. Ainsi, mirabilia, « merveille » ou miratio, « étonnement ».

Réflexions multiples. Le miroir et ses usages rituels en Afrique centrale

Jack Goody, Representations and contradictions: ambivalence towards images, theatre, fiction, relics, and sexuality, Oxford, Blackwell Publishers, 1997. Geneviève Sennequier (éd.), Miroirs. Jeux et reflets depuis l'Antiquité, Paris, Somogy-Éditions d'art, 2000. Corpus ethnographique principal de l'article, les données concernant les usages du miroir au Gabon proviennent d'un travail de terrain mené depuis 2000 sur les rites initiatiques et divinatoires, notamment dans le centre et le sud du pays. Chiralité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chiralité

Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. La chiralité (du grec ch[e]ir : main) est une importante propriété d’asymétrie dans diverses branches de la science. Un objet ou un système est appelé chiral s’il constitue l’image miroir d’un autre objet ou système avec lequel il ne se confond pas. De tels objets se présentent alors sous deux formes, qui sont l’image miroir l’une de l'autre, et ces paires d’images miroirs sont appelées énantiomorphes (du grec formes opposées) ou, en se référant à des molécules, des énantiomères.

Un objet non chiral est dit achiral. En règle générale, les objets chiraux sont infiniment plus nombreux que les objets achiraux qui constituent des cas particuliers, souvent isolés et énumérables selon les symétries qui les définissent, mais on peut les classer en un nombre fini de classes. Chiralité en chimie[modifier | modifier le code] avec une matrice orthogonale Notes: Miroir. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Miroir

Miroirs du château de Nans-les-Pins. Histoire[modifier | modifier le code] Miroir égyptien en bronze, 1200 ans av. J. -C. Les miroirs d'abord utilisés étaient très probablement des plans d'eau sombre et calme, ou de l'eau recueillie dans un récipient (tel Moïse qui fit un bassin d'airain avec les miroirs de femmes[1]). Les miroirs en alliage métallique s'oxydant rapidement, on y attachait une éponge pour les nettoyer et une pierre ponce pour les repolir. Les Chinois ont commencé à faire des miroirs en utilisant des amalgames argent-mercure dès le Ve siècle[5]. Au Moyen Âge, les miroirs sont sertis dans de petites boîtes à deux couvercles appelés « valves de miroir » qu'il faut dévisser pour voir le miroir[6].

Le Miroir. Du masque au miroir - Propos maçonniques. Le Masque Les revêtements du visage peuvent apparaître comme les premiers balbutiements d'un discours qui n'avoue pas encore sa réalité.

Du masque au miroir - Propos maçonniques

Méditations auprès du miroir. Cette planche, outre la recherche sur un symbole, le miroir, met en exergue pour nous, la nécessité de faire travailler notre imagination.

Méditations auprès du miroir

Les livres et autres dictionnaires des symboles sont nécessaires, mais notre spiritualité, car si nous sommes entrés en Maçonnerie c’est pour cela ; notre spiritualité, disais-je donc, ne peut se construire que par un travail de réflexion ; Travail qui doit être avant tout personnel. Nous pourrons ensuite confronter notre réflexion avec l’apport d’éléments extérieurs ; mais le premier travail doit être guidé par l’intuition, le raisonnement venant ensuite étayer ce qui n’était au départ qu’un ressenti. Nous découvrons alors des possibilités, et c’est ici le cas, là où nous croyons être partis dans le domaine de l'extravagance.Pour cette raison, je demande, par avance, toute votre d’indulgence pour les propos qui vont suivre.

Indulgence si ceux-ci vous semble une altération du bon sens. Poésie Maçonnique... L'ennemi dans le miroir. Métaphysique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Métaphysique

La métaphysique est une branche de la philosophie et de la théologie qui porte sur la recherche des causes, des premiers principes[1]. Elle a aussi pour objet la connaissance de l'être absolu comme première cause, des causes de l'univers et de la nature de la matière. Elle s'attache aussi à étudier les problèmes de la connaissance, de la vérité et de la liberté[2]. Avant le développement des sciences modernes, la philosophie de la nature était la seule discipline non subordonnée à la métaphysique ; parce qu'étude objective de la nature et des principes physiques.

Avec l'introduction des démarches empiriques et expérimentales, cette branche a été appelée « science » à partir du XVIIIe siècle, afin de la distinguer des interrogations spéculatives concernant les sujets non physiques. 3013-8 : La Symbolique du Miroir en Franc-Maçonnerie. +++ La Frat ou qud l’Hom est le Miroir de l’Hom. Il est important de savoir distinguer dans nos rapports leur nature fraternelle.

+++ La Frat ou qud l’Hom est le Miroir de l’Hom

La fraternité est un idéal relationnel qui demande un long cheminement . A la question : « Etes-vous franc-maçon ? », La réponse est « mes frères me reconnaissent comme tel ». Ce qui suppose que la fraternité est chargée de contrôler l’appartenance à la franc-maçonnerie. Un membre non fraternel ne peut pas être franc-maçon. La Fraternité serait donc une condition de base. Plus que l’Amour de l’autre, la Fraternité est respect de l’homme. Combien d’entre nous, au cours du temps on oublié que la Maçonnerie ne se cantonne pas à l’application stricte d’un rituel, aussi beau qu’il soit, une fois tous les quinze jours. La Fraternité est une mort : C’est la mort de soi-même dans son Individualité égocentrique. La tolérance ne commence t’elle pas au moment où l’on accueille l’autre avec toutes ces contradictions ?

Ainsi la tolérance devient un hommage à l’impénétrable vérité dont tout homme est porteur. 3013-J : Du miroir. Du Miroir Il arrive que les miroirs réfléchissent...

3013-J : Du miroir

Qu'ils réfléchissent à tel point qu'il a été suggéré que le miroir était le symbole du symbolisme. Sans doute parce qu'il ne fait que révéler que toute connaissance, tout savoir, toute représentation ne sont que des reflets. Et rien, rien n'est plus subjectif et fugitif qu'un reflet... Le symbolisme en tant que mode de pensée m'invite à appréhender ma subjectivité. Initiation Maconnique Et Symbolisme Du Miroir - Rapport de Stage - Albanamamion. INITIATION MACONNIQUE ET SYMBOLISME DU MIROIR A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Vénérable maître, Dignitaires qui illuminez l’Orient et vous tous mes Frères en vos degrés et qualités Lors du rituel d’initiation, le postulant est particulièrement marqué par deux séquences : le cabinet de réflexion et ce qui est convenud’appeler « la scène du miroir ».

Dans le cabinet de réflexion, le Néophyte doit écrire son testament philosophique dans un décor sommaire d’où se remarque un miroir. Dans la scène du miroir, au moment il reçoit la lumière, le postulant est invité à se réconcilier avec ses éventuels ennemis dans l’assemblée : « Vous avez peut-êtredes ennemis. Si vous en rencontriez dans cette assemblée, ou parmi les francs-maçons, seriez-vous disposé à leur tendre la main et à oublier le passé ?

» Et ensuite : « Ce n’est pas toujours devant soi qu’on rencontre des ennemis. Les plus à craindre se trouvent souvent derrière soi. K030-4 : Le Miroir secret. Le Miroir secret À la gloire du Grand Architecte de l'Univers, Vénérable Maître, dignitaires qui décorez l'Orient, et vous tous, mes sœurs et mes frères en vos grades et qualités.La Franc Maçonnerie nous permet de comprendre que nous vivons dans un monde de sym­boles, et nos études, ici, en grande partie sont orientées vers la découverte de ces sym­boles.Ces symboles, nous les trou­vons autour de nous, mais ils vivent également en nous. Ils représentent un langage ésoté­rique qui se cache dans les strates de notre mémoire et de notre subconscient.Mais qu'advient-il quand ces symboles disparaissent, quand nous nous retrouvons face à une surface qui reflète indiffé­remment toute chose ?

3013-A : Le Miroir. Symbolique du miroir - profane. La Symbolique du Miroir en Franc-Maçonnerie Je dois avant tout vous dire, mes très chers F et S, qu’au moment où j’ai proposé cette planche à notre Vénérable Maître, je ne m’attendais pas au travail personnel qui m’attendait et aux découvertes que j’allais faire. L’idée de ce travail a pour origine une discussion entretenue voilà quelques mois au cours d’un repas avec un ami et Frère apprenti d’un autre atelier. Ce Frère, qui venait d’être initié, me faisait part de son questionnement quant au passage suivant de notre rituel d’initiation, dont nous nous souvenons tous : Après avoir reçu la Lumière, me dit t’il, il m’a été demandé d’observer les Frères présents dans l’assemblée.

Il m’a été ensuite dit : Vous avez peut être des ennemis. Si vous en rencontriez dans cette assemblée, ou parmi les francs-maçons, seriez vous disposé à leur tendre la main et à oublier le passé ? « Ce n’est pas toujours devant soi qu’on rencontre des ennemis. Ils sont très précieux. Réfléchissons ensemble.