background preloader

Donald Trump

Facebook Twitter

Donald Trump a même voulu être chef d'orchestre ! Selon des révélations du quotidien New York Post, quelques années avant d’accéder à la présidence des États-Unis, Donald Trump a émis le souhait, auprès d’Alain Gilbert, directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de New York, de diriger lui-même l’orchestre à l’occasion d’un concert. Une proposition qui n’a pas eu de suites. Donald Trump a soumis cette idée à Alan Gilbert lors d’un match de hockey sur glace Dans sa célèbre Page Six (dédiée à l’actualité des célébrités) le New York Post de ce lundi raconte que, quelques années avant qu’il soit élu en 2016 à la présidence des États-Unis, Donald Trump avait émis le souhait de diriger le célèbre New York Philharmonic (NYP).

En tout cas plus sérieusement qu’en mai 1989, lorsqu’on le vit symboliquement diriger le New York Pops dans une interprétation de « New York, New York » (la chanson du film de Martin Scorsese), lors du concert caritatif annuel du Carnegie Hall. A lire aussi Depuis 2019, Alan Gilbert dirige le Philharmonique de Hambourg. Russia: the spectre that loomed over Trump's presidency | Trump administration. When historians look back at Donald Trump’s presidency they are likely to pick out two defining themes. One is the coronavirus pandemic. It dominated his last year in office, and saw the president become the virus’s most celebrated victim cum White House super-spreader. The other is Russia, a subject that consumed American public life for four long years. The question first came up when Trump was a long-shot candidate for president. In a Republican party that had once regarded Vladimir Putin as a cold-eyed KGB killer, why was Trump’s behaviour towards Russia’s leader so ingratiating?

There were Trump’s flattering public statements about Putin on the campaign trail. As it turned out Russia was indeed listening. Across 2016 the Russians ran an aggressive and multifaceted operation to help Donald Trump win. Meanwhile trolls working out of St Petersburg launched an unprecedented anti-Clinton social media operation.

Moscow rumours Trump vehemently denied the seedy allegations. ‘Russia thing’ 2019 World Cup: Trump demeans himself by raging at Megan Rapinoe. SportsPulse: While you can draw your own conclusions on Megan Rapinoe's stance not to visit the White House, President Trump is the last person to call out the USWNT for being disrespectful, says Nancy Armour. USA TODAY PARIS — Score another one for Megan Rapinoe. She said after the U.S. women advanced to the World Cup quarterfinals that she hoped Friday’s game against host France would be a “complete spectacle,” a “total (expletive)-show circus.” President Insecurity has now assured that. Whether it was his bruised ego or that he just can’t stand having the conversation be about someone else, President Donald Trump took to Twitter Wednesday morning to rage at Rapinoe, her old comment about visiting the White House and her even older policy of not singing during the national anthem.

All he managed to do was make himself look (more) foolish. What set Trump off is neither new nor news. And, if you know even the slightest bit about these players, that is no surprise. U.S. Either way, not good. Trump and other Bad Apples.

How Ukraine's Kremlin-Backed Oligarchs Sought to Profit From Trump’s Presidency. A congressional impeachment inquiry seeks to determine whether U.S. President Donald Trump extorted a foreign leader, withholding a coveted White House meeting and U.S. military aid in order to promulgate a Russian-inspired conspiracy theory and smear his chief opponent in the 2020 election. The United States’ gravest constitutional crisis since Watergate is not just about preserving the integrity of U.S. democratic institutions from the president’s abuse of power, however.

It is an episode in a broader geopolitical struggle between the defenders of democracy and the forces of oligarchic authoritarianism, from Kyiv’s Maidan to Hong Kong’s Mong Kok. In this wider global conflict, Trump and his surrogates have consistently aligned themselves with the forces of oligarchic authoritarianism—in Russia, Turkey, Hungary, and other countries, too. Nowhere is this clearer than in Ukraine. That Ukraine is at the heart of the U.S. impeachment inquiry is no coincidence. Stay informed. DONALD TRUMP. Trump : "L'Union européenne est un ennemi" Le monde selon Super Trump. Sur l'échiquier mondial, il y a bien une "méthode Trump". La seule que connaît et maîtrise -plus ou moins- l'ancien flibustier de l'immobilier. Celle du bulldozer ou, pour s'en tenir au bestiaire cher aux Républicains, de l'éléphant. Foncer, tout écraser sur son passage - à commencer par les accords et traités "horribles" hérités du passé -, puis renégocier pied à pied, imprécations et ultimatums à l'appui.

Et ce, guidé par la double obsession martelée au fil de la campagne électorale: restaurer la crédibilité et la primauté des Etats-Unis ; revigorer son économie, quitte à abuser de la martingale protectionniste. Un exemple éclatant : les taxes sur les importations d'acier (25%) et d'aluminium (10%) infligées depuis le 1er juin à l'Union européenne, au Canada et au Mexique. Mexique-Canada : très chers voisins Donald Trump a juré de mettre un terme à ce qu'il assimile à une infamie : le déficit commercial colossal que creusent les échanges avec Mexico et Ottawa. Europe : un culot d'acier. Российский фондовый рынок обрушился из-за санкций США :: Финансы. « Russiagate » : la désinvolture coupable de Trump.

Editorial. La Russie a bel et bien tenté de peser sur le résultat de la présidentielle. Le président américain devrait ne plus fermer les yeux sur la gravité de cette affaire. Editorial du « Monde ». Ce n’était donc pas un « bobard », une « fake news », comme n’a cessé de le clamer Donald Trump. Le document publié le 16 février par le procureur spécial chargé d’enquêter sur cette affaire, Robert Mueller, prend à contre-pied la stratégie de communication suivie pendant des mois par Donald Trump. Lire aussi : Comment l’agence de propagande russe sur Internet a tenté d’influencer l’élection américaine La justice américaine accuse ainsi treize ressortissants et trois officines russes d’avoir utilisé des centaines de comptes sur les réseaux sociaux en se faisant passer pour des sympathisants de M. Travail de sape Toutefois, il reste difficile de déterminer à quel point ce travail de sape a pu avoir un impact sur le résultat de l’élection. La bonne nouvelle pour M. On peut comprendre que M.

Trump-fellas: Donald Trump allegedly has years of mob ties — but even that won’t turn off his ardent backers. Intense deep-dives into Donald Trump’s past have accelerated, and they should make for some very entertaining reading over the next few months. This weekend story from Politico examining Trump’s purported ties to the mob stretching back through most of his career reads like Mario Puzo channeling Jay McInerney.

After graduating in 1968 from the University of Pennsylvania, a rich young man from the outer boroughs of New York City sought his fortune on the island of Manhattan. Within a few years Donald J. Trump had made friends with the city’s most notorious fixer, lawyer Roy Cohn, who had become famous as lead counsel to Senator Joseph McCarthy. Among other things Cohn was now a mob consigliere, with clients including “Fat Tony” Salerno, boss of the Genovese crime family, the most powerful Mafia group in New York, and Paul Castellano, head of what was said to be the second largest family, the Gambinos.

- regards.fr. « Trump est un étrange mélange entre la politique économique de Macron et la politique sociale de Le Pen. » « L’idée que les gens pourront être des marques était une idée nouvelle et voilà où nous en sommes deux décennies plus tard avec ces outils extraordinaires qui nous permettent d’organiser constamment notre propre vie, nos propres expériences, nos moments les plus privés pour la consommation d’autres personnes. On produit notre propre show de téléréalité à travers les réseaux sociaux. » Sur son livre « J’avais l’impression que l’Histoire nous filait entre les doigts. J’ai écrit ce livre dans l’urgence parce que nous n’avons pas de temps à perdre » « Dans le livre, je dis que l’on doit tous trouver notre Donald Trump intérieur afin de s’en débarrasser » Sur la « marque » Trump « La Marque Trump tourne autour du rêve, du désir de richesse, de l’idée que vous pouvez faire ce que vous voulez à qui vous voulez » « Pour Trump, nier la réalité est l’expression ultime du pouvoir » Sur la France.

 ВЗГЛЯД / Гудбай, Америка? Сразу после объявления Россией об ответных мерах в отношении дипломатов и собственности США американцы начали пугать российских граждан усложнением и затягиванием выдачи американских виз. Первой проснувшейся ласточкой стал товарищ Макфол. И это очень важная деталь, которая нам еще пригодится. Брызнувшие из Вашингтона утечки объясняли, что именно сокращение числа персонала загранучреждений ударит по туристическим планам россиян. Да? Тогда позвольте вопрос: а чем занимались и занимаются в России сотни американских сотрудников загранучреждений? Для дипломата это вопрос неприличный. Ну так и вся ситуация давно вывалилась из корзины с деликатностями. Я задаю этот вопрос вслух не потому, что не знаю или еще раз хочу наступить американским коллегам на больной парик. Надоело, когда людей дурят. И теперь по порядку. Мы так и не услышали от американских коллег официальных заявлений о точном или приблизительном количестве сотрудников дипломатических и консульских учреждений США на территории России.

Maria Zakharova : «Lorsqu'il s'agit de la Russie, les médias américains sont totalement lobotomisés» La porte-parole de la diplomatie russe a fustigé les médias américains, leur reprochant leur manque de professionnalisme, notamment dans leur couverture des mesures prises par la Russie en réponse aux sanctions américaines. Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a publié le 28 juillet un message sur son compte Facebook dans lequel elle revient sur la manière, selon elle désastreuse, dont les médias américains ont traité la décision du Kremlin de réduire le nombre de diplomates américains travaillant en Russie en réaction aux nouvelles sanctions anti-russes votées par le Congrès des Etats-Unis.

Ils répètent leurs sanctions à l'encontre de la Russie mais ils sont incapables de prendre la peine de compter leurs propres diplomates et fonctionnaires qui travaillent en Russie. Leur analyse est ainsi biaisée à sa base «La Russie n'a jamais commis aucune action visant à détériorer les relations bilatérales avec les Etats-Unis. L'interview "inintelligible" et incohérente de Trump à l'Associated Press. Incohérent, décousu et peu précis: Donald Trump, interviewé par l'Associated Press à l'occasion de ses 100 premiers jours à la Maison Blanche, n'était pas vraiment dans son assiette. Dans la transcription complète de cet entretien organisé dans le bureau ovale, la journaliste Julie Pace a noté qu'il était "inintelligible" pas moins de seize fois. Répétitions, trous noirs et arrangement avec la vérité Par exemple, quand il veut évoquer un document signé par son secrétaire à la Défense, Jim Mathis, Trump sèche.

"Il devait signer le (inintelligible) final. Il devait signer le final, vous savez", tente-t-il d'expliquer. Quand Julie Pace demande quelques minutes plus tard si Donald Trump pense que sa nouvelle fonction l'a changé, là encore, c'est le trou noir. "Tout est tellement (inintelligible), vous savez les ordres sont tellement massifs. " Et quand Donald Trump n'oublie pas ce qu'il doit dire, il se contredit. Donald Trump n'hésite pas non plus à s'arranger avec la vérité. » L’Amérique de Trump et le Nouvel Ordre Mondial : conversation avec Noam Chomsky. Source : Truth-out, le 06/01/2017 Le vendredi 6 janvier 2017 Par C.J. Polychroniou, Truthout (Image: Jared Rodriguez / Truthout) En introduction à cette interview, lire la conversation d’hier avec Noam Chomsky : “Trump & la Nature Défectueuse de la démocratie étasunienne” qui présente les failles du système politique ayant permis l’accession de Trump au pouvoir.

Les nominations de Trump pour son cabinet ainsi qu’à d’autres postes clés de l’administration sont-elles caractéristiques d’un homme prêt à “faire le ménage” ? C.J. Noam Chomsky: À ce sujet — relevez la nuance, Time magazine a plutôt bien résumé la situation (dans une tribune de Joe Klein du 26 décembre) : “Bien que cela ait pu refroidir certains de ses partisans, la décision de Trump d’adopter ceux qui ont pataugé dans la boue de Washington a répandu un certain soulagement dans la classe politique de la capitale. Il y a sans doute du vrai là-dedans. Mais de bonnes nouvelles pour tous ceux qui comptent.

C’est difficile à dire. C.J. Qui est Fiona Hill, la conseillère de Trump spécialiste de la Russie ? Alors que le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson et son homologue russe Sergueï Lavrov doivent se rencontrer à Moscou ce mercredi 12 avril, les relations sont plus que tendues entre Vladimir Poutine et Donald Trump au sujet de la Syrie et de l'Ukraine. Pour tenter d'entretenir des relations bilatérales plus apaisées, le président américain a fait appel à Fiona Hill en tant que directrice pour l'Europe et la Russie au conseil national de sécurité. Relativement discrète, cette femme de l'ombre, qui a rejoint la Maison Blanche au mois de mars, pourrait jouer un rôle très important au sein de la diplomatie américaine.

De l'Ecosse à Harvard Née en 1965 à Bishop Auckland dans le nord de l'Angleterre, Fiona Hill est issue d'un milieu familial modeste. Son père était mineur et sa mère sage-femme. Mme Hill affiche un parcours universitaire brillant centré sur l'étude de l'Europe et la Russie comme l'atteste son CV. Une expertise redoutable Une biographie critique sur Poutine. Давление на РФ и неизменная позиция по Украине: Лавров и Тиллерсон рассказали об итогах переговоров...

Coût de l'attaque Trump en Syrie : 33 millions de repas au Restos du cœur. 10 morts suite à la destruction, par 59 missiles étasuniens Tomahawks, de la base aérienne syrienne de Shayrat. À noter que pas un avion n’a été touché : ils avaient été évacués avant ! Bravo ! S’exclame la « communauté internationale » (en fait les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la France, maintenant lèche-bottes docile des Yankees.)

Prix catalogue d’un missile Tomahawks : 575 000 $. Le prix de revient de ces dix morts est donc de 33 925 000 $ soit au cours du jour 31 889 500 € soit 3 188 950 € pièce. Ce n’est tout de même pas donné l’occis « Trump made », même pour des soldats syriens. 130 morts civils quelques jours avant dans les bombardements de la partie ouest de la ville de Mossoul. 40 ou 50 morts dans des églises en Egypte. « Discret Coco, discret, faut pas irriter les patrons du PSG ». 58 morts dans le bombardement de Khan Cheikhoun, petite ville syrienne tenue par les islamistes. . « Oui, Coco ! Haro sur Assad, ce boucher qui massacre son propre peuple. Mondo cane… Etats-Unis et Russie de Poutine : manque de communication.

Dmitry Peskov Un porte-parole du Kremlin vient de déclarer à CNN que l’arrivée de Donald Trump au pouvoir aux Etats-Unis n’a pas fondamentalement modifié leurs rapports avec la Russie. Il semblerait même que celle-ci soit « frustrée » par le manque d’avancées, alors que, candidat, Trump semblait annoncer un changement d’attitude par rapport à la politique d’Obama. Il y a eu « peu de communication significative entre Washington et Moscou », a déclaré Dmitry Peskov au nom du Kremlin. L’idée, volontiers avancée par ses adversaires, que Trump allait faire des Etats-Unis un allié de la Russie n’a donc pas été confirmée. La Russie, elle, espérait à tout le moins une rapide annulation des sanctions économiques imposées à la suite de l’annexion de la Crimée et plus largement de la politique russe en Ukraine. La Russie évoque un manque de communication significative avec Trump Où en est donc Donald Trump dans cette affaire ?

Les Etats-Unis de Trump ne se sont pas rapprochés de Poutine Anne Dolhein. Le cinglant message de Donald Trump à l’Europe - La Croix. Donald Trump continue à défendre un rapprochement avec la Russie - La Croix. 20 Minutes. Trump Supporter Punches Artist of Micropenis Drawing. Poutine et Trump : il n'y aura pas de roman d'amour. Трампа заставят пойти против России. » Rex Tillerson, PDG d’Exxon, choisi par Trump comme Secrétaire d’État. Etats-Unis : le PDG d'ExxonMobil pourrait devenir secrétaire d'Etat.

Roi de la malbouffe et des bas salaires, voici Andy Puzder, ministre du Travail de Donald Trump. Les tweets WTF de Donald Trump sont-ils une grande diversion? À quoi ressemblera le futur gouvernement de Trump  ? Donald Trump, le nouveau président élu des Etats-Unis. De Trump à Macron : le discours anti-système, paroxysme du système ? Présidentielle américaine : victoire de Trump ou défaite du système ? Donald Trump announces James Mattis as his choice for secretary of defense | US news. Comment Vladimir Poutine risque de provoquer la fin de l'Otan ou une guerre mondiale. 10 choses à savoir sur Michael Flynn, le "M. Sécurité" de Donald Trump. Jared Kushner, le gendre discret qui murmure à l'oreille de Donald Trump.

Trump président : victoire des petits Blancs, le mondialisme KO. Trump et Russie, Syrie, pays baltes, Corbyn : nouvelle donne. Russia and Donald Trump | RUSI. Сирийский пакт. As Trump warms to Putin, Trudeau vows ‘we will not back off’ - VICE News. Etats-Unis : la gendarme des marchés financiers démissionne après l'élection de Trump.

"L'admiration réciproque de Trump et Poutine est illusoire" Avec qui Trump va-t-il gouverner ? Donald Trump - Wikipedia. President Elect Donald J. Trump. Trump Luxury Real Estate | Trump Real Estate Portfolio | Trump Towers. Donald Trump. Newt Gingrich - Wikipedia. Plongée au cœur des États-Unis de Donald Trump. L'Europe tétanisée par l'électrochoc Trump.