background preloader

Présentation et articles

Facebook Twitter

Avec Office 365 Business, OVH coupe complètement les ponts avec le cloud et OneDrive. Microsoft répond à Google Inbox via Office 365. Pour enrichir les fonctionnalités de sa suite bureautique cloud Office 365, Microsoft développe une dimension « Graph » à travers un moteur d’analyse des données d’utilisateurs.

Microsoft répond à Google Inbox via Office 365

Celui-ci est décliné en plusieurs applications, dont Delve, qui cartographie l’ensemble des interactions avec les autres collaborateurs (e-mails, rendez-vous dans le calendrier…) en y associant les documents relatifs pour déduire quels sont les sujets importants à un instant T. Des jonctions s’établissent aussi avec les technologies d’apprentissage automatique (« machine learning ») à travers l’outil Clutter, dont le déploiement a débuté ce 11 novembre. Les utilisateurs d’Office 365 en entreprise – et en version anglaise – seront les premiers à accéder à cette solution de filtrage automatique des e-mails qui doit permettre de repérer les contenus et les thèmes les plus intéressants. Les messages non prioritaires sont déplacés dans un dossier dédié, mais ne sont pas supprimés.

Office : Microsoft et Dropbox convolent en justes noces. Microsoft ajoute une nouvelle brique à sa stratégie cloud.

Office : Microsoft et Dropbox convolent en justes noces

La firme de Redmond vient en effet d’annoncer un partenariat avec Dropbox pour une interopérabilité entre le service de stockage en ligne et sa suite bureautique Office. » Dans notre monde axé mobile et cloud, les gens ont besoin de moyens plus simples pour créer, partager et collaborer indépendamment de leur dispositif ou de la plate-forme « , a déclaré Satya Nadella, P-DG de Microsoft. » Ensemble, Microsoft et Dropbox offriront aux clients en commun des outils flexibles qui les mettent au centre de leur façon de vivre et de travailler de nos jours. »

OneDrive : stockage illimité pour les abonnés à Office 365. Microsoft intensifie son offensive commerciale sur le front du stockage dans le cloud.

OneDrive : stockage illimité pour les abonnés à Office 365

Une « blitzkrieg » qui avait commencé en avril 2014 lorsque la firme de Redmond annonçait mettre 1 To d’espace de stockage en ligne à disposition des entreprises abonnées à OneDrive for Business (ou y accédant via Office 365 ProPlus). Second volet de cette offensive éclaire, le passage en juin dernier de 7 Go à 15 Go pour la formule de base gratuite assortie d’une baisse des prix (pour les offres de stockage seules). En septembre dernier, Microsoft expliquait également comment obtenir 15 Go supplémentaires très facilement avec OneDrive. Une guerre à laquelle Google avait pris part dès juin 2014 en proposant l’offre Google Drive for Work, une solution dédiée aux professionnels. Pour 10 dollars par mois, ses utilisateurs disposent d’un stockage en ligne illimité avec une taille maximum de fichier de 5 To. Au tour de Microsoft donc d’ouvrir les vannes de l’illimité. Productivité : utiliser Microsoft Office en ligne. Microsoft a peut-être finalement compris que la plupart d’entre nous ne savait pas qu’il existait une version en ligne d’Office.

Qui plus est gratuite. Microsoft a récemment annoncé une petite « nouveauté » pour sa suite bureautique. Désormais, Office Web Apps s’appelle Office Online. Un changement de nom qui lève une grosse ambiguïté pour de nombreux utilisateurs. Office Web Apps. À la rencontre de Ryan, étudiant Étudiant en dernière année, Ryan doit souvent travailler sur des projets de groupe.

Office Web Apps

Office 365 : ravalement de façade pour l'offre PME. La stratégie autour d’Office 365 fut l’un des temps forts de la conférence de rentrée organisée la semaine dernière par la branche française de Microsoft.

Office 365 : ravalement de façade pour l'offre PME

Sur le segment des PME dans l’Hexagone, l’éditeur revendique 2500 nouvelles souscriptions par mois pour sa suite bureautique commercialisée sur le modèle cloud. Au coeur d’un cycle d’innovation marqué notamment par une arrivée sur les terminaux mobiles (iPhone, iPad, smartphones Android), une augmentation progressive des capacités de stockage et le déploiement – en cours – d’un moteur d’analyse de données, l’offre commerciale à destination des petites et moyennes entreprises évolue. Elle est désormais divisée en trois paliers couvrant chacun jusqu’à 300 utilisateurs. Pour 4,60 euros HT par mois et par utilisateur (3,80 euros avec un engagement annuel, l’offre Office 365 Business Essentials se destine aux entreprises qui souhaitent démarrer dans le cloud. A consulter en complément, l’interview de Gwenaël Fourré.

Office pour iPad : d’abord une affaire de pros et d’entreprises. Avec un modèle freemium, Office pour iPad (voir la galerie d'images) pourra assurément intéresser des utilisateurs ne désirant pas ou n’ayant pas besoin de fonctionnalités très développées – et donc de payer. Office 2013 : la suite bureautique de Microsoft en test. Quelques mois après le lancement de son nouveau système d'exploitation, Windows 8, Microsoft poursuit le renouvellement de son offre logicielle et propose une nouvelle mouture de sa suite bureautique à succès à destination de nos PC.

Office 2013 : la suite bureautique de Microsoft en test

Office 365 vs 2013 : faut-il louer ou acheter la suite bureautique ? (1ère partie) Crédit: D.R Avec l'arrivée d'Office 365 Famille Premium, la question de l'achat ou de la location de la suite bureatique et collaboratif de Microsoft se pose.

Office 365 vs 2013 : faut-il louer ou acheter la suite bureautique ? (1ère partie)

Nous avons recensé au travers différents usages quelles sont les meilleures options au meilleur coût. Office 365 vs 2013 : faut-il louer ou acheter la suite bureautique ? (2ème partie) Crédit: D.R Après avoir passé en revue les différentes options et coûts d'Office 2013, voici quelques conseils d'utilisation pour les fondus de sécurité, ceux qui sont encore sous abonnement, ou ceux qui souhaitent accéder à la suite depuis un mobile.

Office 365 vs 2013 : faut-il louer ou acheter la suite bureautique ? (2ème partie)

Office 365 : du collaboratif dans l'offre Bbox Entreprises. Un accès Internet en ADSL+, un standard téléphonique pour superviser jusqu’à 10 postes… et désormais un accès à Office 365 : Bouygues Telecom enrichit son offre Bbox Entreprises en greffant aux solutions de communication une brique collaborative.

Office 365 : du collaboratif dans l'offre Bbox Entreprises

La suite bureautique de Microsoft est accessible en version Petite Entreprise dans le cadre de la formule à 89 euros HT par mois, pour un maximum de trois utilisateurs. Chaque licence inclut une boîte Exchange avec 50 Go d’espace, un nom de domaine et un site Web, SharePoint pour la collaboration, Lync pour la visioconférence et la messagerie instantanée, un espace de partage de 25 Go sur OneDrive Entreprise, ainsi qu’un accès à Word, Excel et PowerPoint Online. C’est 4,90 euros HT par mois pour chaque licence supplémentaire. Sur le volet communication, l’offre lancée voici un an reste d’actualité. —— A voir aussi ——Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Bouygues Telecom ?

Crédit photo : Bouygues Telecom. Cloud : Steria adopte Office 365 pour ses propres besoins. Christian Revelli, DSI de Steria Group, l’a annoncé ce matin à l’occasion d’une table ronde sur le cloud dans le cadre des Microsoft TechDays de Paris qui s’achèvent demain.

Cloud : Steria adopte Office 365 pour ses propres besoins

La SSII d’origine française a sélectionné la solution Microsoft Office 365 pour un déploiement massif à destination de ses collaborateurs. Cela représente 20 000 personnes dans le monde (répartis dans 16 pays mais cela concerne principalement la France, le Royaume-Uni et l’Inde). Le montant du contrat n’a pas été dévoilé. « Le processus d’appels d’offres et l’audit (sur des critères de compliance, pré-requis technique et business…) ont été assez complets et rigoureux », commente Christian Revelli. « Nous sommes partis d’une feuille en collaboration avec la direction des Achats de Steria. »