background preloader

Généralités

Facebook Twitter

Comment s’enrichir sur la crise ? Elle rêve de vous rencontrer, il suffit juste que vous soyez milliardaire. Comment faire pour ça ? Faire faillite, ou racheter des faillites. C’est ainsi que Bernard Arnault (LVMH) a commencé, aujourd’hui 13ème fortune mondiale avec 37,2 milliards d’euros. De même que François Pinault (15 milliards d’euros). 180 entreprises font faillite chaque jour en France, 60 000 par an, 300 000 depuis 2008. Des millions de morts sociales mais pour quelques petits malins ça peut rapporter gros, très gros. Xavier MATHIEU, ex CONTI, syndicaliste débordant. Fiodor RILOV, l’« avocat rouge » engagé dans les bagarres contre les « plans sociaux » souvent suspects (Samsonite, LFoundry, Kem One, Florange, PSA, Goodyear…) Cyprien BOGANDA, journaliste, auteur du livre Le business des faillites : enquête sur ceux qui prospèrent sur les ruines de l’économie française (2015, La Découverte) Audrey VERNON, comédienne, auteure du spectacle « COMMENT épouser un MILLIARDAIRE » LÀ-BAS HEBDO n°7 (extrait) Télécharger le MP3.

Les nouveaux indic 86. Une introduction en Bourse, comment ça marche ? L'entreprise chinoise Alibaba est sur le point de réussir la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire, à New York, en levant près de 25 milliards de dollars (19,4 milliards d'euros). Pourquoi et comment une entreprise entre en Bourse ? Explications. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Quand une entreprise a besoin de capitaux, par exemple pour investir ou éponger ses dettes, deux solutions s'offrent à elle : emprunter auprès des banques commerciales ou se financer directement auprès des investisseurs.

Lire les faits : Comment Alibaba s'apprête à faire la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire 1. La Bourse La Bourse est un marché où s'échangent des parts du capital d'une entreprise : les actions. Il existe plusieurs marchés boursiers : celui de New York – géré par l'entreprise NYSE, pour New York Stock Exchange –, celui de Paris - géré par Euronext. Tous les marchés boursiers mettent en place des indices. Bourse = marchés financiers ? Pas exactement. Et les banques ? 2. 3. Economie : la France qui se réveille. Trains d'embauches, investissements, implantation d'usines Ca bouge partout dans l'Hexagone !

Le point commun entre le spécialiste de l'électronique Safran, le fabricant américain de fibres de carbone Concordia ou l'expert chinois des ampoules LED Shenan ? Tous se préparent à investir dans la Meuse. D'ici deux ans, leurs nouvelles usines (et quelques autres) y proposeront 1.200 emplois. Eh oui, même ce département, l'un des plus sinistrés de France, attire les industriels !

C'est dire si le climat a changé dans notre pays. Cliquez sur les images pour les agrandir et découvrir la carte de France qui se réveille Eric Wattez. Immigration : un poids ou une chance pour l'économie française. Rétablissement des contrôles aux frontières, clôture anti-migrants… l'Europe a toutes les peines du monde à gérer l'accueil des centaines de milliers de réfugiés qui frappent à ses portes.

Ces événements soulèvent aussi une question de fond : quels sont les bienfaits ou les méfaits de l'immigration sur nos économies ? Capital fait le point. Le bouillonnant sujet de l'immigration est plus que jamais sur la table. A l'heure où des centaines de milliers de migrants, fuyant la guerre et la misère, tentent de rejoindre l'Europe dans l'espoir d'un avenir meilleur, les politiques, économistes et autres experts n'en finissent plus de s'écharper sur l'intérêt ou non d'accueillir ces populations venues d'ailleurs. Le débat est toujours le même : d'un côté, ceux qui affirment que les immigrés ne coûtent rien aux finances publiques et s'intègrent parfaitement dans la société.

Par ailleurs, les étrangers sont aussi une manne bienvenue pour certaines de nos entreprises. Désobéissons à l'Union européenne ! en version actualisée et gratuite. Extrait de Désobéissons à l'Union européenne ! (2014) - Au début des années 1980, le Parti socialiste français au pouvoir s'est trouvé face à un choix crucial : mettre en place des mesures protectionnistes et dévaluer fortement le franc pour résister à la mondialisation, ou bien accepter le libre échange et la politique du franc fort voulus par les grandes puissances capitalistes. En choisissant l'ancrage aux États-Unis et à l'Allemagne de l'Ouest contre le bloc communiste, le Parti socialiste se plia aux exigences ultralibérales. Des arguments fallacieux, comme ceux de la « modernité » économique ou de la « contrainte extérieure », justifièrent l'abandon de ses propres valeurs sociales et l'adoption, à partir de 1982-1983, de politiques de rigueur.

L’artisan de ce basculement fut Jacques Delors. La Table ronde des industriels européens est la structure qui rassemble les principales multinationales implantées sur le continent. Pourquoi la voiture française redémarre si fort. Quel retournement ! Grâce à de gros efforts dans le design et les motorisations, nos constructeurs reprennent du poil de la bête. Dix sur dix : c'est un résultat auquel PSA et Renault ne croyaient plus. Et puis la nouvelle est tombée : au premier semestre, les dix voitures les plus vendues en France étaient françaises, de la Clio, en pole position, à la Mégane, tandis que les Golf et polo de Volkswagen étaient - excusez du peu - éjectées de ce classement. Un miracle ?

La Twingo 3, l’Espace et la 308 GT, vedettes du Mondial 2014 Nos constructeurs engrangent enfin les fruits des efforts consentis, au moment où le marché européen se redresse. Les passionnés peuvent y découvrir une avalanche de modèles tricolores prometteurs comme la Twingo 3 ou le nouvel espace pour Renault, les 308 GT et 508 restylées pour Peugeot, ou encore le crossover DS chez Citroën, sans compter les récents Cactus et Captur, 2008, 108 et C1... PSA rencontre ainsi un joli succès avec sa nouvelle compacte Peugeot 308.

Bernard Maris

Salaires, impôts… 8 idées à contre-courant pour booster notre économie. Ils repartent à l'attaque. Après la publication d'un premier ouvrage en 2010, le collectif des "économistes atterrés" publie ce mercredi un "Nouveau Manifeste" (ed. Les liens qui libèrent, 10 euros), listant toute une série de propositions afin de refondre en profondeur l'économie française. Dans ce livre, le collectif, qui compte dans ses rangs des pointures telles que Henri Sterdyniak (OFCE) et Frédéric Lordon (CNRS), pourfend les thèses néolibérales et défend des idées pour le moins originales dont la plupart devraient faire plaisir aux ménages.

Marché du travail, fiscalité, finances publiques… revue de détails en 8 points clé. > Augmenter les salaires pour stimuler la consommation "Les salaires soutiennent la consommation, donc la demande adressée aux entreprises, l'activité économique et le niveau de l'emploi", estiment ces économistes, s'inscrivant ainsi en faux avec la politique de réduction du coût du travail menée actuellement par le gouvernement.

Trop de fonctionnaires ? Les entreprises françaises indépendantes championnes de la croissance - L'Express. Flash-back. L'année 2003 a été particulièrement riche en création d'entreprises: 110 551 entreprises commerciales (hors reprises), en hausse de 12 % par rapport à 2002, dont beaucoup d'autoentrepreneurs mais aussi de nombreux projets créateurs d'emplois. Au final, moins de 50 600 entreprises auront survécu dix ans après. Parmi celles-ci, nous en avons identifié 35, restées indépendantes, qui ont franchi le seuil des 10 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013. Un nombre incroyablement bas mais qui illustre la course d'obstacle que doivent affronter les entrepreneurs pour grandir.

Toutes ces pépites souvent peu connues ont en commun, quel que soit leur activité, la faculté d'innover, l'agilité leur permettant de franchir sans encombre des paliers de croissance, et la capacité de rester toujours en alerte, n'hésitant pas à changer de modèle pour se développer. Au top : Babilou, la naissance des crèches privées Stratégie de niche Cap sur l'innovation La dynamique tendances Méthodologie. Adieu à Bernard Maris. Parmi les victimes de l'attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo figurait Bernard Maris. Il a longtemps été collaborateur de notre journal. Nous lui rendons hommage, et vous proposons de redécouvrir quelques unes de ses contributions. L’attentat contre Charlie Hebdo n’a pas seulement tué des personnes. Il s’est aussi attaqué à la liberté d’expression, à la démocratie et à la cohésion de notre société. Il nous faut lutter contre le terrorisme avec détermination, mais sans perdre de vue que ce serait donner raison à ceux qui le pratiquent que d’abandonner nos valeurs pour adopter la vision du monde qui est la leur, un monde où l’intolérance est loi, un monde où l’identité se fonde sur la détestation de l’autre.

Parmi les victimes de cet attentat, Bernard Maris, qui signait ses chroniques hebdomadaires dans Charlie Hebdo sous le pseudonyme d’« Oncle Bernard ». Universitaire de formation, Bernard Maris était présent dans de nombreux médias, et notamment France Inter ou I-télé. Un style. Activateur de projets. Siegfried Burgeot. 39 ans. Homme de réseaux, cet informaticien du Centre régional d’information jeunesse (Crij) organise des sessions de coworking chaque mois, à Poitiers. Initiateur de la lettre ouverte aux candidats pour une ville numérique, ce batteur aime provoquer les rencontres, espérant qu’il en ressorte quelque chose de bon. Avant de fréquenter la médiathèque François-Mitterrand, Siegfried Burgeot a commencé par la construire... Enfin, pas très longtemps. Baisse des prix : qui va y gagner, qui va y perdre. Consommateurs, salariés, épargnants, patrons...

La disparition de l'inflation va changer toutes nos habitudes. Enquête. Pauvre Michel Sapin... Mine défaite et traits tirés, le malheureux s'est démené début octobre sur tous les plateaux de télévision pour tenter de justifier le dérapage du déficit public. Sommé de s'expliquer sur le manquement à la règle européenne des 3%, le ministre des Finances a d'abord défendu, sans convaincre, les efforts «inédits» du gouvernement pour réduire les dépenses. Il a ensuite invoqué la croissance «plus faible» que prévu, qui aurait gravement érodé les rentrées fiscales. Et puis il a fini par lâcher le grand mot. Nom d'une virgule, en voilà encore un qui regrette déjà la valse des prix et des salaires !

Certes, on n'en est pas encore arrivé au taux fatidique de 0%. Les cours du cuivre ou du coton n'ont pas été aussi bas depuis des années Or cela risque de bouleverser pas mal de nos habitudes. L'électroménager, par exemple. Mais revenons à Michel Sapin. Projet de loi Macron : les mesures qui visent à faire baisser les prix. Le projet de loi Macron sur la croissance et l'activité vient d'être présenté ce mercredi en Conseil des ministres. Si l'objectif premier de ce texte fourre-tout n'est plus de redonner du pouvoir d'achat aux ménages, comme le souhaitait au départ l'ancien ministre de l'Economie Arnaud Montebourg, il comporte tout de même de nombreuses mesures visant à alléger la facture des Français, et ce dans de multiples domaines. Tour d'horizon. > Les tarifs des professions du droit seront révisés à la baisse Administrateurs judiciaires, commissaires priseurs judiciaires, greffiers de tribunaux de commerce, huissiers de justice, notaires, mandataires judiciaires… les tarifs des professions juridiques réglementés sont actuellement fixés selon des règles très anciennes (elles datent, par exemple, de 1978 pour les notaires).

Lire aussi : Les notaires, des "fils de" ? > Le secteur du transport en autocar libéralisé Actuellement le secteur du transport en autocar est ultra-encadré en France. Croissance: la France et l’Allemagne font mieux que prévu. Ce sont deux chiffres économiques, disons, corrects pour une zone euro frappée par la déprime économique. La France a affiché au troisième trimestre une croissance un peu meilleure que prévu, avec 0,3% par rapport au deuxième, selon la première estimation publiée vendredi par l’Insee. Et l’Allemagne a échappé à la récession attendue en alignant 0,1% de croissance sur la même période. La Banque de France, par exemple, n’attendait que 0,2% et la plupart des économistes étaient encore plus pessimistes. L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a par contre revu en baisse la performance économique française de l’été en annonçant que le Produit intérieur brut au deuxième trimestre avait baissé de 0,1%.

La première estimation avait fait état d’une stagnation. Pas de création d’emplois à espérer Investissement en berne L’investissement, public comme privé, a une nouvelle fois reculé (-0,6%). L’Allemagne évite la récession. L'Auvergne, la Californie française. Légère hausse de l'emploi salarié au 2e trimestre. L'emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles a augmenté de 0,1% au deuxième trimestre en France, avec 8.300 postes créés, annonce mercredi l'Insee. Cette hausse fait suite à un recul de 0,1% au premier trimestre, période où 20.100 postes, un chiffre révisé, avaient été détruits. Le nombre de postes créés au deuxième trimestre avait été annoncé à 15.300 précédemment par l'Insee et celui des destructions d'emplois du premier trimestre à 21.700. Sur les douze mois à fin juin, les effectifs du secteur privé français ont diminué de 0,1%, le nombre de destructions nettes d'emplois atteignant 12.600.

La légère hausse du deuxième trimestre tient à l'intérim, qui a gagné 14.000 postes et affiche une progression de 2,6% sur le trimestre et de 4,8% sur un an. Par secteurs, l'emploi salarié a reculé de 0,3% dans l'industrie entre avril et juin et de 0,6% dans la construction. Il a augmenté en revanche de 0,2% dans les services. (Yann Le Guernigou) Non, les groupes étrangers ne font pas main basse sur les entreprises françaises ! La reprise d'Alstom par General Electric a provoqué un vif émoi en France. Pourtant, nos entreprises rachètent bien plus de sociétés à l'étranger que l'inverse.

Les pouvoirs publics doivent s'opposer à la vente.» (Jean-luc Mélenchon) «Je promets une vigilance patriotique.» (Arnaud Montebourg) «C'est désolant.» (Jean-François Copé) «On ne peut pas se laisser dépecer comme cela.» Les chiffres sont d'ailleurs éloquents. Comment expliquer le phénomène ? «La vérité, c'est d'abord que nos grands groupes sont depuis longtemps très orientés à l'international.» Mais il n'y a pas que les grands groupes à être actifs à l'étranger. Qui sait ainsi qu'Invicta, le numéro 1 tricolore des poêles à bois, vient de mettre le grappin sur le champion italien des poêles à granulés, Caminetti Montegrappa ? Bruno Declairieux (Cliquez sur l'image pour l'agrandir) Lire aussi : Ces 100 PME françaises méconnues... et pourtant championnes du monde !

Ces 100 PME françaises méconnues... et pourtant championnes du monde ! Le « trou de la Sécu » expliqué en quatre points. Emplois Foirreux – Bullshit Jobs / par David Graeber. Crise financière : comment des « fonds vautours » commencent à attaquer l'Europe. La carte de France du chômage, région par région. La culture, acteur économique de poids en Charente. Les crises sont contagieuses. 20 questions-réponses pour comprendre 
la crise de la dette. Avec France Brevets, des PME pourraient toucher le gros lot. Les 200 qui vont réveiller la France. Économie Gestion en lycée. Cours gratuits, économie, révisions, bac. Faciléco. Les plus grands génies de l’économie - Histoire éco - Enquêtes. Dessine moi l'éco - 2’30 pour comprendre l’actualité économique.