background preloader

Du 27 novembre 2011 au 24 janvier 2012

Facebook Twitter

Egypte: le pouvoir militaire appelle à voter sur fond d'impasse politique. "Je demande au peuple égyptien de voter et d'exprimer ses désirs afin de faire émerger un Parlement équilibré qui représente toutes les tendances", a-t-il déclaré, estimant que les élections ne seraient "un succès que si tous exercent leur droit de vote". "La sécurité des élections n'est pas la responsabilité de l'armée et de la police seulement, elle est aussi celle du peuple", a-t-il poursuivi, alors que les affrontements entre police et manifestants, qui ont fait 42 mors dans le pays ces derniers jours, principalement au Caire, ont cessé place Tahrir. Après les élections en Tunisie et au Maroc, l'Egypte est le troisième pays à connaître une élection majeure dans une région bouleversée par le "Printemps arabe". Les islamistes, dominés par le mouvement des Frères musulmans, y sont également donnés favoris.

"Tantaoui, dégage! " Les militants scandaient "Tantaoui, dégage! ", considérant que le Conseil suprême des forces armées qu'il dirige perpétue la politique répressive de l'ère Moubarak. ÉGYPTE • La légitimité du scrutin semble compromise. Les élections législatives ont commencé en Egypte, ce 28 novembre – elles se dérouleront jusqu'au 10 janvier. Mais en voulant contrôler la transition démocratique jusqu’au bout, l’armée est en train de se discréditer et d’exposer le processus électoral à un échec. 28 novembre 2011 | Partager : Le Conseil suprême des forces armées commet une immense erreur s'il considère que la bataille électorale est un combat militaire, dans lequel il suffirait de "tenir le terrain" (les bureaux de vote), de déployer suffisamment de forces, de faire tournoyer des hélicoptères au-dessus des zones à risque et de faire comparaître chaque citoyen qui se rebellera contre un officier assurant la sécurité d'un bureau de vote devant un tribunal militaire.

Ces considérations sont adaptées à un champ de guerre. Or il s'agit de politique et, en politique, il faut faire en sorte que les élections aboutissent à un consensus entre les différentes composantes de la société. Egypte : Une cargaison de lacrymogènes met en cause les USA. Ce billet fait partie du dossier spécial de Global Voices sur la révolution égyptienne 2011. Plusieurs mois après la chute de l'ex-président égyptien Hosni Moubarak, et à peine quelques jours après que de nombreuses personnes auraient, croit-on, suffoqué et seraient mortes sous l'effet peut-être de nouveaux types de grenades lacrymogènes utilisées par la police égyptienne, une nouvelle cargaison en est arrivée tout récemment dans le port de Suez en provenance des Etats-Unis. Photo publiée par Shadizm L'affaire s'est fait jour lorsqu’il a été rapporté [en arabe] dans le quotidien en arabe Al Ahram que les agents des douanes de Suez ont refusé de réceptionner une cargaison de containers de sept tonnes de grenades lacrymogène pièce, déclenchant un tumulte sur les sites de réseaux sociaux.

Voici un échantillon de la discussion sur Twitter : @Psypherize: Un nouvelle cargaison de gaz lacrymogènes de 7 tonnes vient d'arriver au #Caire de #Suez et stocké par le #MOI [ministère de l'Intérieur]. ÉGYPTE • Premières élections de l'après-Moubarak. Début des premières élections législatives post-Moubarak en Egypte. Les bureaux de vote doivent ouvrir à 08H00 (06H00 GMT) pour cette première élection depuis la chute du raïs. Chaque tour de scrutin se déroulant sur deux jours, le urnes seront encore ouvertes mardi. Après les élections en Tunisie et au Maroc, l'Egypte est le troisième pays à connaître une élection majeure dans une région bouleversée par le "Printemps arabe". Le système électoral complexe prévoit un découpage du pays en trois régions votant successivement. Le vote de lundi concernera le Caire, Alexandrie, deuxième ville du pays, ainsi que des gouvernorats comme Louxor (Haute-Egypte). Le vote pour l'Assemblée du peuple (chambre des députés) se déroulera ainsi jusqu'au 11 janvier, puis sera suivi du 29 janvier au 11 mars par l'élection de la Choura, la chambre haute consultative.

Rétroactes Le précédent parlement avait été dissous dans la foulée de l'éviction de Hosni Moubarak du pouvoir le 11 février sous la pression d'une révolte populaire. Les enjeux. EGYPTE • Ceux qui se révoltent, ceux qui votent. Alors que les jeunes manifestaient sur la place Tahrir, les Frères musulmans se sont concentrés sur la campagne et les élections ; l'église copte, de son côté, a donné des consignes de vote à ses ouailles. Ce qui explique pourquoi les résultats ne traduiront pas les mots d'ordre de la révolution. 30 novembre 2011 | Partager : Les citoyens [d'un tiers des gouvernorats] des se sont rendus aux urnes le 28 et le 29 novembre pour les premières élections depuis la révolution.

A cette occasion, on peut s'interroger sur l'effet des événements qui se sont déroulés sur la place Tahrir la semaine passée. Il y en a qui affirment que les résultats électoraux des Frères en souffriront, mais je ne le pense pas. Tout cela nous amène à dire que ces élections ne traduiront pas nécessairement la sensibilité qui s'est exprimée la semaine dernière sur la place Tahrir. ÉGYPTE • Les Frères musulmans crient – déjà – victoire. Al-Masri Al-Youm 1 Décembre 2011 | Partager : "Les résultats lancent la bataille de la formation du gouvernement", titre le quotidien libéral. "Les Frères musulmans en réclament le droit. " D'après des chiffres encore partiels, le Parti de la liberté et de la justice – l'organisation des Frères – obtiendrait près de 40 % des voix dans les régions qui ont voté pour les législatives, loin devant les autres formations.

Juste avant les élections, le Conseil suprême des forces armées a nommé un Premier ministre intérimaire et affirmé que la désignation du gouvernement ne sera pas une prérogative du Parlement. ÉGYPTE • Les salafistes sont le "Tea party" des islamistes. Les islamistes radicaux devraient faire un bon score aux législatives. Une situation qui obligerait les Frères musulmans à prendre des positions beaucoup plus conservatrices, au détriment des positions modérées qu'ils affichent actuellement. D’après lesanalystes politiques, le parti salafiste [islamiste radical] al-Nour et ses alliés ne devraientremporter que 5 % à 10 % des sièges du nouveau Parlement. Très populaires,les salafistes pourraient toutefois bénéficier d’un "effet TeaParty" face aux Frères musulmans, indique Shadi Hamid, un spécialiste del’Egypte. Etablissant un parallèle entre lessalafistes et les conservateurs américains du Tea Party, dont la popularité a repoussé leparti républicain un peu plus à droite sur l’échiquier politique, Hamidexplique que les Islamistes pourraient avoir une influence sur le programme desFrères musulmans, plus modérés.

Outrel’importance de leur groupe parlementaire, il faudra comparer leurs résultatspar rapport à ceux des Frères musulmans. Egypte : les résultats des élections se font attendre. Un chiffre a tout de même été publié: le taux de participation pour cette première phase, organisée dans neuf gouvernorats (dans lesquels se trouvent notamment Alexandrie et Le Caire), est de 62% des électeurs inscrits. Du jamais vu dans le pays. Les autorités ont même employé l'adjectif "historique". En revanche, pour les résultats, il faudra encore attendre. Le président de la haute commission électorale semble un peu dépassé par les événements.

"C'est trop, je n'ai plus d'énergie", a-t-il avoué. Et de renvoyer à la prochaine publication sur internet. Le président a quand même eu la force de souligner qu'il y avait eu des pratiques douteuses dans certains bureaux. Le processus électoral se poursuivra le 11 janvier prochain avec les élections dans les autres gouvernorats.

Pour l'instant, l'heure est donc aux rumeurs, aux extrapolations. Egypte: 65% des voix en faveur des partis islamistes. Mais une rude bataille se profile au sein du camp islamiste pour ce deuxième tour organisé dans un tiers des gouvernorats, avec un duel attendu entre la confrérie des Frères musulmans et les salafistes du parti Al-Nour pour une partie des sièges attribués au scrutin uninominal. La confrérie est officiellement créditée de 36,62% des voix et les salafistes -fondamentalistes musulmans - dont elle s'efforce de se démarquer la talonne avec 24,36% des voix. Une troisième liste islamiste, celle du Wassat, modéré, remporte 4,27% des suffrages. "Le deuxième tour met fin à la lune de miel entre les Frères et les salafistes", écrit dimanche le quotidien Al Akhbar, évoquant en particulier le cas d'Alexandrie, deuxième ville du pays, où le parti salafiste Al Nour est né après le soulèvement qui a renversé Hosni Moubarak en début d'année.

La bataille opposera également les deux mouvements à Damiette, dans le Delta du Nil, où ils étaient au coude à coude au premier tour. Percée des salafistes. EGYPTE • Défaite cinglante des candidats de l'ancien régime. Al-Shourouk 5 Décembre 2011 | Partager : Alors que la plupart des journaux insistent ce matin sur les bons scores des Frères musulmans (36 %) et des salafistes (24 %) lors de la première étape des législatives, le quotidien du Caire titre sur la défaite des notables liés à l'ancien régime. Beaucoup avaient craint leur retour en force à la faveur de ces élections. L'éditorial souligne plus généralement le relatif échec des formations politiques qui existaient déjà sous Moubarak, ce qui pourrait expliquer en partie le succès des salafistes et le résultat en deçà des attentes du parti des Frères.

INTERVIEW • L'Egypte, bien trop de divisions. Pour le politologue Imad Adib, le caractère confessionnel du scrutin législatif en cours constitue la principale menace pour l'avenir et l'unité du pays. AL-MASRY AL-YOUM Quel bilan faites-vous de la révolution, depuis la chute du régime Moubarak ? IMAD ADIB Ce mot d'ordre, "chute du régime", n'a pas le même sens d'un pays à l'autre.

En Jordanie, cela ne signifierait pas l'abdication du roi, mais la fin de la dynastie hachémite. En Syrie, non pas la démission de Bachar El-Assad, mais la fin de l'emprise de la minorité alaouite. En Arabie Saoudite, le départ de la famille des Al-Saoud. Quant à l'Egypte, les jeunes pensaient que "la chute du régime" voulait dire "la chute du président", mais c'était une erreur. En réalité, cela veut dire la chute de l'institution qui gouverne le pays depuis 1952, c'est-à-dire l'armée.

Certes, dans le passé du pays, l'armée s'est toujours rangée du côté du peuple, tout comme lors de cette révolution. Quelle est la particularité des jeunes de la révolution ? Egypte: 2e tour des législatives, les Islamistes vont-ils confirmer? Les bureaux de vote ont ouvert à 08h00 (06h00 GMT) pour ce second tour qui concerne, comme le premier, un tiers des gouvernorats d'Egypte, dont les deux plus grandes villes du pays, Le Caire et Alexandrie. L'affluence était encore faible à l'ouverture après un premier tour marqué par une participation sans précédent (62%) dans l'histoire de l'Egypte, un pays dirigé d'une main de fer pendant 30 ans par le président Hosni Moubarak, chassé en février par une révolte populaire. Une rude bataille est attendue lundi et mardi entre libéraux, grands perdants du premier tour, et les islamistes mais aussi au sein même du camp conservateur pour la quasi-totalité des sièges attribués au scrutin uninominal.

Deux partis islamistes se disputent les voix Un duel serré est ainsi prévu entre les Frères musulmans et les salafistes sur une vingtaine de sièges, en particulier à Alexandrie, dans le nord. Les législatives égyptiennes sont organisées sur trois étapes, étalées sur près de quatre mois. ÉGYPTE • Forte participation au premier jour des élections. Egypte : le Tramadol, drogue préférée du Sinaï post-révolutionnaire. Des boîtes de Tramadol saisies en Libye, en mars 2011 (Chris Helgren/Reuters) (Du Sinaï, Egypte) Au volant de son bolide, Magid [prénom modifié] s’élance sur les routes défoncées d’Al-Arish, la capitale du Nord-Sinaï, en Egypte. La musique qui s’échappe à tue-tête de l’autoradio renforce le sentiment de toute-puissance du jeune homme. C’est l’un des effets du Tramadol, puissant analgésique, proche de la codéine, lorsqu’il est consommé par une personne en bonne santé.

A l’évocation du médicament, le rire du bel étudiant emplit l’habitacle : « Bien sûr, tout le monde en prend à Al-Arish ! » En signe de défi, Mustapha [ prénom modifié], l’ami assis à ses côtés, agite un petit cachet blanc. Ce n’est ni pour soulager un mal de dos, ni des rhumatismes que les deux complices en avalent chaque jour. . « Quand on doit travailler pendant de nombreuses heures d’affilée, c’est vraiment efficace pour nous donner la pêche. » « Pour le sexe » et « comme une tasse de café » Une drogue qui vient de Gaza. ÉGYPTE • Gare au triomphalisme après la victoire des Frères musulmans. L'économie égyptienne dans un état "beaucoup plus grave" que prévu. ÉGYPTE • Samira Ibrahim, femme courageuse. Egypte: les bureaux sont ouverts pour une nouvelle phase des élections.

Heurts entre manifestants et armée au Caire: 2 morts et 220 blessés. Egypte: soldats et manifestants s'affrontent au Caire. Egypte: les affrontements au Caire font huit morts, les violences reprennent. La vidéo de l'Egyptienne battue au Caire choque et inquiète - Monde. Egypte : Tahrir à feu et à sang pour les un an du printemps arabe | Rue89. ÉGYPTE • Les affrontements se poursuivent autour de la place Tahrir. Egypte: la plupart des manifestants tués par balles, malgré ce qu'affirme le pouvoir. Video - Breaking News Videos from CNN.com. Egypte: 17 tués dans les affrontements au Caire depuis le 16 décembre. Thousands of Women Mass in Major March in Cairo. Robert Baer : "On va vers une guerre de cent ans" Libération provisoire du blogueur Alaa Abdelfattah. Egypte: la justice interdit à l'armée de pratiquer des "tests de virginité"

Égypte : Libération du blogueur vétéran Alaa Abdel Fattah. Egypte: les perquisitions d'ONG fait planer des doutes sur la démocratisation. Révolution égyptienne : tout est-il à refaire ? Egypte: Hosni Moubarak en ambulance au tribunal pour son procès. Egypte: début du vote pour la dernière phase de l'élection des députés. Les Egyptiens aux urnes pour la dernière phase des législatives. INSOLITES • Un collier de perles égyptiennes. ÉGYPTE • Peine de mort requise contre l'ancien président Moubarak. Les orthodoxes fêtent Noël dans un climat tendu. ÉGYPTE • Les coptes se sont affranchis de leur Eglise. Egypte: les islamistes remportent les élections et dialoguent avec les USA. Egypte: le procès Moubarak reprend au Caire, la parole à la défense.

Egypte: les Frères musulmans obtiennent 47% des sièges de députés. Egypte: l'état d'urgence qui dure depuis 30 ans sera levé ce mercredi. Egypte: les pouvoirs législatifs passent de l'armée au Parlement. Signs of Accord Between Egyptian Military and Muslim Brotherhood on New Charter. ÉGYPTE • Le Parlement élu tient sa première session. Egypte: Mohamed ElBaradei ne sera pas candidat à la présidence. ÉGYPTE • Les Frères musulmans voudraient former une coalition au centre. Egypte: la peine de mort est requise contre Hosni Moubarak.

Révolutions arabes : les gaz des manifs suspectés d'être mortels | Rue89. Egypte: l'armée perquisitionne chez les ONG. Le procès d'Hosni Moubarak ajourné au 2 janvier. Le printemps arabe va-t-il se retourner contre les femmes ? Second tour des législatives en Egypte, après une nouvelle flambée de violence. Dix morts en 24 heures au Caire en Egypte où la contestation reprend le dessus. Assiste-t-on à une "contre-révolution" en Egypte? ÉGYPTE • Rions des salafistes. La véritable révolution des Egyptiens | Neo Arabia. Egypte: investiture du nouveau gouvernement. Caroline Sinz, la journaliste violée au Caire, témoigne | Une Vigie Rue89. Place Tahrir, « un patient dans une main, mon smartphone dans l'autre »