background preloader

Du 3 au 17 juillet 20012

Facebook Twitter

Des viols sur hommes, femmes et enfants. Pressions sur la Russie pour qu'elle accueille Bachar al-Assad. "Les pays occidentaux, et tout d'abord, les Etats-Unis déploient des efforts actifs pour persuader Moscou de prendre le dirigeant syrien et de lui accorder l'asile politique", indique le journal, citant une source diplomatique russe.

pressions sur la Russie pour qu'elle accueille Bachar al-Assad

Mais "nous n'avions pas et n'avons pas de projets de prendre Assad" en Russie, a affirmé cette source. Découverte des corps des pilotes de l'avion turc abattu par la Syrie (armée) "Les cadavres ont été localisés dans le fond marin et des travaux sont en cours pour les ramener en surface", précise un communiqué en ligne de l'état-major turc.

Découverte des corps des pilotes de l'avion turc abattu par la Syrie (armée)

Les équipes de secours menaient sans relâche des travaux pour localiser l'épave du F-4 Phantom turc, mais il n'y avait plus aucun espoir de retrouver l'équipage - un capitaine et son lieutenant - en vie. Le sous-marin Nautilus, un appareil américain, participait depuis quelques jours aux opérations sur la zone du crash en raison de la profondeur sous-marine atteignant par endroits 1.350 mètres dans cette zone. Cessez-le-feu et transition politique réclamés par Kofi Annan. Censée être en vigueur depuis le 12 avril, la trêve prévue par ce plan est constamment violée et des dizaines de personnes meurent chaque jour dans la répression et des combats entre rebelles et soldats de l'armée syrienne.

cessez-le-feu et transition politique réclamés par Kofi Annan

La réaction russe Pour sa part, la Russie, principal soutien du régime, a douché froid ceux qui avaient annoncé un changement de sa position vis-à-vis du régime syrien, faisant savoir qu'elle ne participerait pas à la réunion des Amis du peuple syrien qui rassemble vendredi des pays arabes et occidentaux, organisations internationales et groupes d'opposants syriens. Les opposants réunis depuis lundi au Caire, ont peiné mardi soir à trouver un consensus sur la transition en Syrie, en raison notamment de divergences sur la nécessité d'une intervention militaire étrangère. Plusieurs groupes ont en outre boycotté ou quitté les débats.

WikiLeaks met en cause des sociétés occidentales en Syrie. "WikiLeaks a commencé à publier les dossiers de Syrie, plus de deux millions de mails de personnalités politiques syriennes, de ministères et d'entreprises datant d'août 2006 à mars 2012", a déclaré une porte-parole du site, Sarah Harrison, lors d'une conférence de presse à Londres.

WikiLeaks met en cause des sociétés occidentales en Syrie

Ces 2 484 899 mails courriels, écrits notamment en arabe et en russe, "révèlent comment les sociétés occidentales disent une chose et en font une autre", a ajouté le site internet WikiLeaks, spécialisé dans la divulgation de documents confidentiels. Les documents prouvent notamment que le géant de la défense, Finmeccanica, a fourni du matériel de communication ultra-sophistiqué au régime syrien depuis le début du conflit, selon WikiLeaks.

"Beaucoup trop de discussions dans de beaux hôtels" Les pays "Amis du peuple syrien" exigent une résolution contraignante de l'ONU. Dans ce cadre, les participants à cette réunion ont demandé que cette résolution "impose des mesures (...) pour en assurer le respect", à savoir des sanctions au niveau de l'ONU qui pourraient ainsi frapper le régime de Damas.

Les pays "Amis du peuple syrien" exigent une résolution contraignante de l'ONU

La Syrie n'est actuellement visée que par des sanctions décidées séparément par les Etats-Unis, l'Union européenne ou la Ligue arabe. Le "chapitre VII" de l'ONU ouvre la voie à des sanctions ou même au recours à la force contre ceux qui ne respecteraient pas le texte de résolution. Mais les conclusions adoptées vendredi à Paris limitent à ce stade les moyens de pression à la menace de sanctions. Nouvelle tentative de solution à Paris, sans la Russie et la Chine. L'objectif de cette troisième conférence des Amis du peuple syrien est de montrer une forte mobilisation internationale en faveur d'une transition politique, prévoyant la mise à l'écart du président syrien Bachar al-Assad.

nouvelle tentative de solution à Paris, sans la Russie et la Chine

Ce forum veut également condamner la répression, tout en soutenant la population syrienne et l'opposition. L'idée est aussi de faire pression sur la Russie, alliée du régime syrien. La Russie, ainsi que la Chine, ont décidé de ne pas participer à la conférence. Défection d'un haut gradé proche d'Assad. Il s'agit de l'officier supérieur le plus prestigieux à faire défection.

défection d'un haut gradé proche d'Assad

"Le général Mounaf Tlass a fait défection il y a trois jours et il semble qu'il ait quitté la Syrie", a affirmé cette source. Fils du général Moustapha Tlass, ancien ministre de la Défense et ami de longue date de Hafez al-Assad, le père de l'actuel chef de l'Etat, il avait fait partie de la "nomenklatura" syrienne.

Originaire de Rastane, dans la province de Homs (centre), aujourd'hui aux mains des rebelles, ce sunnite, âgé d'une quarantaine d'années, a été un ami d'enfance de l'actuel président Bachar al-Assad. Général dans la Garde républicaine, une unité d'élite chargée de la protection du régime, il avait été écarté il y a plus d'un an de ses responsabilités, car jugé peu fiable, selon cette source proche du pouvoir. K. Annan reconnaît l'échec de la médiation internationale. L'armée a bombardé ce samedi plusieurs villages du Liban. 3 femmes ont été tuées et 9 personnes ont été blessées samedi par la chute d'obus et de tirs à Wadi Khaled, dans le nord du Liban, a indiqué un responsable local des services de sécurité libanais.

l'armée a bombardé ce samedi plusieurs villages du Liban

Il s'agit de l'incident le plus meurtrier survenu au Liban depuis le déclenchement de la révolte dans la Syrie voisine il y a près de 16 mois. Un élu local a indiqué pour sa part qu'il y a eu d'abord une fusillade entre des hommes armés se trouvant du côté libanais et les forces syriennes. Reprise des bombardements ce dimanche sur le nord et l'est. Ce total de 17 012 personnes comprend 11 815 civils, 4316 membres de l'armée et des services de sécurité et 881 déserteurs, a indiqué Rami Abdel Rahmane, président de cette ONG basée en Grande-Bretagne, qui se base sur un réseau de militants sur place.

reprise des bombardements ce dimanche sur le nord et l'est

Depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu le 12 avril, prévu dans le cadre du plan de paix de l'émissaire international Kofi Annan mais qui n'a jamais été respecté, 5 898 personnes ont été tuées, selon lui. Soixante personnes, dont 31 civils, ont péri samedi dans les violences en Syrie, notamment dans des bombardements dans la province d'Alep (nord) et à Deir Ezzor (est), selon l'OSDH. Les violences ont fait 77 morts ce samedi Soixante personnes, dont 31 civils, ont péri samedi dans les violences en Syrie, notamment dans des bombardements dans la province d'Alep (nord) et à Deir Ezzor (est), a rapporté une ONG syrienne. Belga. Pour H. Clinton "le temps est compté pour le régime d'Assad" "Il doit être clair que les jours sont comptés pour ceux qui soutiennent le régime du président Bachar al-Assad", a déclaré Mme Clinton aux journalistes en marge d'une conférence internationale à Tokyo sur l'aide à l'Afghanistan.

pour H. Clinton "le temps est compté pour le régime d'Assad"

Mais elle a reconnu que jusqu'à présent, les efforts menés par l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan pour mettre un terme à la répression brutale de l'opposition en Syrie avaient rencontré des difficultés. Koffi Annan reconnaît l'échec de la médiation internationale Dans une récente interview au journal français Le Monde, Koffi Annan a lui-même admis l'échec de sa mission. "Cette crise se poursuit depuis seize mois, mais j'ai commencé à être impliqué il y a trois mois. Bachar al-Assad accuse Washington de vouloir "déstabiliser" la Syrie.

Les Etats-Unis "sont partie prenante au conflit. Ils offrent une protection et un soutien politique à ces bandes pour déstabiliser la Syrie", affirme Bachar al-Assad. Selon des extraits écrits de cette interview, réalisée le 5 juillet et qui devait être diffusée dimanche soir, M. Assad estime que la question de son départ doit être réglée par le peuple syrien. "Un président ne doit pas s'échapper devant les défis et nous faisons face actuellement à un défi national", estime-t-il, ajoutant: "mais d'un autre côté, on ne peut rester en fonction que si l'on a le soutien populaire". Annan reconnaît l'échec de sa mission.

Le conflit a par ailleurs débordé de nouveau au Liban voisin, provoquant la mort de deux personnes. "Des efforts importants ont été déployés pour essayer de résoudre cette situation de manière pacifique et politique. A l'évidence, nous n'avons pas réussi. Et peut-être n'y a-t-il aucune garantie que nous allons réussir", a reconnu Kofi Annan, dans un entretien au quotidien français Le Monde. "Mais avons-nous étudié des alternatives ? Avons-nous mis les autres options sur la table ?

Kofi Annan a eu une discussion "constructive" avec le président Assad. Kofi Annan, qui avait reconnu samedi l'échec de son plan de sortie de crise, n'a pas détaillé le contenu de l'accord, tout en précisant qu'il serait soumis aux rebelles engagés dans de violents combats avec l'armée à travers le pays. Avant même la rencontre entre MM. Annan et Assad, l'opposition syrienne a critiqué la visite de l'émissaire international à Damas, estimant que l'échec de sa mission appelait une action internationale urgente et des mesures contraignantes de l'ONU pour faire cesser la répression. Le président russe Vladimir Poutine a au contraire répété qu'il prônait une "solution politique pacifique" en Syrie, rejetant "toute ingérence par la force de l'extérieur".

Arrivé dimanche à Damas pour sa troisième visite depuis sa prise de fonctions, Kofi Annan a affirmé avoir tenu des "discussions très franches et constructives" avec le président syrien, dont le régime tente d'écraser depuis près de 16 mois une contestation qui s'est militarisée au fil des mois. M. Belga. Jordanie: un député dégaîne son arme en plein débat télévisé. Des obus du côté syrien s'abattent au Liban après échange de tirs. Nouvelles violences, Kofi Annan tente toujours la diplomatie. Les choses avancent très lentement sur le plan diplomatique. Bachar al Assad propose une sortie progressive de la guerre. Un chef de l'opposition à Moscou pressera la Russie de lâcher Assad. Abdel Basset Sayda rencontre à 07h00 GMT le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et s'entretient ensuite avec des sénateurs russes avant de donner une conférence de presse à 12h00 GMT. Combats à Damas, l'opposition s'est rendue en vain à Moscou.

L'émissaire international pour la Syrie, Kofi Annan, vilipendé par les dissidents après s'être rendu lundi et mardi à Téhéran et à Bagdad, où il a obtenu un appui des autorités à son plan de sortie de crise, doit rendre compte mercredi de sa tournée au Conseil de sécurité de l'ONU. En dépit de la multiplication des initiatives diplomatiques, les violences ne faiblissent pas, faisant encore au moins 52 morts à travers le pays -- 23 civils, 18 soldats et 11 rebelles--, après 82 tués mardi, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les violences en Syrie font encore 38 morts, Moscou contre le recours à la force. Au total, 24 civils, 11 soldats et 3 rebelles ont péri dans différents endroits du pays. L'avion turc a-t-il réellement été touché par la DCA syrienne ? L'ambassadeur à Bagdad rend son tablier et rejoint les rebelles. Treimsa: les observateurs ONU prêts à se rendre sur les lieux du massacre.

Carnage en Syrie: comment sortir de l'impasse? Analyse d'Alain Gresh. Nouveau massacre, un village est dévasté, plus de cent morts. Massacre de Treimsa: les habitants racontent l'horreur. Au moins 25 morts en Syrie, les habitants de Qousseir creusent des abris. Damas en guerre, tournant dans la révolte contre le pouvoir d'Assad. Les rebelles disent avoir lancé la bataille pour la "libération" de Damas. Les Etats-Unis accélèrent le déploiement d'un porte-avions au Moyen-Orient. Liban : De nouveaux enlèvements rouvrent la plaie des disparus de la guerre civile. Syrie/Turquie : Des réfugiés syriens manifestent contre le manque d’eau au camp de Kilis.

Appel de l’Armée Syrienne Libre à la France. A Treimseh, après Houla, le régime syrien persiste… et nie. Syrie : Les Palestiniens et la révolution syrienne. Syrie : la grève des commerçants, symbole de l’effritement du soutien à Assad. Nouveau massacre perpétré par l'armée syrienne. Ankara revoit ses alliances. L'ambassadeur en Irak rejoint l'opposition. Hillary Clinton, secrétaire d’Etat des Etats-Unis. La Russie se place au centre du jeu. Turquie : la mauvaise stratégie d’Assad. Lettres de Syrie (10) La liste des citoyens-journalistes assassinés et arrêtés s’allonge chaque jour. Liban : un cheikh intégriste défie le Hezbollah, allié de Damas.

Le général syrien, la veuve du marchand d’armes et le Tout-Paris. Trente-trois citoyens journalistes et professionnels de l’information tués depuis mars 2011. Une défection dans la garde rapprochée. Bachar, ton étoile pâlit ! Soirée de soutien aux victimes en Syrie. Collectif Urgence Solidarité Syrie. Appel aux représentants des « Pays amis de la Syrie » Bachar El-Assad, président syrien. APPEL SOLIDARITÉ SYRIE. Nouvelles incursions de l'armée syrienne.