background preloader

Du 24 septembre au 6 octobre 2012

Facebook Twitter

Raid aérien sur Alep, 5 morts dont 3 enfants d'une même famille. Les réfugiés syriens ne veulent pas être parqués. Rima Marrouch : « Une jeune Syrienne confrontée à un dilemme, entre famille et révolution » Viols collectifs, rat dans le vagin : en Syrie, le viol est une arme. Le Qatar appelle à une intervention militaire arabe. Le régime syrien met en scène de faux repentis. Pour offrir un moment de détente aux membres des "partis et des forces de changement pacifique" réunis, mercredi 26 septembre, à l'Hôtel Dama Rose (anciennement Hôtel Méridien) à Damas, les gentils organisateurs de cette manifestation ont eu l’idée de leur présenter un spectacle original, imaginé par les moukhabarat et mis en scène par le tandem ministériel symbolisant "l’ouverture" du gouvernement en direction de l’opposition : le 4ème vice-premier ministre en charge de l’Approvisionnement et du Commerce intérieur, Qadri Jamil, et le ministre de la Réconciliation nationale, Ali Haydar.

Le régime syrien met en scène de faux repentis

Les vedettes de ce show, qui fait depuis lors un tabac sur les chaînes et les sites acquis au régime syrien (un résumé plus que succinct est accessible ici en français), étaient des officiers et soldats de l’armée syrienne repentis, qui avaient décidé de revenir au bercail et de rejoindre leur corps d’origine, après s’être un temps égarés dans les rangs de l’Armée Syrienne Libre. Plus de 340 morts mercredi, journée la plus sanglante. 343 personnes sont décédées hier en Syrie.

plus de 340 morts mercredi, journée la plus sanglante

C’est ce qu’indique l'opposition syrienne qui dénonce un acte de "génocide". Ce serait la journée la plus sanglante, depuis le début du conflit en mars 2011, selon la chaîne américaine CNN. Les rebelles syriens ont frappé ce mercredi au cœur du pouvoir syrien. Deux explosions ont touché un complexe militaire, abritant le siège de l'état-major, en plein centre de Damas. L'Armée syrienne libre, la principale force qui cherche à renverser le président Bachar al-Assad, a revendiqué l'attaque.

ONU: le Mali et la Syrie au coeur des débats, mais sans avancée. Mahmoud Ahmadinajad, qui devait être l'orateur vedette de cette deuxième journée, a bien accusé l'Occident et Israël de vouloir "intimider" son pays, sous le coup de sanctions et menacé de frappes préventives pour son programme nucléaire contesté.

ONU: le Mali et la Syrie au coeur des débats, mais sans avancée

Mais il s'est abstenu de lancer ses diatribes habituelles, consacrant l'essentiel de son discours à des considérations philosophiques et religieuses. Les années précédentes, il avait nié la Shoah ou relayé des théories du complot sur les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, déclenchant le départ de la salle de diplomates américains et occidentaux. Vladimir Poutine accuse l'Occident de semer le chaos en Syrie. Attentat contre l'état-major à Damas. La Russie cherche à renforcer ses liens militaires avec Bagdad.

La rébellion à l'assaut d'Alep. Kadhafi aurait été assassiné par un agent secret français. D’après le quotidien italien Il Corriere della Sera, le colonel Kadhafi aurait été tué par un agent secret français avec la complicité de Damas.

Kadhafi aurait été assassiné par un agent secret français

Pourquoi ? Parce que le dictateur libyen menaçait de faire des révélations sur le financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007. Pour le régime syrien, il s’agissait de resserrer les liens avec la France. Ce serait donc un “agent étranger”, et non les Brigades révolutionnaires libyennes, qui aurait tué Muammar Kadhafi d’une balle dans la tête le 20 octobre 2011, près de Syrte. Ce n’est pas la première fois que la version officielle de la mort du Colonel est mise en doute en Libye ou à l’étranger. Un barbouze était donc présent au moment du lynchage de Kadhafi par les rebelles.

Kadhafi trahi par la Syrie en échange de la clémence de Paris ? Kadhafi à Rome en juin 2009 (Max Rossi/Reuters) Les enquêtes sur les circonstances de la mort du colonel Kadhafi apportent chaque jour leur lot de révélations.

Kadhafi trahi par la Syrie en échange de la clémence de Paris ?

Samedi, un article du Corriere della Serra affirmait que le coup de feu qui a tué le « Guide » libyen le 20 octobre 2011 avait été tiré par un agent des services secrets français (et non par les hommes des Brigades révolutionnaires libyennes). Il précisait que Muammar Kadhafi avait été localisé à Syrte grâce à son téléphone satellite. Une des sources citées par le journal italien s’appelle Rami El Obeidi : à l’époque du Conseil national de transition libyen, il était responsable des relations avec les agences de renseignement étrangères.

Chroniques du délitement. 2 / Règlement de comptes à Qardaha, antre de la famille Al Assad. Quoi qu'en dise Bachar Al Assad, les choses peu à peu se gâtent pour lui.

Chroniques du délitement. 2 / Règlement de comptes à Qardaha, antre de la famille Al Assad

Les armes chimiques, une "invention de l'administration américaine" Sur le terrain, l'horreur a encore frappé avec la mort d'au moins 17 civils, dont cinq enfants, tués lundi dans un raid aérien mené par les troupes du régime de Bachar al-Assad sur une localité de la région d'Idleb (nord-ouest), selon une ONG et des militants.

les armes chimiques, une "invention de l'administration américaine"

Une vidéo postée sur internet montre des images insoutenables de corps carbonisés et démembrés, dont ceux d'enfants. " Oh mon Dieu, mon fils est mort", pleure un homme devant un pick-up plein de corps. A Alep, deuxième ville du pays et enjeu majeur du conflit qui dure depuis plus de 18 mois, l'armée a repris ses bombardements de plusieurs secteurs après la destruction de nombreuses échoppes du célèbre vieux souk dans les combats, selon des habitants. La Turquie accueille au moins 93 576 réfugiés syriens. Au total, 93 576 réfugiés sont officiellement logés dans 13 camps dispersés dans plusieurs provinces du sud-est de la Turquie, frontalière avec la Syrie, a indiqué la Direction des situations d'urgence (Afad) du Premier ministre dans un communiqué.

La Turquie accueille au moins 93 576 réfugiés syriens

Parmi eux, 578 victimes des combats sont hospitalisées dans différents établissements de santé turcs, précise l'Afad. Le chiffre de 93 576 est celui des personnes officiellement enregistrées auprès des autorités. L'Iran met en garde Damas contre l'utilisation d'armes chimiques. En réponse à une question sur l'utilisation éventuelle par Damas d'armes chimiques et la réaction qu'aurait alors Téhéran, le ministre iranien des affaires étrangères Ali Akbar Salehi a répondu que "si cette hypothèse se vérifiait (..), ce serait la fin de tout".

l'Iran met en garde Damas contre l'utilisation d'armes chimiques

"Si un pays quel qu'il soit, y compris l'Iran, utilise des armes de destruction massive, c'est la fin de la validité, de la légitimité (..) de ce gouvernement", a-t-il affirmé. M. Salehi, qui participait à un débat organisé par le Council on Foreign Relations, un centre d'études américain, a ajouté: "Les armes de destruction massive, nous l'avons dit, sont contre l'humanité, c'est quelque chose qui n'est pas acceptable du tout". Razan Ghazzaoui : « Partir ou ne pas partir – telle est la question» « Les combats ont atteint un point de non-retour ; qui va s’effondrer en premier ?

Razan Ghazzaoui : « Partir ou ne pas partir – telle est la question»

» Bassel al-Shahade, jeune réalisateur tombé en « martyr ». En Syrie, la nouvelle se répand à présent comme un feu de paille : les gens fuient. Parmi eux, des familles, des hommes d’affaires et surtout, des activistes. Ce phénomène a pris une telle ampleur que de nombreux Syriens éprouvent de la colère à l’encontre des amis qui quittent les lieux de la révolution, ou qui projettent de le faire ; qui plus est, alors que la situation est plus cruciale que jamais. Certains en viennent à qualifier les partisans du départ de traîtres envers la Syrie. Kadhafi, assassiné sur ordre de Sarkozy avec le concours d'Assad ? Le régime envoie des renforts à Alep. Samar a enlevé son voile. En perdant ses illusions sur le président Assad et sur le leader du Hezbollah libanais, qu’elle prenait pour des progressistes, une jeune Syrienne a rejoint les opposants au régime, tête nue.

Ce ne sont ni ses parents ni ses frères qui ont poussé Samar, la trentaine, à porter le voile. D’ailleurs, ses deux sœurs ne le portent pas. C’est elle-même qui avait fait ce choix, il y a environ onze ans. Ses frères ont néanmoins protesté quand elle a décidé, il y a quelques semaines, de l’enlever. Iran: “Laissez tomber la Syrie, pensez plutôt à nous” Les révolutionnaires de l'oubli. Enjeux internationaux (4 octobre 2012) >> Lire également : Printemps arabe : et après ? Morin sur la position de la Russie dans le conflit syrien. En collaboration avec « Cartooning for Peace – Dessins pour la Paix », ARTE publie une fois par semaine un « dessin de presse » sur les mouvements dans le monde arabe.

A l’œuvre : des dessinateurs impliqués dans ces régions, mais aussi le regard de dessinateurs occidentaux. Cette semaine : Jim Morin (Etats-Unis). Légende : » L’OTAN devrait rester en dehors de tout cela et laisser la Syrie trouver sa propre solution. » – » Okay… allez, au boulot ! Le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les tirs en Turquie. Le Conseil, indique la déclaration, a "condamné dans les termes les plus fermes les tirs d'obus par les forces armées syriennes" contre le village turc de Akcakale, proche de la frontière, qui ont tué cinq civils turcs mercredi. Les 15 pays membres "demandent au gouvernement syrien de respecter totalement la souveraineté et l'intégrité territoriale de ses voisins" et ils "appelent à la retenue". Sur ce dernier point, l'ambassadeur du Guatemala Gert Rosenthal, qui préside le Conseil en octobre, a précisé qu'il s'agissait d'une demande "adressée aux deux" pays.

La Turquie avait riposté jeudi aux obus syriens par des tirs contre des positions des forces de Damas le long de la frontière. Le Conseil "exige que de telles violations des lois internationales cessent immédiatement et ne se répètent pas". "Cet incident illustre le grave impact que la crise en Syrie a sur la sécurité de ses voisins et sur la stabilité et la paix dans la région", conclut le texte. Nouveaux échanges de tirs à la frontière entre la Syrie et la Turquie. Après une escalade à la frontière cette semaine, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan avait prévenu que Damas paierait "un prix élevé" en cas de nouveaux tirs sur le territoire turc. Les troupes turques avaient bombardé mercredi et jeudi des cibles - tuant plusieurs soldats syriens - en riposte à des tirs syriens sur le village turc d'Akçakale ayant tué cinq civils.

Sur le terrain, un hélicoptère de l'armée a été abattu par les rebelles alors qu'il bombardait le secteur de la Ghouta orientale, près de la capitale, a déclaré le président de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane. L'Armée syrienne libre (ASL), composée de déserteurs et de civils ayant pris les armes, a basé ses unités les plus organisées dans cette banlieue est de Damas. Les rebelles abattent un hélicoptère et Ankara riposte à nouveau. L'armée turque riposte à des tirs, apparition publique de Bachar. Le président syrien Bachar al-Assad a effectué une rare apparition en public à Damas, où il s'est rendu samedi matin à un monument aux morts selon les médias officiels syriens.

Les rebelles s'emparent d'une nouvelle localité à la frontière turque. Ferzat dessine la paix. Ankara propose une transition négociée. L'armée bombarde des villes, Ban Ki-moon appelle à une solution politique. L'armée turque poursuit ses tirs sur des positions syriennes. Obus syriens en Turquie: Damas s'excuse, la guerre semble moins probable.

Des obus syriens font 5 morts en Turquie, Ankara étudie une riposte. Au moins 40 morts à Alep dans une série d'attents à la voiture piégée. L'armée turque poursuit ses tirs sur des positions syriennes. D'Alep à Bagdad, la région sombre dans la violence. Mouammar Kadhafi a-t-il été tué par un agent secret français ? Pilonnages et combats meurtriers sur plusieurs fronts. Les opposants reçoivent une aide financière des USA. Des journalistes créent une « coordination » au sein de la TV syrienne. Le représentant de l'ONU pour la Syrie souligne la division de l'opposition. Tirs au mortier sur des quartiers d'Alep contrôlés par le régime. Deux explosions près du siège de l'état-major à Damas. Un journaliste de Press TV tué à Damas. Les rebelles syriens annoncent avoir lancé une attaque décisive à Alep. "Les divisions de l'opposition sont le gage d'une démocratie plurielle"

L'ONU va parler de la Syrie, une ONG dénonce les tortures d'enfants. « Les chrétiens de Syrie ». Conférence du père Paolo Dall’oglio. Pour ne pas dire que nous ne savions pas…