background preloader

Du 21 mars au 12 juin 2012

Facebook Twitter

Vive la Démocratie Exclusive! Cela fait des semaines que j'entends parler de l'action culturelle ' le Peuple Revendique du Théâtre' .

Vive la Démocratie Exclusive!

De plus, hier j'ai vu l'appel lancé par l'artiste engagée Lobna Noomene concernant cette action artistique pacifique consistant en des performances artistiques de rue. Le Président de l'association artistique ' 3ich Al Fan ' 'Vis l'Art' l'a bien expliqué dans le statut suivant (en capture d'écran) : Clarification: Nous avons préparé le programme d'aujourd'hui depuis 5 mois. Les Islamistes n'ont fait appel à la manifestation que cette semaine.

Nous avons contacté le comité organisateur de leur manifestation pour leur expliquer que cela fait 5 mois qu'on travaille sur cet événement. L'action culturelle a débuté vers midi, je n'ai pu être sur place que vers 12h45. J'ai continué mon chemin vers le théâtre municipal de Tunis. Une fois sur place, j'ai du franchir un cordon des forces de l'ordre qui séparait les deux groupes. Aujourd'hui j'ai une fois de plus eu mal pour mon pays. Tunisie : des centaines de salafistes attaquent le théâtre. Un comédien, retranché devant le théâtre municipal de Tunis.

Tunisie : des centaines de salafistes attaquent le théâtre

(Thierry Brésillon) Al-Jazeera expulsé d’un meeting politique à Monastir. La Calvaire des Blessés Continue ! Nouvel Épisode: Agression au Ministère des Droits de l'Homme. Le calvaire des blessés de la révolution tunisienne continue ( lire ici et ici) .

La Calvaire des Blessés Continue ! Nouvel Épisode: Agression au Ministère des Droits de l'Homme.

Hier et suite à un appel de certaines associations qui s'occupent des blessés, ces derniers ainsi que les membres de familles de martyrs se sont déplacés au Ministère des Droits de l'Homme pour réclamer leur droit à des soins adéquats. La santé de certains s'est dégradée et continue à se dégrader jour après jour. La révolte contre les salafistes. Présentation du guide : Création de pages Facebook efficaces (arabe) Le Printemps arabe fait beaucoup parler de lui en Tunisie, Égypte et dans d'autres pays du Moyen-Orient, où il a largement recouru à Internet et aux médias sociaux.

Présentation du guide : Création de pages Facebook efficaces (arabe)

En Égypte, le jeune Khaled Mohamed Saïd est décédé le 6 juin 2010 dans une cellule de la prison de la police dans le quartier Sidi Gaber d'Alexandrie. Immédiatement après, l'activiste Wael Ghonim lançait un groupe Facebook de premier plan, “Nous sommes tous Khaled Saïd”, qui a propagé la nouvelle de son décès et contribué à mobiliser des protestations de masse qui ont finalement conduit à la Révolution égyptienne de 2011.

Les technologies telles que Twitter, TwitPic, Facebook et YouTube ont contribué de manière spectaculaire dans un premier temps à l'accélération de ces protestations sociales. Le guide sera utile pour les nouveaux activistes arabes ainsi que pour les organisateurs plus expérimentés s'efforçant d'exploiter efficacement les médias sociaux. Jacob Lellouche, tunisien, arabo-andalou et juif. Jacob Lellouche dans son restaurant à la Goulette (Thierry Brésillon) Jacob Lellouche, la silhouette massive et la moustache rieuse, accueille dans une ancienne maison d’été de la Goulette où, depuis 1996, il tient ce qu’il revendique fièrement comme « le seul restaurant juif casher du monde arabe (en dehors du Maroc) ».

Jacob Lellouche, tunisien, arabo-andalou et juif

Une rencontre rafraichissante dans cette Tunisie post-dictature où l’humeur est, il faut bien le dire, plus à l’anxiété qu’à l’euphorie. Le restaurant Mamie Lily (Thierry Brésillon) « Mamie Lily » est une institution dans ce quartier qui comptait autrefois quatorze synagogues pour une mosquée et une église, et où il ne reste aujourd’hui qu’une synagogue pour la douzaine de Juifs (en plus des résidents de la maison de retraite) qui vivent encore dans ce faubourg mythique de la banlieue nord de Tunis.

Un test pour les “islamistes modérés” En Tunisie comme en Egypte, les partis de l’islam dit modéré qui ont gagné les élections peuvent-ils s’attaquer aux extrémistes religieux violents ?

Un test pour les “islamistes modérés”

29 mars 2012 | Partager : La violence liée à l’extrémisme religieux n’est pas une nouveauté. La nouveauté réside dans le fait qu’elle resurgit au premier plan après l’arrivée au pouvoir de forces issues de l’islam politique, à la faveur [des révolutions arabes]. Désormais, même les plus obtus des théoriciens du complot doivent se rendre à l’évidence que le terrorisme n’était pas une création des régimes arabes ou occidentaux. En Egypte, il n’y a plus de Moubarak [ancien président renversé par la rue], ni d’Adly [son ministre de l’Intérieur]. Bref, l’arrivée au pouvoir des forces issues de l’islam politique n’a pas mis un terme au phénomène. Les Français, comme les autres Européens, parlent depuis longtemps de la plaie de l’extrémisme qui se répand parmi les descendants des communautés d’origine arabe et musulmane.

Tunisie: Leïla Ben Ali publie un livre pour donner "sa vérité" “Affaire Mahdia” : L’Enquête – “Athéisme, délit de pensée, atteinte au sacré ?” J’apprenais la nouvelle il y a deux jours.

“Affaire Mahdia” : L’Enquête – “Athéisme, délit de pensée, atteinte au sacré ?”

Deux jeunes tunisiens, âgés de 28 ans, originaires du gouvernorat de Mahdia, écopaient chacun d’une peine de 7 ans et demi de prison ferme et de 1200 TND d’amende pour publication de photos insultant le Prophète sur le réseau social Facebook. Enquête : Être mère célibataire en Tunisie. Depuis plus de dix ans l’association Amal pour la famille et l’enfant aide les mères célibataires.

Enquête : Être mère célibataire en Tunisie

Dans une société où les rapports sexuels hors mariage sont interdits et où la grossesse hors mariage est vécue comme un drame, Amal soutient ces femmes et les aide à se construire une vie. Pour cela Amal accueille ces mères célibataires au sein d’un foyer pendant quatre mois à peu près, le temps pour elles de se remettre debout. Passer cette porte c’est entrer dans un autre univers. A word from Ghazi El Beji: Tunisian Atheist who’s sentenced to 7 years and a half of imprisonment « Atheistica. Tunisie : Colère contre l’interdiction de manifester sur la principale avenue de Tunis. Les internautes tunisiens ont exprimé leur colère envers l'interdiction de manifester sur l'avenue Habib Bourguiba a Tunis, la principale avenue de la ville et l'équivalent tunisien de la place Tahrir du Caire.

Tunisie : Colère contre l’interdiction de manifester sur la principale avenue de Tunis.

Le 28 mars le ministère tunisien de l'intérieur a interdit [en anglais] toute forme de manifestation, prétextant des plaintes d'entreprises commerciales et touristiques situées sur l'avenue. Dernièrement, des échauffourées entre islamistes et libéraux s'étaient produites lors de manifestations simultanées à cet endroit. Anonymous Tunisie rend public 2724 mails piratés du compte Gmail du SG du parti Ennahdha. Répression en Tunisie : Les mêmes histoires sauf que les noms changent. La Tunisie se rappellera longtemps de la répression sauvage, mais non sans précédent, qu’a connue l’Avenue Habib Bourguiba en ce dimanche 9 Avril 2012. Les violences policières n’ont épargné personne. Passants, manifestants, leaders politiques, journalistes, bloggueurs, tous ont eu droit au gaz lacrymogène, aux coups de matraque, aux insultes, aux injures et autres formes de répression policière digne des plus grandes dictatures.

Tunisie : Matraques et lacrymogènes contre une manifestation de chômeurs. Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur la révolution tunisienne 2011.

Tunisie : Matraques et lacrymogènes contre une manifestation de chômeurs

Le 7 avril 2012, le syndicat des diplômés chômeurs a organisé une manifestation dans le centre de Tunis. Lorsque les manifestants ont tenté d'enfreindre l'interdiction des rassemblements sur l'avenue Habib Bourguiba, la principale artère de la capitale, la police a actionné gaz lacrymogènes et matraques pour les disperser, et des blessés ont été relevés. Dans un communiqué publié le 7 avril, le Ministère de l'Intérieur a affirmé que les manifestants ont lancé des pierres sur la police, et ont essayé de pénétrer “de force” sur l'avenue. Manifestant blessé. Photo ‏Albadil.org. Tunisie : à « Trabelsi city », les ruines d’une dictature. Du marbre brisé un peu partout : sur les marches des escaliers, sur le rebord d’un bar, sur les terrasses.

Les ex-villas du clan Trabelsi, la famille de l’épouse de Ben Ali qui s’était accaparé les richesses du pays, se comptent par dizaines dans la banlieue chic de Tunis. Direction, Carthage, La Marsa ou Gammarth, à une vingtaine de kilomètres de la capitale. Mohammed, guide de la cité fantôme (L. DAYCARD et A. MOUGEY) « Chaque membre avait cinq ou six villas ! Un couple en pèlerinage dans l’ancienne maison de Houssem Trabelsi, le beau-frère du dictateur, fait partie des visiteurs. « Ici, on se souvient pourquoi il y a eu la révolution », glissent-ils.

Kasserine : La bombe à retardement du gouvernement Sebsi explose ce matin. En octobre 2011, Henda Hendoud, bloggueuse militante partie couvrir les élections à Kasserine, évoquait une étrange histoire. Dans son billet "Tunisie-Elections: d’où vient cette illusion kassrinoise ? " daté du 22 Octobre 2011, elle raconte : Tunisie : Le piratage de la messagerie électronique du Premier Ministre, un exploit contesté. Logo d'Anonymous Tunisie A la veille de la révolution de 2011, les membres d'Anonymous mondial avaient ciblé plusieurs sites internet gouvernementaux dans ce qui avait été appelé Opération Tunisie. Anonymous a aussi récemment lancé des attaques en ligne contre les islamistes tunisiens. Cette fois, ils ont publié sur Internet 2.725 e-mails [en anglais] du parti Ennahda au pouvoir en Tunisie, dont certains du premier ministre lui-même. Des numéros de téléphone [en anglais] attribués à de hauts responsables publics ont été divulgués depuis sur des pages Facebook.

Le gouvernement, pris au dépourvu, n'a pas encore réagi. Bassem Meddeb tweete son enthousiasme pour fouiller dans des milliers d'e-mails : @bmeddeb: Finalement #Anonymous nous a engagé comme détectives! Hmid Ben Jemmaa ironise : @HBJtn: Après le #JbeliLeaks, le bureau politique d'Ennahdha décide de correspondre avec des… pigeons voyageurs.

Le 9 avril 2012: Journée noire pour le droit de manifester en Tunisie. Un manifestant face à des policiers lors de la commémoration de la journee des martyrs à Tunis le 9 avril 2012. afp.com/Fethi Belaid Le lundi 9 avril 2012, de violents heurts entre manifestants et policiers ont eu lieu à l’av.H.Bourguiba, dans les ruelles qui lui sont adjacentes et à l’av.Mohamed V à Tunis. Cette journée devait être dédiée aux martyrs tués par le colon français il y a de cela 74 ans (soit le 9 avril 1938) et aux martyrs de la Révolution du 14 janvier 2011 assassinés par des coupables que la justice peine encore à démasquer, soit quinze mois après la chute de dictateur Ben Ali. Actions concrètes du ministère des Droits de l’Homme pour les blessés de la Révolution. Les progressistes réunis à Tunis proposent une feuille de route pour la région Arabe et témoignent leur solidarité au people syrien.

INSOLITE : Belhassen Trabelsi sort de son silence et demande pardon aux Tunisiens. Tunisie : L’interdiction de manifester a été levée. Blessés de la Révolution arrivés au Qatar : Blackout médiatique pour changer. Anonymous Tunisie VS Nahdha : “Êtes-vous prêts pour de nouveaux câbles ?” "Are you ready for new Nahdha’s leaks ? " C’est la question que l’on peut lire depuis une petite heure sur la page officielle d’Anonymous Tunisie sur Facebook. Sur la capture d’écran publiée par les Anonymous Tunisiens et qui n’a pas tardé à buzzer sur Facebook, il s’agirait cette fois de rendre publics des PV de réunions du Bureau Exécutif du parti Ennahdha. Rappelons qu’Anonymous Tunisie avaient rendu publics, le 8 avril, plus de 2500 mails dérobés à la boite gmail du Secrétaire Général du parti et actuel Premier Ministre Hamadi Jbali.

To be continued… Blessés de la Révolution : Si vous non plus, vous ne les avez pas oubliés… Faites la fête pour eux. Rades Al Mallaha : Le Ministère de l’Intérieur récidive, Sihem Ben Sedrine dénonce. Samedi 14 Avril 2012, un sit-in comme les autres sur la route du port de Rades. Des jeunes chômeurs bloquent la route pour revendiquer leur droit à l’emploi. Ils contestent la dernière liste des recrutés pour la Société Tunisienne d’Aconnage et de Manutention (STAM) où seuls 4 jeunes d’Al Mallaha ont vu leurs noms apparaître sur un total de 104 recrues.

Tunisie : “Avenue ta9ra”, les livres descendent dans la rue. Il porte plainte contre la prison, on lui dit de rentrer en Tunisie. Frappé par un codétenu, ce sans-papiers aujourd’hui handicapé à 80% estime qu’il a été mal secouru. “Le gaz de schiste ou le suicide collectif programmé du peuple Tunisien” par adibs1. “Sécurisation” d’Internet : Anonymous adresse une mise en garde au gouvernement tunisien. Procès Nessma: Heureusement le Ridicule ne Tue Pas. L'Avenue en Mode Lecture. Tunisie : Une manifestation de chômeurs à Radès dégénère en heurts avec la police. Tunisie : Les blessés de la révolution abandonnés à leur sort. Wael Karrafi: “Ils refusent de me rendre ma jambe amputée pour que je l’enterre” Le procès de la chaîne Nessma reporté à une date controversée. Les États-Unis garantiront les prêts tunisiens… Un soutien qui me rappelle Israël… Violences devant le siège de la télévision nationale après l’annonce d’une éventuelle privatisation des médias publics.

En bref : Ce qu’il convient de retenir de l’intervention de Jebali à la plénière du 26 avril. Reporters sans frontières demande le report de la consultation nationale sur le cadre juridique du secteur de l’information en Tunisie. Ce baise-main au président que les Tunisiens ne supportent plus. Tunisie : Baiser la main du Président, ce n’est plus tolérable. En Europe, un 1er mai marqué du sceau de l'austérité. Diffusion de « Persepolis » en Tunisie : amende pour « atteinte au sacré » La vérité dévoilée de l’affaire Christophe Boltanski. Rapport de la Commission d’investigation de Bouderbala : « Toutes ces choses qui n’ont pas été dites » – Partie 1. Les Tunisiens ont été séduits par Hollande. Sarkozy enfin "dégagé" par les Français.

Ces appels passés entre Ali Seriati et Marouane Mabrouk la semaine de la chute de Ben Ali. Tunisie : Une campagne pour la liberté d’expression. Déchets nucléaires en Tunisie – Le gouvernement dément : Mensonge ou ignorance ? Un flou juridique dangereux pour la liberté de la presse. Peine de mort requise contre Ben Ali. Tunisie : Lancement du premier site Web de données ouvertes locales. “Nous allons appliquer la charia, c’est halal !” D’où sont sortis tous ces salafistes ? Les locaux de la chaîne privée El Hiwar Ettounsi attaqués. Freedom of Press and Speech in Tunisia : Back to Black !!! Tunisie : Un journaliste massacré par un Salafiste. Tunisie : Impatience devant les lenteurs de l’assemblée constituante. Portes closes à l’entrée d’un procès historique : des journalistes et net-citoyens sonnent l’alerte. Tunisie: lancement du "Tunithon" pour l'emploi des jeunes. Des salafistes détruisent des œuvres artistiques au Palais Abdellia.

Violences et affrontements dans les rues de Tunis dans la nuit. Les Incidents de la Marsa : Salfistes ou Casseurs ? Justice : un blogueur tunisien se bat pour la vérité sur la répression. Les Socialistes et Démocrates au Parlement Européen soutiennent Ramzi Bettibi. Urgent help/ Aide urgente مساعدة. Dessine-moi un chat. Oslo Freedom Forum/ Session 2: Arab Uprisings: One Year Later Posted on May 8, 2012. “Lettre ouverte à Monsieur le Premier Ministre, Monsieur Hamadi Jebali” par Lamjed Ben Sedrine. Marzouki en visite à la prison Ennadhour : Ce que le canari m’a chuchoté avant de s’envoler. Retour aux Pratiques de ZABA? Arrêté Après le 14 Janvier !!!! April 9th, 2012 Events Told by My Father. Lettre ouverte de Reporters sans frontières aux autorités tunisiennes.

Tunisie : Les affrontements de la Journée des Martyrs ont fait de nombreux blessés. Manifestation du 9 avril : la dictature est toujours en place . Tunisie: la "journée des martyrs" dégénère dans le centre de Tunis. Jebali Leaks : L’étrange Monjia Ben Aissa !!! Tunisie : deux athées condamnés à la prison. Tunisie: sept ans de prison pour avoir publié des caricatures du prophète sur Facebook. Tunisie : Un réseau national de médias alternatifs et citoyens. Tunisie : Ennahdha renonce à la charia ? Pas si simple !