background preloader

Du 20 avril au 15 juillet 2012

Facebook Twitter

Russie : Tempête à Astrakhan. [NdT et rappel des faits : Comme décrit dans dans cet article de Global Voices - en anglais, non traduit - le candidat à la mairie d'Astrakhan Oleg Shein, battu à l'élection du 4 mars grâce à des fraudes systématiques et documentées, a entamé le 16 mars une grève de la faim qui met sa survie en péril, et mobilise fortement les libéraux] Alexander Alymov dirige sa propre entreprise de relations publiques, Totchka Otcheta, et il est l'un des jeunes blogueurs [en russe, comme les liens suivants sauf mention contraire] les plus lus d'Astrakhan.

Russie : Tempête à Astrakhan

On le voit souvent avec Igor ‘Astranine,’ le chef local des Nachi. Astranine est lui aussi un blogueur [d'accès non public, NdT] local à succès, dont le militantisme électoral l'a conduit à se rendre à Moscou pour y assister aux rassemblements en faveur de Russie Unie en décembre dernier. Russe: les orthodoxes prient pour "corriger" la "prière punk" anti-Poutine.

Le 21 février, cinq jeunes femmes encagoulées du groupe "Pussy Riot" et munies d'appareils de sonorisation s'étaient introduites dans la cathédrale du Christ-Sauveur de la capitale russe et avaient chanté leur "prière punk" devant l'autel.

Russe: les orthodoxes prient pour "corriger" la "prière punk" anti-Poutine

"Mère de Dieu, chasse Poutine ! ", avaient-elles notamment chanté, dénonçant le soutien de l'Eglise à Vladimir Poutine, qui devait être réélu président le 4 mars. Trois des jeunes femmes, qui ont pu être identifiées selon la police, ont été arrêtées et risquent sept ans de prison, déclenchant un débat au sein de la société sur l'opportunité de condamner ces femmes à une peine aussi lourde. Le Premier mai pro-Kremlin à Moscou mobilise 120 000 personnes. La police a estimé à 120 000 le nombre de manifestants au début du rassemblement à l'appel des syndicats pro-Kremlin qui se déroule sur la rue Tverskaïa, principale artère du centre de Moscou menant vers le Kremlin, selon le service de presse de la police de la capitale.

Le Premier mai pro-Kremlin à Moscou mobilise 120 000 personnes

Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev qui participent pour la première fois à un défilé du 1er mai, ont rejoint les manifestants place du Manège, à deux pas du Kremlin, selon des images de la télévision russe. Dmitri Medvedev a semé les graines du changement. Si le mandat de Dmitri Medvedev n'a pas apporté de réels changements, il en a indubitablement jeté les bases : sans le vouloir, le président a sapé la confiance aveugle que la société entretenait à l'égard du pouvoir.

Dmitri Medvedev a semé les graines du changement

Beaucoup disent aujourd'hui que les quatre années passées au Kremlin par Medvedev ont été vides et inutiles. Personnellement, il y a un acquis que je veux mettre en lumière. Le retour de Poutine au Kremlin en direct. Russie: nouvelle manifestation des pro et anti-Poutine ce dimanche. Le Front populaire, une coalition d'associations, d'entreprises et de syndicats pro-pouvoir, a indiqué vouloir ainsi célébrer son premier anniversaire, Vladimir Poutine ayant évoqué la création de ce mouvement le 6 mai 2011, ainsi que le Jour du Drapeau et du Blason de Moscou.

Russie: nouvelle manifestation des pro et anti-Poutine ce dimanche

La manifestation est prévue à partir de 18H00 (14H00 GMT) à Poklonnaïa Gora, qui avait déjà été le théâtre d'un vaste rassemblement pro-Poutine en février, en réponse au mouvement de contestation de l'hiver 2011-2012, lorsque des dizaines de milliers d'opposants défilaient à Moscou. Dans son communiqué, le Front populaire ne fait ni référence à l'investiture lundi de Vladimir Poutine à la présidence, ni au rassemblement de l'opposition prévu dimanche. Un "évènement culturel de masse" Russie: 250 manifestants anti-Poutine interpellés à Moscou. "Plus de 250 personnes ont été interpellées dans le centre de Moscou pour avoir mené des actions illégales", a indiqué la police de Moscou.

Russie: 250 manifestants anti-Poutine interpellés à Moscou

Le rassemblement d'opposition, baptisé "marche des millions", a dégénéré dans la violence dimanche, la police frappant les manifestants avec des matraques pour disperser le rassemblement. Parmi les personnes interpellées figurent le dirigeant du Front de Gauche, Sergueï Oudaltsov, le blogueur anticorruption, Alexeï Navalny, et l'ancien vice-Premier ministre et opposant, Boris Nemtsov, a précisé la police dans un autre communiqué. Russie: Vladimir Poutine revient au Kremlin sur fond de contestation.

Elu le 4 mars avec près de 64% des voix à l'issue d'un scrutin entaché de fraudes selon l'opposition, Vladimir Poutine prêtera serment dans la fastueuse salle Saint-Georges du Kremlin, qu'il avait quittée en 2008 pour devenir Premier ministre, faute de pouvoir effectuer plus de deux mandats consécutifs de président, selon la Constitution.

Russie: Vladimir Poutine revient au Kremlin sur fond de contestation

L'ex-agent du KGB avait alors laissé le poste de chef de l'Etat à un subordonné, Dmitri Medvedev, appelé dans les prochains jours à remplacer Vladimir Poutine comme chef de gouvernement, le "tandem" semblant ainsi s'installer durablement au pouvoir. Après l'investiture, la chambre basse du Parlement (Douma) doit d'ailleurs amorcer la procédure de désignation du nouveau Premier ministre. Vladimir Poutine doit prêter serment sur la Constitution vers 08h00 GMT. M. Fastueuse prise de fonctions pour Vladimir Poutine, la rue proteste toujours. "Aujourd'hui, nous entrons dans une nouvelle étape du développement national.

Fastueuse prise de fonctions pour Vladimir Poutine, la rue proteste toujours

Les années à venir vont être déterminantes pour le destin de la Russie pour les décennies à venir", a déclaré Vladimir Poutine lors d'une brève allocution. Vladimir Poutine, qui occupait le poste de Premier ministre après avoir été président de 2000 à 2008, a succédé officiellement à Dmitri Medvedev lors d'une cérémonie dans la fastueuse salle Saint-Georges du Kremlin, devant quelque 3000 invités, où des soldats en uniforme de parade sont entrés au pas en portant le drapeau tricolore russe.

Dans l'assistance se trouvaient le Patriarche de l'Eglise orthodoxe russe Kirill, le grand rabbin Berl Lazar, l'ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi, l'ancien président soviétique Mikhaïl Gorbatchev et l'ex-chancelier allemand Gerhard Schroeder. Des opposants ont essayé lundi de se rassembler aux abords du Kremlin pour dénoncer le retour au pouvoir de Valdimir Poutine, une action qui n'avait pas été autorisée. Vladimir Poutine signe des décrets tous azimuts pour son premier jour au Kremlin. Ces décrets, publiés in extenso sur le site du Kremlin, fixent les objectifs de M.

Vladimir Poutine signe des décrets tous azimuts pour son premier jour au Kremlin

Poutine d'ici à 2018, date de la fin de son mandat, voire au-delà, dans les domaines économiques, sociaux et militaires. Il ordonne notamment de multiplier "d'ici à 2018 les salaires réels par 1,4-1,5", d'équiper l'armée à 70% de systèmes militaires modernes, ou encore de créer "25 millions d'emplois à haute valeur ajoutée d'ici à 2020". Il a aussi signé un décret ordonnant que tout soit fait pour que la Russie passe de la 120e place à la 20e dans le classement de la Banque mondiale du climat des affaires.

M. Russie: deux leaders de l'opposition interpellés après un sit-in. Leur avocat, Nikolaï Polozov, a indiqué sur Twitter que les deux hommes ont été emmenés au poste de police, où ils devraient être condamnés à payer une amende avant d'être relâchés.

Russie: deux leaders de l'opposition interpellés après un sit-in

Les deux leaders d'opposition ont été interpellés dans la nuit de lundi à mardi après avoir réuni quelques centaines de leurs partisans devant le monument aux héros de Plevna dans le quartier de Kitaï-Gorod près du Kremlin. Après avoir passé la nuit sur place, une centaine d'entre eux s'y trouvait encore mardi matin, a constaté un journaliste de l'AFP. Plusieurs avaient d'ailleurs pris avec eux des tapis de sol. Mardi matin, l'atmosphère était bon enfant, certains jouant au badminton, le tout néanmoins surveillé par plusieurs cars de police.

Russie : Le retour de Poutine fait bouillonner la blogosphère. Dans le sillage des manifestations contre l'investiture de Vladimir Poutine, les réactions des blogueurs russes parcourent un large spectre d'opinions. La radicalisation soudaine du militantisme d'opposition n'a fait qu'enflammer davantage les passions d'analystes déjà mués en polémistes.

Sous l'oeil de l'Histoire Certains blogueurs ont déjà ressuscité dans leurs billets sur les manifestations du 6 mai des analogies historiques frappantes, mais pas forcément convaincantes. Vladislav Naganov, blogueur de l'opposition et fréquent contributeur de Novaya Gazeta, est l'auteur d'un billet [en russe] qu'il a intitulé, “C'est la guerre”, où il a a comparé les violences policières du 6 mai à l'invasion française de 1812 et à l'offensive nazie en 1941 : Скажу сурово, без прикрас – как оно есть. Je le dirai rudement, sans embellir — tel quel : c'est la guerre. Russie: enquête après qu'une manifestante a été frappée par un policier. Une enquête pour "abus de pouvoir avec recours à la force" a été ouverte afin de déterminer l'identité du policier, est-il indiqué dans un communiqué. La vidéo montre un policier anti-émeute donnant un violent coup de pied dans le ventre d'une jeune femme, déjà au sol et traînée par plusieurs policiers.

Ces images ont indigné la blogosphère, et le Parti communiste (opposition parlementaire) a réclamé l'ouverture d'une enquête. Russie: des écrivains marchent à la tête d'une dizaine de milliers d'opposants à Poutine à Moscou. La marche s'est déroulée sans incident, avec un dispositif policier des plus réduits, bien que les organisateurs n'aient pas demandé d'autorisation aux autorités, considérant qu'il s'agisait d'une "promenade de citoyens" et non pas d'une manifestation.

Des milliers de "lecteurs" contre Poutine. Russie: la police évacue un camp de militants anti-Poutine à Moscou. Un tribunal de la capitale saisi par des riverains se plaignant notamment du bruit avait ordonné mardi l'évacuation de ce campement dans le parc de Tchistye Proudy (les Etangs propres), organisé pour protester contre la violente répression d'une manifestation de l'opposition près du Kremlin le 6 mai, la veille de l'investiture de Vladimir Poutine à la présidence. Vers 05h00 (01h00 GMT), la police antiémeute a demandé aux militants de quitter le parc: "Tout s'est passé relativement calmement, sans véritable résistance physique, la majorité des militants ayant compris ce qu'on leur demandait", a déclaré un responsable de la police à la télévision russe.

Au cours de l'opération, 23 personnes ont été interpellées pour état d'ébriété sur la voie publique, a ajouté le responsable, Iouri Zdorenko. Libération de deux leaders de la contestation anti-Poutine. Russie : Tomates et “toussovkas” sur la Toile. [Liens en russe, sauf mention contraire] A première vue, le mouvement de protestation russe a l'air moderne et de grande ampleur. Ce qu'il est indubitablement. Des foules de participants. De charismatiques jeunes leaders, des députés respectés. Des médias sociaux utilisés sous toutes leurs formes pour se contacter, s'organiser et discuter. Une contestation qui s'inscrit dans des mouvements globaux : depuis le soutien à “Occupy” (le mouvement international de protestation contre les inégalités sociales et économiques) jusqu'aux événements de la place Tahrir et au Printemps arabe.

Alexeï Navalny, un des chefs de file de la contestation anti-Poutine. Russie : Des démissions surprise compromettent les élections des nouveaux gouverneurs. Le 25 avril, la Douma russe a voté une loi [russe] qui rétablit l'élection des gouverneurs des sujets fédéraux russes [français] par les électeurs, mettant fin à une politique de nominations directes par le président. D'abord la Biélorussie, le pied-de-nez de Vladimir Poutine aux Européens. Réélu en mars pour un troisième mandat après ceux de 2000-2008 et un intermède de quatre ans comme Premier ministre, Vladimir Poutine rencontre jeudi à Minsk l'autoritaire président Alexandre Loukachenko, mis au ban de l'Europe en raison des atteintes aux libertés.

Il se rendra ensuite à Berlin pour des entretiens vendredi avec la chancelière Angela Merkel, puis à Paris où il rencontrera le nouveau président français, François Hollande pour des échanges qui devraient inclure le commerce et l'énergie. Russie: Vladimir Poutine attendu à Berlin et Paris, Syrie à l'ordre du jour. Le dirigeant russe, investi il y a trois semaines pour un troisième mandat présidentiel après ceux de 2000-2008, doit s'entretenir à Berlin avec la chancelière Angela Merkel avant une conférence de presse commune en milieu de journée. Il se rendra plus tard dans la journée à Paris pour une première rencontre avec le nouveau président français François Hollande, lors d'un dîner à l'Elysée. Les deux responsables avaient initialement prévu de se rencontrer lors du sommet du G8 il y a dix jours mais Vladimir Poutine avait délibérément boudé ce grand rendez-vous organisé par le président américain Barack Obama.

A Berlin comme à Paris, la Syrie devrait être au centre des discussions. Russie: opposants interpellés pour avoir manifesté contre... une loi anti-manifestation. "Environ vingt personnes, dont Sergueï Mitrokhine (le chef du parti d'opposition Iabloko, ndlr) ont été interpellées pour avoir organisé une action non autorisée devant la Douma", a indiqué la police de Moscou, citée par l'agence Interfax. La Russie contre l'usage de la force en Syrie mais prépare une opération. Un manifeste pour les anti-Poutine. Le 12 juin, jour de fête nationale, l'opposition appelle à une nouvelle "Marche des millions" dans plusieurs villes du pays.

Russie: série de perquisitions à la veille d'une manifestation contre V. Poutine. Russie: plus de 100 000 manifestants demandent un autre président que Poutine. "Il y a plus de 100.000 personnes", a dit Sergueï Oudaltsov, leader du Front de gauche. Manifestation à Moscou: des sites web de l'opposition inaccessibles. Contestation en Russie: "Vladimir Poutine est de plus en plus crispé" Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont donc descendues dans les rues de Moscou ce mardi.

Malgré les arrestations organisées par le pouvoir en place depuis plusieurs semaines, les perquisitions et la fermeture de sites internet, l’opposition à Vladimir Poutine résiste. Russie : Faut-il #OccupySeliger, le camp d’été des jeunes pro-Kremlin ? [Liens en russe, sauf mention contraire] Durant la dernière semaine de mai, Dmitri Ternovski, blogueur et photographe connu, s'est illustré dans la dernière controverse à propos des Nachi, le mouvement de jeunesse pro-Kremlin : il annonce dans son blog sur LiveJournal qu'il a accepté de diriger la section “Politique et société civile” de l'édition 2012 du festival d'été des Nachi au lac Seliger.

Russie : Le hashtag Twitter sur Poutine qui fait mouche. Poutine, comme un "empereur byzantin" au Proche-Orient. Russie: les ONG bientôt considérées comme "agents de l'étranger" Mobilisation exceptionnelle de l’intelligentsia. Russie : Les trois chanteuses de Pussy Riot restent en prison. Russie: les Pussy Riot risquent 7 ans de prison pour leur prière anti-Poutine. L'exil politique, une tendance qui monte. Projet de loi liberticide pour Internet et pénalisation de la diffamation : feu nourri sur la liberté d’information.

Un journaliste indépendant assassiné. Russie : Entretien avec Jesse Heath, auteur du blog The Russia Monitor. Une marche de l'opposition sans heurts. Menacé de mort, le rédacteur en chef adjoint de Novaïa Gazeta contraint à l’exil. Perquisitions avant la manif du 12 juin. Russie : Les opposants évaluent l’avenir de Poutine. Première tournée à l'étranger pour le nouveau Poutine. Un journaliste agressé à coups de couteau. Poutine nomme son gouvernement. Les anti-Poutine toujours dans la rue. Manifestation : “Des millions” contre Poutine le 6 mai. Vladimir Poutine, acte III. Vladimir Poutine, président de la Russie pour la troisième fois. Russie : Après les violences, l’opposition remet sa tactique en question. Violents affrontements avant l'investiture de Vladimir Poutine. Vladimir Poutine, président de la Russie pour la troisième fois. Le nouveau mandat de Vladimir Poutine s’ouvre sous de mauvais auspices pour les médias.

Russie: en prison pour avoir chanté une "prière punk" anti-Poutine dans une Eglise.