background preloader

Du 15 juillet au 26 novembre 2011

Facebook Twitter

Egypte: la place Tahrir à nouveau envahie par les manifestants. Les Égyptiens s'impatientent. Ce vendredi est marqué par d'importantes manifestations. La place Tahrir au Caire, symbole de la révolte égyptienne, est le théâtre de nouveaux rassemblements. Les manifestants entendent dénoncer la lenteur des réformes et réclament une purge de la police et une justice plus ferme contre les anciens dirigeants. Ce vendredi est le jour du "dernier appel", lancé par les contestataires au Conseil suprême des forces armées, qui dirige l'Égypte depuis la chute du président Hosni Moubarak en février. Les rassemblements se sont multipliés, ces derniers jours, à travers l'Egypte. Pas d'élections en septembre? L'ancien président Hosni Moubarak et son clan sont accusés de corruption et de la répression sanglante du soulèvement populaire. Le report des élections législatives est un autre motif de colère. Nicolas Willem.

Egypte: la foule oblige un général à quitter la place Tahrir. Le général Tarek al-Mahdi, membre du Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui dirige l'Egypte depuis la chute du président Hosni Moubarak en février, a déclaré à la télévision d'Etat qu'une "minorité" de protestataires l'avait chahuté pendant qu'il faisait un discours, tandis que d'autres avaient tenté de s'interposer pour le protéger. Des témoins ont raconté que le général avait dû écourter sa visite après avoir été raillé par des manifestants scandant des slogans antimilitaristes. Protestations antimilitaristes Un responsable de l'armée a dit à l'AFP que le général Mahdi avait quitté la place Tahrir, théâtre de manifestations à nouveau quotidiennes depuis le 8 juillet dernier, après quelques "protestations" contre sa présence.

Des milliers de personnes ont manifesté ce vendredi dans toute l'Egypte, et en particulier sur cette place emblématique du mouvement qui a renversé Hosni Moubarak, pour pousser le CSFA à des réformes. Une transition qui se fait attendre. Egypte: annonces contradictoires concernant le "coma" d'Hosni Moubarak. L'ancien président égyptien Hosni Moubarak, qui avait démissionné le 11 février suite à une révolution populaire, est plongé dans un "coma profond", selon son avocat.

Hosni Moubarak avait été hospitalisé à la mi-avril, à Charm el Cheikh, station balnéaire des bords de la mer Rouge, après avoir été victime de problèmes cardiaques alors que la justice l'interrogeait. "J'ai été informé de la détérioration soudaine de l'état de santé d'Hosni Moubarak et je suis en chemin pour Charm el Cheikh. Tout ce que je sais, c'est que le président se trouve dans un coma profond". Cependant, la télévision d'Etat égyptienne a très vite fait part d'un démenti de l'hôpital quant au fait que Hosni Moubarak soit dans le coma.

Un médecin de l'hôpital, cité par l'agence Reuters, affirme, lui, que "la condition d'Hosni Moubarak est jugée stable, il lui arrive de temps en temps de plonger dans le coma. L'ex raïs est âgé de 83 ans. Ju. Egypte: prestation de serment du nouveau gouvernement reportée à mardi. L'investiture d'un gouvernement égyptien profondément remanié, prévue lundi après-midi, a été reportée à mardi, a annoncé la télévision d'État. Ce remaniement du cabinet du Premier ministre Essam Charaf vise à répondre aux critiques sur la lenteur des réformes depuis le renversement du président Hosni Moubarak en février.

Mais il a été jugé insuffisant par les manifestants qui occupent depuis une dizaine de jours l'emblématique place Tahrir au Caire, haut lieu du soulèvement contre l'ancien président. "Le gouvernement de M. Charaf prêtera serment demain (mardi) afin de permettre de finaliser les négociations", a indiqué la télévision. Dans le coma? Par ailleurs, la plus grande confusion règne autour de l'état de santé d'Hosni Moubarak. Le président égyptien déchu, hospitalisé à Charm el-Cheikh, serait dans le coma. Le directeur de l'hôpital a rapidement démenti cette information, sur la même télévision d'État. Le procès du président déchu doit s'ouvrir le 3 août, à Charm el-Cheikh. Egypte: Hosni Moubarak perd parfois connaissance. "L'état de santé de l'ancien président Hosni Moubarak est stable, mais il a un rythme cardiaque irrégulier, il perd parfois connaissance et manque de concentration", a annoncé l'agence en citant une source médicale.

Hosni Moubarak a quitté le pouvoir le 11 février sous la pression d'un soulèvement populaire et son procès doit s'ouvrir le 3 août. Il est accusé de corruption, ainsi que de la mort de manifestants au cours de révolte qui a coûté la vie à près de 850 personnes en janvier/février. Dimanche, son avocat a assuré qu'il était tombé dans le coma, mais l'information a été démentie par l'hôpital où il est soigné depuis avril et par le ministère de la Santé. Les informations sur la santé de M. Moubarak sont rares et souvent confuses, comme du temps où il était à la présidence et où le sujet était quasiment tabou. ÉGYPTE • Remaniement ministériel sous tension. ÉGYPTE • La place Tahrir n’a pas dit son dernier mot. Déçus par la lenteur du changement, jeunes militants, artistes et étudiants squattent à nouveau ce haut lieu de la révolution de février dernier. Sur la place Tahrir, au Caire, à côté d’une vieille Fiat cabossée dont le capot sert d’étalage de tee-shirts arborant les mots “Je suis libre”, une pancarte parle de la fierté, de l’espoir et des regrets suscités par la révolution égyptienne.

“Notre erreur a été de quitter la place”, peut-on y lire. Dix-huit jours de manifestations en ce lieu ont provoqué la destitution du gouvernement de Hosni Moubarak, le 11 février. Mais maintenant, le mécontentement gronde et des milliers de manifestants sont retournés place Tahrir. Ils démentent l’idée fausse selon laquelle la révolution ne dure qu’un moment. L’Egypte est un lieu mouvementé ces temps-ci, tout comme le monde arabe. La place Tahrir a conservé dans sa nouvelle version l’exubérance des derniers mois.

Egypte: le nouveau gouvernement a été investi. Le président Hosni Moubarak a démissionné en février, sous la pression de la rue. Près de six mois plus tard, les manifestations ont repris. Des citoyens ont installé des tentes depuis deux semaines sur la place Tahrir du Caire. Ils critiquent la lenteur du Conseil suprême des forces armées, l'organe militaire qui dirige le pays depuis lors. Lenteur à mettre en oeuvre des réformes, organiser les élections et juger les responsables de l'ancien régime. Pour calmer ces critiques, l'armée a décidé un profond remaniement du gouvernement. Autre initiative pour rassurer la population: l'armée a annoncé hier les modalités des prochaines législatives.

D. ÉGYPTE • L'opposition insatisfaite après le remaniement. Egypte: l'armée promet la démocratie. Le maréchal Hussein Tantaoui, à la tête du Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui tient les rênes du pays, a promis de créer les "piliers d'un Etat démocratique défenseur de la liberté et des droits de ses citoyens". Il a promis, dans une allocution télévisée, "des élections parlementaires libres et justes, une nouvelle Constitution et l'élection d'un président choisi par le peuple". Il n'a toutefois pas donné plus de précisions sur cette démocratisation, dont de nombreuses dispositions -règles électorales, tenue des législatives à l'automne mais absence d'échéance précise pour la présidentielle, date de rédaction d'une Constitution notamment- font d'ores et déjà l'objet de controverses.

Malgré ses déclarations répétées en faveur de la démocratie et le soutien populaire dont elle a bénéficié pendant le soulèvement de janvier et février, l'armée est aujourd'hui de plus en plus critiquée. Le remaniement du gouvernement n'a pas apaisé la situation. Egypte: l'ex-Premier ministre Ahmad Nazif inculpé de corruption. Ahmad Nazif a été inculpé lundi au terme d'une audition par le parquet militaire et placé en détention pour 15 jours, a rapporté l'agence de presse officielle Mena. Il est accusé de s'être approprié un terrain appartenant à l'Etat et d'avoir détourné de l'argent public. C'est la première fois qu'un dignitaire du régime de l'ancien président Hosni Moubarak, chassé du pouvoir en février par une révolte populaire, est poursuivi devant un tribunal militaire.

Ahmad Nazif est entendu en même temps que l'ancien gouverneur de Louxor Samir Farag et un homme d'affaires, Mamdouh Qoleib. Dans une procédure distincte, un juge du Caire a prononcé le renvoi au 3 août du procès pour meurtre de l'ex-ministre de l'Intérieur Habib el-Adli, une figure-clé de l'ancien régime, particulièrement craint et détesté par la population. Belga. ÉGYPTE • Purge annoncée au sein de l'appareil d'Etat. Egypte: Hosni Moubarak sera jugé au Caire dès mercredi prochain. "Il a été décidé que le procès de l'ex-président Moubarak et de ses deux fils Alaa et Gamal aurait lieu dans les bâtiments de l'autorité générale pour l'investissement et le commerce sur les terrains de la foire-exposition du Caire", a indiqué la Mena, citant ce responsable. Le procès de l'ex-président égyptien, renversé en février, aurait pu avoir lieu soit à Charm el-Cheikh, une station balnéaire sur la mer Rouge où il est actuellement détenu dans un hôpital, soit au Caire.

Le président déchu est accusé de corruption, ainsi que de la mort de manifestants au cours du soulèvement contre son régime en janvier et février. Ces événements ont fait près de 850 morts. En détention préventive dans un hôpital du Charm el-Cheikh Hosni Moubarak a été admis à l'hôpital international de Charm el-Cheikh en avril, à la suite d'un malaise cardiaque. Ses fils, Alaa et Gamal, ainsi que l'ancien ministre de l'Intérieur Habib al-Adli sont en détention préventive à la prison de Tora au Caire.

ÉGYPTE • Hosni Moubarak bientôt jugé au Caire. Des centaines de milliers d'islamistes ont fait entendre leur voix au Caire. ManiDes barbes par dizaines de milliers, quasiment pas une femme. Des Corans brandis et, sur les podiums de la place Tahrir, des prêches enflammés qui appellent à faire de l'Égypte une république musulmane. Ils sont venus du pays entier, acheminés par autobus. "Ceux qu'on appelle les libéraux, ils veulent mettre le Coran hors d'Égypte", explique Shad, venu de Haute-Egypte et qui a roulé toute la nuit pour venir sur la place. "Nous sommes des Musulmans. Notre croyance, c'est le Coran. L'Égypte c'est un pays musulman. " Les manifestants sont apparus furieux que les islamistes n'aient pas respecté le mot d'ordre qui était l'unité autour des enjeux révolutionnaires comme l'accélération des procès contre l'ancien régime et la justice sociale.

Slogans révolutionnaires détournés Les principaux mouvements d'opposition, noyés par la foule, ont déserté Tahrir. "Lève la tête haute, tu es musulman". Claude Guibal. Egypte: l'armée pénètre sur la place Tahrir et démonte les dernières tentes. Des images de la télévision ont montré l'armée et les forces de sécurité avançant sur la place et retirant les tentes installées sur le terre-plein central de cette place emblématique de la révolte de janvier-février.

Dimanche, 26 partis et mouvements politiques avaient annoncé une suspension le temps du ramadan du sit-in qui durait depuis trois semaines place Tahrir pour réclamer une accélération des réformes démocratiques et des procédures contre les anciens responsables du régime du président déchu Hosni Moubarak.

"Les sit-in étant un moyen et non une finalité (...), les partis politiques et les mouvements de jeunes ont décidé de suspendre temporairement leur mouvement durant le mois sacré de ramadan", ont-ils écrit dans un communiqué commun, assurant qu'ils reviendraient sur la place après le mois de jeûne. Plusieurs dizaines de personnes avaient cependant insisté pour rester sur la place.

Belga. Tahrir: une journaliste de la BBC détenue suite à l'intervention de l'armée. Moubarak, sur sa civière, jugé au Caire pour crimes et corruption. Procès d'Hosni Moubarak: le procès d'un homme ou d'un système ? Moubarak en procès au Caire : comment juger les dictateurs ? Procès Moubarak: "Le pharaon dans le box", la presse égyptienne salue une victoire du peuple. Jeudi 04 Août 2011. Le gouvernement égyptien se prépare à lever l'état d'urgence.

Le procès d'Hosni Moubarak se poursuivra en septembre à huis clos. ÉGYPTE • Le procès de Hosni Moubarak se poursuivra à huis clos. La frontière égyptienne, un nouveau "front" pour Israël. La tension monte encore d'un cran entre l'Égypte et Israël. Policiers égyptiens tués: Israël "regrette", Le Caire ne décolère pas. Policiers égyptiens tués: les regrets d'Israël "insuffisants" pour l'Egypte.

Egypte: le procès d'Hosni Moubarak entre dans le vif du sujet. Egypte: Début de la 3ème audience du procès Moubarak au Caire. "18 jours" place Tahrir : il était une fois la révolution égyptienne. Egypte: début de la quatrième audience du procès Moubarak. Egypte: des manifestants cassent un mur devant l'ambassade d'Israël. 3 morts et 450 blessés devant l'ambassade d'Israël au Caire. ÉGYPTE • Le Conseil suprême des forces armées promet de sévir contre le "chaos" ÉGYPTE • Le Premier ministre turc entame sa tournée arabe. PROCHE ORIENT • Le Premier ministre turc se pose en rassembleur du monde arabe. Egypte : l'armée accusée de se servir d'Israël pour mieux régner. ÉGYPTE • Tensions entre l'armée et l'opposition sur la future loi électorale. 35% des Egyptiens soutiennent les Frères musulmans.

ÉGYPTE • Le maréchal Tantaoui se pose en présidentiable. ÉGYPTE • Soixante partis protestent contre la loi électorale. Hosni Moubarak n'a jamais demandé à l'armée de tirer sur la foule. Egypte: violences lors d'une manifestation copte, au moins 19 morts. Egypte: menaces sur les Coptes et inquiétude internationale. Le Caire : retour sur un dimanche sanglant pour les Coptes | Le Caire, année zéro. Israël confirme un accord d'échange de prisonniers avec l'Egypte. Le Prix Sakharov à des militants du Printemps arabe. Le prix Sakharov décerné à cinq figures du printemps arabe.

Egypte: la mort d'un détenu à l'origine de heurts sur la place Tahrir. ÉGYPTE • Charlie Hebdo et le Prophète. Une féministe égyptienne s'affiche nue sur le Web pour la liberté | Rue89. ÉGYPTE • Bataille juridique à l'approche des élections. Egypte: de violents affrontements font deux morts et 750 blessés. Egypte: démission du gouvernement. Le bilan des affrontements en Egypte monte à 33 morts, un ministre démissionne. Contexte • L’angoisse des Egyptiens devant les urnes. EGYPTE • La deuxième révolution. Egypte : la rue a gagné, un gouvernement de salut national sera formé. Egypte : la junte militaire dans la ligne de mire des manifestants.

Egypte: trois morts parmi la foule occupant la place Tahrir. Egypte: une journaliste de France 3 agressée sexuellement à Tahrir. HarassMap, une carte des harcèlements sexuels en Egypte | Une Vigie Rue89. Une journaliste de France 3, agressée sexuellement au Caire, témoigne. L'Egypte paniquée par les gaz utilisés contre les manifestants place Tahrir. De retour en France, la journaliste violentée en Egypte va porter plainte.

HarassMap. En Egypte, deux femmes journalistes agressées. Hebdo n° 1099 du 24 novembre 2011. ÉGYPTE • "Dégage, Tantaoui, tu ne vaux pas mieux que Moubarak !" Egypte: l'ex-premier chargé de former un gouvernement. Egypte: Mohamed ElBaradei rejoint les manifestants place Tahrir. Egypte: appel au rassemblement des manifestants place Tahrir. ÉGYPTE • Nouvelle manifestation monstre prévue le vendredi 25. Egypte: fragile trève entre forces de l'ordre et manifestants. ÉGYPTE • Les manifestations continuent malgré les concessions de l'armée. ÉGYPTE • Il faut savoir finir une révolution. En Egypte, les supporters de foot prêtent main forte à la révolution | Rue89 Sport.

ÉGYPTE • Le gouvernement a présenté sa démission. Egypte: les Frères musulmans ne vont pas manifester contre le régime. Egypte : la transition fragilisée par de nouveaux affrontements. ÉGYPTE • L’armée a gaspillé son capital de confiance. ÉGYPTE • La tentation autoritaire. ÉGYPTE • La révolution en danger. Printemps arabe: Egypte et Tunisie font déjà le plein de touristes belges. Israël: feu vert à un échange de détenus avec l'Egypte. Egypte: manifestation place Tahrir pour critiquer le pouvoir militaire. Palestine: le Premier ministre turc accueilli en héros en Egypte. Israël: Benjamin Netanyahu plaide pour préserver la paix avec l'Egypte. EGYPTE • Reprise du procès de Moubarak.

La "paix froide" entre Israël et l'Egypte se glace à la frontière. Égypte: Hosni Moubarak plaide non coupable, procès ajourné au 15 août. ÉGYPTE • La bataille pour le mariage civil. Egypte: des milliers de manifestants au "vendredi du dernier avertissement"