background preloader

Belgique

Facebook Twitter

La Belgique, premier exportateur européen d'armes vers le Proche-Orient, en 2014. Belgique La Belgique était, en 2014, le pays de l'UE qui exportait le plus d'armes à feu - et le deuxième plus gros exportateur de munitions - vers le Proche-Orient, ressort-il du rapport annuel de l'UE sur les exportations d'armes. Ces exportations se font principalement vers l'Arabie saoudite. Officiellement, la Belgique a exporté des armes vers le Proche-Orient pour un montant de 472,9 millions d'euros, ce qui la situe à la cinquième place européenne, après la France, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne.

En réalité, les chiffres sont sous-estimés. Cockerill Maintenance et Ingénierie (CMI) a en effet enregistré une grosse commande - de 3,2 milliards d'euros - pour des tourelles de blindés. CMI les a livrées à une entreprise canadienne, mais la destination finale des blindés était l'Arabie saoudite. Même en ne prenant pas compte de cette commande, la Belgique reste un exportateur d'armes important vers le Proche-Orient. Le rapport met la France en toute première position de la liste. Indignes de nous-mêmes ! Mais d'où vient cette ambiance délétère qui s'abat sur l'Europe ? Au repli sur soi des citoyens répond le comportement irresponsable de leurs dirigeants. Résultat : l'idée européenne devient un scandale.

Le coup de gueule d'un chroniqueur belge. Quelqu’un a-t-il encore envie d’être qualifié d’européen ? On peut espérer que quiconque a une once d’humanisme serait mieux avisé. Ceux qui sont actuellement au pouvoir sur le continent n’obtiendraient pas même l’asile au sein de la lie de l’humanité. A propos des Finlandais, inutile de nous étendre : manifestement, ils se promènent encore avec des peaux d’ours sur le dos.

Les Hongrois sont moins innocents, c’est même un peuple mauvais. L'Europe est une chronique des scandales Sous les yeux de l’Europe, les femmes hongroises sont renvoyées, en l’an 2011, aux aiguilles à tricoter d’obscures faiseuses d’anges. Mais que va donc faire Herman Van Rompuy? Aux Pays-Bas, un xénophobe peut impunément prendre le gouvernement en otage. Un peu partout en Europe, des Indignés "prennent la rue" Suivez notre dossier sur l'Europe et la crise: reportages, débats, explications En 1968, le mouvement était parti de la Sorbonne, au cœur du quartier latin à Paris. Cette fois, peut-être inspirée par les printemps arabes, la dynamique a pris naissance dans le centre de la capitale espagnole, l’un des pays les plus touchés par la crise économique née de la déstabilisation du système financier international.

Ce n’est peut-être pas encore une révolution, mais c’est déjà un phénomène. Le mot d’ordre des manifestants va bien au-delà d’une revendication sociale ou économique : ce que veulent les Indignés, c’est "une réelle démocratie". Renvoyant dos à dos les partis traditionnels pour leur incapacité à rencontrer les aspirations des jeunes confrontés à un chômage massif et à l’absence de perspectives d’avenir, les Indignés espagnols dénoncent aussi les politiques néo-libérales menées au nom de l’Europe.

Au Portugal et en Grèce, l'austérité provoque la mobilisation Tout cela va-t-il durer ? Bruxelles: les indignés en marche interdits de parc Elisabeth. A 24 heures de l'arrivée, les groupes, qui marchent depuis Madrid, Barcelone ou Toulouse ou qui débarquent en train, ne savent pas encore où ils vont séjourner. Les indignés ont une ultime alternative : la Région leur a proposé un terrain du port, à Tour et Taxis. Ils ont refusé : ils trouvent le terrain trop isolé, trop peu accessible.

Samedi, le rassemblement devrait s'improviser. L'idée initiale était de rassembler au parc Eisabeth des indignés d'un peu partout en Europe avec plusieurs jours de campement-forum entre ceux qui remettent en cause les absurdités du système capitaliste, la raideur des institutions politiques. Philippe Pivin, bourgmestre, a refusé ce campement à Koekelberg et il n'est plus possible de contourner ces obstacles, dit le bourgmestre, j'ai été prévenu bien trop tard. Il ajoute : la police a dit non aussi, pas possible de sécuriser les lieux ni les déplacements de ces centaines de personnes.

Myriam Baele. UNION EUROPÉENNE • Où s'indigner ? 14 octobre 2011 | Partager : Les mesures d'austérité en cours dans plusieurs pays d'Europe suscitent révoltes et indignations. Mais pour le chroniqueur de Público Rui Tavares, il reste à trouver le lieu qui symbolise le mieux ces mouvements. "Quand les Arabes se sont indignés, ils sont sortis dans la rue; une dictature étant partout à la fois n'importe quel lieu de rassemblement suffit à la remettre en cause. Quand les Américains se sont indignés, ils ne sont pas allés devant la Maison Blanche - Barack Obama n'a pas de pouvoir - ni devant le Capitole, mais à Wall Street siège du capitalisme financier nord-américain", souligne Rui Tavares.

"Où doivent aller les indignés portugais? Devant le Parlement portugais, le siège du gouvernement ? Faut-il aller devant la Commission européenne (Bruxelles), le FMI (Washington) et la Banque centrale (Francfort) pour cela? Journée planétaire des « indignés » : les images de Paris. Indignés de tous pays, (ré)unissez-vous ! Voilà l’appel qui était lancé samedi par le mouvement du 15 octobre. La journée mondiale des « Indignés » a rassemblé des dizaines de milliers de personnes dans quelque 951 villes et à travers plus de 80 pays. Du côté de Paris, le rendez-vous était donné à 17 heures sur le parvis de l’hôtel de ville. Après avoir convergé de différents quartiers de la ville, près de 2 000 personnes se sont assises pour assister à l’assemblée populaire. Ça parle italien, allemand ou espagnol dans l’assemblée. De Sydney à Madrid en passant par Rome et Tokyo, le rendez-vous planétaire des « indignés » a été un succès, malgré des accrochages à Rome et à New York.

Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso comprennent les "Indignés" Interrogé lundi par la presse sur ce mouvement social global, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy a dit comprendre les réactions provoquées par les mesures d'économies prises çà et là en Europe. "Ces mesures doivent éviter de créer la pauvreté", a plaidé l'ancien Premier ministre belge lors d'une conférence de presse tenue à l'issue d'une réunion avec les patrons et syndicats européens. "Mais le plus important, c'est qu'elles puissent montrer des résultats en matière d'emploi et de croissance", a-t-il ajouté. Présent aux côtés de M. Van Rompuy, le président de la Commission José Manuel Barroso a abondé dans le même sens. "Je comprends la frustration et l'indignation de ces personnes.

"Le secteur financier doit livrer une contribution plus importante au bien commun", a ajouté le président de la Commission, rappelant au passage les attitudes "parfois de nature criminelle" des opérateurs. Compréhensif pour ce mouvement social, M. Belga. Les Anonymous menacent de s'attaquer à ArcelorMittal - Hacker ouvert - Le Nouvel Observateur. Des Anonymous belges, épaulés par quelques français, ont annoncé, lundi 2 janvier, leur volonté de s'attaquer au géant de la sidérurgie ArcelorMittal.

ArcelorMittal a annoncé que l'usine de Cockerill en Belgique sera fermée et que 600 travailleurs perdront leur emploi. Plus de 4.000 travailleurs seront impactés indirectement par cette décision", expliquent les Anonymous. Le groupe de sidérurgie a annoncé la fermeture de deux de ses hauts-fourneaux de Liège avec jusqu'à 2.000 emplois directs et indirects menacés. Il s'agit d'un "drame social, économique et humain", a réagi le Premier ministre Yves Leterme, tandis que syndicats et responsables politiques locaux accusaient de "trahison" Lakshmi Mittal, le patron du groupe. Anonymous rappelle qu'en 2010, ArcelorMittal a affiché un bénéfice net de 2,2 milliards d'euros avec 60 milliards d'euros de chiffres d'affaires.

Cette situation [est] injuste et inacceptable. Message des Anonymous belges : Les hackers d'Anonymous menacent ArcelorMittal. Après avoir menacé les plus grands groupes économiques et piraté des sites informatiques, cette association de hackers cible cette fois le groupe ArcelorMittal pour dénoncer le licenciement annoncé de 600 travailleurs du site de Liège et indirectement la perte de près de 4000 emplois. Faut-il prendre ces menaces au sérieux ? Oui, pour Paul Jorion, expert informatique : "Oui, d’abord parce qu’on ne sait pas qui c’est, ce sont des gens qui connaissent très bien le système. C’est une nébuleuse de gens qui savent qu’il peuvent accéder aux systèmes informatiques des entreprises, des organisations militaires, etc.

Ils peuvent réaliser leurs menaces". Anonymous pourrait donc infiltrer les systèmes informatiques du géant sidérurgiste et rendre publiques des informations que ses membres jugeraient compromettantes. Patricia Scheffers. Anonymous Belgium a piraté le site d'ArcelorMittal. Le groupe de pirates informatiques Anonymous l'avait annoncé. Comme convenu, et malgré la confiance d'ArcelorMittal dans sa sécurité informatique, le site internet arcelormittal.com a été attaqué avec succès.

Ce groupe d'activistes, connu pour ses cyber-attaques contre des multinationales comme Sony ou MasterCard, a contacté notre rédaction cette nuit pour nous informer de la réussite de son opération. Les hackers ont déposé une vidéo et un texte qui dénonce la politique d'ArcelorMittal concernant la fermeture de la phase à chaud à Liège et son impact social. Ainsi, on pouvait y lire cette nuit un message d'une page avec notamment cette phrase : "Nous continuerons sans relâche à châtier les organisations qui mettent à mal le bien-être des personnes qui aspirent à un monde meilleur pour leur famille et leur entourage.

" Une action d'éclat plus spectaculaire que réellement nuisible Le groupe ArcelorMittal semble plus qu'embarrassé par le piratage de son site J. Anonymous réussit à pirater ArcelorMittal. Le site web du géant sidérurgique ArcelorMittal a été effectivement piraté par le collectif de pirates informatiques international Anonymous. L’opération avait été précédemment annoncée dans un message vidéo sur YouTube. Les pirates sont parvenus à leurs fins entre autres en abusant d’un script d’une entreprise IT gantoise. "Anonymous a réussi sa mission en attaquant avec succès le site web d’ArcelorMittal, comme vous pouvez le constater", peut-on lire ce vendredi matin sur le site du groupe sidérurgique. Le site est certes inaccessible, mais peut toujours être visionné par le truchement de Google Cache.

Via quelques liens, le groupe de pirates a aussi mis en pâture sur le web une série de logins (CMS) et d’adresses e-mail. Anonymous avait annoncé son opération de piratage pour protester contre la fermeture de la ligne à chaud dans le bassin liégeois. Ce qui est plus intéressant encore, c’est l’explication sommaire donnée aujourd’hui par les pirates.

Le 12 mai le monde s’insurge, Bruxelles aussi ! ● Rejoignons-nous ! #12MBXL FR/NL/EN | Occupy Belgium. MOBILISATION • Indignés de tous les pays…