background preloader

Anthropocène

Facebook Twitter

À quelle étape de l’effrondement sommes-nous ? Le livre de Dmitry Orlov est l’un des ouvrages fondateurs de cette nouvelle « discipline » que l’on nomme aujourd’hui : « collapsologie », c’est à-dire l’étude de l’effondrement des sociétés ou des civilisations.

À quelle étape de l’effrondement sommes-nous ?

L’auteur a vécu l’effondrement de l’Union soviétique. Immigré aux États-Unis, il a su conserver, à l’instar d’un Soljenitsyne, un regard critique sur son nouveau pays et sur les sociétés occidentales en général. Il a su y déceler les prémices d’un effondrement et les faits lui donnent de plus en plus raison. Les cinq stades de l’effondrement : En Marche - Vivre à jamais… Au milieu du 19e siècle, l'espérance de vie à la naissance, en Europe, ne dépassait pas cinquante ans.

En Marche - Vivre à jamais…

Un siècle et demi plus tard, nous avons l'espoir de vivre quelque trente ou quarante années supplémentaires. Cette évolution s'accélère à un rythme stupéfiant. Ainsi, un bébé né aujourd'hui en Belgique ou dans tout autre pays de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) dispose d'une espérance de vie plus longue de trois à quatre mois qu'un bébé né à peine un an plus tôt. À ce rythme-là, 10% des Belges (dont l'espérance de vie est actuellement de 82,9 ans pour les femmes et de 77,9 ans pour les hommes) pourraient avoir plus de 80 ans en 2050.

La non-violence est « la meilleure réponse au terrorisme » Des bombardements en Syrie, des manifestations interdites et des militaires qui patrouillent dans les rues.

La non-violence est « la meilleure réponse au terrorisme »

Vous l’aurez compris, « la France est en guerre ». Médias et politiques ont salué le discours martial du président de la République, lundi 16 novembre, à Versailles. La vraie raison de la diminution de la durée de vie. André Cicolella est président du Réseau environnement santé .

La vraie raison de la diminution de la durée de vie

André Cicolella. L’Insee vient de rendre publics les derniers chiffres sur l’espérance de vie à la naissance. Avec - 0,3 an pour les femmes et - 0,4 an pour les hommes, celle-ci connaît une baisse notable par rapport à 2014. Nos vies sont colonisées par l’économie. Vincent Liegey Tous les mois, Vincent Liegey, « décroissant », porte son regard sur l’actualité.

Nos vies sont colonisées par l’économie

Comme les chroniques et tribunes publiées sur Reporterre, il exprime un point de vue propre, qui n’est pas nécessairement celui du Quotidien de l’écologie. Anthropocène. « Welcome to the anthropocene », bienvenue dans l’anthropocène.

Anthropocène

Anthropocène ? Cette ère géologique ouverte voici deux cents ans et durant laquelle l’homme - anthropos - est devenu une force géologique. Le concept n’est pas né de la dernière pluie : forgé par le Prix Nobel de chimie Paul Crutzen en 2000, on note sa première mention en France, en 2004, dans Le Monde, sous la signature de Christiane Galus.

Se préparer au changement...

<span class="caps">COP</span> 21. Cartographie de l’Anthropocène - Globaïa. The Anthropocene: A primer.

Cartographie de l’Anthropocène - Globaïa

The Anthropocene. We’re already there. This is our time, our creation, our challenge. Officially, this epoch does not exist. Yet. Unofficially however, the term is used more frequently in the scientific literature and, more recently, in publications dedicated to the general public. So, might you ask, what is the Anthropocene? First, the etymology. The term was proposed in 2000 by Paul J. Technically, the Anthropocene is the most recent period of the Quaternary, succeding to the Holocene. The Pleistocene (2.588 Ma to 11.7 Ka) was a tumultuous era, during which more than eleven major glaciations occurred.

The Holocene (11.7 ka until about 1800 AD) was a time comparatively smoother in terms of climate variability. We are officially still in the Holocene. We collectively rolled over into a new era, which includes its stakes and challenges but also its opportunities and great qualities. Mapping the Anthropocene: first few steps. L'homme tient l'avenir de la Terre dans ses mains: bienvenue dans l'anthropocène. Anthropo-quoi?

L'homme tient l'avenir de la Terre dans ses mains: bienvenue dans l'anthropocène

«Anthropocène», terme proposé par Paul Crutzen, chimiste et météorologue néerlandais nobélisé pour ses travaux sur la couche d'ozone, signifie que l'espèce humaine est devenue la principale force géophysique de la Terre, capable de modifier définitivement son environnement. Fin de l’anthropocène, bienvenue dans le noocène - Terra eco. Claude Lorius, pionnier des recherches sur le climat, médaille d’or au CNRS, signe avec le journaliste Laurent Carpentier un extraordinaire Voyage dans l’anthropocène (1).

Fin de l’anthropocène, bienvenue dans le noocène - Terra eco

J’y ai appris entre mille choses que le prochain congrès mondial de stratigraphie de Brisbane (Australie) en 2012 va statuer sur la proposition faite par Paul Crutzen en 2002 (2) de reconnaître qu’une ère géologique nouvelle est apparue il y a 3 siècles. Ce genre de décision ne se prend pas tous les matins. La folie des Hommes en 15 photographies choc autour du monde. La folie des Hommes en 15 photographies choc autour du monde Cette série de photographies choc du monde moderne survole une grande partie des problèmes globaux.

La folie des Hommes en 15 photographies choc autour du monde

Extraite du livre « Overdevelopment, Overpopulation, Overshoot », la sélection de clichés invite plus que jamais à la réflexion : où en sommes-nous dans le processus de l’évolution et que faire pour tirer le monde vers un avenir serein ? Global Population Speak Out (GPSO) est une ONG dont l’objectif est de mobiliser la société mondiale sur les problèmes liés à l’activité humaine. Depuis 2009, le collectif tente d’alerter l’opinion collective sur des problèmes mondiaux tous liés, selon eux, à l’augmentation du nombre d’humains sur terre. Si l’impact de l’activité humaine n’est plus à démontrer, les associations sont divisées concernant la cause de nos problèmes d’environnement. En effet, il y a deux manières de percevoir ces images.

23 photographies de Hong Kong entre démesure et extrême misère. 23 photographies de Hong Kong entre démesure et extrême misère La région chinoise autonome de Hong Kong, est la 10ème puissance commerciale et la 3ème place financière du monde. Derrière son image de place forte du capitalisme, Hong Kong est au cœur de la problématique de la surpopulation. Avec 6400 habitants au km², la densité moyenne représente 57 fois celle de la France.

Sur l’île de Hong Kong (qui ne représente qu’une partie du territoire homonyme), cette densité est encore multipliée et atteint presque 16000 habitants au km². Découvrez le nouveau « Terra eco » : « Ecologie : pourquoi tout le monde s’en fout. Il y a les chiffres. Ceux du thermomètre qui grimpe, des espèces que l’on efface sans ciller des atlas, et du temps qui s’épuise. Il y a aussi la liste croissante des populations qui fuient leur terre et frappent à la porte des nantis en quête de nouveaux horizons. Il y a les glaciales additions des tributs en tout genre que devront payer les générations qui nous suivent pour s’acheter un chemin vers un futur possible.