background preloader

Dématerialisation et environnment

Facebook Twitter

Boîte de réception (68) - jessicalarenie71 - Gmail. « Pour une sobriété numérique » : le nouveau rapport du Shift publié. La consommation d’énergie du numérique est aujourd’hui en hausse de 9 % par an. Il est possible de la ramener à 1,5 % par an en adoptant la « Sobriété numérique » comme principe d’action. La transition numérique telle qu’elle est actuellement mise en œuvre participe au dérèglement climatique plus qu’elle n’aide à le prévenir.

Il est urgent d’agir. C’est ce que conclut le rapport sur l’impact environnemental du numérique publié le 4 octobre par The Shift Project, think tank de la transition carbone, quatre jours avant la publication du rapport spécial du GIEC sur un monde à 1,5°C. Le numérique étant reconnu comme un levier de développement économique et social, la transition numérique apparaît comme incontournable pour l’ensemble des pays et des entreprises. Un numérique de plus en plus vorace en énergie Le développement rapide du numérique génère une augmentation forte de son empreinte énergétique directe.

Lourd bilan carbone pour la transition numérique. Paradoxe de Jevons : comprendre le mythe de la « croissance verte » En matière d’écologie, il est primordial de s’inspirer de l’Histoire pour profiter des enseignements acquis par les générations passées, d’autant plus de leurs erreurs. À ce titre, la compréhension du paradoxe de Jevons semble importante pour anticiper l’avènement des énergies renouvelables et aborder la transition énergétique sereinement. Du paradoxe de Jevons aux énergies de demain. Le paradoxe de Jevons a initialement été formulé par l’économiste britannique du nom de William Stanley Jevons dans son livre Sur la question du charbon en 1865.

L’homme va faire précocement une observation capitale dont les conséquences sont essentielles aujourd’hui. Ce paradoxe est le suivant : À mesure que les améliorations technologiques augmentent l’efficacité avec laquelle une ressource est employée, on observe que la consommation globale de cette ressource augmente. Résolution du paradoxe Le phénomène est très simple à comprendre. Les énergies renouvelables et le paradoxe de Jevons.

Environnement | Courrier papier versus mail. Guide pratique face cachee numerique. Les chiffres 2018 de l'e-mail. Nombre d’utilisateurs Monde : 3,8 milliards en 2018. La moitié de la population mondiale utilise l’e-mail. Prévision pour 2022 : 4,2 milliards. (Radicati Group, juin 2018) France : 25.9 millions en 2009. (Médiamétrie, OUI – mai 2009 – pas de nouveaux chiffres depuis à notre connaissance) Nombre de comptes e-mail Monde : 4,4 milliards en 2015. France : 68 millions de boîtes utilisées habituellement (ContactLab, 2011, base déclarative) Nombre de mails envoyés chaque jour Monde : 281 milliards en 2018 (hors spam). France : 1,4 milliard (hors spam). Nombre d’adresses e-mail par Internaute Dans le monde : 1,7 en 2015 Prévision pour 2019 : 1,9(Radicati Group, mars 2015) En France, les internautes ont en moyenne 2,1 adresses e-mail.

Le spam Selon les moments et selon les mesures, le spam représente entre 55 et 95 % du trafic total de l’e-mail. Les principales messageries L’usage de l’e-mail Le mobile est désormais est le moyen privilégié pour consulter les e-mails (48 %). L’e-mail en entreprise. Le numérique c’est plus écologique ? Abandonner les supports matériels et choisir le numérique, est-ce la solution pour économiser les ressources naturelles ? La réponse n’est pas évidente : si le papier consomme des arbres, l’électronique utilise des métaux, du plastique, des terres rares… Décryptage au cas par cas. « En choisissant la facture électronique, vous vous simplifiez la vie tout en réduisant votre impact sur l’environnement. » Voici ce que j’ai pu lire sur l’enveloppe de mon fournisseur d’accès à Internet.

Depuis de nombreuses années, l’idée selon laquelle le numérique est plus écologique que le papier s’enracine de plus en plus dans les esprits. « Pensez à l’environnement, n’imprimez pas cet e-mail », lit-on d’ailleurs dans les signatures nos courriels. Face aux tonnes de papier imprimées chaque jour, il apparaît tout naturel que le numérique, supposément dématérialisé, offre une alternative « propre », « verte », « économe en ressources ». E-mail vs facture papier Une question d’optimisation Une question de temps.

L’effet rebond dans le numérique est-il évitable. Connaissez-vous l’effet rebond, de son vrai nom paradoxe de Jevons ? Baptisé du nom de l’économiste britannique William Stanley Jevons, ce paradoxe s’énonce ainsi « plus les améliorations technologiques augmentent l’efficacité avec laquelle une ressource est employée, plus la consommation totale de cette ressource aura tendance à augmenter, au lieu de diminuer ». En d’autres termes, le progrès apporté par la technologie est souvent annihilé par le changement de comportement qu’il induit. Voici quelques exemples frappant liés au numérique : – l’augmentation de la consommation d’électricité par les écrans ; – l’augmentation des ressources informatiques liée à la virtualisation ; – l’augmentation de la bande passante liée à l’amélioration du taux de compression des vidéos.

Les écrans plats La bande passante des vidéos en ligne La virtualisation Vous connaissez d’autres exemples ? Le véritable impact de la dématérialisation sur l’environnement - eco-mobile.org. Si la dématérialisation est une étape que toute entreprise se doit d’adopter, c’est parce qu’elle renferme plus d’avantages que d’inconvénients. Vis-à-vis des actions en vue de la préservation de la planète, imprimer un email est en effet aperçu comme un crime contre l’environnement. Cependant, limiter l’utilisation du papier suffit-il réellement à compenser l’énergie dépensée dans cette nouvelle démarche de protection de la planète ? Du papier au virtuel Par définition, la dématérialisation consiste à transformer tous les documents en format papier en version numérique. Pour cela, on se sert de scanners pour la numérisation de la paperasse ainsi que de dispositifs de stockage pour les sauvegarder. L’objectif est de limiter la consommation de papier, car c’est la première étape vers le traitement de tous les documents sous format numérique.

En effet, l’état des documents en papier se dégrade au fur et à mesure de leur manipulation et en fonction de leurs conditions d’archivage. Le véritable impact de la dématérialisation sur l’environnement - eco-mobile.org. Le véritable impact de la dématérialisation sur l’environnement - eco-mobile.org. La dématérialisation : quels impacts pour l’environnement ? | ALG, le Mag' - Le magazine d'Attestation Légale. Depuis plusieurs années, la dématérialisation a fait son entrée dans les habitudes des entreprises françaises. Ces dernières sont de plus en plus nombreuses à vouloir dématérialiser leurs documents et à en comprendre les enjeux. Vouloir tout dématérialiser peut sembler être une bonne chose, mais à l’heure du développement durable, la Gestion Electronique des Documents s’intègre-t-elle dans une démarche éco-responsable ?

Faisons le point. Dématérialiser les documents pour consommer moins de papier, réalité ou fiction ? Comme son nom l’indique, la dématérialisation consiste à passer d’un support papier à un support électronique. Consommation française de papier en 2016 : 8,8 millions de tonnes soit 3,2 % de la consommation mondiale – contre 10,1 millions de tonnes en 2010 ;En 2014, la France arrive à la 22e place des plus gros consommateurs au monde ;1kg de papier consomme 2kg de bois et jusqu’à 60 litres d’eau.

. * Rapport final v8 WEB. □ Dématérialisation - Introduction. Introduction La dématérialisation est la transformation de supports d'informations matériels (souvent des documents papier) en des fichiers informatiques (pouvant entraîner la mise en œuvre du fameux « bureau sans papier » dans une entreprise). Dématérialiser en informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement...), signifie transférer sur un support numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée, par opposition à une information dite...) des d’informations qui existent sous forme analogique (Le concept d'analogique est utilisé par opposition à celui de numérique.)

(papier, film, microfilm). Exemples : Enjeux de la dématérialisation Deux formes de dématérialisation des documents et courriers entrants coexistent le plus fréquemment au sein des organisations interrogées par MARKESS International : Rapport : le grand bluff de la dématérialisation numérique. Dématérialiser : quels impacts sur l’environnement ? Les entreprises ont bien compris les enjeux de la dématérialisation. Elle sont de plus en plus nombreuses à vouloir dématérialiser leurs documents. A la fois pour des raisons économiques, mais également pour s’inscrire dans une démarche responsable. Développement durable, réduction des émissions de gaz à effet de serre, démarche écolo : quelles solutions apportent la GED et les logiciels de dématérialisation ?

Quelques chiffres pour commencer Consommation mondiale de papier : 339 millions de tonnes soit 10 750 kg/sec.Consommation française : 10,9 millions de tonnes soit 3,2 % de la consommation mondiale.En 2009, la France arrive à la 22e place des plus gros consommateurs au monde.1kg de papier consomme 2kg de bois et jusqu’à 60 litres d’eau. Un bilan en demi-teinte… à première vue On peut penser, à juste titre, qu’avec la mise en place d’un outil de dématérialisation, la consommation de papier baisse immédiatement. . « Mais alors finalement, dématérialiser n’est pas aussi efficace que ça !?