background preloader

Jessiemanzinali

Facebook Twitter

L’œil et la vision - Corpus - réseau Canopé. Qu'est-ce que la persistance rétinienne. ZVCF FICHE ENSEIGNANT 3. La vision de l’oeil au cerveau. La perception visuelle du monde qui nous entoure n’est pas uniquement la conséquence du fonctionnement de nos yeux, elle est aussi rendue possible grâce à l’activité d’une importante partie de notre cerveau.

La vision de l’oeil au cerveau

L’œil capte les rayons lumineux qui viennent de l’environnement et les transforme en activité nerveuse qui va se propager jusqu’au cerveau. L’œil est formé de plusieurs parties fonctionnelles distinctes .Les rayons lumineux sont focalisés par la cornée et le cristallin, puis projetés sur une surface réceptrice : la rétine.

Celle-ci tapisse le fond des globes oculaires et va transformer l’énergie lumineuse en activité nerveuse. Pour cela, la rétine est constituée de deux types de photorécepteurs, les cônes et les bâtonnets, plus fortement concentrés dans une zone appelée fovéa, qui permet une vision très fine à l’endroit où est dirigé le regard. Voir aussi : Resume vision 1. TPE illusions d'optique. Avant que les informations arrivent à notre cerveau, elles passent par différentes étapes.

TPE illusions d'optique

L’œil humain est photosensible, cela signifie qu’il transforme les signaux lumineux véhiculés par les photons en un signal électrique interprétable par le système nerveux. Nous allons voir tout d’abord l’organisation de l’œil, puis comment celui-ci perçoit la lumière et les couleurs qui nous entourent, enfin nous verrons le cheminement des informations jusqu’aux différentes aires du cortex visuel, suivies de l’interprétation du cerveau. Description de l’œil humain A : Les nombreuses composantes de l’œil La lumière, avant d’atteindre la rétine pour être traduite en signaux nerveux, traverse plusieurs éléments oculaires selon cet ordre-ci : – 1 : La cornée, qui est une membrane solide et transparente de 11mm de diamètre.

. – 2 : L’humeur aqueuse, qui est un liquide transparent presque entièrement composé d’eau salée, et qui régule la pression à l’intérieur de l’œil. C : La rétine et ses photorécepteurs. Illusions d'optique et culture. Les illusions d'optique dépendent d'une part de notre système visuel mais aussi de notre culture en général.

Illusions d'optique et culture

En effet, les européens paraissent avoir une illusion de Müller-Lyer plus forte et une illusion du T renversé moins forte que d’autres groupes ethniques comme certaines ethnies africaines. Nous les occidentaux, nous vivons dans un monde où il y a beaucoup de formes géométriques avec des angles droits (immeubles, murs verticaux, plafonds horizontaux...). Nous avons une très forte tendance à sur-estimer les angles aigus et à sous-estimer les angles obtus, de manière à les ramener à des angles droits. C’est pourquoi nous sommes plus sensibles à l’illusion de Müller-Lyer. En ce qui concerne l’illusion du T renversé, une autre explication s’applique. Classification des illusions d'optique.

Les illusions de couleurs sont très nombreuses et très impressionnantes.

Classification des illusions d'optique

L'illusion de couleur de gauche montre bien ce phénomène. Ce sont les couleurs d'arrière plan qui vont influer sur l'illusion, en effet, la lumière dépend non seulement de l'intensité lumineuse de l'objet lui-même mais aussi de son environnement (contraste de surface). Le cerveau distingue les couleurs par rapport au milieu environnant ainsi le blanc semble accentuer la nuance du carré de gauche et le rouge foncé semble diminuer la nuance du carré de droite. Et c'est la même chose pour l'illusion de dégradé en bas à gauche, le noir éclaircit le gris alors que le blanc semble l'accentuer. A droite nous voyons des taches grises entre les carrés noirs, ce phénomène découvert il y a plus de 100 ans est désormais un classique. Explications et causes des illusions d'optique.

L'image physique formée au fond de l'oeil sur la rétine, analysée point par point, est transmise fidélement au cerveau sous forme de messages codés.

Explications et causes des illusions d'optique

Ceci est en principe pareil pour tous. Mais ce sont les zones visuelles du cerveau qui analysent ces signaux et nous donnent une représentation de l'objet perçu. L'interprétation qu'en fait le cerveau peut parfois être ambiguë. Ces "erreurs" d'interprétation sont des illusions d'optique, qui ne sont pas perçues de la même façon par chacun d'entre nous (nous n'avons pas tous le même "vécu", ni les mêmes images en mémoire)... Les illusions sont les témoins des mécanismes de la vision. . - d'une stimulation des photorécepteurs rétiniens, qui peuvent subir des phénomènes de fatigue. - et surtout d'une construction mentale, à partir des messages nerveux reçus, parfois erronés. Persistance rétinienne.

La persistance rétinienne est la capacité de l'œil (et du cerveau) à superposer une image déjà vue aux images que l'on est en train de voir.

Persistance rétinienne

Elle résulte du temps de traitement biochimique des signaux optiques par la rétine et le cerveau. Elle est plus forte et plus longue si l'image observée est lumineuse. Il existe deux types de persistance rétinienne : La persistance positive, rapide (durée d'environ 50 ms) de la couleur de l'image qui persiste.

La persistance négative plus longue due à une exposition prolongée à une forte intensité lumineuse.