background preloader

Sécurité et cloud

Facebook Twitter

Vos documents sont-ils en sécurité sur le cloud? Mercredi, certains utilisateurs de Dropbox, ont eu une mauvaise surprise. Le service de cloud computing, qui fait partie des plus connus, a reconnu avoir été victime de piratage. Certains noms d’utilisateurs et mots de passe ont été dérobés. Ce qui signifie que les «pirates» en question ont pu avoir accès aux documents qu’ils avaient stockés sur les serveurs de Dropbox. Heureusement pour l’entreprise, cela n’arrive pas souvent. Mais cet incident nous amène à nous poser deux questions: n’est-ce pas risqué de stocker ses documents personnels sur des serveurs en ligne et peut-on faire confiance à Dropbox, Google Drive, Skydrive, Amazon Cloud Drive, iCloud…? «L’authentification devrait être plus forte» La plupart de ces services affirment tout mettre en œuvre pour protéger vos données.

Effectivement, il est déjà arrivé que des comptes Google ou Hotmail soient compromis. «On ne met jamais de document confidentiel sur le cloud» Des conditions d’utilisation parfois obscures Anaëlle Grondin. La sécurité dans le cloud : quelle priorité pour les utilisateurs ? La perspective d’une migration de l’infrastructure informatique vers le cloud est de plus en plus séduisante pour de nombreuses entreprises et organisations.

Les principaux bénéfices à attendre pour elles sont les économies en termes de coûts, la flexibilité et le gain de temps. Nombre d’entreprises ont également réalisé que le passage au cloud peut les aider à accroître la visibilité et l'efficacité de leur sécurité.La perspective d’une migration de l’infrastructure informatique vers le cloud est de plus en plus séduisante pour de nombreuses entreprises et organisations. Les principaux bénéfices à attendre pour elles sont les économies en termes de coûts, la flexibilité et le gain de temps leur permettant de se concentrer sur les services et les applications qui sont importantes pour leurs clients.Nombre d’entre elles ont également réalisé que le passage au cloud peut les aider à accroître la visibilité et l'efficacité de leur sécurité.

La sécurité doit être la priorité numéro 1. Le "cloud" d'Apple piraté: voici les fâcheuses conséquences... Une bande de pirates informatiques néerlandais et marocains ont trouvé un moyen de pirater la sécurité de la société américaine Apple. Ils ont ciblé le dispositif de verrouillage à distance des iPhone volés, qui peut ainsi être désactivé. Ce serait la première fois que iCloud est piraté, rapporte mercredi le quotidien néerlandais De Telegraaf. Le service iCloud d'Apple permet de sauvegarder des photos, des documents et surtout les paramètres de tous les appareils Apple qui y souscrivent (gratuitement pour 5 GB). C'est également via iCloud que vous pouvez verrouiller à distance un iPhone, lorsque vous le considérez comme perdu ou volé (voir la marche-à-suivre).

Les services d'iCloud sont utilisés par près de 400 millions de personnes. 30.000 iPhones déverouillés Ces derniers jours, ce ne sont pas moins de 30.000 iPhones volés qui ont été déverrouillés, indiquent les pirates informatiques. La sécurité du Cloud, un défi aux multiples facettes. Que l’on parle infrastructure en mode service (IaaS), plateforme (PaaS) ou encore applications (SaaS), le Cloud amène les divisions IT sur des terres inconnues. Il induit une division des tâches que connaissent beaucoup d’industries mais dont seules les entreprises déjà largement ouvertes à l’externalisation sont finalement familières. Les questions soulevées leurs paraîtront bien connue : qui est responsable de quoi ? Pour quels aspects de la sécurité des données et des applications ? Des points qui méritent d’être examinés de près et contractualisés.

Mais se pose aussi la question de savoir qui peut accéder aux données de l’entreprise, comme Microsoft l’a si bien illustré cet été en précisant ses obligations par rapport au Patriot Act américain. Bref, comme le résumerait Michael Pauly, consultant chez T-Systems, «les clouds ne naissent pas égaux.» Un point toujours délicat mais sur lequel la Cloud Security Alliance travaille activement. Le cloud privé, souvent le premier pas Shawn P. Cloud computing : quels risques pour la sécurité de nos données. Le cloud computing constitue une nouvelle technologie d’hébergement de données par des prestataires externes.

Très en vogue depuis quelques mois, notamment grâce à l’amortissement des coûts qu’il induit auprès des entreprises, certains commencent pourtant à pointer du doigt la sécurité du système. Le cloud computing se présente aujourd’hui comme une réponse satisfaisante à la problématique de stockage et de calcul des données rencontrée par les entreprises. Il propose d’assurer le traitement et l’hébergement de leurs informations numériques via une infrastructure entièrement externalisée ce qui permet aux utilisateurs de bénéficier de nombreux services en ligne sans avoir à se soucier des aspects techniques de leurs usages, tout en amortissant les coûts générés par la prise en charge de toutes ces données. Les accidents de Cloud pleuvent Au sujet du regroupement il faut rester conscient des risques encourus lorsqu’on choisit de placer toutes ses informations sur un même serveur.