background preloader

Digital

Facebook Twitter

Bing : Microsoft aime beaucoup Facebook. Alors que Google est en bisbille avec Facebook sur l'accès aux données des utilisateurs, Bing intègre encore un peu plus ce réseau social pour tenter de contrecarrer le moteur de recherche le plus utilisé au monde.

Bing : Microsoft aime beaucoup Facebook

Pour partie, ces nouvelles fonctionnalités sociales de Bing liées à Facebook avaient déjà été annoncées en fin d'année 2010. En fonction de la teneur des résultats affichés, du contenu que des amis Facebook ont apprécié peut être mis en exergue. Une mise en évidence qui se base sur la plateforme publique Like ( J'aime ). Avec les fonctionnalités sociales de Bing, il est aussi possible de partager un résultat de recherche et d'interroger directement un ami Facebook pour connaître son avis. Une requête portant sur un individu peut faire remonter des résultats en fonction des relations de l'utilisateur avec des personnes sur Facebook. Pour Microsoft, il n'y a toutefois pas que les avis d'amis Facebook qui comptent et Microsoft parle d'intelligence collective.

Advertising Giant Publicis Groupe Acquires Rosetta For $575 Million+ Publicis Groupe, the French advertising colossus, announced today that it will acquire Princeton-based interactive marketing agency Rosetta for $525 million in cash, plus later milestone payments.

Advertising Giant Publicis Groupe Acquires Rosetta For $575 Million+

As one of the “big four” advertising holding companies, Publicis competes with Interpublic, Omnicom, and WPP, which each generated at least $6 billion in revenue in 2010 and employ at least 40K people. With sizable competition and online advertising growth picking up by 15 percent in 2010, the French company is looking to increase its presence in digital interactive advertising. The company’s proposed goal is to increase digital revenue from 28 percent of total revenue to 35 percent by 2013. After snatching up Razorfish in 2009, Publicis continues with smart forays into digital advertising with its acquisition of Rosetta, which was called the second largest digital advertising agency in the U.S. in 2010 by Advertising Age — and is expected to generate $250 million in annual revenue in 2011.

Chine : 477 millions d'internautes. Pour la Chine, le dernier pointage du nombre d'internautes datait de fin 2010 avec 457 millions.

Chine : 477 millions d'internautes

En l'espace de trois mois, cette population a enregistré la venue de 20 millions de nouveaux membres, soit pour fin mars 2011 un total de 477 millions. Responsable du ministère de l'Industrie et des Technologies de l'Information, Wang Jianwen a également rapporté que le cyberespace chinois compte plus de 3,82 millions de sites. Comme à chaque fois, ces chiffres ont été annoncés avec une mise en garde portant sur la montée de la fraude en ligne, la pornographie et les publicités illégales qui " perturbent les communications en ligne et l'économie de marché ". Lors d'une réunion, les représentants de plus de 140 sites majeurs en Chine se sont engagés à ne jamais prendre part à une quelconque forme de publicité en ligne illégale.

Les ChromeBooks arrivent le 15 juin. Après un long moment d’attente, Google annonce enfin la date de sortie des Chromebooks.

Les ChromeBooks arrivent le 15 juin

Dès le mois prochain, vous pourrez acquérir des ordinateurs portables fonctionnant sous l’OS de Google. Les premiers ChromeBooks seront estampillés des marques Samsung et Acer. Chacun des deux fabricants proposera un seul modèle, qui inclura la Wi-Fi et une option 3G. On retrouvera à l’intérieur des machines un processeur Dual Core de chez Intel. La nouveauté vient cependant de la rapidité des ChromeBooks à s’allumer. Le modèle de chez Samsung aura un écran 12,1 pouces tandis que celui d’Acer ne fera que 11,6 pouces. En attendant voici deux publicités pour la promotion des ChromeBooks Source : Pcinpact. Centurion lance un CMS "avec la souplesse d'un framework"

Centurion, une jeune entreprise parisienne, a profité du salon Solutions Linux et open-source pour lancer ce mardi la première version publique de son "CMF", un CMS (système de gestion de contenu) qui aurait « la souplesse d'un framework ».

Centurion lance un CMS "avec la souplesse d'un framework"

Pour Mathias Desloges, l'un des core developers de Centurion, le constat de base de l'équipe est simple : les CMS traditionnels, open-source ou non, sont bons pour gérer des contenus, mais ne répondent pas aux exigences particulières des problématiques métiers. En clair, « seule la souplesse des frameworks permet de répondre à ces questions. » Centurion est donc parti du framework open-source Zend, pour y ajouter une surcouche développée en interne, et des modules de gestion de contenus, comme les articles, les droits d'accès, etc. Le "CMF" de Centurion s'inspire donc de Zend côté framework et de Typo3 pour la partie CMS. Disponible en bêta depuis quelque temps déjà, il est désormais public. [Infographie] Les chiffres clefs du Cloud Computing.

Levée de fonds de 2,6 millions de $ pour Goodsie, une solution eCommerce en saas.